Archives par mot-clé : Dreux

Des élus de Dreux suppriment le cochon d’une affiche de fête pour ne pas choquer les musulmans

Le projet d’affiche pour la foire de Dreux a fini en eau de boudin. La faute à un petit cochon qui a provoqué un débat tiré par la queue.

La Saint-Denis est passée et elle s’est bien passée : certains ont mangé de la choucroute, d’autres des moules-frites. Les affiches annonçant la foire traditionnelle de Dreux ont disparu du paysage, elles ne laisseront pas un souvenir impérissable. C’est plutôt le projet d’affiche et le débat qu’il a suscité dans la majorité municipale qui prêtent à réflexion.

La 838e foire de Dreux était placée sous le signe de l’Alsace. En référence à sa choucroute et sa charcuterie, l’une des affiches mettait un cochon dessiné en scène. Mais ce cochon rose plus sûrement sorti d’un dessin animé que d’une porcherie a mis le feu aux poudres : peut-on afficher un cochon sur les murs d’une ville qui compte une importante communauté musulmane de religion et de culture ?

Et, curieusement, ce sont plutôt les conseillers non-musulmans de l’entourage du maire qui s’y sont opposés avec force plutôt que les élus de culture musulmane.

Le maire, Gérard Hamel, a tranché et choisi une affiche sans cochon, suivant en cela ce que l’un de ses collaborateurs constatait sur les réseaux sociaux : « Pas de problème d’organiser une fête sur le thème de l’Alsace dans une ville qui compte 55 % de musulmans. » Mais il considère que le cochon serait une « provocation ».

Lire la suite sur l’Est Républicain

Dreux : le commissariat évacué, la police caillassée

Tension aux Bâtes et dans les quartiers sud à Dreux : les faits font suite à la garde à vue d’un jeune, présumé impliqué dans une affaire de vente de stupéfiants. Les policiers, cibles de réactions hostiles, ont préféré fermer puis évacuer le commissariat.

Premier acte : une patrouille de police croise un jeune remis en liberté la veille dans une affaire de stupéfiants, avec une convocation devant le tribunal. Face à une attitude jugée provocante, les fonctionnaires tentent de l’interpeller.

Mais l’un des deux policiers est bloqué par des passants, qui prennent ensuite la fuite, comme le suspect.

Le fuyard est retrouvé par une autre patrouille. Sa rébellion conduit les policiers à user d’une certaine fermeté pour l’interpeller. Plusieurs personnes jettent des cailloux, l’une d’elles est interpellée.

L’usage de la force par la police sera jugé excessif par des témoins et par la mère de famille. Elle se rend, avec d’autres personnes, au commissariat de police vers 17 heures. Pour éviter tout débordement, le commissariat est fermé et évacué.

Deuxième acte: le conducteur d’une Citroën C3 emprunte un sens interdit après avoir vu Continuer la lecture de Dreux : le commissariat évacué, la police caillassée