Archives par mot-clé : Ecotaxe

La justice à deux vitesses de Christiane Taubira

765242-jfgphoto-christiane-taubira-cecile-duflot-marseille-politique-journees-d-ete-des-verts-a-marseille-eelv-jfg_4757-11Mardi 12 novembre, Christiane Taubira, ministre de la Justice, a pris la plume pour s’adresser aux procureurs généraux des tribunaux français. Au menu de sa bafouille, une directive sur la sévérité et la conduite à tenir à l’égard des Bonnets rouges et des manifestants qui s’en sont pris ces dernières semaines aux portails Écomouv’ et à la collecte de l’écotaxe.

La garde des Sceaux n’y va pas par quatre chemins : « Les comportements récemment constatés, constitutifs d’infractions pénales, doivent faire l’objet d’une réponse rapide, systématique et ferme de l’autorité judiciaire. »

S’ensuit un discours de la méthode sur la façon dont il faut procéder pour repérer et sanctionner les fauteurs de troubles. Et Christiane Taubira de conclure dans cette circulaire révélée par i<Télé et que nous reproduisons :

« Enfin, vous veillerez à signaler de manière systématique et dans les plus brefs délais, sous le timbre du bureau de la politique d’action publique générale, l’ensemble des violences et atteintes aux biens commises dans ce contexte dans vos ressorts, les investigations diligentées et les orientations prises, en établissant des rapports circonstanciés pour les plus marquants. »

Une circulaire très sévère signée par une ministre – la précédente portant le même paraphe remontait à l’automne 2012 et portait sur la politique pénale générale – qui prônait les peines de probation et une certaine mansuétude à l’égard des petits délinquants tant qu’ils n’étaient pas récidivistes. Il y aurait donc deux poids, deux mesures dans la politique mise en place par la Place Vendôme…

Source: le Point

Marine Le Pen : «Le risque de passer de la révolte à la révolution» (vidéo)

Article du Parisien qui reprend les propos tenus par la présidente du FN. On vous conseille de regarder la vidéo, c’est toujours plus fidèle au réel que le compte rendu partiel (et souvent partial) d’un journaliste.

——————

La présidente du Front national, Marine Le Pen, était ce dimanche l’invitée de «Tous politiques». L’eurodéputée a dit comprendre la fronde qui s’est exprimée ce week-end par des manifestations, opérations escargots et autres actions de vandalisme contre les portiques et bornes écotaxes ou contre les radars.

 

VIDEO. L’intégralité de l’interview de Marine Le Pen


10/11/2013 TOUS POLITIQUES par france24

Marine Le Pen «comprend» la «révolte». «Il existe en France une véritable révolte que le gouvernement cherche à localiser en Bretagne ou à minimiser mais qui en réalité touche toute la France», estime Marine Le Pen à propos des manifestations et autres actions de vandalisme anti-écotaxes et anti-radars qui ont émaillées le week-end. «Je les comprends, comme beaucoup de Français», dit-elle.

«Le risque, c’est de passer de la révolte à la révolution. Et ce danger existe lorsque l’on a un gouvernement qui est autiste», prévient-elle. Selon elle, «ça n’est pas une jacquerie locale». «Ceux qui veulent limiter ça à une petite révolte locale se trompent.»

 

La dégradation de la note de la France par Standard & Poor’s «est grave». «Parce que la conséquence immédiate, c’est le danger de l’augmentation des taux d’intérêts», explique Marine Le Pen.  La présidente du FN l’assure, «la politique d’austérité aggrave la situation, les déficits, la dette». L’eurodéputée plaide en outre pour une sortie de l’euro. «On va continuer combien de temps avec cette monnaie qui nous ruine?» «Il faut envisager calmement, avant qu’il ne nous pète aux moustaches, la déconstruction de l’euro», martèle la présidente du FN.

Marine Le Pen ne serait pas allée à Colombey. «Il était là à titre personnel», dit la patronne du FN de son vice-président, qui a provoqué une polémique en se rendant à Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne) pour le 43e anniversaire de la mort du général de Gaulle. «J’ai trouvé franchement indécent les réactions que cela a provoqué à l’UMP», ajoute-t-elle tout balayant les grincements de dents que cela a suscité au sein de son propre parti.

«L’UMP est bien mal placée aujourd’hui pour venir se présenter comme les héritiers du général de Gaulle», redit-elle. La présidente du FN ne se serait néanmoins pas rendue sur sa tombe. «Je n’y serais pas allée parce que je sais que c’est un sujet sensible, notamment à l’égard des harkis ou des pieds noirs.»

La France, «pays le moins raciste du monde». Continuer la lecture de Marine Le Pen : «Le risque de passer de la révolte à la révolution» (vidéo)

Ecomouv : vers un scandale d’Etat UMP/PS ?

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Depuis que Marine Le Pen a, la première, dénoncé le contrat liant l’Etat à la société italienne Ecomouv’ sur le dossier de l’écotaxe mardi dernier sur France Inter, le gouvernement et l’UMP font mine de découvrir un scandale qui les compromet gravement tous les deux.

Marine Le Pen exige que toute la transparence soit faite sur ce contrat, les conditions de sa passation, la raison pour laquelle Ecomouv a pu négocier d’obtenir 20% des recettes, un taux scandaleusement élevé.

On ne peut s’empêcher de penser que de lourds soupçons de corruption pèsent sur ce contrat entre l’Etat et une société privée, et sur ce point aussi toute la lumière devra être faite, et des suites judiciaires apportées.

D’une manière générale, Marine Le Pen demande un audit de l’ensemble des partenariats public privé de l’Etat, pratique qu’il convient d’interroger sur le principe-même tant elle pose de problèmes. Pratique d’origine anglo-saxonne qui avalise le désengagement de l’Etat dans de nombreux pans de l’action publique.

Elle appelle enfin l’UMP à un peu de décence sur ce dossier alors que c’est précisément sa gestion et les pratiques de l’équipe Sarkozy qui sont ici très gravement soupçonnées et mises en cause.

Écotaxe/Florian Philippot : l’État a délégué son pouvoir de de prélever l’impôt à une entreprise italienne.

à partir 4mn….

On supprime l’Écotaxe et on met en place une vrai politique environnementale. Et on arrête avec cette sur-fiscalité, cette injustice fiscale qui est liée à cette incapacité des gouvernement à recréer la croissance, à relancer la machine économique et sociale parce qu’ils sont embourbés dans les dogmes de l’ouverture totale des frontières à la concurrence déloyale, le dogme de l’euro à tout prix qui est en train de nous tirer vers le bas….

Marine Le Pen : Qui a construit cette europe là? l’UMP et le PS…(RMC)

Jean-François Copé ferait mieux d’arrêter de calquer sa communication sur celle d’Harlem Désir…Politiquement c’est un tout petit monsieur.

Sur les bonnets rouges :

les problématiques qui sont soulevées par cette manifestation populaire comme l’euro fort, la concurrence internationale déloyale, l’austérité qu’ils vivent de plein fouet et qui est imposée par l’Union Européenne, et acceptée par les gouvernements UMP et PS, parce que ça ne date pas d’aujourd’hui, ça date pas du mandat de François Hollande, ça a commencé sous nicolas Sarkozy, je vous rappelle 84 taxes en deux ans… un an nicolas Sarkozy, un an François Hollande…et bien ce sont ces problématiques qui sont niées par la classe politique.

Bourdin dans ses délires…

MLP:Nous avons été les seuls à dénoncer le dumping social
Bourdin: d’autres l’ont fait
MLP: Ah bon et qui ? qui donc a dénoncé le dumping social ??
Bourdin: ben… à gauche, a gauche ?? monsieur Mélenchon par exemple
MlP : Mais oui bien sur monsieur Mélenchon ! Monsieur Mélenchon qui a d’ailleurs traité d’esclave ce mouvement populaire qui s’est levé en Bretagne et qui a manifesté à Quimper. La première chose qu’il a fait c’est de les insulter parce que pour une fois il n’arrivait pas à canaliser la colère grâce à ses syndicats.

le symbole de l’UMPS c’est l’Écotaxe.

Le peuple doit reprendre la main pour redonner un cap à la France


Bourdin Direct: Marine Le Pen – 04/11 par BFMTV

Écotaxe : les doutes s’accentuent autour du contrat Ecomouv’

Encore une fois l’équipe de sarkozy nous laisse une ardoise à régler plus que salée. Les pratiques de ces messieurs de l’UMP sont toujours à la limite de la légalité.  Il semblerait que le contrat signé avec Ecomouv’ soit entaché d’irrégularités. Le journal Le Parisien n’hésite pas à parler de corruption. À mes yeux le fait même de devoir payer 800 millions d’euro à Ecomouv’ si l’État décide de ne pas appliquer l’écotaxe est en soit une traitrise de la part de l’UMP….mais le pire réside dans le fait que l’État a choisi de déléguer son pouvoir de prélever l’impôt à une entreprise privée… on marche sur la tête dans ce pays!

– – – – – – –

Critères d’attribution flous, soupçon de corruption… La signature du contrat liant l’État à la société gestionnaire de l’écotaxe en 2011 soulève des interrogations, mises en avant par des documents que révèle Le Parisien. MERCI SARKOZY

«Hasardeux». C’est ainsi que le ministre du Budget Bernard Cazeneuve qualifiait jeudi dernier le contrat signé entre l’État et Ecomouv’, cette société chargée de la mise en œuvre de l’écotaxe. Ce contrat de partenariat public-privé conclu par la droite en 2011 sème le doute dans l’esprit de l’actuel gouvernement. Des documents, dont Le Parisien dévoile le contenu ce samedi, témoignent en effet du flou qui a entouré cet appel d’offres dès 2009.

A Truck passes under an Ecotax control portal in Saint-Sebatien-sur-Loire near Nantes

A cette époque, la mission d’appui aux partenariats public-privé (PPP) explique dans un rapport que la mise en œuvre de cette écotaxe dans le cadre d’un marché public aurait été plus avantageuse financièrement pour l’État puisqu’elle lui aurait coûté moins cher d’environ 250 millions d’euros. La mission valide toutefois ce PPP, tout en émettant des réserves: «il conviendra de vérifier avant la signature du contrat que les avantages attendus d’un tel choix ont bien été obtenus». Aujourd’hui, la facture qui lie Ecomouv’ à l’Etat oblige ce dernier à lui verser 250 millions d’euros sur un rendement annuel de 1,2 milliard, soit 20% des recettes attendues de l’écotaxe. Ce montant fait d’ailleurs l’objet d’interrogations.

Comment Ecomouv’ a pu obtenir ces 20% lorsque l’on sait que les PPP traditionnels ne décrochent qu’en moyenne 2 à 3% des recettes?

Selon des sources proches du dossier, citées par Le Parisien, une anomalie intervient aussi lors de la procédure d’attribution de l’appel d’offres. Autostrade, la société italienne autour de laquelle s’est formé le consortium ayant donné naissance à Ecomouv’, a changé les délais de réalisation des travaux en cours de route alors qu’il s’agit d’un des éléments déterminants dans l’attribution du contrat. Alors que l’offre concurrente d’Alvia (réunissant Siemens, Sanef et Atos notamment) proposait des délais de travaux de 22 mois, Autostrade tablait sur 24 mois. Puis, la société italienne a revu ces délais à la baisse en cours de route à 21 mois, ce qui lui a permis de remporter le contrat.

Autre bizarrerie: Autostrade concourrait au départ seul face à Alvia. Ce n’est qu’après coup que la société italienne se serait associée à des groupes français dont l’État est actionnaire comme la SNCF et Thales.

Soupçon de corruption

En plus de ces anomalies, des soupçons de corruption viennent entourer la signature de Continuer la lecture de Écotaxe : les doutes s’accentuent autour du contrat Ecomouv’

Impôts : Vers une “jacquerie fiscale” ?

L’UMP a beau jeu de reprocher au gouvernement son matraquage fiscal.On rappellera à ces amnésiques que sous Sarkozy il a été crée plus de 14 taxes supplémentaires et que l’écotaxe, alias « impôt Borloo » est une des avancées du Grenelle de l’environnement de 2007. Donc voir Juppé, Xavier Bertrand ou valérie Precresse s’enflammer contre cette taxe, ça fait sourire…

Ecotaxe: Manuel Valls fait tirer sur les manifestants. Bilan: une main arrachée et un manifestant entre la vie et la mort (vidéo)

Un manifestant qui participait à l’action contre le portique écotaxe de Pont-de-Buis (Finistère) a eu la main arrachée, a constaté l’AFP. Un autre aurait été gravement blessé au cou par un tir de flashball, son prognostic vital est engagé, avance Ouest France. La préfecture du Finistère parle de son côté de deux blessés du côté des manifestants sans donner plus de détails.
 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Force de l’ordre et détracteurs de l’écotaxe se livrent à des scènes qui s’apparentent à de la guérilla autour du portique toujours protégé par les gendarmes mobiles, affirme l’AFP, avec des jets de projectiles d’un côté et des répliques à la bombe lacrymogène de l’autre.

Le Figaro,