Archives par mot-clé : eglise

L’Eglise et l’immigration : le livre polémique de Laurent Dandrieu

Laurent Dandrieu est le rédacteur en chef des pages « Culture » de Valeurs Actuelles pour lequel il suit également l’actualité religieuse. Il vient de publier un ouvrage qui suscite la polémique et le débat.

Laurent Dandrieu dénonce le grand malaise de nombreux catholiques qui n’arrivent plus à suivre l’Eglise sur des questions aussi complexes que l’immigration, l’Islam et l’identité. Pendant que l’Europe, qui n’a déjà pas réussi à intégrer les précédentes générations d’immigrés, est soumise à un afflux de migrants sans précédent. L’Eglise catholique, plus que jamais, martèle l’unique impératif de l’accueil, donnant l’impression de se faire complice de ce que le pape a lui-même qualifié « d’invasion ».

Pour l’auteur, cette incompréhension n’est pas une fatalité. On peut réconcilier les impératifs de la charité authentique et la défense de la civilisation européenne.

Lyon : une église évacuée pendant des funérailles suite à la présence d’un homme en djellaba

Jeudi après-midi, une famille assistait aux funérailles d’un proche en l’église Saint-Joseph dans le 6e arrondissement de Lyon. Mais rapidement, la peine a fait place à la crainte lorsqu’un inconnu, habillé en djellaba, a fait irruption dans le lieu saint et s’est installé au premier rang. Selon le Progrès, une seconde personne semblait l’attendre dehors, dans une voiture.

La police a donc été prévenue, et les deux hommes ont été interpellés puis placés en garde à vue. Quant à la cérémonie, elle a été stoppée pour permettre l’évacuation de l’église et l’intervention préventive des démineurs.

Ce n’est pas la première fois que ce genre de fait divers intervient à Continuer la lecture de Lyon : une église évacuée pendant des funérailles suite à la présence d’un homme en djellaba

Toulouse: Un objet incendiaire devant l’église

Un dispositif incendiaire déposé devant un lieu de culte à Toulouse. Le scénario n’est pas une fiction. Il s’est bien produit, la semaine dernière, devant la paroisse Saint-André, chemin Michoun, dans le quartier de la Roseraie. La découverte a été faite dans la matinée. Un carton, contenant plusieurs bouteilles ainsi qu’un dispositif possiblement dangereux, a été découvert sur les lieux.

Les policiers se sont rendus sur place et ont pris en charge le «paquet». Une fois ramené au commissariat central, l’ensemble a fait l’objet de toutes les attentions dans la cour d’honneur de l’hôtel de police. Les bâtiments ont été évacués et les sapeurs-pompiers ainsi que les démineurs ont été appelés sur place (notre édition du 9 décembre).Un périmètre de sécurité a été établi, le temps, pour les Continuer la lecture de Toulouse: Un objet incendiaire devant l’église

De l’UMP au PS en passant par les cathos de gauche; grosse levée de bouclier contre l’invitation de Marion Maréchal-Le Pen à une université d’été catholique (Maj)

Si Marion Marechal Le Pen pouvait mettre un peu de plomb dans la cervelle du clergé afin d’empêcher à ce dernier de conduire ses ouailles à l’abattoir islamique, ce serait super.
Le FN est un parti légal; on ne voit donc pas bien pourquoi il n’aurait pas le droit de débattre avec les instances qui l’invitent ?!.
Ce système qui n’a que le mot ouverture et diversité à la bouche devient de plus en plus tyrannique et asphyxiant.

7b477c234e519e3b62ca54e17c8aa Quelques articles et interviews des chiens de gardes du système UMPS:

Chronique de RCF

[audio:http://www.prechi-precha.fr/wp-content/mp3/mmlp.mp3]

L’invitation de la députée du Front national, Marion Maréchal-Le Pen, à une université d’été catholique, une première, suscitait l’émoi ce jeudi « dans les rangs chrétiens », certains soulignant l’incompatibilité de la doctrine de ce parti avec l’Evangile. La députée de 25 ans, réputée proche des milieux catholiques traditionnalistes, doit participer samedi à Plan-d’Aups-Sainte-Baume, dans le Var, à une table ronde sur le thème «Politique et médias» au côté de personnalités politiques de droite et de gauche. Cette université d’été a été initiée par l’évêque du diocèse de Fréjus-Toulon, Monseigneur Dominique Rey, figure plutôt conservatrice de l’épiscopat français, qui assume son choix d’inviter Marion Maréchal-Le Pen au motif que le Front national «fait partie du paysage politique français, surtout dans le sud de la France». «Il ne s’agit pas d’être complaisant, mais c’est l’occasion, au contraire, d’interpeller le FN sur son rapport à l’immigration, sa vision de l’homme et du vivre ensemble dans une société pluraliste», assure l’évêque, dans les colonnes du Figaro. […] La Conférence des évêques de France (CEF) «ne cautionnera jamais un parti politique où toute formation dont les thèses seraient contraires à ces valeurs», a dit son directeur de la communication Vincent Neymon.

Un commentaire inattendu est en outre venu du président du Sénat, Gérard Larcher, qui s’inscrit à droite dans la tradition du christianisme social. «Attaché à la laïcité, et aussi chrétien, d’une autre Eglise certes (protestante, NDLR), je me dis tout simplement : est-ce que c’est compatible avec les valeurs évangéliques ? », a-t-il dit sur la radio RTL.

Source

Mafia sarkozyste: Sarkozy aurait accepté de signer la pétition sur la sauvegarde des églises à condition qu’il n’y ait aucun nom du FN

La pétition pour que nos églises ne soient pas transformées en mosquée a été lancée par le journal Valeurs Actuelles qui vient d’être racheté par le libanais Iskandar Safa, et le duo Charles Villeneuve-Étienne Mougeotte, les anciens conseillés en communication de Nicolas Sarkozy. ( Lire cet article de Lyon Capital sur ce réseau au service de Sarkozy : Valeurs actuelles : une vente en trompe-l’œil)

Cette pétition est donc à n’en pas douter un acte de propagande politique destinée à donner à l’ancien président une image qui ne correspond pas à la réalité de ses engagements. C’est ce que prouve cet extrait de la chronique de Bruno Roger-petit dans le magazine Challenge. Soucieux d’être le seul et l’unique Sarkozy aurait même tout fait pour qu’aucun autre nom du parti qu’il préside ne figure sur la liste des premiers signataires et aurait également exigé que cette pétition ne soit pas soumise à des membres du FN.

source

sarko

Notons au passage qu’il n’y a à l’heure actuelle en France aucun projet visant à transformer une église en mosquée, cette pétition ne combat donc que du vent. En revanche si nous devions un jour offrir une église aux musulmans, ce serait en grande partie à cause de Nicolas Sarkozy qui en 5 ans a fait entrer plus d’1 million d’immigrés. C’est aussi lui qui a tissé des liens mortels avec le Qatar, c’est lui qui a offert la Libye aux islamistes en ouvrant par la même occasion une faille béante sur la méditerranée dans laquelle s’engouffrent des milliers de clandestins. C’est Nicolas sarkozy qui est allé rompre le jeune du ramadan à la grande mosquée de Paris, et ce sont aussi les élus de son parti qui cèdent pour le franc symbolique des terrains municipaux à des associations musulmanes pour qu’elles puissent y construire à peu de frais leurs mosquées.

Sarkozy est donc un allié objectif de l’islamisation de la France.

Quand les musulmans espèrent remplacer nos églises par leurs mosquées

Le site musulman desdomesetdesminarets.fr évoque l’idée de transformer nos églises en mosquées. Ils nous rassurent en disant que le sujet est tabou, mais qu’un jour il faudra se poser franchement la question….


 

Les églises Saint Paul et Saint Nicaise, à Rouen, n’accueillent plus de messes depuis plusieurs années. Fermées au public et officiellement désacralisées, les 2 églises propriétés de la ville se cherchent donc, désormais, une nouvelle vocation.
Pour la ville, il n’est pas question de les transformer en discothèques comme il se fait outre-Manche. Les potentiels acheteurs devront respecter les lieux.

L’église Saint Nicaise de Rouen est un édifice du 15e siècle

L’église Saint Paul nécessitera des travaux de plusieurs millions d’euros

Des clochers au lieu des minarets ?

En France, la communauté musulmane manque cruellement de lieux de culte. Elle doit faire face à plusieurs obstacles. Les islamophobes qui s’opposent à la construction de toute nouvelle mosquée prétendent que celles-ci défigurent les paysages des villes et villages de France. Et si on transformait donc ces églises désaffectées en mosquées ? Et si on remplaçait les minarets par des clochers surmontés de croissants ? Pourquoi pas. Mais l’idée reste encore tabou en France où le nombre d’églises transformées en mosquées se compte sur les doigts d’une main (Clermont-Ferrand, Lille, Nantes, Graulhet). […]

 

 

Je suis Aurélie Châtelain (Tribune d’Aymeric Chauprade)

Il a fallu qu’un hasard à deux faces, l’une diabolique, l’autre providentielle, place un terroriste islamiste sur le chemin d’une jeune mère de famille pour qu’une attaque terroriste échoue de peu. Ce hasard cruel a désigné Aurélie Châtelain, une de ces nombreuses jeunes mères qui se lèvent tôt, qui triment dur, qui acceptent de passer une semaine loin de leur petite fille de 5 ans, pour progresser sur le « marché » du travail. Il a placé un islamiste sur le chemin de cette femme courageuse, déterminée à ne pas se laisser déposséder de sa voiture, pour qu’en la tuant, il puisse heureusement se blesser et déclencher ainsi l’alerte.

Le courage de cette jeune femme a évité une attaque terroriste de grande ampleur, qui visait des églises de la banlieue parisienne. C’est une alerte, car notre patrimoine chrétien, en plus de notre peuple, est bel et bien menacé. On se souvient du projet d’attentat contre la cathédrale de Strasbourg, contre les marchés de Noël. Partout dans le monde le fondamentalisme islamique s’attaque à l’histoire et à l’identité des peuples. Il est une tragique négation du temps et des cultures.

L’objectif de cette attaque terroriste était double : montrer que les islamistes peuvent frapper, quand ils le veulent, au cœur de la France, pour y massacrer des chrétiens, comme ils le font en Syrie, en Irak, au Nigéria, en Libye, en Ethiopie, au Kenya… Une française, des églises, tout est dit : il s’agit bien ici d’une guerre contre notre civilisation, la civilisation européenne, comme il s’agit ailleurs d’une guerre contre toutes les civilisations non musulmanes, la Russie, l’Amérique, la Chine, l’Inde, Israël… comme il s’agit aussi d’une guerre, ne l’oublions pas, contre tous les gouvernements modérés des pays musulmans avec lesquels nous sommes alliés et qui subissent depuis longtemps déjà de lourdes pertes. C’est la même guerre qui conduit des migrants musulmans à jeter par dessus-bord les migrants chrétiens qui partageaient leur embarcation de fortune en pleine Méditerranée… Que nous le voulions ou non, nous sommes dans une guerre de civilisations, nous sommes en guerre contre des musulmans, pas contre tous, mais contre une part significative d’entre eux.

Les services de renseignements ont déclaré qu’il s’agissait de la sixième attaque déjouée depuis le début de l’année. Six tentatives déjà, depuis le cinéma obscène du gouvernement, de son « esprit du 11 janvier » qui sert manifestement à combattre le Front national (avec l’efficacité que l’on constate) plutôt que les ennemis de la France.

Les terroristes se moquent du confort, ils méprisent notre faiblesse, notre hyper-sensibilité, la tyrannie de l’émotion avec laquelle ils jouent en élevant sans cesse le degré de leurs horreurs. Les terroristes islamistes sont les serviteurs de la mort, ils la chérissent, ils la nourrissent, ils l’espèrent même pour gagner leur paradis mortifère. Dans la plupart des cas ce sont des lâches, comme cet Algérien qui a préféré massacrer une femme sans défense et tenter de faire sauter des églises plutôt qu’aller se battre contre des combattants en armes en Syrie. Mais dans tous les cas, ils sont animés par la même haine de ce que nous sommes.

La France est en guerre et l’ennemi est parmi nous : ses combattants sont les enfants que l’Europe a fait grandir en son sein ou qu’elle a accueillis, auxquels elle a offert éducation, allocations, vacances, couverture sociale, regroupement familial, aides sociales en tous genres. Et comme si cela ne suffisait pas, notre classe politique nous explique qu’il faut accueillir en Europe des millions de nouveaux migrants venus de l’autre côté de la Méditerranée.

On se demande quand même ce que faisait en France un étudiant algérien, fiché à l’anti-terrorisme et connu pour ses liens avec les filières djihadistes.

Si ce dernier n’avait pas croisé le chemin d’une jeune française courageuse, combien de Continuer la lecture de Je suis Aurélie Châtelain (Tribune d’Aymeric Chauprade)

Perpignan : insultes, jets de pierre à la sortie d’une église

Perpignan : insultes, jets de pierre à la sortie d’une église

« Le Groupe Perpignan Ensemble (FN-RBM) dénonce avec vigueur les graves incidents commis envers l’église Saint Paul du Moulin à Vent.

En effet, nos concitoyens doivent savoir, que ce lieu de culte, depuis plusieurs mois, est victime de jets de pierres, les passants et fidèles sont régulièrement insultés, le curé menacé, et cela même pendant et à la sortie des offices!!!

Silence radio de la part des élus UMPS, aucun communiqué de la part d’artistes ou intellectuels auto-déclarés « bien pensants »…. Qu’aurait-on déjà entendu, si ce lieu de culte avait été une synagogue ou une mosquée ?? Nous demandons avec force, une réaction immédiate de la part des autorités municipales afin qu’elles mettent enfin en œuvre, les moyens nécessaires à la sécurité de nos concitoyens, aux abords de cette édifice, des patrouilles de Police régulières et une réponse judiciaire immédiate (et non des «mesurettes», comme la pose d’une simple caméra !). »

Source

Grèce : Le Qatar prêt à racheter les biens de l’Église vendus par l’État

Le vote d’un budget de rigueur en Grèce, samedi, n’a pas suffi à calmer la troïka, composée des créanciers internationaux du pays (UE, BCE, FMI). Exaspérée par la lenteur des réformes, elle a annoncé qu’elle reportait sa décision sur Athènes en janvier, lorsque la Grèce aura entamé la présidence de l’UE.

PHO95400b0a-f9ff-11e2-8f86-44bee9770812-805x453Faute d’accord avec la troïka, le versement d’une tranche d’aide d’un milliard d’euros est en suspens. Le gouvernement Samaras affirme pouvoir financer la prochaine «tombée» de dette, le 15 janvier prochain, par l’émission de bons du Trésor à court terme. Il refuse de céder à la panique et assure que le pays prépare un retour sur les marchés au second semestre 2014.

En attendant, pour résoudre ses problèmes récurrents de liquidités, Athènes a décidé d’exploiter les précieux biens de l’Église, deuxième propriétaire foncier du pays. Une «société anonyme pour la valorisation des biens de l’Église» a, en effet, été créée.

Détenue par moitié par la puissante Église de Grèce et pour l’autre moitié par l’État grec, cette SA va gérer les terres des archevêchés afin de les exploiter commercialement. Il s’agit notamment de terrains situés dans la banlieue balnéaire de Vouliagmeni, au sud d’Athènes, et sur le front de mer près du temple de Poséidon ainsi que de nombreuses propriétés au nord d’Athènes.
Continuer la lecture de Grèce : Le Qatar prêt à racheter les biens de l’Église vendus par l’État

Des églises à vendre sur leboncoin.fr

L’archevêché de Bordeaux a décidé de mettre en vente deux de ses églises sur leboncoin.fr. Les deux bâtiments vont être transformés en logements.

eglise-2207882-jpg_1920471

Des châteaux ou des entrepôts, Patrick Schaudel en avait déjà vu passer. Mais des églises, jamais. C’est pourtant bien de l’une des deux églises mises en vente sur leboncoin.fr par l’archevêché de Bordeaux que ce promoteur est désormais l’heureux propriétaire, comme le révèle Sud Ouest.

Ne pouvant faire face au coût de restauration de la chapelle du Christ Rédempteur située à Talence, dans la banlieue sud de Bordeaux, l’archevêché a tout bonnement décidé de s’en séparer. Le lieu de culte, qui date de 1907, va donc bientôt connaître une seconde jeunesse. Un architecte travaille actuellement à sa reconversion en résidence, l’objectif étant d’y loger 16 appartements.

Eglises reconverties Continuer la lecture de Des églises à vendre sur leboncoin.fr

Moreuil (80) : Tentative de meurtre à la sortie de l’église

Imaginez un instant : une jeune fille mange un sandwich au jambon beurre devant une mosquée. Des musulmans offusqués sortent du lieu saint , une altercation s’en suit, et la jeune fille plante  un coup de couteau à l’un des fidèles.

Question : quelle serait la réaction de la classe politique et médiatique ? pensez-vous que Mélenchon, SOS Racisme, le MRAP resteraient silencieux ?

Vous avez la réponse…. alors lisez ce qui suit et posez-vous les mêmes questions….

– – – – – – – –

Une mineure est actuellement entendue par la gendarmerie de Montdidier (Somme) pour tentative de meurtre à Moreuil. Samedi soir, peu avant 20 heures, un petit groupe de jeunes, installé sur les marches de l’église de Moreuil, mangeait des plats achetés dans un kebab. Ce qui n’était pas du goût des personnes sortant de l’église au même moment et constatant, selon les témoins, des détritus par terre.

La situation a dégénéré en altercation entre les sortants de l’église et les jeunes installés sur les marches, puis en bagarre. Des coups sont partis. Une jeune femme mineur, originaire de Moreuil, aurait alors porté un coup de couteau dans le côté droit du torse d’un homme de 45 ans, lui aussi originaire de Moreuil. L’homme a eu la plèvre touchée. […]

Courrier picard

 

 

 

et après une altercations avec des musulmans,à l’un d’entre

Première Mosquée à Tahiti : les Eglises réagissent (vidéo)

La polémique ne s’arrête pas suite à l’ouverture d’une mosquée à Tahiti. Aujourd’hui les Eglises protestantes et catholiques réagissent.La mosquée inaugurée hier à Papeete a été fermée à 11 heures 30 sur décision de la Mairie de Papeete.

Au lendemain de l’ouverture d’une mosquée à Tahiti, les Eglises réagissent. Elles soulignent la tradition d’accueil et de tolérance de la Polynésie. Elles se disent attachées à la liberté du culte à condition de prendre certaines précautions. Ecoutez Monseigneur Hubert Coppenrath, Archevêque émérite au micro de Natacha Szilagyi:

On dirait qu’il y a derrière des capitaux.On sait que les puissances des pays du golfe il y a des gens qui soutiennent des œuvres musulmanes, qui construisent des mosquées, et c’est certainement de ce coté là qu’il faut chercher… au ragrd de tout ce qui se passe dans le monde actuellement, l faut faire attention…

Une vague de démolition d’églises menace le patrimoine

Article de l’hebdo Le Point  lu via Fortune

Il y a en France quelque 45.000 églises, la plupart non classées. Face au coût de leur entretien, les maires choisissent de les abattre.

aglise11

C’est, en entrant dans la nef, le silence saisissant d’un patrimoine menacé : l’église de Sainte-Gemmes-d’Andigné (Maine-et-Loire) résiste à une vague de démolitions lancées par des maires – cinq déjà détruites à travers la France depuis le début de l’année. “Toute la nef devrait disparaître“, dit Benoît Patier, 51 ans, président de l’Association de sauvegarde de l’église Sainte-Gemmes-d’Andigné, montrant l’imposante nef de quatre travées promise à la destruction.

Le maire, Jean-Claude Taulnay, qui n’a pas souhaité être interviewé, veut détruire cette nef bâtie il y a 148 ans en tuffeau, pierre de taille tendre de la région, et la remplacer par un bâtiment circulaire en béton coiffé d’un toit en zinc. Il estime toute restauration trop onéreuse pour ce village de 1.500 habitants.

“Restaurer l’église coûterait entre 1,2 et 1,5 million d’euros”, explique M. Patier, citant des devis de cabinets indépendants. “Le projet du maire coûte 2,7 millions d’euros : garder l’église coûterait deux fois moins cher.”

“On ne comprend pas”, dit Christian Boullais, 72 ans, vice-président de l’association.

45 000 églises en France

La maquette, présentée à la mairie, montre une structure moderne accolée à l’ancien clocher. Mais, conscient de la qualité de l’église, l’État a réagi : une instance de classement a été entamée, gelant toute démolition pendant un an. “Le maire nous menace maintenant d’un procès”, dit à l’AFP la chef du patrimoine au ministère de la Culture, Isabelle Maréchal. L’État fait néanmoins valoir qu’il ne peut tout classer. Il y a en France 45 000 églises paroissiales, dont 35 % bâties au XIXe siècle, dans leur immense majorité non classées. “Des maires tirent à tort la conclusion qu’ils peuvent démolir”, explique Isabelle Maréchal. Or, depuis la loi de séparation de l’Église et de l’État, en 1905, l’entretien des bâtiments revient aux communes.

Ces dernières soulignent qu’elles n’en ont parfois plus les moyens et que seulement 4,5 % des Français vont à l’église le dimanche, la pratique religieuse étant en forte baisse en France depuis les années 1970.

De leur côté, les évêques veulent éviter tout affrontement. “Ils ferment les yeux sur le patrimoine pour acheter une forme de paix sociale”, dit à l’AFP Maxime Cumenel, de l’Observatoire du patrimoine religieux.

Le Maine-et-Loire en première ligne Continuer la lecture de Une vague de démolition d’églises menace le patrimoine

Les Églises, complices actives du « Grand Remplacement »

De plus en plus, on dénonce le « grand remplacement » qui est en train de s’opérer chez nous. À comprendre l’arrivée sur notre sol des millions d’individus poussés hors de leurs frontières par une misère toujours plus grande. Mais curieusement, on n’entend rien ou presque sur la surpopulation. Rien ou personne qui ose dire que si l’on ne peut « accueillir ici toute la misère du monde », c’est parce qu’on ne peut non plus accueillir là-bas toutes les bouches à nourrir. Enfin, rien ou personne qui ose dire que les Églises, dans leur ensemble, sont les complices actives des menaces vitales que fait peser sur la planète une démographie galopante.

L-Eglise-bresilienne-compte-sur-les-JMJ-pour-rajeunir_article_popin

Certes, on accuse les musulmans de vouloir, par le terrorisme, imposer l’islam au monde. C’est absurde, et c’est oublier que l’Église catholique et romaine fit autrefois, elle aussi, le grand rêve messianique et missionnaire d’une planète chrétienne. Les Églises, organisations humaines s’il en est, font encore ce rêve, mais quand elles comptaient autrefois les âmes à sauver et les sauvages à convertir, elles parlent aujourd’hui ouvertement d’acquérir des parts de marché. Les JMJ – ces « Woodstock d’un genre nouveau », comme on dit sur ce site –, lancées par un Jean-Paul II qui n’en faisait pas mystère, sont aussi une entreprise de reconquête face aux évangéliques dont le pragmatisme financier et les pratiques hautement festives gagnent chaque année du terrain.

Du coup, certains se félicitent de voir prospérer, au milieu d’une Asie musulmane ou bouddhiste, un archipel catholique : les Philippines. Ce pays qui comptait 77 millions d’habitants en 2002 en a plus de 98 millions aujourd’hui, dont des hordes de crève-la-faim. L’Église et ses prélats, qui là-bas règnent en maîtres, interdisent tout contrôle des naissances. La simple contraception y est passible de prison. Le taux de natalité est aux Philippines de 24,89 %, et la mortalité infantile y atteint 22,81 %. À ce régime, le pays voit chaque année sa population s’accroître de 2 millions de personnes, soit autant de futurs miséreux.

Conséquence logique : l’archipel philippin est désormais le premier exportateur mondial de main-d’oeuvre, avec le soutien des gouvernements successifs qui voient dans le bradage de la population une source de devises considérable sur laquelle ils se sucrent avec la complicité d’une partie du clergé.

La population mondiale était de 1,76 milliard en 1900. C’est très exactement l’estimation de la seule population de l’Inde à l’horizon 2060. Les prévisions de l’ONU tablent sur une augmentation de 250 % des pays « à fécondité élevée » à la fin de ce siècle, contre 26 % environ pour les pays à « fécondité intermédiaire ». Quant à notre vieille Europe, elle verrait, elle, ses populations autochtones décroître de 20 %.

Le premier milliard de terriens a été atteint en 1800. Le second en 1930. Le troisième en 1960. Le quatrième en 1975… et le dixième sans doute vers 2060. Alors, on continue de fermer les yeux ?

Source: BVoltaire