Archives par mot-clé : égorgé

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame a aussi été égorgé

Quand je l’ai vu j’ai douté de ce tweet, mais il s’avère aujourd’hui que cette personne disait vrai. Ce sont les autorités français qui ont cherché à cacher la vérité.

Après vérification le compte de Viviane (@entrevoixbues) a été bloqué…

L’autopsie du gendarme, qui s’est substitué vendredi au dernier otage dans le Super U de Trèbes (Aude), a révélé des lésions mortelles à l’arme blanche. L’officier a également été touché par balles.

Les conditions du décès du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame se précisent. L’autopsie réalisée sur le corps de l’officier de gendarmerie a révélé des « lésions mortelles » à l’arme blanche au niveau du cou, selon des sources concordantes. Cet officier supérieur, dont l’action héroïque a été saluée par le chef de l’Etat, serait donc mort poignardé à la gorge.

Il a également été blessé par des tirs d’arme à feu. Son assassin, Continuer la lecture de Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame a aussi été égorgé

Rixe sanglante dans un TGV au Creusot

La victime n’est pas un anti-fafounet chasseur de skin, les agresseurs sont comme souvent des étrangers… ne vous attendez  donc pas à des manifestations d’indignés de la part de mélenchon et de ses staliniens… 

– – – – – – – – –

Un homme a été grièvement blessé à la gorge lors d’une rixe entre passagers éméchés ce soir dans un TGV près de la gare du Creusot (Saône-et-Loire), a-t-on appris auprès des gendarmes et de la SNCF. La victime, dont le pronostic vital n’est pas engagé, selon la SNCF, a été transportée consciente à l’hôpital du Creusot.

L’auteur présumé de l’agression a été interpellé par les gendarmes en gare du Creusot, où le train a été arrêté. Un autre passager, témoin de la rixe, a également été emmené par les gendarmes.

GareCreusotTGV

L’altercation impliquant au moins quatre passagers de nationalité étrangère, dont deux femmes, est survenue entre 21H00 et 21H30 dans le wagon-bar du TGV 6132 Marseille-Paris.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’un d’eux a alors porté un coup à la gorge de la victime à l’aide d’un couteau ou d’un tesson de bouteille, selon les gendarmes. Le TGV a pu repartir à 23H00, avec près d’une heure et demi de retard sur l’horaire prévu.

Le Figaro