Archives par mot-clé : élection 2012

Sarkozy un président perdu

La fin du spectacle approche. Ce sera un soulagement. Ras le bol du cirque électoral. C’est lassant leur jonglerie, leur numéro de funambule, leur tour de prestidigitateur.
Rarement campagne électorale m’aura semblé aussi démagogique et mensongère. Limite putassière. Ça racole. Ça tapine. On fait les yeux doux aux pauvres égarés du vote FN, les grincheux, les neuneux, les illuminés. On se contorsionne comme une anguille. On fait les plus belles promesses. faut se donner du mal pour les séduire les déprimés, les colériques, les scrogneugneux, les avinés, les incultes, les analphabètes, les ronchons, les grognards, les capricieux. Ceux que l’on dénonce à longueur de journée comme des islamo-pétochards, des républicains Old school, des identitaires apeurés, des petits blancs désintégrés… faut les entendre les racistes frileux, faut les comprendre les xénophobes dépassé… Ils ne sont pas bien dans leur tête voilà tout. Ils se sont trompés de colère. Alors on les cajole. On les dorlote. Il n’y a aucune raison de laisser cette escouade de naufragés du suffrage universel se noyer dans les eaux troubles du fascisme… ils se sont perdus sur les chemins escarpés de la post-modernité… guidons-les vers l’ avenir radieux du monde d’après.

Et pour mener cette opération de salubrité publique, tous les coups sont permis. Même les plus bas. Même le mensonge, le travestissement, la feinte indignation. À cet exercice le candidat Sarkozy est champion. Le boniment c’est son rayon. Dix ans qu’il en use et en abuse le grand sauveur de la patrie. Le candidat du populo…. le président bling-bling devenu porte voix des invisibles et des oubliés. Une vrai mutation. Quand on sait qu’il ne jurait que par le modèle libéral anglo-saxon, le voir aujourd’hui endosser les habits du dernier patriote capable de barrer la route à l’européisme et au relativisme d’une gauche hégémonique, on se dit que la vie politique de ce pays est très malade.

A l’entendre parler on se demande bien qui a pu mener pendant 5 ans cette politique désastreuse qui aura causé l’augmentation du nombre de chômeurs, l’explosion de notre dette, et la perte de notre triple A. Où se cache cet étrange président ? Où se trouve celui qui a imposé à la France un traité européen que le peuple souverain avait eu la sagesse de rejeter ? On a perdu sa trace. Disparu. Évaporé. Il a fait Pschiiiit le président sortant… comme les affaires de Chirac…. Pschiiiit !!
Interrogé sur cette disparition, Nicolas Sarkozy a déclaré n’avoir jamais entendu parler d’un type aussi incompétent. Lui, il est étranger à tout ce qui vient de se passer… il est le candidat des petits et des sans-grades. Rien à voir avec l’hurluberlu que l’on décrit. D’ailleurs, en tant que patriote il ne pourrait pas être cet opportuniste qui a ouvert le capital de nos entreprises les plus stratégiques aux émirs du Qatar. Ce serait indécent. Pas le genre de Nicolas Sarkozy. C’est un homme droit Nicolas. Courageux. Intrépide. Incapable d’une telle fourberie.
Comment peut-on penser un seul instant qu’il aurait osé, lui Nicolas Sarkozy, signer un traité européen de discipline budgétaire sans même consulter le peuple ? Allons soyons sérieux. Il n’y a qu’un socialiste pour faire ça !
Nicolas c’est pas le même acabit. Pas fait du même métal le bonhomme. Il est la voix du peuple !

Et qu’on se le dise : il n’y en a pas deux comme lui. Il a le copyright : la Nation c’est moi, « France for ever ». Continuer la lecture de Sarkozy un président perdu