Archives par mot-clé : élection présidentielle 2017

Éric Zemmour : « Trop d’Histoire tue l’Histoire »

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

À suivre la campagne présidentielle ces derniers jours, on se croirait dans une bande d’actualités de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ne manquent que les images en noir et blanc », constate Éric Zemmour, qui note que « la classe politique française toute entière joue à plus gaulliste que moi tu meurs ! ». Il constate qu’Emmanuel Macron « use et abuse des références à la guerre et au nazisme, comme s’il voulait rejouer contre son adversaire du second tour un imaginaire historique qui avait si bien fonctionné pour marginaliser son père »

Pour le journaliste, « Marine Le Pen en est elle même effrayée puisqu’elle se sent obligée d’aller elle aussi se recueillir devant le mémorial de l’extermination des juifs ». Avant d’insister : « Pourtant, l’instrumentalisation du malheur juif ne marche pas. Elle scandalise davantage qu’elle ne mobilise. Elle apparait pour ce qu’elle est : un truc de campagne électorale ». Aux yeux d’Éric Zemmour, « trop d’Histoire tue l’Histoire ».

L’ex-conseillère gaulliste de l’Elysée Marie-France Garaud choisit Marine Le Pen

Dans l’histoire de la 5ème République Marie-France Garaud est l’une des femmes que j’admire le plus. C’est une figure tutélaire du gaullisme…

Marine Le Pen ne peut  définitivement plus être qualifiée de candidate d’extrême droite, elle est la dernière candidate « gaulliste » que la France peut s’offrir avant  que la fin arrive.


Gaulliste historique, juriste de formation, ex-députée européenne non inscrite, Marie-France Garaud se qualifie de «solide citoyenne de la France». À dix jours de l’élection présidentielle, l’ex-conseillère de Georges Pompidou, estime que Marine Le Pen est la seule à pouvoir rendre à la France sa souveraineté. Elle explique pourquoi au Figaro.

LE FIGARO. – Quel est l’enjeu de cette présidentielle?

La souveraineté française. C’est-à-dire, notre liberté.

Marie-France GARAUD. – Comment jugez-vous les programmes des deux candidats?

J’ai le sentiment que Monsieur Emmanuel Macron n’a ni amour-propre, ni lucidité. Il étale ses faiblesses avec un extraordinaire masochisme. Il a un petit côté chien battu. Il ne respecte pas la France et il est même en train de détruire le support de son existence politique.

Mais ne propose-t-il pas un projet?

Il n’a pas de programme économique. Il ne peut pas en avoir parce que nous ne sommes plus qu’un territoire à l’intérieur de l’Union européenne. Il faut sortir de là le plus rapidement possible, quel qu’en soit le coût, car mieux vaut la liberté que l’esclavage.

Est-il réellement possible de sortir de l’UE?

Oui, parfaitement. Il suffit de décider ce que nous voulons. À la fin de la guerre, deux hommes avaient compris cela: De Gaulle et Churchill, qui n’a jamais aliéné les pouvoirs de son pays. Nous assistons à une tentative de domestication des pays européens, nous sommes placés devant l’éventualité d’un IVe Reich.

Comment la France doit-elle s’adresser à l’Allemagne?

Elle n’a rien à lui dire. Elle doit sortir de l’UE et ensuite, elle pourra échanger d’égal à égal. […]

Le Figaro

Vote musulman: Mélenchon (37%), Macron (24%), Hamon (17%)

Et 5% pour Marine le Pen… c’est la candidate la moins halal

L’islamiste Hani Ramadan appelle à voter contre Marine Le Pen

Au moins c’est clair. Les islamistes qui pullulent grâce au laxisme et à la complicité de droite comme de gauche ont compris qui était leur ennemie.

LETTRE A MARINE ET MARION, 16 avril 2017

NON AU FN

Mesdames,

Laissez-moi vous dire, dans un  registre qui n’est pas un détail de l’histoire, que je n’aime pas les nazis.

[…]

Blog de Hani Ramadan

En 2002, Rémi manifestait contre Jean-Marie Le Pen. En 2017, il votera pour la présidente du FN

Rémi, 31 ans, témoigne de l’évolution de ses convictions politiques, quinze ans après avoir manifesté contre la présence du Front national au second tour de la présidentielle.

« A l’époque, j’avais 16 ans, j’étais au lycée, à Chambéry (Savoie), et la présence de Le Pen au second tour me semblait aberrante. C’était un séisme… Pour nous, ce type était un guignol, le pire de ce qui existait. Je me rappelle de légendes urbaines qui disaient qu’il Continuer la lecture de En 2002, Rémi manifestait contre Jean-Marie Le Pen. En 2017, il votera pour la présidente du FN

Le véritable défi de l’élection présidentielle, par Thierry Breton

L’attentat de l’avenue des Champs Elysées, qui a coûté la vie à un policier, est venu tragiquement rappeler le véritable enjeu de l’élection présidentielle. Celui-ci ne réside pas dans le prix des costumes ou dans la fiche de paie des assistants parlementaires de certains candidats. Il ne se trouve pas non plus dans le montant de la dette, le nombre de fonctionnaires ou la monnaie que nous devons avoir dans notre poche. Ne parlons même pas du barème de l’impôt sur le revenu, de la retenue à la source ou de l’âge du départ à la retraite. Tout cela est dérisoire. Secondaire. Accessoire.

Le véritable enjeu est planétaire. Il trouve son origine dans la date Continuer la lecture de Le véritable défi de l’élection présidentielle, par Thierry Breton

Seine-Saint-Denis (93) : Benoît Hamon cible l’électorat des banlieues

Il était ce mercredi 12 avril à La Courneuve (Seine-Saint-Denis) et dans le Val d’Oise, où il s’est présenté comme le candidat des quartiers périphériques.

Aucun doute, Benoît Hamon est parfaitement accueilli en banlieue. Interpellé par des habitants qui souhaitent le saluer, le candidat du Parti socialiste a le sourire. Hier près de Lyon (Rhône), il était ce Continuer la lecture de Seine-Saint-Denis (93) : Benoît Hamon cible l’électorat des banlieues

2017 : « Y aura-t-il un candidat démocrate musulman ? » (Oumma)

Alors que la date fatidique du 17 mars approche à grands pas, Oumma a voulu s’enquérir auprès de Nagib Azergui, Fondateur et président de l’Union des Démocrates Musulmans Français, de l’état d’avancement de sa recherche de signatures.

Sous le slogan fédérateur « L’Union fait la France », Nagib Azergui appelle à un éveil urgent des consciences, un préalable essentiel au changement. […]

[…] C’est un paradoxe qui perdure. Tous les candidats que nous connaissons entretiennent justement un communautarisme primaire dangereux, contraire à l’esprit républicain. Nous avons toujours affaire à une élite oligarchique composée principalement d’hommes « de race blanche », dixit Mme Morano et « de culture judéo-chrétienne ».

Jean-Frédéric Poisson, président du Parti Chrétien Démocrate (PCD), fut candidat à la primaire de la droite sans que cela ne suscite des réactions hostiles. Personne ne reproche au PCD de vouloir instaurer la monarchie chrétienne en France ! On voit bien que les mentalités ne sont pas les mêmes lorsqu’il s’agit de l’UDMF, à qui l’on reproche d’emblée de vouloir « islamiser » la République.

Voilà pourquoi il est temps de changer les mentalités sur ces paradoxes en expliquant aux Français qu’un Kamel Messaoudi, issu d’un parti Démocrate Musulman, vivant à Mayotte, peut être en 2017 le président de tous les Français. Cela ne doit plus choquer personne. […] Continuer la lecture de 2017 : « Y aura-t-il un candidat démocrate musulman ? » (Oumma)

Marine Le Pen tend la main à Guaino et Dupont-Aignan

Marine Le Pen, candidate du Front national à l’élection présidentielle française, a tendu la main dimanche à deux autres prétendants à l’Elysée, Nicolas Dupont-Aignan et Henri Guaino, lors du « Grand Rendez-vous » Europe 1-iTELE-Les Echos.

Pour la présidente du Front national, le président de Debout la France et le député Les Républicains des Yvelines figurent parmi les « patriotes » qu’elle compte rassembler afin de constituer une majorité présidentielle.

« Je pense qu’il y a un certain nombre de personnes qui aujourd’hui dans la vie politique française sont des patriotes : Monsieur Guaino est un patriote, Monsieur Dupont-Aignan est incontestablement un patriote« , a-t-elle déclaré.

« Est-ce qu’ils sont capables de me rejoindre ? Je le souhaite, en tout cas je leur lance un signal et je leur dis : ‘si vous voulez oeuvrer pour le pays alors, à un moment donné, il faudra rejoindre le grand camp des patriotes’« , a-t-elle ajouté.
Pour la présidente du Front national, une majorité présidentielle ira Continuer la lecture de Marine Le Pen tend la main à Guaino et Dupont-Aignan

L’imposture « Emmanuel Macron » démasquée

Quel leurre est-il ? Emmanuel Macron : énième marionnette politique propulsé par celui qui depuis 40 ans pourrit la vie des français avec ses petits copains : Jacques Attali. Le cas Emmanuel Macron et le lancement de son parti leurre « En Marche » aux ordres de l’oligarchie bancaire, décortiqué ici par Yann Barthès sur Canal plus dans Le Petit Journal, qui depuis a dû quitté la chaîne de Bolloré… Chronique reprise ici pour une analyse chirurgicale par François Asselineau qui démasque l’imposteur et ouvre les yeux des français sur la dernière escroquerie électorale prévue pour 2017 afin de mettre la main (a nouveau) sur le Coffre et l’Armurerie de France.

Clip de campagne de marine Le Pen. Plus de 1,2millions de vues en 48H.

Sur Facebook, la vidéo de la présidente du FN a été plus de 435 000 fois. En quelques heures…


Présidentielle : le clip de campagne de Marine… par Lopinionfr

C’est un véritable carton. Sur les réseaux sociaux, le nouveau clip de campagne de Marine Le Pen connaît un succès retentissant. Sur Facebook, la vidéo de la présidente du FN a été plus de 435 000 fois. Elle a été commentée plus de 2 000 fois et a été partagée à plus de 10 000 reprises. Continuer la lecture de Clip de campagne de marine Le Pen. Plus de 1,2millions de vues en 48H.

Jean Pisani-Ferry,le conseillé économique d’Emmanuel Macron, prône le gel des salaires

Article de Novembre 2014 au sujet d’un rapport réalisé par Jean Pisani-Ferry . À l’époque Macron était déjà à Bercy et n’avait rien trouvé à redire à ce rapport.  Aujourd’hui Jean Pisani-Ferry est devenu le conseillé économique de Macron. Précisons que cet « économiste » propose aussi de créer un loyer pour les propriétaires.

Des idées qui sont loin d’être populaires et qui vont contre le pouvoir d ‘achat des français. On comprend donc que Macron soit si discret sur son véritable programme.

Qu’attendent les journalistes français pour faire leur travail et interroger le candidat d’En Marche sur ces sujets.


(…) Selon un article du magazine allemand «Der Spiegel» à paraître lundi, il prône pour la France un assouplissement des 35 heures et un gel des salaires. (…)
Les propositions contenues dans le rapport s’appuient sur le travail de deux économistes, le Français Jean Pisani-Ferry et l’Allemand Henrik Enderlein, qui avaient été chargés à la mi-octobre par leurs gouvernements respectifs de dresser des pistes pour stimuler la croissance dans les deux pays.

Le rapport prône un gel des salaires pendant trois ans

Ce rapport, qui doit être présenté à Paris aux ministres de l’Economie Emmanuel Macron et Sigmar Gabriel, prévoit «entre autres une flexibilisation du marché du travail en France, ainsi qu’un assouplissement des 35 heures dans de nombreux secteurs. En outre, le document plaide pour un gel des salaires pendant trois ans pour rendre les entreprises françaises plus compétitives», écrit «Der Spiegel» qui affirme avoir eu accès au document, sans donner de détails.

Marine Le Pen sur LCP

Sondage JDD: Marine Le Pen à 24%, Fillon à 21%, Macron à 20%, Hamon à 18%

NDLR: Dans ce sondage Hamon, Macron et Fillon sont dans une marge d’incertitude. Ce qui signifie que la marge d’erreur ne permet pas de dire lequel sera devant les autres.


Dans notre premier sondage de la présidentielle en temps réel, la candidate du Front National Marine Le Pen arrive en tête avec 24% des intentions de vote au premier tour. Elle devance François Fillon, désormais à 21% alors que Benoît Hamon fait une percée à 18%.

Jamais une élection présidentielle n’a été aussi indécise. A quatre-vingt-deux jours du premier tour, notre premier sondage de la présidentielle en temps réel est en rupture totale avec les précédents scrutins. Les rapports de force entre les candidats et entre les partis sont chamboulés. Au point qu’aucun des compétiteurs en lice n’est assuré d’être qualifié pour le second tour. Seulement six points séparent, en effet, Marine Le Pen en tête avec 24% des intentions de vote, selon notre sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, itélé et Sud-Radio et Benoît Hamon quatrième avec 18% derrière François Fillon (21%) et Emmanuel Macron (20%). Ce jeu de chamboule-tout promet donc bien des surprises d’ici le 23 avril, jour du premier tour.

(…)

Hamon ringardise Mélenchon

Continuer la lecture de Sondage JDD: Marine Le Pen à 24%, Fillon à 21%, Macron à 20%, Hamon à 18%