Archives par mot-clé : élections européennes

Marine Le Pen : «Nicolas Sarkozy a triché» (vidéo)

La présidente du Front national accuse Nicolas Sarkozy d’avoir dépensé «le double du plafond légal» durant la campagne présidentielle de 2012 sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV.


Marine Le Pen frappe fort mardi matin, avant sa première conférence de presse consacrée aux résultats des élections européennes, sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin. Après avoir jugé que les adhérents de l’UMP étaient les «dindons de la farce» concernant l’argent de l’UMP «dépensé dans des proportions absolument inouïes», la présidente du Front national a accusé directement Nicolas Sarkozy d’avoir «dépensé le double du plafond légal» de la campagne présidentielle. «Il a triché» a-t-elle martelé en lui reprochant d’avoir atteint la «légitimité des résultats du premier tour» de l’élection présidentielle.

Marine Le Pen a également pointé «23 millions d’euros de dépenses supplémentaires» en assurant qu’il était «impossible» selon elle de «ne pas être au courant» de telles dépenses quand on est président d’un parti et candidat à une élection présidentielle. Évoquant un total de «40 millions d’euros» de dépenses pour la campagne de l’UMP, la présidente du FN a comparé ce chiffre aux 9 millions engagés par son parti. Elle a aussi jugé en direct que Nicolas Sarkzoy était «totalement disqualifié».

L’allocution «stratosphérique» de Hollande

Invitée à commenter les propos de Brice Hortefeux quelques minutes plus tôt sur RTL, Marine Le Pen n’a pu contenir un rire en expliquant qu’elle ne savait plus «comment réagir» face à cette affaire en accusant encore l’UMP d’avoir été en «violation totale de toutes les règles» et en renvoyant une nouvelle fois la responsabilité sur les épaules de l’ancien président de la République: «Il est le centre, le pilier de cette affaire. Ces dérives financières ont été organisées sous ces ordres».

Sur d’autres sujets, Marine Le Pen a critiqué l’allocution «stratosphérique» de François Hollande lundi soir en estimant que le chef de l’État avait pris la parole pour ne Continuer la lecture de Marine Le Pen : «Nicolas Sarkozy a triché» (vidéo)

8 % des ouvriers et 16 % des employés ont voté PS aux européennes contre 43 et 38% pour le FN.

Selon Ipsos, dimanche, 38 % des employés et 43 % des ouvriers ont apporté leur suffrage à Marine Le Pen et ses troupes. La gauche, sur ce qui constitue historiquement son coeur de cible, est laminée : seulement 8 % des ouvriers et 16 % des employés ont voté PS aux européennes.

blog+-Hollande-Melenchon_complotLe Front de gauche ne bénéficie pas de la déception suscitée au sein de cet électorat par la gauche de gouvernement : 5 % des employés et 8 % des ouvriers seulement ont voté, dimanche, pour le mouvement de Jean-Luc Mélenchon.

Le Point

Européennes : Le Front National dénonce des magouilles et des irrégularités (maj vidéo)

Le FN met à disposition de bulletin à imprimer sur son site.

http://frontnational.cmail1.com/t/ViewEmail/j/4F53A4848F347BF9/0AC119A533DB0880D9767B6002735221

——-

Après avoir annulé le vote des français sur la constitution, la dictature UMPS manipule les scrutins pour empêcher les patriotes d’arriver en tête. Si vous n’avez pas de bulletin FN dans votre bureau de vote, prenez le bulletin qui vous a été envoyé par la poste. Pour le vote électronique, c’est foutu.

Témoignage de la blonde sur les fraudes anti-FN :

Communiqué de Presse du Front National

De très nombreux dysfonctionnements nous sont signalés quant à la régularité du scrutin. Cela concerne plusieurs départements. Dans de nombreux bureaux, a été notée l’absence de bulletins de vote du Front National, ou la présence de bulletins de vote du Front National ne correspondant pas à la circonscription électorale du bureau concerné.

Big_brother_manuel_valls

C’est le cas par exemple dans le 3ème arrondissement de Paris, dans la ville d’Evry (Essonne), de Sainte-Geneviève des Bois (Essonne) ; c’est le cas aussi dans des communes de la Nièvre, la Seine-et-Marne, la Saône-et-Loire ou la Moselle, notamment. La multiplicité des remontées nous laisse penser que la fraude est massive.

Le ministère de l’Intérieur a choisi de tenter d’empêcher la victoire du Front National en lui interdisant simplement de concourir en certains endroits du territoire. C’est une entrave gravissime à la démocratie.

Le Front National accuse donc le gouvernement de Manuel Valls, et son ministre Bernard Cazeneuve, de truquer par les moyens les plus odieux le vote des Français. Cette manipulation industrielle du vote des Français doit être immédiatement interrompue, et les préfets doivent tout mettre en œuvre, dans des délais urgents, pour apporter dans toutes les communes de France les bulletins de vote du Front National.

Interpellé plusieurs fois depuis ce matin, le ministère de l’Intérieur n’a répondu que par un vague désintérêt, qui prouve une volonté de nuire au bon déroulement du scrutin.

Le Front National demandera de toute façon à l’issue du scrutin de faire la lumière sur les Continuer la lecture de Européennes : Le Front National dénonce des magouilles et des irrégularités (maj vidéo)

Européennes : Le quotidien algérien Le Matin appelle les musulmans à «voter en masse» contre le racisme, la xénophobie et l’islamophobie

La presse algérienne s’ingère dans les affaires politiques de l’Europe. Voilà un signe qui ne trompe pas. Et elle le fait sur des bases confessionnelles et communautaristes, à l’opposé de nos principes républicains. Reprenant la litanie anti-raciste des associations subventionnées, le quotidien Le Matin demande aux musulmans européens de voter contre la xénophobie et l’islamophobie (1). L’auteur de l’édito souhaite également la création d’un lobby musulmans aussi fort que le lobby juifs afin que les mœurs musulmanes s’impose de façon définitives aux décideurs politiques des pays européens.
Voilà comment le discours sur la tolérance sert de levier à la balkanisation de nos pays européens.

(1) Il faut bien sûr  lire « voter contre ceux qui refusent l’arabisation et l’islamisation de la France » Donc voter contre ceux qui luttent contre l’envahissement de leur pays, contre l’intolérance religieuse, le recul des libertés.

——-

Article du quotidien algérien Le Matin sur la montée des «nationalismes populistes et xénophobes» aux élections européennes.

Il reste aux musulmanes et musulmans d’Europe à faire la différence ponctuellement le 25 mai en allant voter en masse pour barrer la route à l’intolérance, le racisme, la xénophobie et l’islamophobie mais un travail en profondeur et à long terme devra s’imposer sans délais afin de mettre en place un lobby musulman à l’instar du lobby juif et d’autres lobbies à connotation religieuse, politique ou encore économique.

Au jour J – 2 des élections européennes, les partis démocratiques préviennent du danger de l’extrême droite et font plus que du pied aux musulmans européens pour les inciter d’aller voter en masse afin de barrer la route aux partis extrémistes que tous les sondages donnent en très nette progression.

En Belgique, Malika Hamidi, Algérienne et directrice générale de «European Muslim Network» le Réseau des Musulmans Européens, multiplie les appels aux musulmans européens via une série de supports d’information, affiches, communiqués, flyers, conférences, pour sensibiliser les Belges musulmans au danger de l’extrême droite si elle venait à gagner le 1/3 des sièges au Parlement européen comme le lui prédise certains sondages «il faut vraiment aller ‘pêcher’ dans les quartiers pour mobiliser la population musulmane d’aller voter» indiquera Malika Hamidi. […]

Il faut dire aussi qu’en Europe, l’extrême droite fasciste ou néonazie est devenue marginale, Par contre, les nationalismes populistes et xénophobes progressent considérablement. Ils prônent l’arrêt de l’immigration, dénoncent la société multiculturelle et l’emprise de l’Islam. Cette nouvelle extrême droite rejette les partis traditionnels, mais à la différence de l’ancienne, ne conteste pas le système démocratique, voire même se présente comme garante de la liberté d’expression menacée par l’Islamisation. […]

Le Matin

De Gaulle: l’europe ne peut-être qu’une europe des États-Nations. (vidéo) (rediff)

Rappel : Au Parlement de Strasbourg, l’UMP est membre du Parti Populaire Européen (PPE). Ce dernier est partisan d’une Europe fédérale.

Citation du Jour / Charles de Gaulle : « je ne crois pas que l’Europe puisse avoir aucune réalité vivante si elle ne comporte pas la France avec ses Français, l’Allemagne … »(vidéo)

je ne crois pas que l’Europe puisse avoir aucune réalité vivante si elle ne comporte pas la France avec ses Français, l’Allemagne avec ses Allemands, l’Italie avec ses Italiens, etc. Dante, Goethe, Chateaubriand appartiennent à toute l’Europe, dans la mesure même où ils étaient respectivement et éminemment italien, allemand et français. Ils n’auraient pas beaucoup servi l’Europe s’ils avaient été des apatrides et qu’ils avaient pensé, écrit en quelque espéranto ou volapuk intégré. Alors, il est vrai que la patrie est un élément humain, sentimental, et que c’est sur des éléments d’action, d’autorité, de responsabilité, qu’on peut construire l’Europe.

le débat Le Pen-Lamy sur l’euro Challenges.fr

Pascal Lamy avoue à demi-mot que l’euro a été construit pour forcer les peuples à plus d’intégration et de perte de souveraineté dans l’objectif de construire les États-Unis d’Europe.

—-

La présidente du FN et l’ex-commissaire européen et ancien patron de l’OMC ont accepté de débattre sur l’un des thèmes majeurs de ces élections européennes.

7344876-a-lire-avant-de-voter-le-debat-le-pen-lamy-sur-l-euro

Marine Le Pen, vous avez fait de l’euro un axe de votre campagne pour les élections européennes. Pascal Lamy, vous avez été l’un des bâtisseurs de cette monnaie. Quinze ans après sa création, quel est le bilan ?

Marine Le Pen. L’euro était voué à l’échec dès le départ. D’ailleurs, Maurice Allais, le seul Français à avoir obtenu un Prix Nobel d’économie, l’avait bien vu : la zone monétaire sur laquelle il s’appliquait n’était pas optimale. La monnaie unique a entraîné une forte hausse des prix, contestée par les chiffres officiels. Mais chaque Français peut s’apercevoir que les prix ont beaucoup plus augmenté que leur salaire. Son taux de change par rapport au dollar a pris 54%, et se trouve à un niveau insoutenable pour notre économie. On a sauvé l’euro de manière régulière, avec l’argent des contribuables. En France, cela a alourdi la dette de 70 milliards d’euros.

Pascal Lamy. L’euro a été créé pour éviter la guerre des monnaies en Europe et pour assurer la stabilité des prix. Dans les quinze années qui ont précédé sa création, l’inflation moyenne était de 2,9%. Elle est passée, depuis, à 1,6%. Donc l’euro a contribué à la stabilité des prix. Il a aussi contribué à une forte baisse des taux d’intérêt, passés de l’ordre de 5,5, à 2,5% en moyenne. Nous avons construit une monnaie forte, stable par rapport au dollar. Et le taux de change effectif réel par rapport au dollar – c’est-à-dire corrigé de l’inflation et pondéré par nos échanges – est stable sur la période.

Mais il est exact que l’euro a été construit avec une grosse jambe monétaire – monnaie, banque centrale et politique monétaire unique – et une jambe économique qui s’est révélée trop faible avec la crise. L’euro est en cours de réparation, avec l’adoption de disciplines budgétaires et l’union bancaire.

Marine Le Pen. C’est un bel aveu. On savait l’euro imparfait, mais il a, en fait, été créé comme un outil pour forcer à l’union économique et politique. A chaque fois qu’on essaie de vendre une intégration supplémentaire, on se base sur le sauvetage de l’euro. L’euro ne marche pas, il faut donc plus d’intégration fiscale, plus d’intégration politique, plus de transfert de souveraineté. Elle est là, la malhonnêteté initiale. L’euro est en fait un outil de l’ultralibéralisme. Monsieur Gattaz, président du Medef et de Radiall, nous dit qu’il fabrique ses composants au Mexique, en zone dollar, parce que c’est plus facile pour vendre à Boeing. N’est-ce pas la preuve de la surévaluation de l’euro ?

Pascal Lamy. Nous sommes dans un monde où ce que nous consommons tous les jours est de plus en plus fabriqué partout. Et je connais bien des entreprises françaises qui, pour pouvoir continuer à fabriquer en France, produisent ou importent des pièces détachées de l’étranger. C’est le principe de l’ouverture des échanges qui apporte davantage de croissance à tout le monde. L’euro a installé l’Europe dans la géoéconomie mondiale, avec une devise commune qui a besoin d’être aussi forte que les éléphants du monde de demain.

Marine Le Pen. Airbus, Peugeot… Ils vont tous produire hors zone euro, qui est devenue le trou noir de la croissance mondiale. Vous dites qu’une économie ouverte crée de la croissance. Mais le libre-échange intégral a eu l’effet inverse. Alors les échanges, oui, l’extrémisme libéral, non.

Les problèmes de compétitivité de la France sont-ils dus à l’euro ?

lire la suite sur Challenge

Européennes Grand débat dans le Sud Ouest avec Louis Aliot

Compilation des interventions de L.Aliot.

Émission en entier
Les invités sont : Louis Aliot, Michèle Alliot-Marie (UMP), Virginie Roziere (PRG-PS), Robert Rochefort (UDI MODEM), José Bové (EELV), Jean-Luc Mélenchon (Front de Gauche)


Débat européennes 2014 – Louis Aliot – 21 mai 2014 par hurraken75

Zemmour : le paquebot européen, ce sera la croisière s’amuse ou le Titanic. (vidéo)

Après l’Europe, les patriotes doivent récupérer le pouvoir au sein de leur propre Nation.


Le paquebot européen, ce sera la croisière s… par rtl-fr