Archives par mot-clé : Emmanuel Macron

Appeler à voter Macron serait « au-dessus des forces » de Martine Aubry (Màj: elle revient sur sa décision)

Martine Aubry n’a pas expressément appelé à voter pour Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle, et cela énerve quelques membres du Parti socialiste.

« Elle avait eu moins de mal à appeler à voter Xavier Bertrand aux régionales« , critique une figure du PS Nord dans La Voix du Nord. La maire de Lille s’est en effet contenté d’un tweet laconique au soir du premier tour :

« Appeler à voter Macron est au-dessus de ses forces« , confie son entourage à Europe1. Une affirmation tempérée par un de ses proches, qui affirme qu’elle votera pour le candidat d’En Marche!, mais que cela « restera dans le secret de l’isoloir. » Continuer la lecture de Appeler à voter Macron serait « au-dessus des forces » de Martine Aubry (Màj: elle revient sur sa décision)

Que dit vraiment Macron sur l’immigration ?

En matière d’immigration, le candidat d’En Marche ! avance des propositions bien différentes de celles de son adversaire frontiste, qui compte mettre le sujet au premier plan de l’entre-deux-tours.

Ne cherchez pas le mot « immigration » dans le programme qu’Emmanuel Macron a envoyé dans la boîte aux lettres des Français ces dernières semaines. Vous ne l’y trouverez pas. Est-ce un oubli ? Ou la volonté délibérée d’envisager ce thème d’une façon différente ? Toujours est-il que si le candidat d’En Marche ! n’aborde pas le sujet dans son programme papier, ses propositions figurent bien sur son site internet. Qu’y a-t-il concrètement derrière ce que Marine Le Pen qualifie de « violence migratoire » ? Nous avons lu son programme.

« Une chance », selon Macron Continuer la lecture de Que dit vraiment Macron sur l’immigration ?

L’ex-patronne du Medef Laurence Parisot se dit « prête » pour être Première ministre d’Emmanuel Macron

Si Emmanuel Macron l’emporte face à Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, le 7 mai, qui nommera-t-il comme Premier ministre ? Le 8 mars, lors de la Journée internationale des droits des femmes, le candidat d’En Marche a assuré qu’il souhaitait nommer une femme à Matignon. Oui, mais qui, étant donné que les soutiens de l’ancien ministre de l’Economie sont plutôt masculins ?

Il y en a une dont le nom se murmure de plus en plus dans l’entourage d’Emmanuel Macron : Laurence Parisot. Et l’ancienne patronne du Medef ne serait pas contre du tout. Contactée par Marianne, Laurence Parisot se dit « prête » et « disponible » pour le poste de cheffe du gouvernement : Continuer la lecture de L’ex-patronne du Medef Laurence Parisot se dit « prête » pour être Première ministre d’Emmanuel Macron

Un ministre algérien salue le résultat de Macron, « un ami de l’Algérie »

Deux jours après le premier tour du premier tour des élections françaises, une première déclaration d’un membre du gouvernement algérien vient d’être manifesté par le ministre d’Etat ministre des Affaires étrangères M. Ramtane Lamamra.

Bien qu’il ait refusé de commenter le résultat de ce premier tour et ses implications pour l’Algérie et sa communauté en France, M. Lamamra n’a pas pu s’empêcher de lâcher un commentaire révélateur du candidat « favori » de l’Algérie.

Exhortant les journalistes à attendre les résultats du deuxième tour, Ramtane Lamamra n’a pu s’empêcher d’ajouter avec un large sourire que le candidat Emmanuel Macron était « un ami de l’Algérie ».

(…)

Huffington Post

Travailleurs détachés, la directive de la discorde entre Macron et Le Pen

Seul candidat parmi les onze prétendants à la présidentielle à défendre la directive sur les travailleurs détachés, Emmanuel Macron aura encore fort à faire en la matière contre Marine Le Pen, qui souligne les effets concurrentiels de cette mesure en défaveur des travailleurs français.

[…] Pendant la campagne, Emmanuel Macron avait expliqué qu’il ne souhaitait pas abroger cette directive européenne sur les travailleurs détachés. « On a près de 300.000 travailleurs détachés. Ce qui pose un problème, c’est le travail détaché illégal. Un travailleur détaché doit venir travailler aux conditions françaises, il ne peut pas y avoir un travailleur détaché européen qui travaille en dessous du Smic » a-t-il déclaré.

[…] L’engagement 38 du programme de Marine Le Pen propose de Continuer la lecture de Travailleurs détachés, la directive de la discorde entre Macron et Le Pen

Dégouté par l’appel à voter Macron, Pierre Lellouche rend sa carte LR et se retire de la politique

C’est un ancien soutien de François Fillon, qui avait rallié Nicolas Sarkozy pendant la primaire de la droite, qui raccroche. Le député des Républicains, Pierre Lellouche, a annoncé mercredi qu’il se retirait de la vie politique et rendait « sa carte LR ». « A bientôt 66 ans » et « 24 ans de mandat à l’Assemblée », Pierre Lellouche a pris cette décision après « mûre réflexion » afin « de laisser la place à la génération suivante », a-t-il écrit dans ce courrier communiqué à l’AFP.

L’ancien ministre de Nicolas Sarkozy, de 2009 à 2012 (Europe et Commerce extérieur), se livre aussi à une critique virulente de la campagne à droite qui a abouti à la défaite de François Fillon. (…) « L’heure est venue de quitter la scène, après une campagne présidentielle que j’ai vécue comme une épreuve épouvantable des mois durant, comme la preuve définitive de la décomposition de nos partis politiques traditionnels », écrit le député de Paris.

(…)
« Ma famille politique désormais sans chef ni ligne politique, en est réduite à appeler à voter Emmanuel Macron », a-t-il ajouté, « posture présentée comme hautement morale » qui est « pourtant aussi incohérente que périlleuse pour l’avenir ». « Pourquoi ne pas aller au bout de la logique et retirer simplement tous nos candidats en faveur des siens, voire le rejoindre purement et simplement comme certains s’apprêtent à le faire », a-t-il protesté. « Je rendrai donc ma carte aux Républicains, comme je rendrai mon investiture dans la 1ère circonscription de Paris, à la direction provisoire de ce qui reste de mon parti », a-t-il ajouté.

Source

Coup de maître: Marine Le Pen en visite surprise aux salariés de Whirpool pendant que Macron est dans un bureau avec les syndicats.

Continuer la lecture de Coup de maître: Marine Le Pen en visite surprise aux salariés de Whirpool pendant que Macron est dans un bureau avec les syndicats.

Henri Guaino : « Jamais personne ne me fera voter pour Emmanuel Macron »

 (…) Où est le fascisme ?

Va-t-on encore passer toute l’élection du second tour dans la lutte contre le fascisme? (…) vous avez vu des fascistes quelque part dans cette histoire ? Si on arrêtait de caricaturer. (…) Si ça avait été Mélenchon, ça aurait été le bolchévisme. Mme Le Pen n’est pas fasciste, ou nazie, et M. Mélenchon n’était pas bolchévique”, a affirmé avec force Henri Guaino.

Source


« Jamais personne ne me fera voter pour Emmanuel Macron. Je suis en désaccord avec tout, je me bats depuis des années en politique contre ce qu’il incarne, contre ce qu’il représente, contre ce qu’il fait », a martelé mardi 25 avril, sur LCI, le député Les Républicains des Yvelines, Henri Guaino.


VIDEO. Henri Guaino : « Jamais personne ne me fera voter pour Emmanuel Macron »

Christine Boutin : «Contre Macron, je voterai Le Pen» car «Il dénie à la France sa culture»

C’est décidé. Le 7 mai prochain, la fondatrice du Parti chrétien démocrate glissera un bulletin «Marine Le Pen» dans l’urne. «Ma décision est claire, c’est “pas de Macron”», annonce lundi soir l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy au Figaro. «Macron, ce n’est pas possible», insiste l’ancienne candidate à l’élection présidentielle de 2002. «Emmanuel Macron c’est l’incarnation de tout ce que je n’aime pas, c’est à l’opposé de mes valeurs qui ont rythmé ma vie politique. C’est le libéralisme libertaire, c’est la mondialisation, c’est l’argent, c’est la banque», s’agace l’ex-député des Yvelines

«Il dénie à la France sa culture», martèle Christine Boutin qui estime Continuer la lecture de Christine Boutin : «Contre Macron, je voterai Le Pen» car «Il dénie à la France sa culture»

Marion Le Pen dans Famille Chrétienne: « Macron, c’est le choix d’une société multiculturelle et postnationale »

À la veille du second tour de la présidentielle, Marion Maréchal-Le
Pen répond à Sens Commun, qui renvoie dos à dos Marine Le Pen et Emmanuel Macron. La députée de Vaucluse appelle à la mobilisation autour de la candidate du FN, en particulier des catholiques pratiquants.

« Nous nous adresserons à tous les Français, y compris aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon mais pas en leur disant « Jean-Luc Mélenchon – Marine Le Pen : même combat » ! Nous nous adresserons à eux en restant ce que nous sommes. La lutte contre le libre-échange, la dérégulation, les délocalisations, la concurrence déloyale, les abus des banques : ça, c’est nous ! Ils peuvent trouver satisfaction dans notre doctrine, qui remet l’homme au cœur de l’économie. »[…]

« Emmanuel Macron est le candidat du libéralisme intégral ! Il met les envies individuelles au-dessus du bien commun. Pour lui, la Continuer la lecture de Marion Le Pen dans Famille Chrétienne: « Macron, c’est le choix d’une société multiculturelle et postnationale »

Marine Le Pen annonce qu’elle se rendra demain à l’hommage au policier tué

Mais pourquoi Marine Le Pen est-elle invité à une cérémonie républicaine si elle n’est pas comme le dit la gauche et LR…. républicaine?

Les deux finalistes de la présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, ont été conviés par François Hollande à assister demain à l’hommage national au policier tué lors de l’attentat sur les Champs-Elysées.
L’hommage à Xavier Jugelé, tué en service par un homme se revendiquant de l’Etat islamique, aura lieu mardi à 11H00 à la Préfecture de police de Paris et sera présidé par le chef de l’Etat.
La candidate du Front National vient de répondre favorablement.