Archives par mot-clé : étoile jaune

Vincent Peillon relie la laïcité… au port de l’étoile jaune imposé aux juifs !

Le Conseil représentatif des institutions juives de France( CRIF) a publié un communiqué pour dénoncer ces propos. «Le Crif dénonce la comparaison faite hier lors de son intervention sur France 2 par Vincent Peillon entre le sort des Juifs sous l’Occupation et la situation actuelle des musulmans de France.L’histoire de la déportation de plus de 75 000 Juifs, de la spoliation des biens juifs ou des lois discriminatoires comme le port de l’étoile jaune ne saurait être dévoyée et instrumentalisée au nom d’un soi-disant équilibre des souffrances. De telles déclarations ne servent que ceux qui cherchent à réécrire l’Histoire.» L’institution juive demande «une clarification et un correctif immédiat de la part de Vincent Peillon».

(…) Le Figaro



Le candidat à la primaire de la gauche a dénoncé ce mardi 3 janvier sur France 2 ceux qui « veulent utiliser la laïcité contre certaines catégories de population ». Et de citer, de manière quelque peu surprenante, le sort des juifs dans l’Allemagne nazie…

[Mise à jour – 11h35] Contacté par Marianne ce mercredi, l’entourage de Vincent Peillon précise ses propos : « Il n’a pas voulu lier la laïcité et Vichy. Ce qu’il a voulu dire, c’est qu’il ne faut pas utiliser la laïcité pour stigmatiser une partie de la population en raison de sa religion. C’est une dénonciation de ce qui se passe aujourd’hui avec la stigmatisation d’une religion », en l’occurrence l’islam. « La stratégie de l’extrême droite, dans l’histoire, est d’utiliser les mots de la République pour s’attaquer à certaines catégories de population », poursuit ce proche du député européen. Quant à comparer la situation des juifs sous l’Occupation à celle des musulmans aujourd’hui, « il n’a pas parlé de l’Holocauste mais de Vichy », insiste-t-il


Le candidat à la primaire de la gauche a dénoncé ce mardi 3 janvier sur France 2 ceux qui « veulent utiliser la laïcité contre certaines catégories de population ». Et de citer, de manière quelque peu surprenante, le sort des juifs dans l’Allemagne nazie…
Pour Vincent Peillon, « il y a eu des dérapages les dernières années » avec la laïcité. – Capture France 2

Voilà un curieux raccourci. Et un magnifique point Godwin. Vincent Peillon, candidat à la primaire de la gauche, explique l’imposition de l’étoile jaune par l’Allemagne nazie aux juifs pendant la Seconde guerre mondiale par… une instrumentalisation de la laïcité. Interrogé sur France 2 mardi 3 janvier, l’eurodéputé socialiste estime à propos de la laïcité qu’« il y a eu des dérapages les dernières années », avant de dénoncer « certains » qui « veulent utiliser la laïcité contre certaines catégories de population ». Il poursuit :

« Ça a déjà été fait dans le passé, c’était il y a 40 ans, les juifs à qui on mettait des étoiles jaunes, c’est aujourd’hui un certain nombre de nos compatriotes musulmans qu’on amalgame d’ailleurs souvent avec les islamistes radicaux. C’est intolérable. »

Vincent Peillon ne précise pas ce lien qu’il établit entre la laïcité et le port de l’étoile jaune sous l’Occupation allemande. Au passage, l’ancien ministre de l’Education nationale commet une petite faute de chronologie, puisque ce sombre épisode de l’histoire ne date pas de« 40 ans » mais de 75 ans, l’étoile jaune ayant été imposée aux juifs français à partir de 1942.

Le Pontet/cantine payante pour les pauvres : « C’est l’étoile jaune ! » (Soubré/RMC)

Beaucoup de contre-vérités dans les média sur cette affaire.

Premièrement : La gratuité n’existe pas. Il y a toujours des gens qui paient pour les autres.

Deuxièmement : Les familles concernées devront payer 1,57 euros par repas au lieu des 3,15 euros que paient les autres parents. Sur 4 jours d’école c’est l’équivalent d’un paquet de clopes. Une somme qui reste donc bien moins onéreuse que si ces parents, dont certains sont à la maison entre midi et deux, avaient à faire à manger à leurs enfants.

Troisièmement : L’UMP, qui a géré la ville de Le Pontet pendant de longues années, a laissé une dette de plus de 50 millions d’euros !. Pour une ville de 17 000 habitants cela représente pour chacun d’eux 3000 euros. Il faut donc boucher les fuites… mais à qui la faute ?

Quatrièmement: Il est faux de prétendre que le maire FN s’est augmenté. L’ancien maire était un cumulard. Ses différentes mandats lui rapportaient beaucoup. En bon démago il a baissé son salaire de maire en sachant que ses autres fonctions lui permettaient de compenser ou même de le dépasser. Ne bénéficiant pas des mêmes postes que le maire, le nouveau maire (FN) a juste fait revenir son salaire à son étiage normal .

Cinquièmement : La comparaison avec l’étoile jaune est un affront fait à la mémoire des juifs déportés. Il est bien pire que le mot fournée pour désigner un groupe d’ artistes. La bobo Soubret devrait donc en toute logique être attaquée par la LICRA si celle-ci était une association vraiment sérieuse. On peut toujours rêver.

——–

Les GG de RMC débattent de ce maire FN de Le Pontet qui compte mettre fin à la gratuité de la cantine pour les familles pauvres. Ces dernières paieront désormais 1.57 euros le repas. L’avocate Marie-Anne Soubré se lâche, avant d’être rappelée à l’ordre par Olivier Truchot.

« C’est toi qui mets des étoiles jaunes sur les gens. Tu dis ‘c’est le Front National, donc c’est pas bien.’ C’est toi qui mets des étoiles jaunes ! » – Olivier Truchot