Archives par mot-clé : étude d’Eurostat

Les dernières statistiques prouvent-elles le Grand Remplacement ?

Les bien-pensants nient avec véhémence que les immigrés venus d’autres continents remplacent progressivement les « autochtones » européens (j’utilise ce terme avec précaution, alors qu’il est employé sans aucune restriction pour les « progressistes « dès qu’il s’agit d’anciennes colonies). Le « Grand Remplacement » ne serait qu’un fantasme de la fachosphère, vaste conglomérat d’individus dont les avis sont immédiatement rejetés avec indignation par les partisans du « camp du bien », quelles que soient les preuves apportées.

Pourtant, les chiffres sont têtus (et ne mentent pas) et même Libération, chantre de la pensée correcte, est obligé de les admettre en relayant une étude d’Eurostat, office statistique de l’Union européenne. Depuis deux ans, le nombre de décès égale celui des naissances dans l’Union européenne (autour de 5,1 millions). Par contre, 2 millions d’immigrés extra-européens sont venus s’installer dans notre continent en 2015, et 1,5 en 2016. Trois bébés pour un migrant !

Et encore, ces chiffres officiels sous-estiment peut-être la réalité, du moins pour la France. Il n’y aurait chez nous, selon cette étude, que 65.900 arrivées alors que l’INSEE certifie qu’elles seraient 220.000, en y incluant les clandestins et les originaires de l’Union européenne.

Les bien-pensants, pour nous rassurer, mettent en avant que 35 % Continuer la lecture de Les dernières statistiques prouvent-elles le Grand Remplacement ?

Démographie : la population de l’UE augmente de 1,5 million d’habitants « grâce à l’immigration »

Avec une croissance naturelle en berne en 2016, une étude d’Eurostat, publiée le 10 juillet, montre que la population de l’Union européenne a augmenté seulement du fait de l’arrivée d’immigrés.

Sur le Vieux Continent, la croissance naturelle est à la peine. Selon une étude d’Eurostat, pour la première fois en 2015, le nombre de décès a été supérieur au nombre de naissances dans l’Union européenne (ratio qui sert à calculer la croissance naturelle). Les 27 pays membres ont connu 5,2 millions de décès pour 5,1 millions de nouveaux-nés. Et l’année dernière, la dynamique démographique est encore restée morose. Le nombre de morts a légèrement diminué pour atteindre 5,1 millions… Soit équivalent au nombre de naissances. En 2016, l’Europe est à nouveau en situation d’équilibre, sa population s’est tout juste renouvelée.

Pour autant, en 2015, malgré une croissance naturelle négative, l’Europe a gagné près de 2 millions d’habitants. Et en 2016, ce sont 1,5 million de nouveaux européens qui sont arrivés sur le continent. De 510,3 millions de personnes, la population est passée à 511,8 millions. Avec une croissance naturelle nulle, cette hausse n’a donc qu’une seule source : l’immigration.

Ce chiffre de 1,5 million de personnes correspond à des immigrés Continuer la lecture de Démographie : la population de l’UE augmente de 1,5 million d’habitants « grâce à l’immigration »