Archives par mot-clé : Europe 1

Florian Philippot face à un journaliste qui ne croit pas à l’acte terroriste.

Les journalistes de l’oligarchie cherchent à faire diversion. Tous les sujets qu’ils abordent sont secondaires. Leur but est de ne surtout pas ouvrir des débats de fond comme par exemple: l’islamisation de la France, l’échec de l’intégration, l’impossibilité d’assimiler une population musulmane en trop grand nombre sur notre territoire national, la catastrophe vers laquelle nous mènent l’idéologie et la politique immigrationiste des gouvernements LR-PS, l’existence d’une cinquième colonne musulmane sur notre sol, l’échec du multiculturalisme et la propagande mise en oeuvre pour l’imposer aux français de souche….


Le 16 juillet 2016, Florian Philippot (Vice-Président du Front National) a eu un échange quelque peu tendu avec Thierry Dagiral, journaliste d’Europe 1, qui ne croit pas du tout à la thèse de l’islamisme radical concernant Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, le Tunisien qui a écrasé délibérément une foule à Nice, faisait plus de 80 morts et 200 blessés.

RUFFIN SUR EUROPE 1 (APHATIE) : « LAGARDÈRE MÉRITERAIT D’ÊTRE LICENCIÉ »

« C’est pour dire merci à votre patron. » Après avoir été décommandé de l’émission de Frédéric Taddeï sur Europe 1, François Ruffin, réalisateur de Merci Patron !, a finalement été reçu par Jean-Michel Aphatie, ce mercredi. Le réalisateur, invité de notre dernière émission (avec Frédéric Lordon), est arrivé avec un maroilles (fromage du Nord) sur le plateau d’Europe 1 : « En interdisant à Frédéric Taddéi de me recevoir, il a suscité un grand élan de sympathie. Je tiens à remercier [Arnaud Lagardère] pour la censure qu’il a exercée. »

Et Aphatie de lui répondre que ce temps passé à remercier Lagardère, « sera du temps de parole que [Ruffin] n’aura pas pour parler du documentaire« . « On parle de votre documentaire ou pas ? » s’agace l’animateur après une précision de Ruffin sur « l’oligarchie » qui englobe selon lui aussi bien Bernard Arnault, sujet de son film, qu’Arnaud Lagardère, propriétaire d’Europe 1. « On n’est pas obligé. On va parler de votre patron« , lui répond Ruffin.

« Un salarié aussi désinvolte qu’Arnaud Lagardère aurait été licencié d’une entreprise. En n’assistant pas au conseil d’administration de son propre groupe, il y a une Continuer la lecture de RUFFIN SUR EUROPE 1 (APHATIE) : « LAGARDÈRE MÉRITERAIT D’ÊTRE LICENCIÉ »

Manipulation médiatique d’Europe 1 : Robert Badinter, « nous assistons à une renaissance de l’antisémitisme » (vidéo)

Lu et Vu sur Fdesouche

Alors que Robert Badinter déclare à propos de l’antisémitisme que cela : « n’a rien a voir avec tel ou tel parti politique à cet instant, je vous ai dit » (à 4m56) après les questions répétées et insistantes du journaliste, Europe 1 tente grossièrement dans son article de lier l’antisémitisme à l’extrême-droite et au Front National :

Au-delà de la percée de plusieurs partis d’extrême-droite aux élections européennes dimanche soir, dont le FN en France, pour Robert Badinter, « nous assistons à une renaissance de l’antisémitisme » face à laquelle il en appelle à « l’éducation, l’école, ne rien laisser passer, ne rien tolérer dans les classes dans lesquelles on refuse d’écouter l’enseignement de la Shoah ». « La République ne peut admettre le racisme, la République ne peut pas supporter l’antisémitisme, c’est aussi clair que cela », a encore ajouté Robert Badinter, pour qui « il y va de l’âme de la France » : « ce sont les valeurs de la République qui sont en question, pas tel ou tel discours politique ».


Badinter : « Cet acte de terrorisme s’inscrit… par Europe1fr

Europe 1 (Capture de la page d’Europe 1)

Clash: Un auditeur désespéré par la politique de l’UMPS se paye les fumistes de la gauche au pouvoir.

Ce mardi 29 octobre 2013, sur Europe 1, dans le buzz du jour de 10h à 10h30, Jean-Marc Morandini abordait les nouvelles taxes sur l’épargne que le gouvernement est en train de mettre en place.
Comme chaque jour, les auditeurs interviennent à l’antenne pour réagir aux déclarations des invités en studio.
Mais le témoignage de Teddy a bouleversé les auditeurs.
Un homme désespéré, qui fait de l’intérim, qui n’arrive plus à boucler ses fins de mois et qui réclame une justice sociale au gouvernement de gauche.

La petit messe de l’élu PS qui lui répond montre la duplicité et le cynisme de la gauche. Devant la colère d’un salarié on dit : je comprends et c’est pas normal.
Le problème c’est que c’est aujourd’hui la gauche qui est au pouvoir.
Et que c’est elle qui est en train de spolier les français.
C’est elle qui organise le dumping social au profit d’une europe fédérale.
C’est elle qui allonge la durée des cotisations à la retraite qui fait que tout ceux qui sont nés en 1975 pourront prendre leur retraite à taux plein à l’age de 67 ans.
C’est elle qui organise le vol de l’épargne.
C’est elle qui va augmenter la TVA.
C’est elle qui a trahi ses électeurs en votant contre l’avis du peuple la constitution européenne et toutes les lois qui nous étouffent.
C’est elle encore qui magouille et organise une « démocratie » faite de clientélisme comme on l’a vu à Marseille.
Et que c’est elle qui détruit la République en organisant le grand remplacement, en favorisant le communautarisme, en achetant la paix sociale à grands coups de subventions, et en criminalisant les idées patriotes.

Alors oui, aujourd’hui on peut tranquillement dire que s’ il y a des représentants de « l’extrême droite » en France, il faut les chercher à gauche !

Mariage pour tous : sur Twitter, des journalistes appellent à « saboter » la manifestation du 13 Janvier

Article de l’Observatoire des journalistes et de l’information médiatique

Alors qu’une grande manifestation contre le « mariage pour tous » est prévue le 13 janvier prochain, des « journalistes » (peut-on les appeler ainsi ?) appellent sur Twitter à « saboter » et à « pourrir » la « sale manif ».

Agnès Léglise, compagne d’antoine De Caune, dont le nom de famille n’est visiblement pas prédestiné, a lancé le 27 décembre la première attaque en divulguant sur son compte le mail interne (destiné au recrutement de bénévoles) des organisateurs de la « manif pour tous ». Publiant une capture d’écran du mail qu’elle a accidentellement reçu, la chroniqueuse d’Europe 1 se targue d’un commentaire cinglant : « la sale manif anti-mariage homo du 13 janvier cherche des bénévoles…notez le “ne pas diffuser sur twitter”. » Et cette dernière de renchérir en publiant cette fois le formulaire d’inscription en appelant ses abonnés à « pourrir leur truc ».

Engagée par la suite dans un vif débat avec les opposants au mariage gay, cette dernière a tenté de justifier son geste. « Je ne suis pas journaliste mais chroniqueuse. sans carte de presse mais avec opinions donc » a-t-elle précisé avant d’ajouter, avec une hypocrisie toute personnelle : « je n’ai pas appelé à pourrir la manif mais juste leur site de recrutement en ligne. » Interpellée par l’abbé Grosjean, qui lui reprochait son manque de déontologie journalistique, Agnès Léglise lui a rétorqué, avec un parti pris inquiétant : « on a voté aussi pour ça le 6 mai alors vos manifs, on s’en moque, vous ne faites peur à personne et vous n’y changerez rien. »

Un peu plus tard, cette dernière sera suivie par un apprenti journaliste, Tristan Quinault Maupoil (ex-Figaro, ex-LCP et aujourd’hui « rédacteur en chef » de la radio Fréquence ESJ), qui préviendra ses abonnés, en leur communiquant le même formulaire d’inscription interne : « Coucou Twitter : si tu veux saboter la manif anti mariage du 13 janvier, c’est par ici. »

Rappelons que la divulgation de correspondances internes est punie par l’article 226-45 du Code Pénal : « Le fait, commis de mauvaise foi, d’ouvrir, de supprimer, de retarder ou de détourner des correspondances arrivées ou non à destination et adressées à des tiers, ou d’en prendre frauduleusement connaissance, est puni d’un an d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende. Est puni des mêmes peines le fait, commis de mauvaise foi, d’intercepter, de détourner, d’utiliser ou de divulguer des correspondances émises, transmises ou reçues par la voie électronique ou de procéder à l’installation d’appareils conçus pour réaliser de telles interceptions. »