Archives par mot-clé : Europe1

Valls dénonce le texte de la députée LFI Obono où elle raconte ne pas avoir pleuré Charlie Hebdo mais pour la censure de Dieudonné

La guerre est bel et bien déclarée entre La France insoumise et Manuel Valls. Et cela ne semble pas près de s’arrêter. Invité d’Europe 1 ce jeudi 12 octobre, l’ancien Premier ministre a remis une pièce dans la machine en dénonçant les écrits de la députée de Paris Danièle Obono.

L’ancien maire d’Evry considère qu’une partie des responsables LFI font preuve de complaisance à l’égard de l’islamisme. « Je pense que c’est théorisé aujourd’hui au sein de La France insoumise« , estime Manuel Valls. La preuve, donc, s’appelle Danièle Obono. Il dit :

Quand, notamment sur les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme, votre oratrice principale pour expliquer la position de La France insoumise c’est madame Obono, dont on connaît aujourd’hui les prises de position, les textes, le texte qu’elle a écrit après les attentats de janvier 2015, après la grande manifestation du 11 janvier, quand elle dit qu’elle a plutôt pleuré pour Dieudonné et par pour les victimes de Charlie, il y a là une vraie… [il est coupé].

Patrick Cohen fait alors remarquer à Manuel Valls que Danièle Obono ne s’est pas émue de Dieudonné en lui-même mais de la censure qui l’a frappé, à la fin de l’année 2013. « La censure à l’égard de quelqu’un qui a été condamné pour des propos racistes et antisémites. Ce n’est pas la censure d’un spectacle, c’est la censure de mots antisémites. Et ce combat, je l’ai mené », a précisé Manuel Valls, qui, à l’époque des faits, était donc ministre de l’Intérieur. Il était alors monté en première ligne pour faire interdire les spectacles de Dieudonné.

Le 11 janvier 205, sur son blog, Danièle Obono écrivait ceci :

Je n’ai pas pleuré Charlie. […] J’ai pleuré toutes les fois où des camarades ont défendu, mordicus, les caricatures racistes de Charlie Hebdo ou les propos de Caroline Fourest au nom de la ‘liberté d’expression’ (des Blanc-he-s/dominant-e-s) ou de la laïcité ‘à la Française’Mais se sont opportunément tu-e-s quand l’Etat s’est attaqué à Dieudonné, voire ont appelé et soutenu sa censure…

11 jours plus tard, le 22 janvier, elle donnait une interview au site « socialiste révolutionnaire » Counterfire et dans laquelle elle dénonçait l’attitude de la gauche. « Dans des nombreux cas, elle a participé aux attaques [contre les musulmans]  ajoutant l’insulte aux Continuer la lecture de Valls dénonce le texte de la députée LFI Obono où elle raconte ne pas avoir pleuré Charlie Hebdo mais pour la censure de Dieudonné

Robert Ménard: « Comment y-a-t-il encore des gens qui défendent Che Guevara ? »

Che Guevara est mort il y a 50 ans. Pour Robert Ménard, maire de Béziers, il est incompréhensible que cette figure révolutionnaire soit encore célébrée aujourd’hui. Danielle Simonnet, coordinatrice du Parti de Gauche, lui répond.

« Comment y a-t-il encore des gens qui défendent Che Guevara ? », s’est interrogé sur Europe 1 Robert Ménard, après avoir énuméré plusieurs citations, la plupart à caractère raciste, issues Continuer la lecture de Robert Ménard: « Comment y-a-t-il encore des gens qui défendent Che Guevara ? »

Jean Messiha (FN) censuré sur Europe1

Jean Messiha devait être chroniqueur dans l’émission de Christophe Hondelatte. Or sous la pression de la gauche et de l’extrême gauche, la station a décidé de ne plus faire appel à ses services. Raquel Garrido, clémentine Autain, Aurélie Filippetti… seront présentes elles sur plusieurs média en tant que chroniqueuses…. de gauche…. il y a quelque chose de pourri au royaume de France.
lire l’article: Jean Messiha : « J’aurais quand même du mal à être raciste »

Samedi, Christophe Hondelatte avait annoncé que le proche de Marine Le Pen, aux propos décriés sur les réseaux sociaux, serait l’un des éditorialistes de sa nouvelle émission sur « Europe 1 ». La direction de la radio a démenti…
j
(….) Contacté par BuzzFeed News, Frédéric Schlesinger, vice-président d’Europe 1, indique ce mardi que Jean Messiha ne sera pas chroniqueur dans l’émission. « Je crois que Christophe a parlé un peu vite, précise-t-il. Il peut avoir des projets qu’il me soumet. Moi, il ne m’a pas dit qu’il serait éditorialiste, mais seulement invité. Ses explications étaient recevables. Maintenant, c’est moi qui décide. Je ne crois pas qu’il sera invité. »
« Christophe a fait l’erreur de communiquer là-dessus comme si c’était acquis, poursuit-il. On a échangé, et je lui ai dit que ce ne serait pas opportun, eu égard aux polémiques que lance monsieur Messiha, notamment par voie numérique. »
20minutes.fr

Même les fillonistes sont choqués

«Hondelatte raconte»: Un éditorialiste FN dans l’émission d’Europe 1 crée la polémique

Que des gauchistes qui ont soutenu Maduro, Chavez, Castro, Staline, Pol Pot, Mao… deviennent chroniqueurs ne pose aucun problème à la caste. En revanche qu’un souverainiste de droite puisse donner son opinion sur une station de radio privé, là c’est aussitôt l’hallali… le terrorisme intellectuel de gauche s’apparente à du maccarthysme; leur matrice idéologique est celle de la terreur révolutionnaire.


« Une séquence édito qui va un peu secouer les choses », avait promis Christophe Hondelatte en présentant la nouvelle formule de son émission, Hondelatte raconte. Bien vu: l’annonce de l’arrivée de Jean Messiha, homme politique FN, a choqué bon nombre d’auditeurs d’Europe 1, l’antenne de l’émission.

« On va faire appel à des gens allant de Pascale Clark (journaliste) à Jean Messiha (membre du Front national), en passant par Nassira El-Moaddem ou Bruno Roger-Petit (journalistes). J’ai créé une bande de sept personnes qui alterneront et interviendront pour dire leurs convictions », avait précisé Christophe Hondelatte. Des convictions que certains n’ont pas envie d’entendre.

Une pétition lancée Continuer la lecture de «Hondelatte raconte»: Un éditorialiste FN dans l’émission d’Europe 1 crée la polémique

Guilluy : « Le grand évènement de ces 30 dernières années, c’est la disparition de la classe moyenne occidentale »

Entretien intégral:

La réinfosphère (ou la fachosphère pour les frustrès) a été le premier endroit où Guilluy a pu s’exprimer. Nous ne nous sommes pas trompés, c’est l’un des meilleurs géographes et sociologues de ces 30 dernières années. Todd et tous les autres sont des fumistes à côté de lui…

Extraits: Continuer la lecture de Guilluy : « Le grand évènement de ces 30 dernières années, c’est la disparition de la classe moyenne occidentale »

Nicolas Bay (FN): Ce sont des adversaires politiques qui utilisent des leviers de pouvoir administratif contre nous

Si les journalistes faisaient leur boulot et pas de la manipulation, ils reconnaitraient que cette histoire d' »emploi fictif » est une grosse fumisterie.

Il suffit d’écouter les explications de nicolas Bay pour s’en rendre compte

Marine Le Pen à un journaliste d’Europe1: Le système c’est vous.

Les média font semblant de ne pas comprendre la définition que l’on donne au mot « système ». Leur objectif est de faire passer des candidats comme Macron pour des nouveautés, alors qu’ils sont des produits de la communication politique du … système.


 

Interview intégrale de Marine Le Pen face un fumiste propagandiste….

Régionales : pour Rachline, « Marine Le Pen doit se présenter »


Rachline : « Pas partisan de l’exclusion de Jean… par Europe1fr

INTERVIEW E1 – Le maire FN de Fréjus demande à sa présidente de partir au combat pour les régionales dans le Nord-Pas-de-Calais

L’INFO. Elle hésite. Alors que le bureau politique du FN se réunit vendredi pour désigner une demi-douzaine de ses têtes de listes en vue des élections régionales de décembre prochain, Marine Le Pen ne sait toujours pas si elle sera candidate dans le Nord-Pas-de-Calais. Invité vendredi matin d’Europe 1, David Rachline, maire frontiste de Fréjus, a estimé qu' »elle est notre meilleure chance de victoire, bien entendu. Les habitants de cette région attendant sa candidature, car ils y sont très attachés. Moi, à chaque fois que c’est possible, je pense qu’elle doit se présenter. Elle incarne l’espoir pour des millions de compatriotes. Mais il y a une problématique d’agenda, elle ne peut pas tout faire en même temps. »

« Je garde beaucoup d’admiration pour Jean-Marie Le Pen ». Interrogé sur Continuer la lecture de Régionales : pour Rachline, « Marine Le Pen doit se présenter »

Média Complices : les questions très embarrassantes de Jean-Pierre Elkabbach à Sarkozy enflamment Twitter.

Jean-Pierre Elkabbach (Europe 1), qui interviewait déjà Valéry Giscard d’Estaing lorsqu’il était à l’Elysée, a donné sa pleine mesure mercredi, lors de son interview de Nicolas Sarkozy aux côtés de Gilles Bouleau (TF1).


EXCLUSIF – Nicolas Sarkozy : « Je suis… par Europe1fr

Une fois de plus, ses questions ont été plus embarrassantes pour la profession de journaliste que pour l’interviewé. Voici l’intégralité de ses interventions :

  • « Comment vous réagissez au principe et à la longueur de la garde à vue ? Elle a été exceptionnelle : quinze-seize heures avec les policiers. Vous étiez sans avocat. Quelle est votre réaction ? »
  • « Donc il faut bien expliquer aux Français qu’il y a eu d’abord les seize heures avec les policiers, et à partir d’une 1, 2 heures du matin, pendant deux heures, une interrogation par deux juges… »
  • « Est-ce que vous pensez que les chefs d’accusation contre vous étaient déjà anticipés ? Qu’elles avaient décidé avant de vous voir ? »
  • « Là, on assiste à la revanche des “petits pois”… [terme employé par Nicolas Sarkozy pour qualifier les magistrats et que vient de rappeler Gilles Bouleau, ndlr] »
  • « Ce soir est-ce que vous demandez, est-ce que vous réclamez de nouvelles juges, moins militantes selon vous ? »

Continuer la lecture de Média Complices : les questions très embarrassantes de Jean-Pierre Elkabbach à Sarkozy enflamment Twitter.

Média-Menteurs : La transcription de l’interview de Vladimir Poutine en version intégrale : le scandale des coupes de TF1

Lu sur le site  » Les Crises »

Voici la transcription de l’interview de Poutine d’hier. C’est la traduction de la version intégrale issue du site du Kremlin (ou ici en russe, ou ).

En effet, pour faire tenir cette interview de 41 minutes en 24 minutes, TF1 a sabré largement dans certaines parties. Comme il a été décidé de couper des éléments essentiels sur la Crimée, l’opposition dans les médias français, et de laisser des propos sans intérêts genre sur la langue qu’il utilise avec Hollande, le mot censure me semble adapté – vu qu’il y a rétention d’informations importantes qui éclaireraient le public français. Et je reviendrais sur la faute inacceptable de traduction quand il parle d’Hillary Clinton.

Ceci étant, reconnaissons qu’il est salutaire que TF1 et Europe1 aient interviewé Vladimir Poutine…

Tout est donc traduit ici – les passages censurés sont en exergue – à vous de voir s’ils méritaient de l’être…

Question – Bonsoir, M. le président. Merci beaucoup d’accueillir Europe 1 et TF1 dans cette résidence, dans votre résidence de Sotchi pour cet entretien exceptionnel. Jeudi soir, vous serez reçu à l’Élysée par le président François Hollande et le lendemain, le 6 juin, vous participerez aux commémorations du Débarquement. Ce sera la première fois pour vous que vous irez sur les plages de Normandie. Mais c’est aussi la première fois qu’un président russe participera et sera invité à ces cérémonies. Qu’est-ce que cela vous fait en tant que citoyen russe d’être invité à cette commémoration exceptionnelle ?  

Vladimir Poutine – C’est un événement important pour l’Europe et le monde entier. Nous allons rendre hommage à ceux qui ont empêché les nazis de réduire l’Europe en esclavage. Je pense que la participation de la Russie à cette commémoration est chargée de symboles. Je veux dire par là que la Russie et les autres pays de la coalition antihitlérienne, y compris la France, étaient alliés dans cette lutte pour la liberté. La participation de notre pays a été très importante, voire décisive pour vaincre le fascisme.

Mais nous n’oublierons jamais non plus les combattants français de la Résistance, notamment ces soldats français qui sont venus combattre à nos côtés sur le front de l’Est, le front germano-soviétique. Et il me semble que c’est quelque chose qui doit nous rappeler notre passé et, en même temps, nous servir à construire nos relations d’aujourd’hui et de demain.

Question – Justement, vous avez, avec la Russie, votre place sur les plages de la Normandie. Jusqu’à l’âge de quarante ans, vous viviez en Union soviétique. Vous avez vu son effondrement. Et vous participez, vous, activement à la renaissance de la Russie. Qu’est-ce que vous voulez ? Qu’est-ce que vous cherchez ? Votre stratégie est-elle une stratégie de dialogue ou d’expansionnisme et de conquête ? 

Vladimir Poutine – Non, bien sûr. Je Continuer la lecture de Média-Menteurs : La transcription de l’interview de Vladimir Poutine en version intégrale : le scandale des coupes de TF1

Otages libérés : « Certains geoliers parlaient français »(maj)

Syrie : pourquoi certains preneurs d’otages parlaient français

« Certains parlaient vraiment très bien le français », raconte Nicolas Hénin sur Arte. Depuis leur libération, samedi 19 avril, les quatre journalistes retenus pendant plus de dix mois en otage en Syrie l’ont répété à plusieurs reprises : parmi leurs geôliers se trouvaient des francophones.

(…)

Pour l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), c’est l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) qui détenait les otages français. Or, ce groupe radical a la particularité, selon Mathieu Guidère, professeur d’islamologie à l’université de Toulouse interrogé par i-Télé, d’être « l’un des rares groupes à accueillir, former et armer » des Européens.

A tel point que les Syriens qualifient les membres de ce groupe, où il n’y a pas de combattants locaux, de « Martiens », rapporte Europe 1. L’OSDH estime d’ailleurs que des Français, des Belges, des Tunisiens et des Algériens francophones combattent dans les rangs de l’Etat islamique en Irak et au Levant contre le régime de Bachar Al-Assad.

————-

Les journalistes libérés ont enfin retrouvé leurs proches à l’aéroport militaire de Villacoublay dimanche matin, après dix mois de captivité en Syrie.

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, est l’invité du Grand rendez-vous Europe 1/Le Monde/ I-Télé.

Il a notamment évoqué une partie des conditions de détention des quatre journalistes, confirmant que, «malheureusement», certains geôliers parlaient français. «Il y a malheureusement des Français, des Belges, des Européens, qui sont partis, comme ils le disent, faire le djihad en Syrie», a déclaré Laurent Fabius.

Comme à chaque libération d’otages, la question d’une possible rançon a été balayée d’un revers de la main par le ministre des Affaires étrangères. Laurent Fabius a tout de même évoqué «des discussions, comme toujours dans le cas de prise d’otages».

Europe 1

Marine Le Pen, comme Nigel Farage, accuse la France de soutenir les terroristes islamistes (vidéo)

Marine Le Pen a accusé la France dimanche lors du « Grand-Rendez vous » Europe1/i-Télé/Le Monde, par ses actions en Libye et en Syrie, de soutenir le «fondamentalisme islamique terroriste».

«J’accuse de manière extrêmement claire le gouvernement d’aujourd’hui de François Hollande, et celui d’hier de Nicolas Sarkozy, d’être en Libye et en Syrie intervenu directement au soutien du fondamentalisme islamique terroriste»

«Il s’agit d’une faute morale, politique, historique de la part de nos dirigeants


Marine Le Pen : la France soutient le… par Europe1fr

Nigel Farage fustige les va t en guerre européens