Archives par mot-clé : Fabien Clain

Quand des musulmans français pro-palestiniens menaçaient le Bataclan (Maj: Fabien Clain faisait-il partie du groupe qui apparait dans la vidéo?)

18/11/2015

L’enquête sur les attentats de Paris a révélé que c’est l’islamiste Fabien Clain qui a revendiqué les massacres. Or il semblerait qu’en 2009, date à laquelle se déroule la vidéo plus bas et que nous avons remise en ligne il y a quelques jours, il ait menacé le bataclan dont les propriétaires étaient juifs.
Faisait-il partie du groupe que l’on voit dans la vidéo? C’est la question que l’on peut se poser à la lecture de l’article de 20 minutes :

Extrait:

Le djihadiste toulousain Fabien Clain, dont on entend la voix sur la vidéo de Daesh revendiquant les attaques terroristes du 13 novembre, avait déjà menacé le Bataclan en 2009 en raison du sionisme supposé de ses propriétaires, rapporte Le Monde ce mercredi.

Avec son frère cadet Jean-Michel -qui chante le « nashid » (chant religieux) qu’on entend avant et après la lecture du communiqué, précise Le Monde-, ce salafiste d’origine réunionnaise a attiré pour la première fois l’attention des renseignements généraux en 2001 alors qu’ils fréquentaient un groupe de salafistes radicaux dans le quartier du Mirail, à Toulouse.

(…)

Concert de soutien en faveur de Magav

Début 2003, les frères Clain s’installent quelque temps en Belgique, où ils font la connaissance de deux figures du djihadisme : Farouk Ben Abbes et Hakim Benladghem. « En 2009, Fabien Clain et Hakim Benladghem apparaissent dans une enquête sur des menaces d’attentats visant le Bataclan », raconte Le Monde. Les propriétaires de la salle de spectacle à l’époque sont juifs, et organisent chaque année un concert de soutien en faveur de Magav, la police des frontières israélienne. La même année, Farouk Ben Abbes est interpellé en Egypte dans le cadre de l’enquête sur l’attentat contre des lycéens français au Caire, en février 2009, poursuit le quotidien du soir. Ben Abbes admet alors qu’il projetait une attaque en France contre le Bataclan. « Un projet confirmé deux ans plus tard dans les locaux de la DCRI par une Française interpellée en même temps que lui au Caire », souligne Le Monde.


 

14/11/2015

C’est terrible de faire un tour dans les archives… on se rend compte que nous avons souvent tout dit, tout montrer… sans que rien ne change.