Archives par mot-clé : Fabien Engelmann

Secours populaire : « Stop à la récupération politique »

NDLR: Article du Républicain Lorrain qui confirme les accusations portées par le FN. La décision de ne pas soutenir le secours populaire dans certaines circonstances se justifie. L’argent du contribuable n’a pas à servir des intérêts politiques et idéologique déguisés

Lire le communiqué de presse de Fabien Engelmann, Maire FN de Hayange en reaction à la tribune de Marie-François Thull : Politisation du Secours Populaire de Hayange : Nous avions raison depuis le début !


La présidente de la fédération mosellane du Secours populaire, Marie-Françoise Thull, s’insurge contre les tentatives de récupération politique des actions de l’association, notamment de la part du Parti Communiste.

(…). « Quand je constate les tentatives de récupération politique de notre association et de ses actions, par des gens qui veulent se donner une image de « solidaires », je suis sidérée », s’offusque-t-elle.

Indépendance

Directement ciblé, le Parti communiste. « Ils vont jusqu’à reprendre notre logo tel quel, pour le mettre sur des tracts du parti. Et nous, on se bat contre ça. S’ils veulent faire des dons, comme d’autres formations, comme n’importe qui, très bien. Mais ça, non, ce n’est pas possible. Nous faisons appel à la solidarité de façon indépendante, nous aidons toutes les personnes dans le besoin sans aucune distinction. Ce type de comportement ne favorise pas notre travail dans des conditions sereines. »

Cette mise au point a été faite en marge de l’annonce de la 40e campagne des Pères Noël verts. Continuer la lecture de Secours populaire : « Stop à la récupération politique »

La plainte contre Fabien Engelmann (FN) classée sans suite.

Pendant de longs mois les média ont mis en scène la plainte déposée contre le maire FN d’Hayange Fabien Engelmann. Tous l’ont cloué au pilori pour 1 575 euros dans un budget de campagne de 12 000 euros. Le tribunal administratif de Strasbourg l’avait déclaré inéligible pour un an. Les média s’étaient empressés de le désigner comme un vulgaire voleur
sans attendre de connaitre le résultat de l’appel déposé au tribunal de grande instance de Thionville.
Or aujourd’hui, dans le silence monacal du clergé médiatique, la justice vient de classer cette affaire sans suite.

Voilà encore un bel enfumage des média-menteurs

B8m43CtIMAA-372

Et si Mélenchon et les antifascistes de théâtre arrêtaient la masturbation ?

Nouvelle catastrophe pour la bien-pensance, socialos, écolos, antifas, journaleux, artistes et antiracistes. A la surprise générale, l’assassin de Bruxelles n’est pas un militant du Front national. A la consternation de tous, il n’est pas d’origine européenne. Sans surprise pour nous, c’est un musulman, français de papier, de Roubaix, Mehdi Nemmouche, braqueur, multirécidiviste, suspecté d’être parti faire le jihad en Syrie. Sans problème, il a pu rentrer en France, et, quand il a été arrêté, il était juste en possession d’un calibre 38 et de 57 cartouches, et d’une kalachnikov d’assaut avec 261 cartouches. Félicitations au nouveau ministre de l’Intérieur, Cazeneuve, qui laisse donc les Français à la merci de psychopathes de ce type, qui circulent librement sur notre territoire. Il est vrai qu’il a déjà réussi l’exploit de laisser filer en Syrie la sœur Merah et la famille, qui ont payé le voyage avec l’argent des allocations familiales…

Bref, le profil de Nemmouche est fort semblable à celui de Merah ou Fofana, eux aussi musulmans, eux aussi coupables de crimes racistes. On pourrait croire que la France étant championne d’Europe du nombre de jihadistes partis en Syrie – le ministre de l’Intérieur avait parlé de 800 cas – il y aurait une mobilisation exemplaire pour demander d’abord qu’ils soient tous déchus de leur nationalité, et surtout exclus du territoire français, pour protéger la sécurité de nos compatriotes.

On pourrait également penser que nous aurions des manifestations géantes contre la montée de l’antisémitisme, et que les dignitaires juifs, ainsi que l’ineffable BHL, si prompts à salir le FN, sauraient expliquer qu’il y avait un petit rapport entre ces crimes et l’islam.

On aurait pu espérer que les anti-cléricaux à la Mélenchon (religion opium du peuple) ou style anarchistes (Ni Dieu ni Maître) seraient en première ligne, dans la rue, pour « écraser l’infâme », comme disait Voltaire.

Or, ce n’est pas tout à fait ce que l’on constate. Ils sont tous au bord de la déprime… mais à cause de la progression du Front national, qui demeure leur unique obsession.

melucheavoteExemple : Jean-Luc Mélenchon est au bord de la dépression nerveuse, voire du suicide.

http://www.jean-luc-melenchon.fr/2014/05/30/pendant-que-la-poussiere-retombe/#more-20351

« Comment se fait-il que le monstre soit toujours là après tant de commentaires et analyses si intelligents, tant d’indignations, tant d’enquêtes médiatiques si bien illustrées qu’elles ont même fini par tourner au publireportage ?

« Je ne m’intéresse donc pas à reprendre ce qui a été mille fois décrit, y compris par moi. Le bilan est celui-ci. Toutes les étapes où il était possible de contrer la construction du Front national ont été ratées. Depuis la proposition d’interdiction il y a vingt ans jusqu’à la mise en ligne du Front de Gauche comme contrepoint, tout a été vain ».

« Aux conditions actuelles, parce qu’elle est en dynamique, rien ne peut plus barrer la route de madame Le Pen. Mieux : le fruit va lui tomber tout droit dans la bouche. Toute la décomposition en cours du champ politique, ou bien alimente directement son fond, ou bien emporte sans combat les digues qui s’y opposeraient ».

Bon, cela ne va pas du tout, il faut qu’il se reprenne, le Jean-Luc, il commence à nous inquiéter. Mais parce qu’on l’aime bien, finalement, on va lui donner quelques conseils. Au lieu de ne fréquenter que des militants politiques qui n’ont jamais travaillé de leur vie, des apparatchiks syndicaux qui n’ont pas mis un bleu depuis longtemps, et des étudiants dégénérés de la Fidl qui portent des robes, manifestent contre le FN, Mélenchon ne ferait-il pas mieux de fréquenter un milieu qu’il ne connaît absolument pas : le peuple. Certes, il a essayé à Hénin-Beaumont, et cela n’a pas bien marché. Mais il doit persévérer.

S’il avait décidé de se déguiser en vieillard, appuyé sur une canne, avec lunettes, perruque et fausse barbe, et de venir à Hayange, qu’aurait-il découvert, ce samedi, dans cette ville de Moselle où Fabien Engelmann, ancien trotskiste, ancien syndicaliste exclu par les bureaucrates de la CGT, a été élu maire de la ville, le 30 mars dernier, à la tête d’une liste Front national constituée majoritairement d’ouvriers ? Il suffit de suivre la vidéo, par ailleurs pleine d’humour, tournée par Christine Tasin, présente avec Pierre Cassen à Hayange, ce week-end.

Il aurait d’abord vu, lors d’une fête Nature et Jardin, au Parc de l’Orangerie, devant les anciens bureaux de la famille de Wendel, le nouveau maire et ses adjoints discuter tranquillement avec leurs concitoyens, dont tous ne sont pas leurs électeurs. Pas la Continuer la lecture de Et si Mélenchon et les antifascistes de théâtre arrêtaient la masturbation ?

Les Grandes Gueules sont des ânes : la preuve en images (vidéo)

Addendum : texte de Fabien Engelmann

À l’occasion de la sortie du livre que j’ai écrit, Du gauchisme au patriotisme, édité par Riposte laïque, nous avons eu droit, grandeur nature, à un décodage du fonctionnement d’une certaine presse – papier, radiophonique et télévisuelle.

Premier épisode : l’AFP, dont le journaliste Guillaume Daudin a lu, lui, le livre, produit une dépêche intitulée « Le maire FN d’Hayange livre un réquisitoire anti-islam dans son autobiographie ». Certes, j’ai évoqué la religion musulmane dans cet ouvrage, en quelques lignes, sans doute fort critiques, mais qui ne dépassent pas quelques phrases. J’ai par ailleurs attaqué un dogme, comme le fait régulièrement le philosophe Michel Onfray, et pas des personnes.

Mais c’est très loin d’être l’essentiel d’un livre qui évoque mon itinéraire militant, celui d’un ouvrier qui a milité à Lutte ouvrière, puis à NPA, a monté une section syndicale CGT à Nilvange, avant de rejoindre le Front national, et de gagner l’élection municipale d’Hayange.

Pourtant, simplement sur la foi d’une dépêche AFP, par dizaines, des journalistes vont relayer cette information, faisant souvent un simple copier-coller, sans prendre la peine de m’appeler. Certains feront l’effort de changer le titre, en faisant de la surenchère, comme Libération, qui se ridiculisera en parlant d’une avalanche de propos anti-islam et anti-immigrés, rien de moins !

Toujours sans avoir lu l’ouvrage, une association dite antiraciste de Moselle fera savoir qu’elle s’interroge pour savoir si elle va déposer plainte. Un site musulman encourage ouvertement les associations à aller au tribunal.

Mais ce sont « Les Grandes Gueules », dont aucun intervenant n’a bien évidemment lu l’ouvrage, qui se surpasseront dans le lynchage de ma personne, de mon livre et même de mon éditeur, traité avec un rare mépris. Mes propos seraient indignes d’un maire, comme si le fait d’être élu démocratiquement devait restreindre la liberté de parole. J’aurais, ainsi que Gilbert Collard et Robert Ménard, des troubles psychologiques graves, et mes électeurs seraient des personnes en souffrance n’ayant pas réglé « un certain nombre de trucs ».

Voilà ce que déversent, suite à une simple dépêche AFP, certains animateurs des « Grandes Gueules », dont un enseignant qui n’a pas lu mon livre !

Dans la vidéo ci-dessous, où on peut profiter de ce qui s’apparente à une exécution médiatique, Christine Tasin estime que les Grandes Gueules sont des ânes… je me contenterai de leur en attribuer le bonnet. Ce qui ne m’empêche pas de rester disponible pour répondre à leurs questions, s’ils se décidaient à m’en poser, afin d’offrir enfin à leurs auditeurs un autre son de cloche (de Pâques…).

Source: BVoltaire

——-

Hier, comme d’habitude, les Grandes gueules ont essayé de faire leur petit travail de Pravda et de Stasi réunis au bénéfice de l’UMPS. Leur cible ? L’autobiographie de Fabien Engelmann, maire FN d’Hayange. Ils ne l’ont pas lu, peu importe, le compte-rendu de l’AFP leur a suffi, comme à quelques dizaines de journaleux ravis d’être payés à ne rien faire. Et le compte-rendu insiste lourdement sur la remise en cause de l’islam par le nouveau maire. Voilà nos islamo-collabos de se lécher les babines, de sortir leurs revolvers pour exécuter (sans brio, sans esprit, sans humour… Dieu que l’on s’emmerde en écoutant cette émission ! ) le plombier pas sorti de sciences po, le FN pas gentil de faire de l’ombre à l’UMPS et Riposte laïque pas politiquement correct. Je n’en dirai pas plus, je me suis contentée d’illustrer leurs propos dans la video qui ci-dessus…

Christine Tasin

Voir aussi :

Conférence de presse : Fabien Engelmann présente « Du gauchisme au patriotisme » (vidéo)

Conférence de presse : Fabien Engelmann présente « Du gauchisme au patriotisme » (vidéo)

A l’occasion de la sortie de son livre, Du Gauchisme au patriotisme, préfacé par Pierre Cassen et édité aux Editons Riposte laïque, Fabien Engelmann a donné une conférence de presse  à Paris le 16 avril 2014. Il est revenu sur ses propos sur l’islam et l’immigration, pourtant peu nombreux mais montés en épingle par une presse à l’affût d’un possible scandale dès qu’il s’agit d’un membre du FN, il a évoqué la trahison de la gauche et l’importance des « invisibles », ces Français que tout le monde, politiques et journalistes, méprise et abandonne avant d’évoquer l’Europe de Bruxelles, l’état dans lequel il a trouvé Hayange, ses premières mesures et ses projets.

Livre de Fabien Engelmann : la lecture de Minute et de l’AFP…

L’agence de presse AFP est une véritable pétaudière gauchiste. Quand l’une de ses journalistes attachmentquitte cette agence officielle de désinformation, c’est toute la gauche qui se retrouve pour son pot de départ. Il n’est donc pas surprenant que cette officine au service de la caste ait consacré une dépêche totalement partisane au livre publié par nos amis de  Riposte laïque : « Du gauchisme au patriotisme, itinéraire d’un ouvrier élu maire d’Hayange ».

Cet ouvrage, qui retrace le parcours militant de Fabien Engelmann devenu il y a peu maire FN d’Hayange, est présenté par l’AFP comme une somme de propos islamophobes. L’horreur absolu pour un bobo parisien qui pense qu’on ne peut avouer sa peur et sa détestation de l’islam sans être un furieux fasciste. En revanche il ne sera en rien ému par la dénonciation et la haine de la religion catholique, c’est au contraire pour le bobo parisien le signe subversif d’un esprit éternellement rebelle.

Cette affaire ne serait pas si grave si les outrances mensongères de l’AFP étaient restées lettre morte. Or, comme c’est souvent le cas, c’est dans un grand élan moutonnier que l’ensemble de la presse s’est mis à l’unisson de la propagande anti-patriote. Sans même avoir pris la peine de lire le livre, de téléphoner à Riposte laïque, ou de s’informer auprès de Fabien Engelmann, tous les crétins que compte la presse française ont repris mot pour mot la dépêche délivrée par la pravda aux ordres du camp du Bien. ( En fin d’article vous pouvez vérifier par vous même les copier-coller de la dépêche de l’AFP dans plusieurs publications)

Cet exemple démontre une nouvelle fois que nous vivons dans une drôle de démocratie.

——————-

Article de Caroline Alamachère pour Riposte Laïque

Il est assez cocasse de constater le contraste saisissant entre l’article paru ce jour dans Minute et la dépêche AFP copiée-collée intégralement et mot pour mot par les différents journaux (Figaro, le Parisien, la Montagne, RTL.). « Le maire FN d’Hayange livre un réquisitoire anti-islam dans son autobiographie » est donc le titre de tous ces articles…

Capture d’écran 2014-04-15 à 21.05.31

Il fut un temps où le journalisme nécessitait un certain talent littéraire, il suffit aujourd’hui de régurgiter à l’infini la bouillie déversée par l’AFP, jusqu’au titre même. On devine les petits journaleux de pacotille, en chaussettes et se grattant l’entrejambe entre deux tasses de café, cliquer négligemment sur leur souris pour mettre en ligne un article écrit par la toute divine AFP, avant d’aller sortir le chien.

Capture d’écran 2014-04-15 à 20.44.30

(extrait de l’article de Minute du 15 avril 2014)

Le journaliste de Minute a manifestement lu le livre dont il a su saisir le ton et le fond. Lorsque ce dernier évoque le caractère « gaulois » de Marine Le Pen, il comprend le trouble touchant du jeune Fabien tiraillé entre l’éveil d’une certaine conscience, son doute et ses questionnements préalables à son adhésion au FN, sa crainte d’être catalogué et taxé de tous les poncifs usuels, et sa difficulté à se détacher d’une famille politique qui lui restait chère mais dans laquelle il ne se reconnaissait plus. Tout au contraire, l’AFP voit dans ce même terme un relent de racisme hautement suspect.

Va t-il falloir, partant de ce principe, interdire la publication d’Astérix le Gaulois ? Continuer la lecture de Livre de Fabien Engelmann : la lecture de Minute et de l’AFP…

Envoyé spécial : Anouk Burel démasque le discours d’extrême droite de Fabien Engelmann

Décryptage de la propagande médiatique dont les téléspectateurs d’Envoyé Spécial ont été une nouvelle fois victime jeudi dernier.

——————

Lu sur Riposte Laïque

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/envoye-special-du-jeudi-3-avril-2014_562691.html

Ce jeudi, à 20 heures 45, Envoyé Spécial ouvrait son émission sur un reportage effectué à Hayange par Mathilde Pasinetti et Anouk Burel. Nous connaissions un peu la deuxième, qui avait effectué un reportage particulièrement malveillant sur Myriam Picard et Anne Zelensky, il y a deux ans. La journaliste les faisait passer pour des paranoïaques, qui inventaient un péril islamique qui n’existait que dans leur imagination. Cela lui avait valu ces deux mises au point particulièrement cinglantes de deux femmes qui n’ont pas l’habitude de se laisser marcher sur les pieds sans réagir.

http://ripostelaique.com/envoye-special-madame-anouk-burel-je-vous-predis-le-20-heures-dici-deux-ans.html

http://ripostelaique.com/envoye-special-mesdames-je-suis-indignee-de-ce-que-vous-avez-fait-de-mon-temoignage.html

Cette fois, cette « journaliste » sévissait à Hayange, ville qui a voté Hollande à 57 %, mais vient d’élire à sa tête un maire Front national, Fabien Engelmann. Comment résumer la malhonnêteté d’un tel reportage, effectué sous la direction de Mathilde Pasinetti ? D’abord par le choix des personnes à qui on donne la parole. On entendra seulement Marie Da Silva, numéro deux de la liste, à deux reprises, moins d’une minute, expliquer que, trahie par Hollande et le PS, elle était aujourd’hui fière de voter Front national. Sinon, l’essentiel du reportage envoyait ce message : certes, les socialistes ont trahi, mais les électeurs qui votent FN savent que cela ne servira à rien, ce n’est pas un vote d’adhésion, ils en ont honte, et le font sur de fausses informations.

Choix rédactionnel significatif, on ne donnera jamais la parole au nouveau maire, Fabien Engelmann. On verra, le soir des résultats, la haine des perdants, mais on évitera soigneusement de montrer les insultes les plus grossières, entendues ce soir là, ni l’attitude de certaines racailles, et encore moins, bien sûr, le sang-froid des équipiers de l’équipe de Fabien Engelmann, qui surent éviter toutes les provocations.

La grossière manipulation autour d’une jeune femme de 30 ans, au chômage depuis neuf Continuer la lecture de Envoyé spécial : Anouk Burel démasque le discours d’extrême droite de Fabien Engelmann

Municipales 2014 : Fabien Engelmann, le syndicaliste local, conquiert Hayange (vidéo)

Vidéo de la victoire de Fabien filmée par Christine Tasin

Notre camarade de Riposte laïque a gagné à Hayange. Bravo à lui. Syndiqué CGT il a été exclu du syndicat. Aujourd’hui il va pouvoir montrer ce qu’il sait faire. Nous lui souhaitons bon courage.

———

C’est l’une des victoires les plus symboliques du Front national. Dimanche 30 mars au soir, Fabien Engelmann a conquis la mairie de Hayange, en Moselle, devançant le maire sortant socialiste, Philippe David, la surprise du premier tour, le divers droite Thierry Rohr et Alain Leyder. En profitant des divisions de ses adversaires, qui n’ont pas réussi à s’unir lors de l’entre-deux-tours, l’ouvrier communal de 34 ans permet au Front national de diriger une commune de la vallée de la Fensch, où se situent les vestiges de la sidérurgie française, notamment les deux hauts fourneaux de Florange mis à l’arrêt en avril 2013.

1484567_3_1ae1_fabien-engelmann-31-ans-secretaire-duNé en Moselle, Fabien Engelmann s’était déjà fait connaître au niveau national en se faisant exclure de la CGT après son ralliement au FN lors des cantonales de 2011. Engagé dans de nombreuses associations, par exemple la Fondation Brigitte Bardot, M. Engelmann est un militant de la jeune génération attirée par le discours social de Marine Le Pen. Il accuse les autres partis « mondialistes et européistes » d’avoir « laissé tomber les travailleurs ». Un discours forcément porteur, dans la vallée de Gandrange et Florange.

Au-delà de ce vernis social, M. Engelmann est surtout un militant anti-islam. Il est très proche de Riposte laïque et de résistance républicaine – micro-mouvement islamophobe dont la présidente veut interdire le Coran. En 2011, dans l’entretien à Riposte laïque où il annonçait son adhésion au FN, M. Engelmann faisait état de sa participation aux « Assises internationales contre l’islamisation », organisées par Riposte Laïque et le Bloc identitaire (extrême droite radicale), en décembre 2010 à Paris. Plus récemment, le 9 mars, il a participé à la manifestation pour « la rémigration », organisée cette fois encore par les identitaires et Riposte laïque.

Loin des caméras qui ont suivi pas à pas Florian Philippot à Forbach, M. Engelmann a lui Continuer la lecture de Municipales 2014 : Fabien Engelmann, le syndicaliste local, conquiert Hayange (vidéo)

Edouard Martin, le traitre de Florange au service de l’europeïsme destructeur. (vidéo)

Edouard Martin est un militant de la CFDT. Autant dire un petit soldat du socialisme français. Ce syndicat ne peut en effet plus cacher sa proximité avec la mafia PS. Comme la CGT avec le PC et le parti de gauche. Et SUD avec le NPA. C’est bien le problème de la France d’ailleurs. Ses associations humanitaires, ses organisations racialistes qui se présentent comme anti-racistes, Ses milices staliniennes de l' »anti-fascisme », ses syndicats, sont des centres de formation pour futurs candidats socialistes, communistes, Mélenchonistes, verts, trotskyste…

Le tout financé avec nos impôts.

Edouard Martin va à la gamelle du PS en se présentant comme tête de liste aux européennes. Il va tenir la pelle aux fossoyeurs qui creusent le trou dans lequel on enterre le peuple français. Edouard Martin appartient à une organisation qui a voté l’ensemble des traités européens. À l’instar de la CGT, la CFDT n’a pas caché sa volonté de voir Sarkozy remplacé par Hollande. C’est ce syndicat qui a signé en début d’année l’accord national interprofessionnel, véritable guillotine pour les salariés français. C’est la CFDT qui vient d’accepter l’allongement de la durée de cotisation qui porte la retraite à 66 ans, alors qu’en 2010, ils manifestaient, main dans la main avec le PS, contre cette proposition.

Il n’est pas étonnant de voir aujourd’hui le représentant de la CFDT, Edouard Martin, trahir ses engagements… c’est ce qu’on lui a appris au sein de son syndicat.

Le traitre de Florange dit vouloir continuer la lutte pour la sidérurgie. Là encore, nous sommes rassurés, Edouard Martin ne s’est pas trompé de boutique : il ment comme un socialiste.
Car le groupe PSE auquel appartient le PS au parlement européen considère la libre concurrence, l’euro, le dumping social, la mondialisation, l’Europe fédérale, la lutte contre le protectionnisme comme devant être l’alpha et l’oméga de la politique à mener partout en Europe. En rejoignant le PS Edouard Martin, ami intime de l’inculte ministre de la culture, aurélie Filippétti, sait parfaitement qu’il ne pourra jamais défendre les intérêts des salariés.

Son seul acte de bravoure est donc d’oser faire aujourd’hui un joli bras d’honneur à tous ses amis de Florange.

Oui Edouard martin est un traitre… il est donc bien socialiste.

Il y a un an le Front National rencontrait Edouard Martin. (12 décembre 2012)

Extrait du texte écrit par Fabien Engelmann (FN) après sa rencontre filmée par M6 avec Edouard Martin.

Le Front national rencontre Edouard Martin de la CFDT : un débat stérile face à un syndicaliste sectaire et adepte de la pensée unique

(…) Rendez-vous est pris, mercredi 19 décembre à 18h30, dans les bureaux des syndicats à Florange. Je tiens à préciser que j’ai été prévenu la veille de ce débat et que j’ai demandé un huis clos afin d’éviter tout dérapage avec d’autres syndicalistes ou milices gauchistes.

Ce débat qui a duré 1h30 a permis de montrer le vrai visage d’Edouard Martin à savoir celui d’un défenseur de la mondialisation et de l’immigration incontrôlée, d’un idéologue social-démocrate, d’un homme sectaire ne supportant aucune contradiction, se permettant de me couper constamment la parole et même de me menacer physiquement uniquement à cause de nos différences d’idées. M. Martin, gardez votre calme. (…)

Présidente du FN et députée au Parlement Européen, Marine Le Pen a été l’une des premières à défendre une nationalisation temporaire du site Arcelor-Mittal de Florange-Hayange, à dénoncer les 60% d’acier français importés, à proposer des protections intelligentes aux frontières contre la concurrence internationale déloyale et enfin une priorité donnée à l’acier produit en France pour la consommation nationale.

Mais tout cela Monsieur Martin n’en a que faire, il préfère accueillir, tel un roi, son ami François Hollande juste avant la présidentielle refusant bien sûr, avec les autres syndicats, la venue de Marine Le Pen sur le site.

Après les trahisons de l’UMP et la fermeture de l’usine de Gandrange, cette gauche d’apparence au service du mondialisme vient de montrer ses véritables objectifs, trahissant une fois de plus l’espoir des salariés en refusant une nationalisation temporaire, préférant donner un chèque en blanc au patron multimilliardaire Mittal.

La vidéo de M6 Continuer la lecture de Edouard Martin, le traitre de Florange au service de l’europeïsme destructeur. (vidéo)

Fabien Engelmann : J’espère de toutes mes forces un grand rassemblement des patriotes

Riposte Laïque : Tu viens de mener une campagne législative, en Moselle, où tu as atteint le 2e tour. Il y a une dizaine d’années, tu étais candidat pour Lutte ouvrière, ou pour NPA. Au-delà de ton évolution, quelle différence fais-tu entre cette dernière campagne, et celles que tu menais quand tu militais pour ces organisations trotskistes ?

Fabien Engelmann : J’ai été ravi de mener campagne pour le Front National et Marine Le Pen car je disposais vraiment d’une grande liberté de parole. Ce n’était pas le cas avec LO et le NPA qui verrouillaient toujours à l’avance nos communiqués, nos tracts et nos propos. Pouvoir dire clairement tout haut ce que beaucoup pensent tout bas et braver ainsi le politiquement correct ainsi que les élites du système a été pour moi et mon équipe un vrai régal. Pour autant,  je reconnais quand même avoir essuyé avec mes camarades patriotes frontistes des insultes et des calomnies surtout par certains soldats rouges staliniens du Front de Gauche. Leur candidat, Patrick Perron  (Maire PCF de la ville d’Algrange), que je surnomme le petit Perron rouge étant donné son faible score au 1er tour, 8,95%, a dirigé ses attaques particulièrement contre moi. Il n’a eu de cesse de nous vouloir nous déshonorer alors que nous avons mené une campagne propre et digne en défendant uniquement notre programme. Anecdote intéressante, M. Perron, qui se dit sidérurgiste sur sa profession de foi (d’Arcelor-Mittal), est un permanent à la CGT, ce qui ne l’empêche pas, d’ailleurs, d’être complètement déconnecté du monde du travail. Lors de cette campagne, nous avons rencontré beaucoup d’amertume, de déception et de souffrances humaines, surtout à la porte des usines et chez les retraités sur les places de marchés ;  dans la vallée de la Fensch, il y a un profond malaise et un vrai désarroi. Nous avons noué avec beaucoup, une réelle solidarité et beaucoup de sympathie envers Marine Le Pen et le nouveau FN, sans pour autant que nos interlocuteurs soient d’accord sur tous les sujets. Dans mes combats à l’extrême gauche, tellement figée dans son idéologie unique et sectaire,  j’avoue ne pas avoir éprouvé de telles réactions de la part de la population.

Riposte Laïque : Tu as été exclu de la CGT, et la section syndicale dont tu étais le secrétaire dissoute, il y a un an, suite à ton engagement, et à la confiance que t’ont maintenu tes camarades de travail. Quelles sont les conséquences de cette décision ? As-tu toujours les moyens de défendre tes amis, d’exercer des responsabilités syndicales, et où en sont les procédures judiciaires que tu avais annoncé, dans une conférence de presse avec Gilbert Collard ?

Fabien Engelmann : Actuellement, il n’y a  plus de section syndicale à la mairie de Nilvange,  par contre nous restons élus, sans étiquette, en tant que représentants du personnel au Comité Technique Paritaire.  Les moyens dont je dispose pour défendre mes camarades de travail sont très limités. Par exemple,  j’ai perdu toutes mes heures de délégation (2 jours par mois)  et je n’ai que difficilement accès à des informations officielles ou juridiques importantes. Je dois reconnaitre que cette situation ne doit pas déplaire à mon patron ainsi qu’au directeur général de la mairie socialiste de Nilvange, qui pour le moment, ne redoutent pas une forte opposition frontale des élus du personnel. J’espère que mon fidèle secrétaire adjoint Lionel Hoffmann ne fasse pas l’objet d’une mise au placard de sa hiérarchie. En effet, il est passé de concierge d’un stade de foot au ramassage des papiers dans la commune et j’en paye aussi le prix mais nous gardons la tête haute et les mains propres.

Au niveau des procédures judiciaires contre la direction de la CGT, une nouvelle assignation a été déposée fin mai 2012 au tribunal de grande instance de Bobigny par notre avocat Gilbert Collard.  Nous attendons la date du procès avec impatience et sérénité.

Riposte Laïque : Mais si tu avais gain de cause, tu te verrais militer de nouveau à la CGT, après tout ce qui s’est passé ?

Fabien Engelmann : Avant de répondre à ta question,  je t’annonce qu’après concertation avec certains de mes camarades de travail, nous avons décidé, dès la rentrée en septembre, de monter une section syndicale autonome totalement apolitique afin de défendre nos droits. La date du procès contre la direction de la CGT se faisant attendre, il nous faut reformer rapidement une section, digne de ce nom, avec un service juridique capable de donner des  informations à jour sur la règlementation du droit du travail en perpétuelle évolution. Si le procès contre la direction de la CGT nous donne gain de cause se serait déjà une victoire pour la liberté d’expression  conformément à la charte d’Amiens. J’organiserai immédiatement une assemblée générale avec toute ma section (27 syndiqués) en organisant un vote démocratique à bulletin secret afin de savoir si l’on continue de militer avec la CGT. Ce que je trouve vraiment consternant, c’est que bon nombre de syndiqués de la base de la CGT sont sincères et motivés ce qui contraste malheureusement avec les apparatchiks  de la direction qui n’y ont pas leur place.

Riposte Laïque : Tu viens d’être nommé au Bureau national du Front national, et tu es par ailleurs adhérent à Résistance républicaine, qui se dit indépendant des partis. N’y a-t-il pas une contradiction ?

Fabien Engelmann : Non il n’y a aucune contradiction, Résistance Républicaine est une association apolitique qui regroupe  des citoyens de tout horizon et de tout bord politique dans un seul but,  faire triompher la république laïque contre l’offensive de l’islam  en France.

Riposte Laïque : Dans les colonnes de notre journal, tout en se félicitant qu’elle ait relayé nos campagnes sur les prières musulmanes ou sur le halal, nombre de nos lecteurs regrettent ce qu’ils considèrent comme une trop grande tiédeur de Marine Le Pen et de ton parti, quant à la réalité de l’islam. Partages-tu cette approche, et considères-tu que sur cette question, le FN doit être plus offensif, et dire clairement que l’islam est incompatible avec les valeurs démocratiques et laïques de notre France ?

Fabien Engelmann : Je pense que Marine Le Pen et le FN ont été très clairs à ce sujet. Les thèmes que sont,  le port du voile ou de la burka, le halal, les prières de rue, la construction de mosquées avec de l’argent public, l’aménagement de repas particuliers dans les cantines de la république et enfin les horaires aménagés dans les piscines municipales pour les femmes musulmanes ont été clairement abordés. Marine Le Pen n’a en aucun cas été d’une grande tiédeur mais bien au contraire, d’une grande lucidité et d’un réel courage.

Personnellement, je suis athée et je pense que l’islam est une religion moyenâgeuse et despotique et que, de son propre aveu, elle méprise souvent les droits de l’homme, le respect de la femme et les libertés individuelles. En d’autre temps, j’aurai lutté également contre certaines dérives de l’église catholique et si nécessaire je ferai encore connaître mon point de vue.

Riposte Laïque : Comment expliques-tu que malgré la gravité de la situation française, et le discrédit du PS et de l’UMP, le FN, aux présidentielles, n’ait fait que 18 %, ce qui est certes non négligeable, mais très en dessous du score que ses idées représentent, en France ?

Fabien Engelmann : Certes, j’aurai préféré voir Marine Le Pen accéder au 2ème tour, mais reconnaissons quand même que les obstacles n’ont pas manqué et que pratiquement tous les médias étaient contre nous. Néanmoins, nous avons gagné un million de voix par rapport à 2002, ce qui prouve que nos idées évoluent dans l’opinion publique et que le vote FN est devenu un véritable vote d’adhésion et non plus un simple vote de contestation. Depuis la victoire de  François Hollande, beaucoup d’électeurs de gauche ou de droite nous disent que si rien ne change véritablement  pendant ce mandat, ils voteront Front National en 2017 et même avant aux prochaines municipales. Nous avons encore beaucoup de travail avant de faire reconnaître  et triompher nos idées, mais nous militons constamment et ce jour arrivera ;  j’en ai la ferme conviction.

Riposte Laïque : Comment vois-tu l’avenir, au niveau des patriotes, et de ton parti, et toi, personnellement, qu’espères-tu ?

Fabien Engelmann : J’espère de toutes mes forces que soit rendu possible un grand  rassemblement des patriotes de gauche comme de droite. Il faut mettre de côté nos petites divergences et faire barrage à la mondialisation et à l’Europe de Bruxelles qui mènent à la perte de notre identité et le peuple de France à la ruine; dès la rentrée, nous allons continuer à renforcer notre encrage local,  il faut absolument que nous ayons le maximum d’élus dans les conseils municipaux aux prochaines élections ; je pense que l’UMPS n’a pas fini d’entendre parler de nous.

Patriotes de France unissez-vous ! L’avenir nous appartient.

Propos recueillis par Pierre Cassen