Archives par mot-clé : fasciste

Nuit Debout: Alain Finkielkraut pris à partie place de la République

Il n’était visiblement pas le bienvenu. Alain Finkielkraut s’est rendu samedi soir place de la République à Paris où se déroule le mouvement Nuit debout depuis plusieurs semaines.

Sur une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, on entend des «casse-toi» et autres huées adressés au philosophe qui répond par des «fascistes», lui-même étant qualifié de «facho» par des personnes autour de lui.

«Gnagnagna, pauvre conne»

La vidéo ne permet pas de dire si quelque chose de particulier a pu provoquer cette scène. La suite des images montre le philosophe quitter la place tout en se faisant insulter par une jeune femme à qui il lâche : «Gnagnagna, pauvre conne». Deux hommes qui l’escortent lui demandent de ne pas en rajouter, et Alain Finkielkraut explique qu’il se fait insulter et qu’il «peut répondre aussi».


Sur Twitter, les Jeunes Communistes ont revendiqué avoir «tej» (jeté) Alain Finkielkraut.

Quelques minutes après son départ de la place, le philosophe a répondu aux journalistes indépendants du Cercle des Volontaires. «Ce sont des fascistes», explique le philosophe, copieusement insulté. «J’ai été expulsé d’une place où doivent régner la démocratie et le pluralisme, donc cette démocratie c’est du bobard, ce pluralisme c’est un mensonge. D’autant que je ne venais pour écouter et non pour intervenir», ajoute-t-il. Avant d’insister : «On a voulu purifier la place de la République. J’ai subi cette purification, avec mon épouse». Le philosophe insiste pour expliquer qu’il s’y avait pas eu un service d’ordre, il se serait «fait lyncher». Ce que confirme sa femme.

VIDEO. «J’ai subi la purification», estime Alain Finkielkraut

Jugé clivant, Alain Finkielkraut est taxé de réactionnaire par ses détracteurs.L’entrée de cet ardent polémiste à l’Académie française en janvier dernieravait provoqué une vive polémique.

Le FN « fasciste » selon Peillon

Le ministre de l’Education ne mâche pas ses mots à propos du FN. Il sera opposé à Jean-Marie Le Pen aux européennes.
Quand la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, hésite à qualifier le FN de « raciste », son collègue de l’Education, Vincent Peillon – qui affrontera Jean-Marie Le Pen lors des européennes dans le Sud-Est -, estime que c’est un parti « fasciste », car il utilise les mêmes ressorts qui ont fait prospérer cette idéologie dans les années 1930: « On est sur les mêmes ingrédients. Quand elle [Marine Le Pen] fait sa mue sur les thématiques sociales, elle fait la même chose qu’à cette époque-là. »
C’est marrant, avant on disait de Jean-Marie Le Pen qu’il était fasciste parce qu’il se désignait comme libéral. Maintenant que Marine le Pen fait preuve d’un peu de gaulisme social, la gauche l’accuse elle aussi de fascisme. Le raisonnement est difficile à suivre.
Alors on va revenir aux fondamentaux pour ce cancre de Peillon. Lui qui se dit fier d’être socialiste et républicain, on va lui rafraichir la mémoire sur les origines du fascisme et du National Socialisme.
BY9MFhvCQAAYjLn.jpg+large
Le gouvernement de Vichy était composé d’hommes politiques de gauche et en majorité de socialistes comme l’est aujourd’hui Peillon. Le socialiste Robert Jospin, le papa de son ami Lionel, faisait partie de la Ligue de la pensée française, organisation proche du parti fasciste français, le Rassemblement national populaire crée par le socialiste, Marcel Déat, et qui soutenait sans ambiguïté la politique du ministre de l’économie de Pétain, le socialiste Pierre Laval
Mussolini a été le président de la République Socialiste italienne. Avant de devenir le dictateur que l’on connait et le créateur du fascisme, Mussolini était à la tête du parti socialiste italien et directeur du quotidien socialiste Avanti!
En 1930, Hitler, le dirigeant du National Socialisme disait à Otto Strasser.:

« Je suis Socialiste, et un Socialiste plus authentique que votre riche ami le Comte Reventlow »

Les nazis auraient difficilement pu afficher plus ouvertement leur socialisme, ils se définissaient avec la même terminologie que le SWP [Socialist Workers Party, le plus grand parti d’extrême gauche anglais] : Parti National Socialiste des Travailleurs Allemands.

Marine Le Pen : «Oui, je veux être présidente de la République»

Je suis d’extrême droite ou d’extrême gauche ? un coup on me traite d’extrême droite, un coup on me traite d’extrême gauche… je suis un peu dans la situation du général De Gaulle qui dans le même temps se faisait traiter de bolchevik d’un coté et de fasciste de l’autre. Comme quoi on invente rien pour décrédibiliser l’adversaire

Voir l’article:

Le PS et l’UMP (Parti Populaire Européen) désigneront un candidat commun la présidence de la commission européenne

Immigration: Déferlement de Haine du PS contre Marion Maréchal Le Pen.(vidéo)

Intervention intégrale (début de vidéo intervention de Marion Maréchal Le Pen. Se reporter à 12’45 pour entendre la venimeuse réponse de Manuel Valls)

Gilbert Collard réagit en traitant les socialistes de Fascistes et ajoute un savoureux « Laval c’est vous ! »


Reportages : Gilbert Collard (app FN) aux… par LCP

Intervention de Marion Marechal le pen qui dénonce la dépénalisation du séjour irrégulier Continuer la lecture de Immigration: Déferlement de Haine du PS contre Marion Maréchal Le Pen.(vidéo)