Archives par mot-clé : fiscalité

Nicolas Bay « Le projet de JLMelenchon c’est l’hyper-fiscalité cumulée à l’hyper-immigration. »

Encore une fois la journaliste ne s’intéresse qu’à la forme. Mélenchon est-il un bon orateur? s’obstine la dinde. oui, c’est un bon orateur, et alors; on s’en fout. Mussolini aussi était un excellent orateur, connasse!
Le tribun a pour vocation ontologique de faire frémir de plaisir les incultes et les aliénés. Ses envolées langagières servies par un sabir de cuistre sont là pour masquer des idées de jobastres, indigentes et néfastes. Mais une journaliste de Cnews est-elle en capacité de comprendre ça?

Nicolas Bay a raison de dire que les 120 milliards d’impôts vont au final peser sur les classes moyennes et les classes populaires.C’est d’ailleurs ce qui s’est passé avec les 30 milliards du quinquennat de Hollande. Heureusement que Valls y a mis un terme. L’OFCE en effet constaté qu’un tiers de la classe moyenne avait en train de décrocher à cause de l’inflation de prélèvements obligatoires.
Si Mélenchon arrivait au pouvoir, dans la minute qui suivrait les plus fortunés partiraient avec armes et bagages dans leur appartement de Neuchatel, et les investisseurs n’auraient qu’un clic de souris à faire sur leur Imac pour exiler leur capital au luxembourg…

Il faut être con à bouffer du foin pour croire une seconde au programme de Mélenchon..

 

Nicolas Bay: «Il y a une grande escroquerie intellectuelle de la part de Jean-Luc Mélenchon»

Nicolas Bay a répondu aux questions de Béatrice Houchard


Continuer la lecture de Nicolas Bay « Le projet de JLMelenchon c’est l’hyper-fiscalité cumulée à l’hyper-immigration. »

Le Brexit attire à Londres les entreprises qui fuient la Commission européenne

Non seulement le Brexit n’a pas faire fuir les entreprises, mais il attire celles qui veulent échapper à la Commission européenne ! C’est ce qu’a expliqué ce matin François Lenglet sur RTL, notant d’abord que, dès janvier 2017, dans quelques semaines donc, McDonald’s aura installé « le siège de toutes ses activités non américaines » à Londres. Elles étaient jusque-là au Luxembourg. De même Google va-t-il migrer d’Irlande à Londres, où le Campus Google pourrait accueillir jusqu’à 7000 salariés.

Dans ces deux cas, explique François Lenglet, la question fiscale a été déterminante, car « Bruxelles est de plus en plus sourcilleux » pour contrer les « artifices comptables » qui permettent aux grandes entreprises de « loger » leurs bénéfices en Irlande ou au Luxembourg, avant de les exfiltrer vers les Iles Vierges.

A Londres, le taux de l’impôt sur les sociétés est de 20 %. Theresa May, le Premier ministre, a promis de le ramener à 10 %, et il pourrait même Continuer la lecture de Le Brexit attire à Londres les entreprises qui fuient la Commission européenne

Collectif budgétaire 2013 : Marion Maréchal Le Pen dénonce la hausse de la fiscalité et le soutien clientéliste au journal l’Humanité.

addendum : 19 décembre.(première diff 18 decembre)

Intervention lors de la lecture définitive du vote du projet de loi de finance 2014

——————————

Marion Maréchal Le Pen est pour l’instant la seule responsable politique à s’être indignée de la politique clientéliste du PS, et de l’amendement voté en faveur de l’effacement de la moitié de la dette du journal l’Humanité. (voir notre article : Scandale : la Ripouxblique socialiste efface la dette du journal l’Humanité avec l’argent des contribuables). Elle dénonce cette caste composée d’incapables qui depuis plus de trente ans se refilent entre eux les postes après avoir le plus souvent faillit à leur tache.

A chacun de ses passages à la tribune de l’assemblée nationale je me félicite de cette députée patriote. L’esprit de la démocratie serait bien plus vif si elle n’était pas aussi isolée. Bravo à elle. ( on remarquera l’empressement de la président de séance pour faire taire la députée… 5mn pour les patriotes mais pas une de plus…)

 

Denis Kessler : il y a eu une erreur de gestion de la crise depuis le début. (vidéo)

0,1 de croissance c’est 3h00 de production, 3h00 d’un jour ouvré.

Il y a eu une erreur de gestion de la crise depuis le début. Il y a 5 ans on a cru que c’était une crise conjoncturelle qu’on pouvait corriger par un recours au déficit budgétaire. On a laissé filer le déficit dans des conditions absolument inouï…

…Avec la stagnation dans laquelle nous entrons l’objectif budgétaire de 3% pourrait ne pas être tenu. Et à ce moment là on aura pas seulement un problème de crédibilité vis à vis des entreprises, mais on aura un problème de crédibilité vis à vis de l’ensemble de nos partenaires européens et des marchés financiers. Et dans le pire des scénario on aurait une augmentation des taux d’intérêts sur une dette extrêmement importante au moment où on a 169 milliards d’euros à aller chercher sur les marchés pour financer le déficit de l’année prochaine.

Niche fiscale des journalistes : François Hollande cajole ses petits soldats de la propagande (vidéo)

Alors que le gouvernement de François Hollande parle de tailler dans les niches fiscales, en voici une dont on n’entend jamais parler dans la presse ou sur les ondes : celle des journalistes.
On aurait pu croire que par soucis d’égalité, le gouvernement socialiste  aurait supprimé l’avantage fiscal dont bénéficient les journalistes les plus influents.

Or le 23 novembre 2012, le Sénat a décidé de maintenir l’abattement fiscal des journalistes:

Explications sur ces avantages fiscaux:

 

Stop aux privilèges de la presse : http://www.stopauxprivilegesdelapresse.fr

Les suisses jugent les mesures fiscales de sarkozy et Hollande démagogiques.

Aucune chance que vous puissiez voir un jour sur une chaine de télévision française le reportage qui suit. La tonalité des propos y est indépendante… normal nous sommes en suisse, et là-bas on parle cash !

ces mesures chocs seront peut être enterrées au lendemain de l’élection présidentielle.


Paroles,Paroles de Nicolas Sarkozy par tropicalboy

Fiscalité / taxe – sarkozy et Hollande sont en plein délire !

Ils se foutent de vous. Pas un peu. Beaucoup. Ils mènent une campagne en ignorant une crise systémique qui n’a pas de précédent. Ils savent qu’une fois au pouvoir, les engagements européens qu’ils ont pris ces trente dernières années leur interdiront de mettre en applications les quelques promesses qu’ils vous font.
Ils savent aussi qu’ils n’auront pas le choix d’accepter l’Europe fédérale de Merkel. Et pour ce faire ils devront abandonner notre modèle social, mener une politique d’austérité drastique, et se délester de notre souveraineté.

S’ ils étaient honnêtes, ils vous le dirait. Ils cesseraient de vous prendre pour des enfants auxquels on doit cacher la vérité sur père Noël. Ce serait une preuve de courage de leur part, mais ils n’ont pas de courage. Alors ils délirent. Ils font du cirque.

Par exemple en matière de fiscalité: ce qu’ils osent proposer est ahurissant de malhonnêteté. Que ce soit la taxe sur le chiffre d’affaires de Sarkozy qui pousse à délocaliser le siège social ou encore la taxe sur les hauts revenus de Hollande qui ne serait pas appliquée (1) et qui ne rapportera rien, les deux démagos proposent des promesses irréalistes alors qu’il y a en France un exilé fiscal par jour !

(1) Alors que le monde du football adresse un carton rouge à sa proposition de taxer à 75% les très riches, le candidat socialiste atténue sa position en évoquant un «mécanisme de lissage». Laurent Fabius, lui, parle de mesures temporaires […] Figaro

Voir aussi la vidéo