Archives par mot-clé : FLN

Roger Vétillard : derrière le socialisme du FLN, il y avait l’islam (vidéos)

Roger Vétillard vient de publier une étude consacrée à la dimension religieuse de la Guerre d’Algérie. Il apporte ici les preuves que derrière le socialisme du FLN, il y avait l’islam.

L’islamisation et l’exclusion des non musulmans dés la naissance du FLN

Dans cette interview exclusive, l’historien Roger Vétillard explique pourquoi les porteurs de valises et les leaders du FLN ont caché la guerre sainte que menaient les indépendantistes du FLN. Il explique que dès 1954, il n’y avait aucune ambiguïté dans les textes originaux. Il démontre que derrière l’arabisation de l’Algérie, et l’abandon du Français, on réislamise, de force, les Algériens.

Attention problème de son: ne pas hésiter à augmenter le volume.

On a longtemps fait croire aux français que la guerre d’Algérie était une révolution socialiste et laïque. Or il n’en a rien été. Ce fut un djihad aux prétentions marxistes. La preuve que la gauche et l’islam ont toujours fait bon ménage :
Ben Bella avoue que derrière le socialisme, il y avait l’islam, et il ose même affirmer que ce dogme préparait au socialisme.

Et cet ancien combattant du FLN reconnaît que les indépendantistes ont cravaché en public des Algériens, même plus âgés, pour les obliger à prier de nouveau.

14 juillet : la participation de l’armée algérienne se précise

Addendum

[…] Pour la première fois cette année, l’Algérie participera aux cérémonies du 14 juillet. Trois militaires algériens seront présents lors d’une animation initiale sur la place de la Concorde, mais « il n’y aura pas de défilé », précise-t-on au ministère de l’Intérieur.

« 80 autres pays ayant participé à la première guerre mondiale ont également été invités cette année par le président de la République », ajoute-t-on dans l’entourage du secrétaire d’État aux anciens combattants, Kader Arif. […]

De son côté, le ministère de la Défense se « réjouit » de la participation de l’armée algérienne le 14 juillet. « C’est une preuve que nous sommes rentrés dans une phase pacifiée avec l’Algérie », y indique-t-on.

Jean-Yves Le Drian, qui s’est rendu en Algérie le 20 mai, « s’est fait confirmer par les autorités algériennes leur volonté historique d’y participer », dit-on également. […]

Pour Hervé Cuesta, le président national du collectif « non au 19 mars 1962″, mouvement essentiellement composé de pieds noirs, « trois militaires c’est déjà trop, car il y aura leur drapeau ».

Le Figaro

———

Interrogé, ce jeudi 12 juin, par un député d’extrême-droite à l’Assemblée nationale, Kader Arif, ministre français des Anciens combattants, aurait confirmé la participation de l’armée algérienne au défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées.photoministre_arif2« Le député RBM Gilbert Collard a demandé au secrétaire d’État chargé des anciens combattants si, comme le laissait supposer une rumeur instante, les troupes algériennes allaient défiler sur les Champs-Elysées le 14 juillet 2014. À cette question, le ministre a répondu par l’affirmative en prétextant qu’il s’agissait d’une invitation dans le cadre des cérémonies honorant les combattants de 14-18 », écrit le Front national dans un communiqué. […]

TSA

Voir : Gilbert Collard plaide en faveur des rapatriés d’Algérie.

FLN et Việt Cộng sur les Champs-Élysées le 14 juillet : merci François !

Dans de récents courriers aux associations d’anciens combattants, le secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens combattants (SEDAC), Kader Arif, confirme que François Hollande a invité l’armée nationale populaire algérienne (ANPA) ainsi que l’armée de la république socialiste du Vietnam à défiler sur les Champs-Élysées à l’occasion du 14 Juillet, pour commémorer la participation de ces pays (et une soixantaine d’autres) au premier conflit mondial.

feminisme-boulevard-voltaire-565x250Si l’on peut voir dans cette démarche de nombreux symboles tout à fait louables (volonté d’apaisement, souhait de réconciliation, paix entre les peuples…), n’oublions pas qu’en 1914-1918, les soldats « algériens » étaient français au même titre que les Sénégalais, les Soudanais, les Tonkinois, les Malgaches, etc. Que le drapeau tricolore leur a servi de linceul.

Car l’inconvénient est que, dans tous ses courriers, le SEDAC semble limiter la qualité de soldats « algériens » aux seuls autochtones musulmans, niant au passage la francité des combattants de 14-18 (et de 39-45) et niant aussi leurs origines multiculturelles : kabyles, juifs, chrétiens, etc. Pourquoi donc faire une différence et tenter de réécrire l’histoire ?

Pis. L’ANPA, qui n’est autre que la reformulation de l’armée de libération nationale du FLN, a renié la francité de ces morts pour la France en allant jusqu’à effacer leurs noms des monuments aux morts après l’indépendance de 1962 ! Pour eux, ces soldats ayant combattu sous l’uniforme français étaient des traîtres !

Ajoutons à cela que jamais le FLN et son armée de libération n’ont respecté les lois et règles de la guerre, multipliant les actes de cruauté et de barbarie.

Et comme par un malheureux hasard du calendrier, alors que la France vient de se souvenir de Điện Biên Phủ, le 1er novembre 2014 coïncidera avec le 60e anniversaire de la Toussaint sanglante.

Vous voyez les États-Unis inviter Al-Qaïda à défiler dans les rues de New York ou Washington en 2061 ? Et pendant qu’on y est, pourquoi ne pas demander à l’Amicale des anciens de la division « Das Reich » de venir se joindre au cortège ?

Lâchons le boulet marseillais !

Marseille est autant une ville française que l’étaient les villes de l’Algérie d’avant 1962. Un déni de réalité. Bien sûr, la majorité arabo-africaine est encore officiellement sous la coupe de la République française, mais plus pour longtemps, ne rêvons pas.

Le vieillissant Jean-Claude Gaudin est probablement le dernier ou l’avant-dernier maire français de souche ; après, il faudra passer la main. C’est le vent de l’Histoire ! D’ailleurs, depuis quelques mois, les médias mettent fortement en avant Samia Ghali, maire actuel du huitième secteur. Candidate pour les municipales de 2014, elle a le bon profil pour diriger la phase de transition. Algérienne d’origine, socialiste, et visiblement imprégnée de culture républicaine, Samia Ghali sera le symbole parfait.

En attendant, continuellement à la une des faits divers, la deuxième ville de France, pourrie jusqu’à l’os par la corruption et les divers trafics, est devenue un véritable boulet pour la nation. Économique et humain. La bataille démographique est définitivement perdue. Plus de 50 % des jeunes de moins de 18 ans sont d’origine afro-maghrébine. Soyons lucides : Marseille est chaque année moins française.

Il faut peut-être envisager le dégagement. Rapidement. Des accords pourraient être trouvés pour que la minorité européenne qui vit sur place puisse conserver la nationalité Continuer la lecture de Lâchons le boulet marseillais !

Alger : Claude Bartolone rend hommage aux morts du FLN (vidéo)

Claude Bartolone a rendu hommage à la dictature militaro-socialiste d’Algérie et aux assassins du FLN. Le président de l’assemblée nationale oublie les milliers de disparus, de torturés et de morts français qui ont subi les conséquences de la collaboration entre la gauche française et les terroristes de l’indépendance Algérienne. Au PS c’est Collabo un jour, Collabo toujours.

Je veux d’abord m’adresser à vous, chers compatriotes qui avez fait le choix de rester en Algérie au moment de l’indépendance ou qui y êtes venus par solidarité alors que la République algérienne venait de naître. Vous avez traversé des moments difficiles pendant les années noires, mais vous n’avez jamais abandonné cette terre, soutenus par une population algérienne qui vous a protégés.

Jean-Jacques Jordi: je n’hésite plus à parler d’épuration ethnique

La catastrophe du barrage de Fréjus serait un attentat du FLN (vidéo)

La chaîne de télévision Arte a fait une révélation surprenante, passée inaperçue, dans un documentaire allemand diffusé mardi à 22 heures. Une information reprise jeudi par Emmanuel Berretta sur son blog du Point. Selon les services secrets d’Allemagne de l’Ouest, la rupture du barrage de Malpasset, qui a fait plus de quatre cents morts à Fréjus, le 9 décembre 1959, aurait été provoquée par un attentat du FLN.

La version officielle, établie en France en 1971 par le Conseil d’Etat, privilégie la thèse de l’accident. Une faille située à la base du barrage, une roche pas assez homogène… (…)

Mais d’après ce documentaire – réalisé par la chaîne régionale allemande WDR, et qui se fonde sur des archives des services secrets allemands, de la RFA et de la Stasi –, des activistes algériens du Front de libération nationale (FLN) seraient à l’origine de cet accident, un attentat, donc. Des historiens allemands ont trouvé des documents prouvant que l’agent ouest-allemand Richard Christmann aurait prévenu sa hiérarchie sur le lieu et la date de cet attentat, mais que les services du renseignement allemands auraient décidé ne pas prévenir leurs homologues français. (…)

Le Monde