Archives par mot-clé : Florian Phillipot

Pour Eric Woerth (LR), l’affaire Merah n’était pas un attentat

Pour Eric Woerth, l’ancien ministre Les Républicains, « il n’y a pas eu d’attentats sous Sarkozy » et l’affaire Merah en mars 2012 à Toulouse et Montauban c’était « le crime d’un furieux ».

Eric Woerth, député LR de l’Oise, a fait cette déclaration jeudi 28 janvier dans un débat télévisé sur iTélé, face au FN Florian Philippot et portant sur la lutte contre le terrorisme.Pour Eric Woerth, « le niveau de sécurité n’a jamais été aussi haut sous Sarkozy » et »il n’y a pas eu d’attentats ». Plus tard, il dit que l’affaire Merah s’est déroulée, « pendant la campagne électorale ».
Continuer la lecture de Pour Eric Woerth (LR), l’affaire Merah n’était pas un attentat

Quand Macron s’enfonce dans le déni et contredit Hollande sur le traité transatlantique (vidéo)


Traité transatlantique : quand Florian… par hurraken75

Florian Philippot sur RMC :  » C’est grace à Nicolas Sarkozy que Léonarda peut revenir en France » (vidéo)

Florian Philippot, tête de liste FN aux élections européennes dans la région Est et vice-président du Front National, était l’invité des Grandes Gueules sur RMC.

Nous ne sommes pas petite nous sommes un grand pays du Monde. Nous on propose de la coopération. (vidéo)


Européennes 2014 – Florian Philippot – 22 mai 2014 par hurraken75

BoLkLZ7IAAEcqR4

Immigration : « La France n’est pas le dépotoir de la terre entière » (Phillipot/RMC)

Au micro d’Alain Marschall, Florian Philippot répond aux questions d’actualité, notamment sur la fausse polémique lancée par Médiapart et le pseudo-soutien de Kristian Vikernes au FN.
Sur ce dernier sujet, Philippot fait une belle prise de judo dialectique au boursouflé BOBO qu’il a en face de lui. Alors que tout est fait pour associer le pseudo terroriste néo-naze et le FN, Philippot emploie le mot dépotoir en parlant d’immigration dans un contexte où aucune belle âme de gauche ne pourra le lui reprocher. Bravo !

« Avec le Front National au pouvoir, ce Norvégien n’aurait même pas pu mettre les pieds en France.  […] Pourquoi on a accepté ce Norvégien sur le territoire français alors qu’il avait été condamné pour meurtre dans son propre pays, qu’il avait brûlé des églises ? Qu’est ce que c’est que cette politique d’immigration massive ? » – Florian Philippot