Archives par mot-clé : FN

Non au CETA (Vidéos) (Maj: Les députés européens valident le Ceta)

Les élus européens du Parlement de Strasbourg ont voté, ce mercredi, en faveur de l’accord de libre échange entre l’Union européenne et le Canada. Son application provisoire sera effective lorsque le Parlement canadien aura donné son feu vert.

(…) Les Echos


Intervention de Marine Le Pen au parlement européen la 15 février 2017

Fillon et sa bande LR ont voté en faveur du CETA

http://www.frontnational.com/videos/florian-philippot-parlons-en-04-le-ceta/

Louis Aliot (FN) : « Il faut inverser les flux migratoires en France et en Europe »

Louis Aliot, vice-président du Front national, a demandé mercredi d’ »inverser les flux migratoires », une position délaissée aujourd’hui par le FN et qui était définie comme « renvoyer les immigrés dans leur pays d’origine ».

« Aujourd’hui il faut inverser les flux migratoires en France mais également dans l’Europe entière. Cela passe par un non renouvellement des titres de séjours et de travail, par un durcissement de l’accès à la nationalité et par la fin du droit du sol« , explique l’eurodéputé dans un entretien accordé à la Confédération des Juifs de France et Amis d’Israël (CJFAI).

Il a rencontré mercredi matin, avec le député apparenté FN Gilbert Collard, des représentants de la CJFAI à Paris.

Pour M. Aliot, « les quelques milliers de migrants qui arrivent en Continuer la lecture de Louis Aliot (FN) : « Il faut inverser les flux migratoires en France et en Europe »

Décodeurs : la fabrique de l’intox

C’est samedi ! Pascal Eysseric s’énerve à propos des Décodeurs du Monde et autres désintoxiqueurs de Libération, qui s’autoproclament « vérificateur d’infos ».

La revue Éléments n’a pas pour habitude de plonger dans le grand bain des polémiques politiciennes, mais celle qui touche Benoît Hamon, nommé professeur associé de l’Université Paris VIII de 2009 à 2012 dans la plus grande opacité, concerne un public et des lecteurs avec qui la rédaction est en contact étroit et quotidien : étudiants, doctorants, enseignants-chercheurs, professeurs, tous désespérés de l’état de délabrement moral et financier de l’Université française et dont certains, les plus jeunes notamment, attendent leur titularisation depuis de nombreuses années dans la crainte des oukases idéologiques et politiques.

Premier acte: Louis Aliot, vice-président du Front national , invité de l’émission « Les grandes gueules » sur RMC, compare, à juste titre, sa situation avec celle de Benoît Hamon, le candidat du Parti socialiste à l’élection présidentielle. Louis Aliot possède en effet un doctorat d’État de droit tandis que Benoît Hamon est titulaire d’une licence d’histoire (acquise au titre de son activité militante). Le premier n’a pas été recruté [« parce que j’étais du Front national », dit-il], le deuxième a été nommé professeur associé de l’Université Paris VIII de 2009 à 2012 alors qu’il était membre du conseil d’administration de Paris VIII depuis 2008.

Deuxième acte: Continuer la lecture de Décodeurs : la fabrique de l’intox

Le FN envisage une taxe de 10% du salaire des employés étrangers

En cas de victoire à l’élection présidentielle, le parti de Marine Le Pen pourrait mettre en place une taxe sur le salaire brut des employés étrangers à hauteur de 10%. Cette taxe serait à la charge de l’employeur.

La taxe sur les emplois des salariés étrangers, que veut mettre en place le FN en cas d’arrivée au pouvoir, se précise. Le montant de cette taxe « pourrait être de 10% du salaire brut chaque mois, payée par l’employeur », a en effet affirmé le vice-président du Front national Florian Philippot, ce vendredi sur RTL.

Selon lui, cette taxe concernerait aussi les « étrangers qui viennent de l’intérieur de l’Union européenne ». L’embauche d’un salarié, hors UE, est déjà soumise au versement d’une taxe à l’Offi (Office français de l’Immigration et de l’Intégration) et lors de la délivrance du visa qui varie en fonction du salaire.

Priorité nationale Continuer la lecture de Le FN envisage une taxe de 10% du salaire des employés étrangers

Clash: Carole Delga (présidente Occitanie) arrache le micro d’un élu FN quand il rappelle le passé « pétainiste » du PS (Maj)

NDLR: Socialistes: héritiers du fascisme (fondé par le leader socialiste italien), du National Socialisme (fondé par le fondateur d’un parti d’extrême gauche allemand) et complices du communisme ( lénine, staline, pol pot, Mao,Kim Jong-u…)

Imaginons que si cette présidente d’assemblée avait été du FN, ça ferait la une et les média parleraient de fascisme.

Lire: LA GAUCHE, FUT LA MÈRE DE LA COLLABORATION (VIDÉO)


Le vrai visage du socialisme

(…)La présidente était sortie de la salle de réunion pour raisons personnelles. La séance était alors présidée par la première vice-présidente Sylvia Pinel. Les échanges sont alors houleux entre la gauche et la droite. A son retour dans la salle, la présidente Delga entend un élu FN, Emmanuel Crenne, dire que les socialistes qui « ont voté les pleins pouvoirs à Pétain en 1940 », n’ont pas de leçon de démocratie à donner aux élus FN. Elle passe près de lui, puis revient sur ses pas et tente de lui arracher son micro. […]

France 3

Réaction de France jamet, présidente du groupe FN à l’assemblée Occitanie


Après avoir empêcher un élu FN de s’exprimer , Le PS pète les plombs et tente d’arracher le téléphone de Julien Sanchez, le maire de Beaucaire, qui filmait les petits arrangements entre LR et PS

Marine Le Pen veut une « priorité nationale à l’emploi »

Dans un entretien accordé au journal Le Monde, Marine Le Pen confirme sa volonté de mettre en place une « priorité nationale à l’emploi » si elle est élue à l’Élysée en mai prochain. La candidate du Front national (FN) assure également que les négociations sur un « Frexit » (sortie de la France de l’Union européenne) peuvent se faire « assez rapidement », en six mois.

La présidente du FN le réaffirme : elle veut inscrire la « priorité nationale » dans la Constitution à travers un large référendum qu’elle proposerait aux Français en cas d’accession au pouvoir. Le premier volet de sa « réforme constitutionnelle » serait particulièrement vaste : organisé après les législatives de juin, « il portera sur la révision constitutionnelle : inscription dans la Constitution de l’interdiction du communautarisme, défense et promotion du patrimoine historique et culturel, suppression des régions et des intercommunalités, réduction du nombre des députés à 300 et des sénateurs à 200, référendum d’initiative populaire, élargissement du domaine d’intervention du référendum et obligation d’utiliser ce moyen pour réformer la Constitution ».

UNE TAXE SUR LES NOUVEAUX CONTRATS D’ÉTRANGERS

Trois autres mesures feront partie de ce référendum : tout d’abord l' »autorisation de la priorité nationale », marqueur historique du parti d’extrême droite autrefois appelé « préférence nationale ». Sous Continuer la lecture de Marine Le Pen veut une « priorité nationale à l’emploi »

Fonction publique, la « tentation FN »

Le Front national s’intéresse de plus en plus à la fonction publique, qui pourrait représenter un vivier d’électeurs. Outre les policiers et militaires, le parti frontiste compte aussi séduire les professeurs et les hauts fonctionnaires. Enquête de Pierre-Antoine Durand avec Sophie Herbé et Pauline Revenaz

Les fonctionnaires étaient jusqu’ici l’un des viviers de l’électorat de gauche. Ils sont désormais de plus en plus tentés par le vote Front national. Selon la dernière enquête du CEVIPOF, près de 25% ont l’intention de voter pour Marine Le Pen à l’élection présidentielle. Avec le gel de salaires, certains fonctionnaires ont été déçu par la gauche et ils sont inquiets par le discours de François Fillon sur les suppressions massives de postes.

Policiers et militaires votent déjà pour le FN, mais la nouveauté c’est l’intérêt des professeurs Continuer la lecture de Fonction publique, la « tentation FN »

Décret Trump : « Et pourquoi pas ? » en France, dit Steeve Briois (FN)

Le maire (FN) d’Hénin-Beaumont n’exclut pas que son parti puisse envisager les mêmes restrictions à l’immigration prises par le président américain, en cas de victoire du FN à la présidentielle.

« Quitte à choquer ». Le maire frontiste de Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, Steeve Briois a déclaré lundi que le Front national pourrait envisager des restrictions à l’immigration telles que celles imposées par Donald Trump aux États-Unis, en cas de victoire de Marine Le Pen à la présidentielle.

« Pas un monde de bisounours ». « Et pourquoi pas? », a répondu à l’AFP Steeve Briois, interrogé pour savoir si le FN pourrait s’inspirer du décret américain interdisant temporairement l’entrée aux États-Unis de ressortissants de certains pays musulmans.  « On n’est plus dans le monde des bisounours. On est dans un monde horrible, donc de temps en temps il faut prendre aussi des mesures d’autorité, quitte à choquer », a argumenté le vice-président du FN, membre de l’équipe de campagne de Marine Le Pen.

Continuer la lecture de Décret Trump : « Et pourquoi pas ? » en France, dit Steeve Briois (FN)

Visite de Nicolas Bay (FN) en Israel: Le secrétaire général du FN rencontre avec le ministre Yaakov Litzman

(MàJ)

Premier rapprochement entre Benyamin Netanyahou et Marine Le Pen. Le chef du gouvernement israélien a autorisé, aujourd’hui, l’un de ses ministres, Yaakov Litzman, à rencontrer le secrétaire général du FN, Nicolas Bay.

La rencontre est intervenue à la mi-journée, au siège du gouvernement israélien à Jérusalem. Une demi-heure d’entretien entre le député européen FN Nicolas Bay et le ministre de la Santé, Yaakov Litzman. Quelques heures auparavant, le cabinet du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, avait autorisé cette rencontre, à condition qu’il n’y ait jamais aucune confirmation officielle et aucune photo. Car, jusqu’ici, tous les gouvernements israéliens ont boycotté le Front national. Aucun ministre n’avait jamais serré la main d’un de ses dirigeants. Contacté par Europe 1, le ministère israélien de la Santé n’a pas souhaité répondre à nos questions.

Europe 1


Lire aussi l’article du journal de la gauche israélienne Haaretz: Un haut dirigeant du Parti de Marine Le Pen en visite en Israël, rencontre le parti au pouvoir Membre

Le secrétaire général du Front national Nicolas Bay, en visite en Israël depuis mercredi a rencontré des membres de la communauté française ainsi que le président des Jeunes du Likoud David Shayan, d’après Haaretz.

La visite du responsable frontiste serait à titre privé, selon le quotidien israélien, qui précise qu’un militant du FN de confession juive aurait organisé le voyage et préparé des rencontres pour l’euro-député Bay afin de rallier des soutiens de la communauté juive française.

Shayan a confirmé à Haaretz avoir rencontré Bay, tout en ignorant à quelle formation politique il appartenait.

« Ce n’est qu’après la réunion, qui n’était pas officielle, que j’ai appris que Bay était membre du parti de Marine Le Pen », a-t-il dit, ajoutant toutefois qu’il ne « boycottait personne ».

Source

Continuer la lecture de Visite de Nicolas Bay (FN) en Israel: Le secrétaire général du FN rencontre avec le ministre Yaakov Litzman

Discours de Marine Le Pen lors de la conférence du groupe ENL à Koblenz

Les mouvements patriotes européens sont en ordre de bataille à l’approche de scrutins clefs aux Pays-Bas, en France et en Allemagne.
Euronews consacre un reportage au meeting qui a notamment réuni Marine Le Pen, l’Allemande Frauke Petry et le Néerlandais Geert Wilders, samedi 21 janvier, à Coblence, en Allemagne.

Leur mot d’ordre a été clair : « Rendre sa liberté au vieux continent, 2017 est l’année des patriotes ! ».

Tous les trois ont tenu un discours similaire sur le grand retour des Etats nations, le contrôle des frontières et la fin des politiques d’accueil aux migrants. Un message qui les place en haut des sondages dans leurs pays respectifs où se tiendront bientôt des élections.

Brigitte Bardot : « J’ai l’amour de la patrie, je partage les idées de Marine Le Pen »

Dans un entretien accordé à TV Mag, l’ex icône du cinéma français a une nouvelle fois fait honneur à sa réputation, avec de nouveaux propos polémiques.

Interrogée par TVMag ce jeudi 19 janvier, l’ex-star de cinéma évoque notamment son patriotisme. « J’ai été élevée par un père et un grand-père qui se sont battus pour la France et qui m’ont inculqué l’amour de la patrie », explique-t-elle avant d’annoncer « ne pas être fière de ce qu’est la France aujourd’hui ».

« Je suis contre le vivre ensemble, mais je ne suis pas facho, pas plus que Marine Le Pen », ajoute-t-elle, précisant partagé « la plupart » de ses idées. « Marine Le Pen a la volonté de reprendre la France en main, de remettre des frontières et de redonner la priorité aux Français« , assure-t-elle.

Selon Brigitte Bardot, il faut « redonner des libertés, retrouver un Continuer la lecture de Brigitte Bardot : « J’ai l’amour de la patrie, je partage les idées de Marine Le Pen »

Quand la droite parlait comme le FN ! (vidéo)(Rediff)

13 Janvier 2017. Quand j’entends les promesses du bonimenteur Fillon et que je constate le nombre de baltringues qui le croient, je me dis que plus le temps passe et moins la vérité a des chances de les atteindre.


Première diffusion : 5 mai 2012

La caste est indignée par la campagne de Nicolas sarkozy. La drague appuyée de ce dernier en direction des électeurs du FN ne serait pas digne de la république, c’est à dire contraire aux dogmes totalitaires de la dictature du Bien et de la gauche Bobo. Or, les propositions de Nicolas Sarkozy n’ont rien à voir avec un quelconque réveil pétainiste. Toutes ces promesse sont celles qui figuraient dans le programme du RPR de Chrirac et l’UDF de VGE au début des années 90.

À cette époque  la stratégie consistait déjà à copier le programme du FN pour tromper les gogos.( voir Quand la droite était (très) à droite… et n’avait rien à envier au FN !
Et il suffit de sortir quelques vidéos des archives pour s’apercevoir que Nicolas sarkozy ne fait qu’emboiter le pas de ses prédécesseurs.

Voilà à quoi s’engageaient en 1990 la droite et le centre en cas de retour au pouvoir (reportage réalisé à l’occasion des “états généraux de l’opposition” (RPR et UDF, transformés en UMP) consacrés à l’immigration, des 31 mars et 1er avril 1990 à Villepinte) (1)

22 ans que l’arnaque marche pourquoi l’UMP changerait ?


Assise de l’immigration – RPR & UDF en 1990 par LeMalPensant

« la France ne doit pas être considérée comme un simple espace géographique sur lequel plusieurs civilisations pourraient coexister »

« On ne peut tolérer que des clandestins puissent rester en France. […] Il faut tout mettre en œuvre pour que les décisions de reconduite à la frontière soient effectives. »

« l’islam n’apparaît pas conforme à nos fondements sociaux et semble incompatible avec le droit français » : « Il y a bien incompatibilité entre l’islam et nos lois. »

« Etre étranger en France, ce n’est pas avoir automatiquement et intégralement tous les droits liés à la citoyenneté française. »

« la lutte des races remplacerait maintenant bien souvent la lutte des classes .»

(1) Parmi les participants : Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac, Michèle Alliot-Marie, Roselyne Bachelot, Alain Juppé, Gérard Longuet, mais aussi… François Bayrou. Co­responsable, au nom du RPR, de cette convention, c’est Nicolas Sarkozy lui-même qui a cosigné (avec Alain Ma­delin) la préface du compte rendu de 39 pages publié à cette occasion.

Ne les laissons pas brader l’île Tromelin et son espace maritime !

Communiqué de presse de Marine Le Pen

Enfonçant les derniers clous d’une présidence affligeante, la majorité socialiste sortante s’apprête à porter un nouveau mauvais coup à la France. Pensant pouvoir profiter du tintamarre inaudible que va provoquer sa primaire, elle veut adopter à l’Assemblée Nationale le 18 janvier prochain un projet qui amputera le territoire national. Il s’agit de mettre en co-souveraineté avec l’Île Maurice Tromelin et ses 280 000 km² de zone économique exclusive (ZEE). D’ailleurs, comme elle le fait déjà pour ses propres eaux territoriales, Maurice ne tarderait pas à louer ses droits ainsi acquis à quelques pécheurs asiatiques. En réalité, ce texte ne serait qu’une étape avant que la France abandonne toute souveraineté sur Tromelin et sa ZEE.

Ce projet de loi est anticonstitutionnel : Tromelin appartient depuis la loi du 21 février 2007 aux Terres Australes et Antarctiques Continuer la lecture de Ne les laissons pas brader l’île Tromelin et son espace maritime !

Fiat-Chrysler devance Trump et rapatrie la production d’un modèle aux Etats-Unis

Ah,ah,ah…Trump n’a même plus besoin de faire des tweets menaçants. Ils rentrent tous à la maison. La preuve que la politique n’est qu’une question de volonté et que le protectionisme intelligent est une solution dont on serait stupide de ne pas se servir.


Encore une victoire de Donald Trump? Le président-élu américain peut en tous cas se satisfaire de voir un nouveau constructeur automobile rapatrier une partie de sa production aux Etats-Unis. Le groupe italo-américain Fiat-Chrysler va investir un milliard de dollars d’ici à 2020 dans deux de ses usines dans le Michigan et l’Ohio. 2000 nouveaux emplois seront créés pour assembler notamment sa nouvelle Jeep de luxe Wagoneer ainsi qu’un pick-up, précise son communiqué publié à la veille de l’ouverture du salon automobile de Detroit. Il va également produire dans son usine de Warren (Michigan) une grosse camionnette à plateau (pick-up) de marque Ram, actuellement fabriquée au Mexique.  

Le groupe « apporte une démonstration supplémentaire de son engagement à renforcer sa base manufacturière aux Etats-Unis », assure Fiat Chrysler, prenant bien soin d’ajouter qu’il a créé 25 000 emplois dans le pays depuis 2009.

Source