Archives par mot-clé : foot

Benzema: Deschamps «a cédé à la pression d’une partie raciste de la France»


Rappel:

Karim Benzema accuse le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps d’avoir « cédé à la pression d’une partie raciste de la France » en ne le sélectionnant pas pour l’Euro 2016, dansune interview au quotidien sportif espagnol Marca du jour.

L’attaquant international du Real Madrid, meilleur buteur en activité de l’équipe de France, déclaré non sélectionnable en raison de sa mise en examen dans l’affaire du chantage à la sex-tape contre son coéquipier chez les Bleus Mathieu Valbuena, appuie son propos en rappelant les récents succès électoraux en France du Front national, qu’il qualifie de « parti extrémiste ».

Le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps « a cédé à la pression d’une partie raciste de la France » en ne le retenant pas dans la liste des 23 Bleus qui vont disputer l’Euro en France du 10 juin au 10 juillet, assure Benzema (28 ans, 81 sélections, 27 buts), dans cet entretien dont Marca a publié mardi soir de larges extraits sur son site internet.

« J’ignore si c’est une décision seulement de Didier, parce que je m’entends bien avec lui, avec le président (de la Fédération française de football, Noël Le Graët, ndlr) et avec tout le monde », ajoute le récent vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid. « Ils m’ont déclaré non-sélectionnable, bien. Mais sur le plan sportif, je ne comprends pas pourquoi, et sur le plan judiciaire, je ne suis pas encore jugé et je suis présumé innocent. Il faudra attendre que la justice se prononce », ajoute-t-il en réaffirmant son envie de jouer sous le maillot bleu.

(…)

Après Cantona et Debbouze

Continuer la lecture de Benzema: Deschamps «a cédé à la pression d’une partie raciste de la France»

Marine Le pen s’exprime sur le foot dans le magazine Onze Mondial

Lire l’interview entier sur le site: Onze Mondial

À quelques semaines de l’Euro en France, Marine Le Pen nous a accordé un entretien exclusif afin de nous livrer sa vision du football et celle du parti qu’elle représente. Il est d’ailleurs important de signaler que la présidente du Front National est la seule, de toutes les personnalités politiques de tous bords que nous avons contactées, à avoir accepté de répondre à nos questions.

826833-marine-le-pen-le-15-novembre-a-l-elysee

(…)

Le football est un business géré par des entreprises de droit privé. Dès lors, n’est-il pas normal et même légitime qu’il soit soumis aux mêmes lois du marché que n’importe quel autre secteur d’activité ?

Peut-on se satisfaire que le football soit devenu un business ? On voit là les dérives effrayantes de l’ultra-financiarisation des activités sportives, où on ne parle plus que de profits, de gains commerciaux, de retour sur investissement mais très peu de sport. Nul ne remet en cause les lois du marché, du moment qu’elles ne remettent pas en cause ce qui fait la beauté du sport, la glorieuse incertitude du résultat. Quel est l’intérêt d’un championnat de France où un club, propriété d’un Etat aux moyens financiers illimités, est champion à 8 journées de la fin de l’épreuve avec plus de 20 points d’avance sur le deuxième ? Nous aboutissons aujourd’hui à cette situation inédite où le classement final ne se fait plus sur des critères sportifs, mais uniquement financiers. C’est d’un point de vue éthique parfaitement regrettable.

Le PSG sous pavillon qatari est un sujet sur lequel le FN a un avis particulièrement tranché, en parlant notamment « d’émirat islamiste du Qatar ». Vous-même avez déclaré que cela vous gênait que le Qatar ait acheté le PSG. Pouvez-vous développer ce point de vue ?

Le principe même qu’un Etat étranger se rende propriétaire d’un club qui appartient au patrimoine sportif d’une ville et d’une région n’est pas acceptable. Cela l’est d’autant moins quand cet Etat est une dictature aux liens les plus troubles avec les mouvances islamistes qui déstabilisent les Proche et Moyen-Orient, quand ce même Etat a été qualifié par la confédération syndicale internationale de «pays esclavagiste», suite à la mort de dizaines d’ouvriers étrangers travaillant dans des conditions inhumaines sur les chantiers des stades de la Coupe du Monde, dont l’attribution est elle-même entachée par de très sérieuses accusations de fraudes et d’irrégularités…. Il faudrait qu’on m’explique comment ceux qui ont protesté contre l’organisation des J.O d’Hiver à Sotchi au nom de la défense des droits de l’homme, s’assoient ouvertement dessus quand il s’agit du Qatar. L’entrisme de cet émirat dans notre pays se fait tous azimuts : sport, banlieues, grandes entreprises, patrimoine culturel… c’est particulièrement inquiétant et totalement irresponsable de la part du PS comme des amis de Nicolas Sarkozy de l’avoir permis et encouragé, notamment par de multiples exonérations et privilèges fiscaux.

« Le football a déjà payé cher cette ouverture inconséquente aux capitaux à l’origine douteuse ou peu fiables »

Est-ce aussi le cas pour un club comme Monaco, propriété d’un oligarque russe, ou Sochaux, désormais dans le giron chinois ? Plus généralement, êtes-vous contre l’arrivée d’investisseurs étrangers quels qu’ils soient dans le foot français ?
Continuer la lecture de Marine Le pen s’exprime sur le foot dans le magazine Onze Mondial

Marine Le Pen : « Que l’Algérie gagne ou perde ses matchs, il y a des dégradations » (vidéo)

« Ce qui est malheureux avec les matchs de l’Algérie, c’est que qu’ils gagnent ou qu’ils perdent, de toute façon, on a des violences, des dégradations et des agressions » a affirmé Marine Le Pen en conférence de presse ce mercredi après-midi. […]

Karim Benzema écoute des sourates du coran avant les matchs (vidéo)

Karim Benzema révèle le secret de sa concentration : avant chaque match il écoute des sourates du Coran.
Fan de foot, sachez que quand l’équipe de France gagne c’est avec l’aide d’Allah le tout puissant… Karim Benzema n’y ait pour rien.

 

Karim Benzema écoute des sourates du coran avnt… par prechi-precha
 

Foot : de la Mannschaft au djihad en Syrie

Espoir du football allemand, Burak Karan a tout plaqué pour prendre le chemin des armes et mener une guerre sainte en Syrie contre le régime.

burak-foot-djihad-2166826-jpg_1891930« Il a un bon oeil, un bon jeu de passes et il est fort dans les duels. » En janvier 2008, les mots (rapportés par l’hebdomadaire allemand Der Spiegel) de Thomas Hengen, entraîneur allemand de l’Alemannia Aachen (club d’Aix-la-Chapelle), ne pouvaient être plus élogieux à l’égard de son nouveau milieu de terrain : Burak Karan. Cinq années plus tard, le jeune Allemand d’origine turque est retrouvé mort, loin des terrains de football, les armes à la main aux côtés des djihadistes combattant le régime de Bachar el-Assad en Syrie.

En novembre 2008, le jeune footballeur de 20 ans avait mystérieusement mis un terme à sa carrière. Une carrière qui s’annonçait pourtant prometteuse. Burak Karan comptait déjà sept sélections dans la Mannschaft (équipe nationale allemande) des moins de 16 et 17 ans. Des sélections lors desquelles il avait notamment pu côtoyer de futures stars du ballon rond comme l’actuel milieu de terrain du Real Madrid Sami Khedira ou Kevin-Prince Boateng, international ghanéen. « Il aurait très bien pu vivre du football », estime Thomas Hengen.

« Il ne parlait que du djihad »

Mais le jeune homme avait le regard tourné ailleurs. « Burak m’a dit que l’argent et la carrière n’étaient pas importants pour lui », se souvient son frère Mustapha dans les colonnes de Bild. Lorsque la guerre a éclaté en Syrie au printemps 2011, « il a levé des fonds et envoyé des médicaments ». Ses colis n’arrivant pas tous à bon port, il n’a pas hésité une seconde, explique son frère : « Il a décidé de partir avec sa femme et ses deux fils jusqu’à la frontière turque pour organiser la distribution. »

Si Mustapha se souvient que son frère tentait de le persuader qu’il « ne voulait pas se battre », pour Zuhal, sa soeur, les intentions de Burak étaient tout autres, raconte-t-elle à l’hebdomadaire allemand Focus : « Il ne parlait plus que de djihad (guerre sainte) et autres folies guerrières. »

 

Un danger pour l’État Continuer la lecture de Foot : de la Mannschaft au djihad en Syrie