Archives par mot-clé : Franc-Maçon

La grotesque bafouille du Grand Orient à Hollande

Pierre Cassen se paye Valls et les Frères la Truelle sur Boulevard Voltaire. Bravo !

– – – – – – –

Le 18 juillet, par son Grand Maître, José Gulino, le Grand Orient de France a écrit à François Hollande [PDF]. Se présentant comme « Sentinelle de la République », l’honorable institution a tenu à alerter le Président sur « des violences qui mettent à mal l’idéal républicain ». Nous apprenons, en effet, que Marianne serait très gravement menacée puisque, à lire la prose Gulino, le GODF aurait subi de graves agressions de la part de forces obscurantistes cléricales.

francs-macons

Le Printemps français et les Veilleurs debout ont en effet osé manifester devant les locaux des Frères ! Il paraîtrait qu’on aurait vu fleurir des slogans anti-maçonniques dans d’autres villes, voire que des arbres plantés dans le cadre de la Journée de la Laïcité auraient été vandalisés. Le Grand Maître y voit donc le retour de la bête immonde – d’obédience catholique – et appelle le chef de l’État à une redynamisation de l’idéal républicain.

Ces faits sont effectivement très graves. Ils menacent bien plus gravement l’idéal républicain que ces quelques épiphénomènes qui, commis sous le gouvernement Hollande-Ayrault, ne paraissent pas émouvoir les respectables Frères.

Le ministre de l’Intérieur – qui ne nie pas sa proximité avec les francs-maçons – multiplie, au mépris de l’article 2 de la loi de 1905, les ruptures du jeûne du ramadan.

Le même ministre, pour le plus grand bonheur des associations dites antiracistes, amalgame toute critique de l’islam à un acte hostile à la République, réintroduisant de fait le délit de blasphème.

Le ministre des Affaires étrangères ne masque même plus son soutien aux Frères musulmans, et réclame la libération du président égyptien Morsi.

Le même ministre invite à la rupture du jeûne du ramadan, à son ministère, des Continuer la lecture de La grotesque bafouille du Grand Orient à Hollande

Charles Hernu : Franc-Mac, socialiste, ministre de mitterand et collabo !

L’ancien ministre de Mitterrand a servi jusqu’au bout le régime de Vichy, affirme, preuves à l’appui, « Franc-Maçonnerie Magazine » à paraître jeudi.

Le journaliste Jean-Moïse Braitberg a mené l’enquête. Il a retrouvé des témoins de l’époque et les procès-verbaux qui attestent du passé de Charles Hernu. Un passé bien trouble. Le député-maire socialiste de Villeurbanne, décédé en 1990, était franc-maçon. Ce sont ses frères qui les premiers l’ont sommé de s’expliquer. En vain.

(…)

preview_BML_01ICO00101P0801_FIGRPT869_1Source0

Propagande ouvrière

Selon le récit du magazine, Eugène Charles Hernu, âgé de 20 ans en 1943, est appelé à servir dans les chantiers de jeunesse créés par Vichy qui remplacent le service militaire. Au printemps 1944, il est réformé et rejoint le service de la propagande ouvrière à Lyon, dépendant de l’information sociale. Dans sa thèse sur la propagande sous Vichy, l’ancien patron du Parisien Philippe Amaury écrit : « La propagande ouvrière est la plus dynamique et la mieux organisée. (…) Il s’agit de rallier les ouvriers à la Révolution nationale, à la charte du travail, de leur faire accepter la relève et le STO. (…) Les cadres du mouvement sont regroupés dans les Ouvriers de la Révolution nationale, dont le secrétaire général est Félix Fossat. (…) En juin 1942, la propagande ouvrière est placée sous la responsabilité directe de Laval et devient une direction du ministère de l’Information. Le service comprend des délégués régionaux et départementaux. »

Après un stage en avril 1944 à l’École des cadres de Mayet-de-Montagne, dans l’Allier, Hernu est nommé délégué départemental à l’information sociale pour le département de l’Isère. À Grenoble, sa mission est la suivante : « Le délégué a pour mission de briser l’hostilité contre la relève et contribuer au climat de collaboration franco-allemande… en Continuer la lecture de Charles Hernu : Franc-Mac, socialiste, ministre de mitterand et collabo !