Archives par mot-clé : français de souche

Dictature médiatique : «Français de souche»; Denis Tillinac répond à Aymeric Caron (MàJ)

FIGAROVOX. – Invité dans l’émission de Laurent Ruquier ce samedi pour présenter votre nouvel essai, Du bonheur d’être réac, vous vous êtes heurté à un Aymeric Caron particulièrement agressif. Avez-vous été surpris par l’hostilité du plateau à votre égard?


Denis Tillinac. – Un écrivain classé à droite ne peut s’attendre à de la bienveillance sur une chaîne publique surtout lorsque la gauche est au pouvoir. Passe encore d’être traité de «vieux con» par l’animateur pour un passage de mon livre où j’ironise sur l’obligation de parité des listes aux municipales. Mais la haine d’un intervenant, ces amalgames vicieux, son manichéisme brutal, le choix même des mots visant à occulter le sens et l’esprit de mon livre trahissent une accointance avec les procédés de la propagande des régimes totalitaires. Ça fait un peu froid dans le dos. On n’aimerait pas que cet idéologue ait des pouvoirs de justice ou de police.

Votre utilisation de l’expression «Français de souche» a déclenché la polémique. Assumez-vous?

Que mon évocation des «Français de souche» pour défendre Alain Finkielkraut ait suscité une réaction aussi hostile confirme l’existence d’une idéologie de l’indifférencié: déni de toute mémoire collective, de tout ancrage dans une histoire-géo. La France doit être un openfield où des minorités sont appelées à promouvoir un cosmopolitisme hors sol. Les allusions méprisantes à notre fonds de ruralité attestent un refus viscéral névrotique de prendre la France pour ce qu’elle est: un pays foncièrement sédentaire qui au fil des âges a accueilli et assimilé de nombreux immigrés et non pas un pays d’immigration comme le Brésil, les USA ou le Canada. Ces Français de souche (80 % des citoyens de notre pays) doivent savoir que leur patriotisme sentimental, culturel et spirituel est considéré comme une vieillerie bête et nocive. Et en tirer les conséquences.

FigaroVox


Denis Tillinac vs Caron & Polony [T V] Ruquier par warrant

Rapport intégration : Faute d’assimilation, « Les Français de souche finiront par haïr ces gens là » (Zemmour Itélé)

On va vers une libanisation de la France. Un ami libanais d’obédience chrétienne me rappelait dernièrement comment dans les années 60 et 70, les gens de gauche en France étaient en pâmoison devant le multiculturalisme et le multi-confessionnalisme du pays du cèdre, avant que celui-ci ne sombre dans la guerre.
Ce sont ces mêmes idéologues que nous avons au pouvoir, mais ils y ont ajouté la doctrine franc maçonne, l’idéologie relativiste post-moderne, et le cosmopolitisme du mondialisme souriant.
Ils ont tué l’état, la Nation, la république, aujourd’hui c’est la démocratie. Maintenant c’est un vide qu’il faut remplir, et ils se chargent de le remplir avec la pire des idéologies; celle qui s’affiche au nom du Bien.

Je partage avec Zemmour son pessimisme… il est déjà trop tard, nous nous dirigeons vers des situations de séparatisme territoriaux sur base ethnique, religieuse, et culturelle.

Des élus socialistes saisissent le CSA contre Finkielkraut pour avoir employé l’expression « Français de souche »

Addendum : Pour Cécile Duflot parler de « Français de souche » est une « violence extrême »

La police de la pensée ne sait plus où donner de la tête. La dernière censure en date vient d’une député socialiste qui veut interdire d’antenne les personnes qui auraient l’imprudence d’utiliser le terme Français de souche comme l’a fait Alain Finkielkraut dans son débat avec Manuel Valls, ….
En bref, aujourd’hui toutes les origines ont le droit de citer, sauf une seule… l’origine française. On nage en plein délire orwelien.

Ces belles âmes ne trouvent rien à dire quand Christiane Taubira parle de Guyanais de souche. Aucun membre du PS, ni des verts, ni du Front de gauche, ne s’est offusqué quand Houria Bouteldja a traité les français de sous-chien. Une insulte d’ailleurs pour laquelle la pasionaria des indigènes de la république a été relaxée.
Mais un philosophe qui utilise le terme français de souche se fait rappeler à l’ordre par une député d’origine magrébine qui en 2008 dans les colonnes du Journal Libération a eu l’outrecuidance de se revendiquer… arabe : « Dans la constitution d’une liste, on est toujours la représentation de quelque chose. Effectivement, je suis une Arabe et ce que je trouve déplorable, c’est qu’on ne soit pas suffisamment » !

Certains verront dans cette attaque contre Finkie le désir de créer une nouvelle polémique pour occuper l’espace médiatique et ne pas parler des vrais problèmes. C’est une probabilité, mais le mal est plus profond. Cette plainte auprès du CSA fait suite à la mise en examen du jeune Damien Rieu de Génération Identitaire pour avoir parler dans la presse de « SDF français de souche ». On voit donc que c’est une stratégie, un nouveau terrorisme intellectuel se met en place contre les français.
Cette énième affaire montre que notre société se fissure. L’immigration de masse et le multiculturalisme auxquels nous soumet l’UMPS depuis trops longtemps nous entrainent vers le fond. Leur idéologie communautariste et différentialiste, à l’opposé des principes républicains, sera la source des batailles de demain. Réveillez-vous.

——-

Naïma Charaï, conseiller régional socialiste d’Aquitaine et actuel président de l’Acsé (Agence nationale de la cohésion sociale et l’égalité des chances) vient de saisir le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel), reprochant au philosophe Alain Finkielkraut, d’avoir utilisé le terme « français de souche » lors d’un débat hier soir sur France 2 face à Manuel Valls.

Pour cette native du Maroc (photo), « il est inacceptable que ces propos soient tenus librement à la télévision (…) l’expression français de souche directement empruntée au vocabulaire de l’extrême-droite est en totale contradiction avec l’article premier de la constitution ».

 

 

Continuer la lecture de Des élus socialistes saisissent le CSA contre Finkielkraut pour avoir employé l’expression « Français de souche »

« Français de souche » est-il un gros mot ? (vidéo)

Sachez que si vous avez le malheur d’être né en France, de père et de mère, de grand-père et de grand-mère, d’arrière- grand-père et d’arrière-grand-mère, nés en France; pour la caste au pouvoir vous n’êtes que des salopards. C’est pas bien d’être un français de souche, c’est vilain, c’est même… fasciiiiissste!

Vous remarquerez dans la vidéo qui suit que Florian Philippot ne dit jamais français de souche, mais les racailles mondialistes qui l’entourent vont tenter de faire croire qu’il a prononcé le mot interdit…

« Je considère que le F.N. a une idéologie fondée sur la notion de Français de souche »

Dominique Reynié

Petite précision: Dominique Reynié est un pseudo chercheur affilié à l’UMP. Et malek Bouthi depuis son adolescence des subsides du parti socialiste, c’est à dire de vos impôts.