Archives par mot-clé : France insoumise

Accusé de harcèlement sexuel , Thomas Guénolé rompt violemment avec La France insoumise : « C’est une dictature »

Guénolé est un guignol. Cependant même si c’est un hypocrite, l’analyse qu’il fait de la France Insoumise est parfaitement exacte. Le cocktail du Mélenchonisme c’est : un soupçon de robespierrisme, une pincée de chavisme, une lichette de stalinisme, une dose de mafia, et un grand verre d’islamo-gauchisme.

 

C’est une rupture violente. Dans un long communiqué envoyé jeudi 18 avril au matin, le politologue Thomas Guénolé, qui était candidat sur la liste de La France insoumise (LFI) pour les élections européennes, a annoncé qu’il claquait la porte. Avec fracas. Un départ qui survient alors que M. Guénolé fait face à une procédure interne après des « faits pouvant s’apparenter à du harcèlement sexuel » qu’il dément formellement. (…)

Saint-Denis (93) : Tariq Ramadan assiste à une conférence de La France Insoumise sur les violences faites aux femmes avec Danièle Obono

Tariq Ramadan, toujours mis en examen pour viol dans deux dossiers et sous contrôle judiciaire, a été aperçu hier soir à Saint-Denis lors d’une réunion « contre les violences faites aux femmes au quotidien », en présence de Danièle Obono et de Françoise Vergès. Cette réunion était organisée par Majid Messaoudène, militant décolonial et conseiller municipal La France insoumise en charge de l’égalité et des droits des femmes à la mairie de Saint-Denis. Des femmes en désaccord avec sa présence ont quitté la salle.

Le prédicateur musulman, qui se serait installé à Saint-Denis depuis sa libération conditionnelle, a été aperçu plusieurs fois dans la ville ces derniers jours. Il a été incarcéré à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis du 2 février au 15 novembre 2018 à la suite de sa mise en examen pour « viol » et « viol sur personne vulnérable ». Au moins trois femmes ont porté plainte contre lui. Le 14 mars dernier, la cour d’appel de Paris a rejeté la demande de levée des deux mises en examen déposée par les avocats de Tariq Ramadan. Continuer la lecture de Saint-Denis (93) : Tariq Ramadan assiste à une conférence de La France Insoumise sur les violences faites aux femmes avec Danièle Obono

Militant gauchiste professionnel, Xavier Renou, invité sur CNEWS ou BFM est un faux Gilet Jaune de la France Insoumise

Un groupe de militants radié de la France insoumise pour avoir organisé une réunion sur l’islamisme dans les syndicats

Très engagé dans la défense de la laïcité, le groupe d’appui parisien de la France insoumise « JR Hébert » a disparu sans explication de la plateforme numérique du mouvement de Jean Luc Mélenchon. En cause, l’organisation d’un débat sur « l’entrisme islamiste »…

« Bannis sans sommation ». A la France insoumise, les procédures d’exclusion sont aussi brutales que nébuleuses. C’est ce qu’ont pu constater les militants du groupe d’appui « JR Hébert », basé dans le 18e arrondissement de Paris. Comme le révolutionnaire « enragé » Jacques-René Hébert, auquel leur nom fait référence et qui fut guillotiné sur ordre de Robespierre en 1794, ces Insoumis déterminés ont vu le couperet leur tomber sur la tête : à la suite de l’organisation d’un débat sur le communautarisme, leur groupe a disparu de la plateforme numérique de la France insoumise. En d’autres termes, ils ne sont plus reconnus comme des militants par le mouvement dont ils continuent à se réclamer. Une exclusion qui pose question, alors que LFI paraît divisée en interne sur le sujet de la laïcité.

Intimidations externes… et internes à LFI

Tout part d’une affiche tonitruante, placardée dans le 18e par les militants du groupe JR Hébert début novembre. Celle-ci annonce l’organisation d’une « soirée-débat en musique sur le thème : entrisme islamiste dans le mouvement syndical« , le 9 novembre dans un café de la rue de l’Olive. Gérald Briant, adjoint communiste à la mairie d’arrondissement, tombe sur la pancarte et la publie sur Twitter, assorti du commentaire : « Vu dans le 18e. Hallucinant. »

La réunion fait beaucoup parler à gauche. Et le groupe JR Hébert indique à Marianne avoir reçu de nombreuses pressions en amont : « Notre première affiche a été arrachée et couverte par des pancartes de la Confédération nationale du travail (un syndicat anarchiste révolutionnaire, ndlr) », témoigne Youcef Hadbi, une des figures du Continuer la lecture de Un groupe de militants radié de la France insoumise pour avoir organisé une réunion sur l’islamisme dans les syndicats

Pour Thomas Guénolé ( France Insoumise/ MédiaTv) Medine n’est pas islamiste et sa violence est une figure de style.

La défense des islamistes par ces gens qui se disent de gauche humaniste montre que leur combat soit-disant anti-fasciste est un leurre. Ils n’ont pas de mots assez dur pour dénoncer zemmour, Finkelkraut ou Marine Le pen mais quand ils sont en présence du vrai fascisme, alors ils le soutiennent et lui trouvent des arguments.


MÉDINE AU BATACLAN : HALTE À L’HYSTÉRIE NATIONALE
(…)
Mais il n’y a pas que le rapport au jihad qui gêne chez Médine. Il y a aussi la laïcité. Début 2015, alors que la France n’a pas encore digéré le drame de Charlie Hebdo, le rappeur sort un morceau polémique : « Don’t Laïk », détournement de son fameux slogan « I’m muslim, don’t panik ». Il n’y attaque pas la laïcité, selon des dires, mais les “laïcards” – notion, il est vrai Continuer la lecture de Pour Thomas Guénolé ( France Insoumise/ MédiaTv) Medine n’est pas islamiste et sa violence est une figure de style.

La député France Insoumise Danièle Obono trouve qu’elle n’est assez payée. (7 000 euros)

Les députés « pourraient avoir les moyens de se loger s’ils avaient une indemnité suffisante pour le faire », a lâché Danièle Obono, députée La France insoumise, invitée ce lundi matin de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC. Des propos qui ont fait réagir. « Le problème pour les députés qui sont dans les autres régions par rapport aux députés parisiens, c’est que ça leur fait une charge en plus », a-t-elle ajouté. Du côté des Républicains ou de La République en Marche, on pointe une « grosse déconnexion vis-à-vis de la réalité » et on parle de parlementaire « totalement hors-sol ».
Vosges matin

Danièle Obono (France Insoumise) prend la défense de Médine, « Ca ne me choque pas. C’est un artiste qui se produit au Bataclan »

– Un rappeur très proche des frères musulmans
– un album jihad avec un sabre
– crucifixion les laïcards etc… etc…
– une salle où 90 personnes sont mortes à cause de ce jihad

Mais pour la France Insoumise ça ne pose pas de problème… circulez il n’y a rien à voir.
Si cette affaire a une vertu c’est qu’elle nous montre où sont les collabos.

Quelques paroles de Médine qui ne doivent pas déranger Danièle Obono proche des indigènes de la république ni même Mélenchon qui a toujours dit qu’il ne pourrait pas vivre si il était entouré que de blancs aux yeux bleus.

Tahafs Bouhafs ( France Insoumise/ Le MediaTV) soutien Médine qui appelle à crucifier les laïcs.

Tahafs Bouhafs est un membre de la France Insoumise qui avait inventé la légende d’un étudiant plongé dans le coma à cause d’un CRS.

On serait curieux de savoir ce qu’en pensent Corbière et mélenchon qui semblent très silencieux sur les paroles pas très « catholiques » des chansons de Médine et sur sa volonté de faire un concert au Bataclan.

Le député de la France Insoumise Éric Coquerel compagnon des clandestins qui ont perturbé une cérémonie religieuse dans la basilique St Denis

Une cérémonie religieuse dans une basilique sacrée de l’histoire de France perturbée par des mélenchonistes et des clandestins musulmans c’est bien. Des identitaires qui déploient une banderole sur le toit d’une mosquée en construction à Poitier c’est mal. Bienvenue en France