Archives par mot-clé : Franck Ferrand

La bataille de Lepante 1571. (documentaires video et audio)

Dans son émission sur l’Histoire Franck Ferrand aborde d’un des épisodes majeurs de l’histoire moderne : la terrible et décisive bataille navale de Lépante : déjà le choc des civilisations.
Franck Ferrand reçoit l’historien Jean-François Solnon, auteur du Turban et la Stambouline – L’Empire ottoman et l’Europe, XVIe-XXe siècles, affrontement et fascination réciproques (Perrin).

Edmonde de Charles Roux qui vient de décéder avait consacré un très beau livre au bâtard de Charles Quint, Don juan d’Autriche. Ce dernier fut l’une des grandes figures de cette terrible et presque inutile bataille.


 

Le documentaire qui suit retrace la bataille de Lepante (1571) où le monde chrétien réunissant les flottes vénitiennes, espagnoles et papales autour de la Sainte Ligue, affrontèrent l’empire ottoman et sa puissante flotte. Fernand BRAUDEL, professeur au Collège de France, parle du monde méditerranéen où l’empire turc s’opposait au monde occidental, celui des Habsbourg. Il explique pourquoi la coalition de la Sainte Ligue s’est formée après le débarquement des troupes ottomanes dans l’île de Chypre appartenant à la grande république de Venise.

Être républicain, qu’est-ce que ça veut dire ?

L’historien Franck Ferrand  s’interroge dans les pages du Figaro sur l’omniprésence du mot « républicain » dans le discours politique.

——–

C’est le mot à la mode: dans les médias, ces temps-ci, les bonnes choses sont qualifiées de «républicaines», les mauvaises, d’«antirépublicaines». «C’était un grand républicain», proclame ainsi – parmi cent exemples – un communiqué de l’Elysée, publié à l’occasion de la mort de Maurice Faure.

PHO11d92d9a-b021-11e3-8639-82fb40492513-805x453Mais de quoi parle-t-on, au juste?

Quelqu’un pourrait-il m’expliquer en quoi le fait d’être «républicain» ou «républicaine» constituerait, en soi, un brevet de vertu?

Déjà, cela supposerait qu’on définisse clairement la notion, d’autant plus répandue qu’elle est complexe à cerner. Aux Etats-Unis, être Républicain traduit une appartenance politique. En Espagne, dans les années 1930, cela relevait d’un engagement fort. Mais en France, de nos jours, que signifie ce terme, si crânement revendiqué par le premier venu? Rien, ou pas grand-chose – n’en déplaise aux tribuns, aux éditorialistes, aux analystes qui, à tous vents, en usent et en abusent.

Qu’on permette à l’historien de souligner, pour commencer, que la forme républicaine d’un gouvernement n’a jamais garanti son caractère démocratique.

Même de nos jours, une république n’est pas forcément une démocratie: la dictature en vigueur à Pékin porte le nom de «République populaire de Chine» ; or, l’idée ne viendrait à personne de louer ses mœurs politiques! Le chef de l’Etat y est désigné à huis clos par le Continuer la lecture de Être républicain, qu’est-ce que ça veut dire ?