Archives par mot-clé : François Baroin

Prières de rue: Quand LR (Ex-UMP) dénonçait les outrances de Marine Le Pen.

En 2010 Marine Le Pen était la seule à dénoncer les prières de rue musulmanes. Pour les avoir comparé à une occupation, elle fut poursuivie en justice. À l’époque toute la classe politico-médiatique la désigna comme le diable. Les premiers qui sonnèrent la charge furent les membres de l’UMP et du gouvernement Fillon.

Législatives : face au FN, Baroin veut des désistements réciproques avec LREM et le PS (Maj)

Macron est un bon stratège. Il reprend les codes et la posture qui plaisent à la droite. Il est en train de mettre LR la tête à l’envers. Bravo.

Le chef de file des Républicains rompt avec la stratégie du «ni FN, ni front républicain» adoptée par le parti en 2011.

Pas de choc frontal avec le parti d’Emmanuel Macron. Après avoir déclaré ce dimanche dans Le Parisien qu’une cohabitation des Républicains (LR) avec le président Macron n’aurait «rien de conflictuel» et serait plutôt un «partage de responsabilité», François Baroin a plaidé ce lundi pour des désistements réciproques entre LR et La République en Marche (LREM) au second tour des élections législatives.

«Notre combat a toujours été contre les extrêmes, et les gaullistes sont les adversaires historiques du FN et de l’extrême-droite, donc cette question est tranchée depuis très longtemps», a déclaré François Baroin en déplacement de campagne à La Baule, dans les Continuer la lecture de Législatives : face au FN, Baroin veut des désistements réciproques avec LREM et le PS (Maj)

Baroin propose de prévenir la famille un mois à l’avance pour qu’elle retire l’enfant le jour où on sert du jambon

Une semaine plus tard, la petite phrase continue d’être commentée. Lors d’un meeting à Neuilly-sur-Seine le 7 novembre, Nicolas Sarkozy a évoqué la « double ration de frites » que pourraient manger les enfants qui ne consomment pas de porc.Moqués par ses concurrents à la primaire de la droite, les propos de l’ancien chef de l’État sont défendus ce 14 novembre par François Baroin.

(…)

 

Toujours est-il que François Baroin a apporté dans le studio de France Inter une solution alternative toute faite aux menus de substitution qui divisent sa famille politique. Partant du principe que « la cantine est un service public facultatif », l’élu aubois suggère de prévenir la famille « un mois, un mois et demi avant ». Ce qui lui permettrait de prévoir de « retirer l’enfant » le jour où il est prévu de servir du jambon. Il dit : Continuer la lecture de Baroin propose de prévenir la famille un mois à l’avance pour qu’elle retire l’enfant le jour où on sert du jambon

Quand Baroin soutenait Bayrou pour les municipales de Pau.

Farnçois Baroin tape depuis de longues semaines sur François Bayrou. Une haine très opportuniste puisque Sarkozy lui a promis le poste de premier ministre.

Pourtant François Baroin n’a rien à envier en terme de molesse à Juppé ou à Bayrou. Issus du moule chiraquien il a toujours soutenu la droite centriste.

La preuve en 2013, après que Bayrou ait appelé à voter François Hollande contre sarkozy, Baroin a apporté son soutien au président du Modem opposé pour les municipales de Pau à un candidat UMP.


Source

Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et François Baroin soutiennent François Bayrou pour les municipales à Pau

A Pau, l’UMP a investi un candidat, Éric Saubatte. Pourtant, plusieurs ténors de l’UMP ont décidé d’officialiser leur soutien, pour les prochaines élections municipales, à… François Bayrou, cofondateur de l’Alternative, président du Modem et qui avait voté François Hollande à l’élection présidentielle.

Après le soutien déjà connu du maire de Bordeaux Alain Juppé – qui s’est montré publiquement avec François Bayrou -, c’est un autre ancien Premier ministre appuie la candidature du centriste, Jean-Pierre Raffarin.

Aussi le sénateur avait-il annoncé, avant l’officialisation de la candidature paloise du patron du Modem :

Si Bayrou est candidat, je le soutiendrai.

L’Opinion confirme également un autre soutien de poids (lien payant). Celui de l’ancien ministre de l’Economie de Nicolas Sarkozy, François Baroin. L’information avait filtré dans le Figaro Magazine via une légende photo. Le maire de Troyes le confirme à l’Opinion :

S’il me demande de venir, j’irai. (…) Je vois une grande vertu à l’organisation du centre : cela va pousser l’UMP à regarder vers lui. Il y a toujours un prix à payer à l’union.

Continuer la lecture de Quand Baroin soutenait Bayrou pour les municipales de Pau.

Quand François Baroin (LR) fréquentait la mosquée du mentor d’un tueur du Bataclan

Article de Fdesouche et de l’Observatoire de l’Islamisation

François Baroin est proche de xavier Bertrand. Il est symptomatique de la dérive communautariste que l’on constate chez certains du parti « les républicain. » Cette dérive la gauche l’a entamée depuis bien longtemps. Aujourd’hui c’est au sein de la droite qui se présente comme républicaine qu’elle se propage. Elle concerne des gens comme alain Juppé, Baroin, mais aussi les candidats actuels comme estrosi, Dominique reynié, Xavier Bertrand…. voir sur ce sujet l’observatoire de l’islamisation

Cette dérive est une conséquence de l’immigration, de la substitution de population et de son islamisation. Afin d’être élus, les hommes politiques doivent séduire des communautés susceptibles de mobiliser en nombre des électeurs. Ces communauté ont des revendications. L’homme politique pour avoir les suffrages des membre de la communauté doit répondre favorablement à ces revendications.
Il n’y a aucun complot. C’est le cheminement normal d’une société multiculturelle.

Si vous voulez offrir à vos enfants une France recouverte de mosquées; vous avez l’embarras du choix. Vous pouvez voter LR,PS,FDG,EELV, UDI, Modem…
En revanche si vous voulez résister à cette prospective, vous n’avez pas le choix, il faut voter FN.

Demain il sera trop tard pour pleurer…


 

Guide spirituel présumé d’Omar Ismaïl Mostefaï, l’un des kamikazes du 13 novembre, Abdelilah Ziyad, condamné à 8 ans de prison en 1997, prêche aujourd’hui dans une petite mosquée de Troyes. Une mosquée que fréquentait aussi François Baroin, l’homme qui veut interdire les crèches de Noel dans les mairies.

LI88dPt

Un terroriste islamiste prêche librement dans une mosquée de Troyes (France2)


Complément d’enquête. Sur les traces d’Abdelilah Zyad

Abdelila Ziyad, fut condamné en janvier 1997 par le tribunal correctionnel de Paris à huit ans de prison pour avoir été le donneur d’ordre d’un attentat contre un hôtel de Marrakech où l’explosion d’une bombe avait tué deux touristes espagnols, le 24 août 1994. Quatre attentats coordonnés avaient été préparés ce jour là.

Ce criminel fut déjà remis en liberté en 2001, la justice française n’étant pas réputé pour sa fermeté. Ziyad a de nouveau été mis en examen en 2010 dans une enquête sur des braquages commis en région parisienne dans la première moitié des années 1990 et qui auraient eu pour objet de financer des actions jihadistes. Le juge antiterroriste Marc Trévidic le soupçonnait d’avoir demandé à des recrues d’Ile-de-France et de la région d’Orléans de commettre ces attaques à main armée. Cette enquête est toujours en cours.

Cet islamo-terroriste marocain maitrisant mal le français est donc toujours libre, souffrant seulement un contrôle judiciaire, ce qui ne l’empêche pas de prêcher à la mosquée de Troyes !

C’est la révélation hallucinante du reportage de Complément d’enquête diffusé hier sur France 2.

Ziyad , alors qu’il a rencontré à plusieurs reprises Omar Mostefai, terroriste mort au bataclan dans des réunions privées à Chartres, officie le plus tranquillement du monde à la mosquée al Ghazzali de Troyes !

L’équipe de France 2 a interrogé les fidèles, parfaitement au courant de l’identité de l’homme qui prêchait sur le minbar ce jour là. Mieux : la mosquée Ghazzali est gardée par des militaires français, l’urgence étant d’assurer la sécurité d’islamistes qui posent des bombes dans les hôtels certainement.

Cette mosquée a vu son projet de nouvelle grande mosquée approuvée par la mairie Républicains de François Baroin: Continuer la lecture de Quand François Baroin (LR) fréquentait la mosquée du mentor d’un tueur du Bataclan