Archives par mot-clé : François Hollande

Marion Maréchal-Le Pen aurait été recalée de la réserve militaire sur ordre du gouvernement

Recalée. Elle avait provoqué la surprise en annonçant vouloir rejoindre la réserve militaire opérationnelle. Surprise: l’armée s’y oppose.

Le 26 juillet, au lendemain de l’assassinat du père Jacques Hamel, égorgé par deux djihadistes dans son église de Saint-Etienne du Rouvray, Marion Maréchal – Le Pen annonce s’engager dans la réserve militaire opérationnelle. La députée invite aussi, dans un tweet, « tous les jeunes patriotes à faire de même », pour lutter contre « la menace qui pèse sur la France ». Elle dépose ensuite un dossier, et devait suivre une formation militaire de trois semaines, avant d’être intégrée à la réserve opérationnelle. Mais, à trois jours de la date de sa première convocation, elle reçoit un courrier, signé par un colonel chargé du recrutement et de la sélection dans la région Sud-est, lui indiquant que sa candidature est… recalée.

Mais deux parlementaires (le député PS du Pas de Calais, Nicolas Bays, commandant de réserve opérationnelle dans l’armée de terre, et le sénateur UDI Loïc Hervé, dans la Marine nationale) échappent à cette interdiction. La députée souhaite donc connaître les motifs du refus, d’autant plus qu’elle avait reçu sa convocation en bonne et due forme. Une annulation « suspecte », à trois jours de sa date de convocation…

Valeurs Actuelles

L’Elysée aiderait discrètement Macron pour ses levées de fonds à l’étranger

Mes suspicions  se confirment.  La candidature Macron est pilotée par l’Élysée. Voter Macron c’est donc voter pour le centre gauche de Hollande.

C’est la seule façon pour eux de se sauver. Si les sondages donnent Macron possible vainqueur à la présidentielle, il faut s’attendre à ce que l’ensemble des députés et ministres socialistes se rallient à sa candidature et demande au candidat du PS de s’effacer à son profit.

Hollande aura encore sauver le PS et arnaqué tout le monde


Emmanuel Macron serait-il devenu le nouveau poulain de François Hollande ? C’est en tout cas ce que suggère le site d’infos Le vent se lève qui révèle comment le président de la République a discrètement organisé le déplacement de son ancien ministre de l’Economie au Liban,“l’occasion pour ce dernier de se donner une stature internationale et d’organiser quelques levées de fonds”, indique Le vent se lève.

Selon les informations du site, Emmanuel Macron aurait reçu un sérieux coup de pouce de la part de l’Elysée, du ministère des Affaires étrangères, et de l’ambassade de France au Liban au cours de sa visite à Beyrouth les 23 et 24 janvier. Après un coup de fil du ministère français des Affaires étrangères au directeur de l’Ecole supérieure des affaires de Beyrouth jusqu’ici réticent, le candidat à la présidentielle aurait finalement pu y donner une conférence lundi 23 janvier.

Une rencontre introduite par le journaliste Emmanuel Chain, “qui n’a pas tari d’éloges envers le candidat à l’élection présidentielle”, indique Le vent se lève avant de rappeler que c’est également lui qui produit le documentaire intitulé “Emmanuel Macron, la stratégie du météore”, et diffusé récemment sur France 3.

Il aurait assisté à deux repas de levées de fonds

Lors de ce déplacement, le président d’En marche s’est entretenu avec le président libanais Michel Aoun et le Premier ministre Saad Hariri. Une rencontre qui aurait été, une fois de plus, organisée par l’Elysée. Emmanuel Macron aurait été également présent à deux repas de levée de fonds. Selon les informations du site “une place dans de ces dîners aurait coûté de 10 000 à 15 000 euros”, rappelant que le plafond légal de dons pour une campagne présidentielle s’élève à 4 600 euros pour ceux provenant de personnes privées. Le financement d’un parti politique par des dons privés ne peut lui dépasser les 7 500 euros.

On apprend aussi qu’Emmanuel Macron aurait séjourné au sein de la résidence officielle de l’ambassadeur de France. Le président d’En marche aurait ainsi reçu un soutien très fort de François Hollande, en plein milieu des primaires citoyennes où s’affrontent l’ancien Premier ministre, Manuel Valls et Benoît Hamon.

Les Inrocks

Voeux de F.Hollande: Attention à une victoire du FN en 2017. (Màj: Marine Le pen réagit.)

RÉACTION AUX VŒUX DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

(…)

Les poncifs mille fois déjà répétés, les propos lénifiants et moralisateurs à l’égard de ma candidature, et des espoirs portés par des millions de Français qui nous soutiennent trahissent une triple incapacité. D’abord à comprendre ce que sont réellement les aspirations des électeurs qui se portent vers moi, leur vote étant évidemment un vote d’adhésion et d’espérance. Ensuite à saisir les enjeux véritables que nous portons : parler d’isolement pour un projet qui s’inscrit au contraire dans le sens de l’histoire, après le Brexit et l’élection de Donald Trump, c’est-à-dire le retour des peuples et l’aspiration mondiale à l’indépendance, est une incompréhension manifeste à l’égard de l’évolution du monde et des désirs profonds des peuples, dont le peuple français. L’isolement, c’est en réalité aujourd’hui que la France le subit, à la traine d’une Allemagne dont la politique, économique et migratoire est devenue totalement anachronique. L’isolement de la France, c’est l’obligation de suivre une austérité sans relâche dans le seul but de sauver l’euro, c’est aussi l’absence de frontières au moment où les graves crises migratoires nous obligent à une protection sans faille. Enfin, François Hollande, par son bilan épouvantable, porté dans cette campagne présidentielle par pléthore d’anciens ministres, a lourdement échoué, et n’admet pas qu’une seule voie permettrait de mettre un terme aux dérives que nous connaissons, celle du camp patriote. Tout son discours vise à voiler cette vérité, que nous rappellerons sans relâche aux Français.

(…)


Autre avertissement, national cette fois : François Hollande a mis en garde, sans citer le nom de Marine Le Pen, contre une victoire du Front national à la présidentielle. « Comment imaginer notre pays recroquevillé derrière des murs, réduit à son seul marché intérieur, revenant à sa monnaie nationale et en plus, en plus, discriminant ses enfants selon leurs origines ». « Mais ce ne serait plus la France ! », a-t-il mis en garde.

France 24

Les évêques demandent à Hollande de faire échec à la création d’un « délit d’entrave numérique à l’IVG »

Dans une lettre publiée lundi soir, le président de la Conférence des évêques de France, Mgr Georges Pontier, a demandé à François Hollande de faire échec à la création d’un « délit d’entrave numérique à l’IVG », dénonçant une atteinte «grave» aux libertés.

Il conclut sa lettre sur les conséquences qu’une telle loi aurait dans les mentalités et pointe le danger d’une «atteinte très grave aux principes de la démocratie».

Sous la présidence de Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, l’épiscopat français n’est pas enclin à taper du poing sur la table. Mais il lui arrive de le faire, d’où l’importance de la lettre ouverte que cet évêque a adressée, le 28 novembre, au nom de tout l’épiscopat, au président de la République, François Hollande. Continuer la lecture de Les évêques demandent à Hollande de faire échec à la création d’un « délit d’entrave numérique à l’IVG »

LRPS: S’il y a un second tour Hollande-Le Pen en 2017, Sarkozy « ne votera pas Le Pen » (Maj)

27 Octobre

« Je n’ai jamais voté pour le FN et je n’ai pas l’intention de le faire », a-t-il dit, interrogé sur son choix dans une telle hypothèse. Voterait-il pour François Hollande? « Pas de gaieté de coeur », a-t-il lâché sans prononcer le nom de celui qui l’a battu en 2012. « Je pense qu’entre nous avec le FN il y a une barrière infranchissable. Pour eux l’immigration c’est un problème de principe, pour moi c’est un problème de nombre, c’est pas tout à fait la même chose », a dit l’ancien chef de l’Etat. (…)

18 Octobre

le 16 octobre Continuer la lecture de LRPS: S’il y a un second tour Hollande-Le Pen en 2017, Sarkozy « ne votera pas Le Pen » (Maj)

LRPS: François Hollande appellerait à voter sarkozy EN CAS DE DUEL FACE À LE PEN

François Hollande dénonce la « grossièreté », « le « cynisme » et « cette espèce d’appât de l’argent » chez Nicolas Sarkozy mais il appellerait à voter pour lui au second tour de la présidentielle en cas de duel avec Marine Le Pen, dans un livre à paraître mercredi 12.

« Les cassettes » de l’ex-conseiller à l’Elysée de Nicolas Sarkozy, Patrick Buisson, « sont très importantes, non pas qu’elles révèlent quoi que ce soit -il n’y a pas de secrets d’Etat- mais elles vont révéler ce qu’est ce type. Sa grossièreté, sa méchanceté, son cynisme », déclare à propos de son prédécesseur le chef de l’Etat, selon les propos rapportés par les journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme dans Un président ne devrait pas dire ça(éditions Stock). L’Express en publie les bonnes feuilles mercredi.

 

(…) Pour autant, tout en dénonçant « la ligne de Sarkozy » qui est « la peur » et « le choix de la radicalisation verbale pour aller chercher les électeurs du Front national », François Hollande n’hésiterait pas à voter pour Nicolas Sarkozy si celui-ci était opposé, au second de la présidentielle, en mai 2017, à la présidente du Front national, Marine Le Pen. Continuer la lecture de LRPS: François Hollande appellerait à voter sarkozy EN CAS DE DUEL FACE À LE PEN

« Le soutien du gouvernement à l’AFP est porté à 132,5 M€ »

L’AFP est une officine de propagande de la gauche. C’est la seule agence d’information de France. Ça nous donne une idée de l’état dans lequel se trouve la liberté de la presse dans ce pays.
Petit rappel: MÉDIA-COMPLICES : POT DE DÉPART À L’AFP, LA GAUCHE AU GRAND COMPLET.


Audrey Azoulay, Ministre de la Culture et de la Communication, annonce une « mesure nouvelle » à l’Agence France Presse (AFP) devant  l’Assemblée Nationale lors de la séance du 4 octobre 2016. En 2017, le soutien à l’AFP passe de 127,5 à 132,5 millions d’euros :

« L’Etat, ce Gouvernement, soutient l’AFP et est à ses côtés. Depuis 2015 (…), nous avons accompagné la stratégie de l’Agence jusqu’à 2018. »

La Ministre annonce « une mesure nouvelle de 5 millions d’euros supplémentaires pour consolider le financement des missions d’intérêt général de l’Agence. Si on y ajoute les abonnements de l’Etat pour son propre compte, on passe à un soutien de 132,5 millions d’euros. »


Situation de l’AFP – Questions à l’Assemblée… par culture-gouv

Derrière le burkini (Marine Le Pen)

Tribune de Marine Le Pen

marine-au-travail-770x515

Cet été le débat public français s’est transporté sur les plages. L’affaire du burkini, ce maillot de bain intégral propagé depuis quelques années par les islamistes de tous horizons, a libéré la parole dans un pays qui a largement besoin de s’exprimer après les horreurs qu’il a vécues en juillet, sur la promenade des Anglais puis dans une petite église normande.

Bien sûr le burkini doit être proscrit des plages françaises, où il n’a strictement rien à faire. C’est une question de laïcité républicaine, d’ordre public, assurément ; mais bien au-delà, c’est de l’âme de la France dont il est question : la France n’enferme pas le corps de la femme, la France ne cache pas la moitié de sa population, sous le prétexte fallacieux et odieux que l’autre moitié craindrait la tentation. Les plages françaises sont celles de Bardot et Vadim, pas celles de lugubres belphégors. Les Françaises, les Français, et je le sais un très grand nombre de Françaises musulmanes qui rejettent de toutes leurs forces l’islamisme, attendent qu’on tienne bon sur cette question de principe et de cœur.

Alors profitons du burkini pour aller au fond des choses. Le problème qui nous assaille ne trouvera pas de réponse réelle et définitive par des rustines, aussi justifiées soient ces rustines à un moment donné. Quelques maires UMP et PS interdisent le burkini dans leur commune, c’est bien.

Mais ces maires là auront-ils la cohérence, et le courage, de reconnaître que c’est la politique d’immigration et de clientélisme communautaire de leurs partis respectifs qui les a conduits un jour à devoir prendre un tel arrêté ? Que représentent ces quelques arrêtés quand on sait que chaque année continuent d’affluer dans notre pays 200 000 étrangers, titre de séjour légal en main, auxquels viennent s’ajouter un nombre record de réfugiés et de clandestins logés dans des campements, des bidonvilles, dans nos villes et nos villages ? Cette politique est celle de François Hollande, mais elle était déjà celle de Nicolas Sarkozy avant lui.
Aucune rustine non plus ne suffira face au tourbillon communautariste, et donc islamiste, dans lequel notre pays est pris.

Une fois l’été passé, les plages et les burkinis oubliés, est-ce que tout recommencera comme hier et avant-hier ? Nouvelles revendication Continuer la lecture de Derrière le burkini (Marine Le Pen)

Scandale : Le terroriste syrien Abdul Razzak Tlass aurait obtenu l’asile politique en France.

Information à prendre au conditionnel. Mais rien ne m’étonne plus de la part de ce gouvernement qui a soutenu les islamistes en Syrie.


Source

Scandale : Le terroriste syrien Abdul Razzak Tlass aurait obtenu l’asile politique en France

Tlass (à dr.) avec le journaliste algérien proche du Qatar Anouar Malek à Paris le 11/07/2016

L’ancien chef de la Brigade « Farouk » (du nom de l’ancien cadre d’Al Qaïda Omar Al Farouk, décédé en 2006), Abdul Razzak Tlass, ancien lieutenant de l’armée régulière syrienne dont il a déserté en 2011 aurait, selon le site syrien SPC, récemment obtenu l’asile politique en France après avoir fui la Syrie et avoir trouvé refuge en Turquie en 2013 suite à la déroute de son groupe armé face aux troupes régulières de l’Armée Arabe Syrienne (AAS).

On se souvient que Tlass et sa brigade terroriste Farouk ont été impliqués dans de multiples exactions en 2011 et 2012, comme l’acte de cannibalisme filmé et diffusé sur internet d’un de ses hommes (Abou Sakkar) envers un soldat de l’AAS, divers cas de tortures sur des prisonniers, la prise d’otage de cinq ingénieurs iraniens et de leur cuisinier syrien, le nettoyage ethnique des chrétiens et le sabotage des oléoducs de Homs ou encore le massacre de Houla révélé par leFrankfurter Allgemeine Zeitung.

Il a par ailleurs lancé un « appel au Djihad » sans équivoque sur ses allégeances islamistes.

Tlass avec ses otages iraniens fallacieusement accusés d’être des « mercenaires »  (reportage de Paris-Match)

Après la révélation de ses activités inavouables de « cybersexe » avec une activiste syrienne « pro-démocratie » proche d’Hillary Clinton, il

Continuer la lecture de Scandale : Le terroriste syrien Abdul Razzak Tlass aurait obtenu l’asile politique en France.

Attentat de Nice: Conférence de presse de Marine Le Pen

Dans n’importe quel pays du monde, un ministre au bilan aussi épouvantable que celui de Bernard Cazeneuve – 250 morts en 18 mois – aurait démissionné depuis longtemps

Article du Parisien

(…) «Nous voyons un président de la République, un Premier ministre et un ministre de l’Intérieur passer leur temps à commenter des attentats, à dire qu’il était impossible de les éviter, à sermonner tous ceux qui osent critiquer leur inaction et à continuer à donner des leçons à la terre entière sans jamais se remettre en cause», a-t-elle lancé. Pour elle, l’attentat de Nice est «la conséquence d’une idéologie meurtrière qu’on laisse se développer dans notre pays, l’idéologie du fondamentalisme islamiste», la conséquence «du fatalisme» du gouvernement et du «renoncement à l’autorité de l’État», a-t-elle assuré. […]

Marine Le Pen a ensuite déroulé ses propositions déjà connues pour «éradiquer l’islamisme radical, raffermir le sentiment national, retour du service militaire» ou encore, «garde nationale» qui pourrait, selon elle, remplacer le dispositif Sentinelle. Elle préconise la hausse du budget militaire «rapide à 2% du PIB avec un objectif de 3%», et le «rétablissement des frontières nationales…». […]

Marine Le Pen a aussi de nouveau préconisé la déchéance de nationalité pour les binationaux radicalisés. Elle s’en est prise à «la double peine supprimée par Nicolas Sarkozy» et a demandé la «suppression» de «la double nationalité extra-européenne et du droit du sol, la surveillance des mosquées et l’expulsion des imams radicalisés». Tout un programme électoral avant 2017.

Le Parisien

Marine Le Pen sur l’attentat de Nice: « Ca commence à bien faire ! »

Contactée par Le Figaro, la présidente du Front national a haussé le ton, dénonçant l’inaction du gouvernement depuis les premiers attentats qui ont touché la France au début de l’année 2015.

« Rien de ce que nous avons proposé n’a été mis en oeuvre. Compte tenu de la nouvelle nature du terrorisme, qui est maintenant un terrorisme d’opportunité, c’est-à-dire sans structure hiérarchique, l’urgence est de s’attaquer à l’idéologie sur laquelle se fonde ce terrorisme. Et dans ce domaine là, rien n’a été fait, absolument rien. Ni rétablissement de la double peine, ni déchéance de nationalité, ni fermeture des mosquées salafistes, ni dissolution de l’UOIF, ni interdictions de certaines organisations. En vérité, nous ne sommes pas en guerre. Pour l’instant, nous sommes en guerre des mots. C’est de la communication. Le deuil national finira comme l’état d’urgence, en deuil national permanent ».

Et Marine Le Pen d’interpeller le gouvernement avec force : « Maintenant, ça commence à bien faire ! Il faut des actes ! »

Interdiction de manifestation: Quand Hollande défendait le droit de manifester

Que le pouvoir soit incapable de faire face à une centaine de casseurs est une blague. Ou alors cela signifie qu’il se couche devant la moindre menace ce qui est encore plus grave. Dans une démocratie l’Etat a le devoir de garantir les libertés publiques. Si ceux qui sont à sa tête n’en son pas capables, alors ils sont illégitimes….