Archives par mot-clé : François Pupponi

Le député de Sarcelles François Pupponi balance sur les liens entre La France Insoumise et les Islamistes

Pupponi accuse la France Insoumise après avoir lui même joué la carte du communautarisme et l’islamisme.

APL : 3 bénéficiaires sur 10 touchent plus que le montant de leur loyer

François Pupponi, député-maire de Sarcelles et auteur d’un rapport parlementaire sur les aides au logement. Interrogé par BFM TV, l’élu socialiste déplore cette dérive : « Le gouvernement ignore volontairement une découverte qui devrait l’alerter ».

Aucune fraude ne vient pourtant gonfler ces chiffres. Le système de calcul est le seul responsable alors que les APL sont calculées en fonction du loyer, des revenus et de la composition familiale. Ainsi, certains foyers peuvent bénéficier d’un financement allant jusqu’à 90% voire 95% de leur loyer. Mais cela ne s’arrête pas là. Chaque bénéficiaire bénéficie en plus d’un forfait d’une cinquantaine d’euros, détaille le média. Un ajout qui provoque ainsi ces dépassements de loyers dénoncés par François Pupponi. Continuer la lecture de APL : 3 bénéficiaires sur 10 touchent plus que le montant de leur loyer

François Pupponi (PS): les classes moyennes blanches ne veulent plus vivre dans ces quartiers (vidéo)

Sur RMC le maire de Sarcelle,François Pupponi, affirme qu’il faut plus de mixité ethnique en France. Il considère que les classes moyennes blanches ne veulent plus vivre dans les quartiers « populaires » et préfèrent rester dans des ghettos de blancs.
Selon lui le rôle du gouvernement est de les contraindre à vivre avec l’immigration.

L’immigration et le multiculturalisme nous ont entrainé dans la grande séparation ethnique et le grand remplacement. L’apartheid, si on considère que ce mot est pertinent, n’est pas le résultat d’une politique racialiste mis en œuvre par l’État, mais d’une réaction de rejet ethnique et tribal de la part d’un côté les Français de souche et de l’autre les immigrés.


François Pupponi: les classes moyennes blanches… par prechi-precha

La première partie de son intervention