Archives par mot-clé : Frejus

Fréjus (83) : deux blessés par balles lors d’une rixe à l’hôpital, 3 autres blessés légers

Deux membres d’une même famille, venus prendre des nouvelles d’un proche à l’hôpital de Fréjus, dans le Var, ont été blessés à l’arme à feu lors d’une rixe qui y a éclaté samedi en début d’après-midi, a-t-on appris auprès du parquet de Draguignan.

Le tireur en fuite. Les deux blessés ont été pris en charge aussitôt par les services de l’hôpital, a précisé le parquet, confirmant une information du quotidien Var-Matin. […]

Trois autres personnes ont été légèrement blessées au cours ou en marge de la rixe, tandis que « le bruit des coups de feu » a créé une certaine panique parmi les personnes présentes dans les environs, a-t-il précisé.

Europe 1

Attentat de Nice: Réaction de David Rachline, sénateur maire de Fréjus

Islamisation de la France: la justice rejette la demande de démolition de la mosquée de Fréjus

La justice a rejeté la demande de démolition de la mosquée de Fréjus (photo AFP) mais inflige une amende à ses dirigeants. Cette mosquée de 1 500m², ouverte il y a quelques semaines à peine, était menacée de destruction pour cause d’irrégularité de permis de construire.

(…) Libération

Fréjus : Le Conseil d’Etat demande à la préfecture du Var d’ouvrir une mosquée contre l’avis du FN

Le maire FN de Fréjus refusait l’ouverture de la mosquée. Le Conseil d’Etat avait alors été saisi par le gestionnaire de l’établissement religieux.

Le Conseil d’Etat a enjoint mardi au préfet du Var de se substituer, dans les 72 heures, au maire FN de Fréjus pour autoriser l’ouverture provisoire de la mosquée de Fréjus (Var). Le juge des référés du Conseil d’Etat avait été saisi en appel le 13 janvier par l’association El Fath, gestionnaire de la mosquée, à la suite d’une ordonnance rendue le 24 décembre 2015 par le tribunal administratif de Toulon qui avait rejeté une demande d’autorisation d’ouverture présentée par cette association cultuelle.

(…) Libération

Islamisation de la France: l’état PS ordonne au maire de Fréjus (83) d’ouvrir la mosquée

Extrait du communiqué de presse du maire de Fréjus, David Rachline:

Je suis choqué, à défaut d’être réellement surpris, par l’insistance, voire la précipitation, de l’État pour ouvrir la mosquée de Fréjus. Un récent courrier du Préfet m’enjoint en effet de revenir sur mon refus d’accorder l’autorisation d’ouverture et indique que, si je maintenais ma position, il se substituerait à moi pour « prendre la décision qui s’impose ».

Or, la construction de cet établissement a fait l’objet de deux recours devant le Tribunal administratif, d’un arrêté de caducité du permis, d’un arrêté d’interruption de travaux et d’une procédure devant le Tribunal de Grande Instance de Draguignan quant aux conditions d’octroi du permis de construire. En outre, un réel souci se pose quant à la propriété du terrain et à la faculté pour l’association responsable de la mosquée à exercer le culte au regard de la loi de 1905 !


 

L’ouverture de la nouvelle mosquée de Fréjus fait polémique depuis plusieurs mois. Bien que les travaux soient terminés, le maire FN de Fréjus, David Rachline, interdit son ouverture. Le préfet du Var vient de le sommer d’ouvrir le lieu de culte.


Mosquée Fréjus

L’Etat a adressé le 22 octobre, une mise en demeure à la municipalité de Fréjus pour lui enjoindre d’ouvrir, sous quinzaine, la mosquée nouvellement construite. Dans ce courrier, les services de l’Etat donnent quinze jours, à compter du 23 octobre, au sénateur-maire Front national David Rachline pour ouvrir ce lieu de culte. [….]

Par la voix de son premier adjoint, David Rachline fait savoir qu’il campe sur sa position, et qu’il n’ouvrira pas la mosquée. Il attend que le tribunal administratif, saisi sur le fond du dossier, tienne audience le 14 novembre prochain.
Le maire annonce d’ores et déjà qu’il organisera un référendum auprès de la population pour lui demander son avis sur l’ouverture de la mosquée.

Source

Fréjus : Des cours d’arabe à l’école primaire

C’est à Fréjus, ville dont le maire est FN. Est-ce une provocation de l’Académie à l’encontre de la mairie ? En tous cas, les parents sont choqués que l’on propose 1h30 à 3h de cours hebdomadaires d’arabe en primaire. Les socialistes jubilent et les élus FN réagissent (cliquer sur l’image pour l’agrandir) :

TWb7p5u

Source