Archives par mot-clé : Fusillade

Fusillade à Malmö en Suède.

« Tirs sur la rue de DrottninggatanMalmö. Plusieurs personnes ont été blessées par balle », a tweeté la police de la ville suédoise.

Quatre personnes auraient été blessées au cours d’une fusillade ce lundi soir à Drottninggatan dans le centre de Malmö, dans le sud de la Suède, a déclaré la police suédoise, citée par le journal Sydsvenskan.

Selon le journal suédois Aftonbladet, l’alerte concernant la fusillade est parvenue à la police à 20h13. « Cela ressemblait à au moins 15-20 coups d’une arme automatique », a déclaré Jonathan Burhoff, qui vit à proximité.

« Quatre personnes sont blessées », explique Stephan Söderholm du centre de gestion de la police.

L’événement est classé comme un événement spécial. Continuer la lecture de Fusillade à Malmö en Suède.

Fusillade à Toulouse: un journaliste azéri en exil et sa femme pris pour cible, son épouse décède

Un journaliste azéri en exil, Rahim Namazov, et sa femme ont été la cible de tirs d’armes à feu ce vendredi matin à Colomiers, en banlieue de Toulouse, et la femme est décédée, a-t-on appris de source policière.  

Une balle dans la tête

Selon cette même source, vers 9h00, le couple circulait dans son véhicule, lorsque sept coups de feu ont été tirés dans sa direction.  Rahim Namazov a été blessé dans le dos et son pronostic vital est engagé, selon cette source policière.

Interrogé par l’AFP, le parquet de Toulouse a confirmé « qu’en tout début de matinée » un couple dont l’identité n’a pas été précisée, a été blessé par balles à Colomiers, précisant que « la femme a été plus grièvement atteinte d’une balle dans la tête ».

« La liberté de la presse attaquée » Continuer la lecture de Fusillade à Toulouse: un journaliste azéri en exil et sa femme pris pour cible, son épouse décède

Las Vegas: Fusillade près lors d’un concert. 58 morts et 500 blessés ( Revendication de Daesh. Le terroriste serait converti. FBI dément)

Pour le FBI il n’y a pour l’instant pas de preuve d’un lien avec l’État islamique


Via son agence de propagande Amaq, l’Etat islamique a revendiqué la tuerie de Las Vegas, qui aurait été perpétrée par l’un de ses «soldats». Le suspect, Stephen Paddock, se serait converti à l’islam il y a plusieurs mois. (RT)

Le tireur s’est suicidé avant l’arrivée de la police

Le suspect a été identifié et se nomme Stephen Paddock, 64 ans. (Fox)

La police de Las Vegas recherche une femme dans le cadre de l’enquête sur la fusillade survenue cette nuit dans la ville, afin de l’interroger. Elle lance un appel à témoin.

La BBC rapporte qu’au moins un tireur aurait ouvert le feu lors d’un festival de musique country. CNN évoque de nombreuses personnes conduites à l’hôpital.
Un premier bilan, dressé par l’hôpital de Las Vegas, fait état de deux morts au moins et 24 blessés.

Fusillade à Toulouse: le tireur déguisé d’un niqab, un fusil d’assaut caché dans une poussette…

(…) l’individu est arrivé déguisé en femme près du lac de la Reynerie, autour de la place Abbal et du cheminement Robert-Cambert, dans le quartier du Grand-Mirail. Il portait en fait un niqab, une tenue portée par certaines femmes musulmanes et qui ne laisse apparaître que leurs yeux.

De plus, il aurait dissimulé dans une poussette une arme automatique de type kalachnikov. Sa cible, un homme âgé de 27 ans, très défavorablement connue des services de police, n’a pas vu le danger arriver. Il a tenté de prendre la fuite, en vain. Après l’avoir abattu, le tireur aurait pris la fuite sur un deux-roues.

Le Parisien


Une personne a été tuée et au moins six autres blessées, dont deux sérieusement, lundi soir dans une fusillade place Abbal, dans le quartier de la Reynerie à Toulouse, selon une source policière. Un bilan confirmé dans la soirée par une source officielle.

Des tireurs en deux roues

La fusillade a eu lieu en début de soirée. Selon les premières informations, deux personnes ont surgi sur deux roues et l’un d’eux a ouvert le feu sur un petit groupe avant de prendre la fuite. Des témoignages recueillis sur place par France 3 faisaient état lundi soir que les motards portaient des vêtements traditionnels musulmans, de type djellabas.

La piste du règlement de compte

Continuer la lecture de Fusillade à Toulouse: le tireur déguisé d’un niqab, un fusil d’assaut caché dans une poussette…

Une fusillade dans un lycée de Grasse fait plusieurs blessés, un suspect arrêté (Màj: fils d’un élu local)

Sur internet, les différents comptes présumés de K.B., le lycéen qui a ouvert le feu le 16 mars dans un lycée de Grasse, laissent présager d’une véritable passion pour les armes et la violence.

En particulier, sur la page d’accueil de son compte YouTube figure l’inscription «Celui qui marquera l’histoire avec votre sang», ainsi qu’une photo de couverture montrant les deux tireurs du massacre du lycée de Columbine, en 1999 aux Etats-Unis.

Parmi les abonnements du suspect sur YouTube, on retrouve notamment une chaîne spécialisée sur ce massacre, mais aussi sur les serial killers et plus généralement sur les armes à feu.

Sur une page Facebook au nom du jeune homme, on retrouve par ailleurs de nombreuses illustrations de personnages armés, d’images gore ou encore de dessins satanistes.

En particulier, sa photo de profil est tirée du jeu vidéo Hatred («Haine», en anglais), dans lequel le personnage est un sociopathe qui doit tuer un maximum de personnes.

© Capture d’écran Facebook

Dans une vidéo publiée sur son compte le 23 novembre 2016, on le voit agiter une arme, avec un masque de clown sur la tête.

Suède: Fusillade à Malmo

[…] Plusieurs témoins de la scène cités dans la presse suédoise ont évoqué une course-poursuite entre la voiture dans laquelle se trouvaient les quatre victimes et deux scooters. La voiture prise en chasse par les scooters aurait fait une embardée et fini sa course contre un arbre. Plusieurs individus, au visage dissimulé, auraient alors ouvert le feu sur le véhicule, tirant une vingtaine de balles, croit savoir le quotidien Expressen. « Ils ont tiré à l’arme automatique », a indiqué un témoin. Un des blessés atteint à la tête se trouverait dans un état critique.

Si la Suède connaît globalement une criminalité relativement faible, les quartiers défavorisés de Stockholm, Göteborg et Malmö connaissent depuis plusieurs années une montée de la violence attribuée par les autorités à des rivalités entre bandes liées au contrôle du trafic de drogue et de la prostitution. Fin août, un enfant de huit ans avait été tué par une grenade lancée dans un appartement de Göteborg où était domicilié un homme condamné dans une affaire de règlements de compte au sein de la communauté somalienne.

20 Minutes

 


Le site Expressen.se rapporte que 4 personnes ont été abattues à 19 heures (heure locale)

La police a bouclé une partie de la ville suédoise

 © Montage Expressen

Une attaque par arme à feu a fait «  de multiples blessés  » à Malmö en Suède ce dimanche, selon les médias locaux. La police a bouclé une partie du sud de cette grande ville suédoise.

La fusillade a éclaté vers 19 heures locales. Une vingtaine de coups de feu ont été tirés depuis un véhicule Audi, selon certains témoins, avant que l’automobile ne prenne la fuite à grande vitesse. La police évoquait aussi la possibilité d’une fuite en deux-roues.

«  Parce que cette fusillade est survenue en plein derby entre Malmö FF et Helsingborgs, de nombreux policiers sont mobilisés en ville  », indique une porte-parole de la police locale Ewa-Gun Westford.

Source

 

Grande-Synthe: deux blessés au cours d’une fusillade dans le camp de migrants

Pompiers, Samu 59, forces de l’ordre, sous-préfet, mais aussi le Raid et le GIPN de Lille, deux escadrons de gendarmerie mobile… Tous sont actuellement dans le quartier du Basroch. Les secours ont été déclenchés vers 16 h pour prendre en charge plusieurs victimes, a priori trois, au camp de migrants. Certains témoins évoquent des coups de feu. Les chauffeurs de DK Bus viennent de recevoir l’ordre de ne plus circuler dans le quartier en raison de risque de tirs. Le boulevard Mendès-France est interdit à la circulation.

(…) Le Raid a pénétré dans le camp vers 18 h 30. L’objectif ? Saisir les armes et arrêter les auteurs des faits. Le sous-préfet fait état de deux blessés par balle et d’une troisième victime, souffrant d’acouphènes. Leur vie n’est pas en danger. Selon Henri Jean, il s’agirait d’un règlement de compte entre passeurs.

Vers 16 h 45, ce mardi, une impressionnante fusillade a été entendue aux abords du camp de migrants situé zone du Basroch à Grande-Synthe.
Deux blessés, l’un atteint par balle et l’autre, victime d’un coup de couteau, ont été évacués par les sapeurs pompiers vers la polyclinique de Grande Synthe et le Centre hospitalier de Dunkerque. Les forces de l’ordre, arrivées en grand nombre, attendent pour intervenir.
Elles investisseront le camp pour saisir les armes quand leurs collègues seront sur place. Le camp accueille officiellement 2600 migrants mais ils seraient bien davantage selon des sources policières.

Saint-Denis (93) : Fusillade et assaut du Raid, en rapport avec les attentats

Encore une fois, la rapidité avec laquelle on a repéré ces terroristes prouve que nous avons de bon renseignement. La loi de valls de janvier était une opération de communication.


 

Cinq personnes ont été interpellées et au moins une personne a été tuée mercredi, au cours d’un assaut donné à Saint-Denis, au nord de Paris, par les forces antiterroristes. Une opération qui a été lancée dans le cadre de l’enquête sur les attentats de vendredi. Une violente fusillade de plusieurs heures a éclaté pendant l’assaut, vers 4h30. Au moins un suspect est mort lors de l’assaut. Le bilan officiel fait état d’un seul mort, certain : une femme, kamikaze, qui a ouvert le feu sur la police avant de se faire exploser avec une ceinture d’explosif. Trois policiers sont légèrement blessés, et une femme a été touchée à la jambe.

Source


Continuer la lecture de Saint-Denis (93) : Fusillade et assaut du Raid, en rapport avec les attentats

Fusillade meurtrière à Dunkerque (Maj le suspect interpellé en belgique)

L’homme soupçonné d’avoir tué lundi en fin d’après-midi un couple et leur fille de 40 ans, à Grande-Synthe, près de Dunkerque (Nord), a été interpellé dans la soirée en Belgique, a annoncé le procureur à l’AFP.

Le suspect, un quadragénaire français « qui serait l’ex-conjoint de la fille, a été interpellé par la police belge » après avoir « manifestement tenté de se donner la mort par absorption de médicaments » et a été hospitalisé, a indiqué Eric Fouard, procureur de la République de Dunkerque.

——–

 Fusillade meurtrière à Dunkerque

Un automobiliste a ouvert le feu sur une voiture lundi à Grande-Synthe, près de Dunkerque, tuant deux septuagénaires et leur fille.

Un automobiliste a ouvert le feu sur une voiture ce lundi en fin d’après-midi à Grande-Synthe, près de Dunkerque. Un septuagénaire et sa fille de 40 ans ont trouvé la mort sur le coup. L’épouse de la victime, grièvement blessée, a succombé à ses blessures quelques heures plus tard, à l’hôpital.

La fusillade a eu lieu sur la voie publique, devant la salle des fêtes municipale, l’Atrium, place du Marché à Grande-Synthe, en fin d’après-midi, a indiqué à l’AFP Eric Fouard, procureur de la République à Dunkerque. « De nombreux témoins présents sur place ont vu la scène de très près. Il y a même des photos de l’agresseur, un homme qui aurait été aperçu descendant de sa voiture et tirant sur l’autre véhicule », a quant à lui déclaré le maire (PS) de Grande-Synthe, Damien Carême, qui s’est dit « pantois devant un tel événement ».

Toulouse. Encore un coup de feu dans le quartier des Izards

Un coup de feu a été tiré, hier après-midi,en direction d’un cycliste, route de Launaguet à Toulouse. Il s’agit de la seconde agression par arme à feu en deux jours dans le quartier des Izards.

À moins de 24 heures d’intervalle, le quartier des Izards, situé en zone de sécurité prioritaire, a été le théâtre de coups de feu, en plein jour. Après des commerces visés mercredi (notre édition d’hier), c’est un cycliste qui a été pris pour cible hier, vers 15 heures, au niveau du 43 route de Launaguet.Selon nos informations, les deux affaires ne seraient cependant pas liées. Hier, un différend dont le motif restait flou aurait été à l’origine de l’agression. Une voiture aurait d’abord tenté de renverser le cycliste qui circulait en direction du centre-ville. Un homme à bord du véhicule aurait ensuite sorti une arme et tiré sur lui à une reprise. Le cycliste, qui n’a pas été touché, est parvenu à se réfugier sur un parking public. Il a chuté avant de prendre la fuite à pied. Son ou ses agresseurs en sont restés là.

Pas de lien établi.

Sur place, les hommes de la police technique et scientifique ont procédé aux premières constatations tandis que la victime et un témoin étaient entendus par les enquêteurs de la sûreté départementale au commissariat central. « L’enquête vient seulement de démarrer. Pour l’instant, nous ne pouvons établir aucun lien entre les deux affaires», a insisté, hier soir, Michel Valet, procureur de la République de Toulouse. Dans ces deux affaires, aucune interpellation n’avait été réalisée hier soir. Les enquêtes sont confiées aux policiers de la sûreté départementale. Ces deux faits, dans un laps de temps très rapproché -moins de 24 heures- dans une zone de sécurité prioritaire, sont pris très au sérieux par les policiers.

« Nous ne sommes cependant pas surpris que des armes circulent dans ce type de quartier », confiait l’un d’eux.

lire la suite sur la Dépêche du Midi


Toulouse. Fusillade en pleine rue dans le quartier des Izards

Des coups de feu ont été tirés, hier, en plein après-midi, sur des façades de commerces aux Izards. Une personne a été légèrement blessée. Une enquête est ouverte.

Deux hommes à scooter. Une rafale de coups de feu. Quatre impacts de balles à hauteur d’homme. Hier, en plein après-midi, le quartier des Izards a été le théâtre de ce qui ressemble à un règlement de comptes.

Un peu avant 16 heures, un témoin qui se trouvait devant le salon Iz’art coiffure, 8 chemin des Izards, a remarqué un scooter arrêté sur la chaussée près de l’établissement. «Il y avait deux personnes sur le scooter avec des casques et des cagoules, relate Lahcen. Ils sont restés un peu plus loin et celui de derrière a sorti une mitraillette ou une kalachnikov. Quand il a tiré le premier coup, j’étais à côté. Je suis parti. Au début je me suis dit peut-être qu’ils rigolent ou que c’est un pétard mais non.»

Au total, quatre impacts de balles étaient visibles hier soir. Trois sur le salon de coiffure et un autre sur le tabac presse voisin.

«Il y avait un client dans le salon de coiffure, poursuit, choqué, Lahcen. Il a reçu des éclats de verre et il est sorti, blessé au visage.» Après leur forfait, les malfaiteurs sont vite repartis sans faire d’autre victime.

Prévenus, les services de police sont rapidement arrivés sur les lieux où ils ont bouclé le périmètre. Les hommes de l’identité judiciaire ont procédé aux premières constatations. Audition des témoins, relevés, photographies, ils ont passé au peigne fin les lieux de cette agression en plein jour.

Sur place, les habitants du quartier s’avouaient choqués. «On est mercredi après-midi. Des enfants auraient pu être là pour acheter des bonbons au tabac !» se désolait une mère de famille. «C’est des fous ! Si un petit avait pris une balle perdue…» s’affole un jeune homme.

Zone de sécurité prioritaire

lire la suite la Dépêche du Midi

Fusillade dans la banlieue de Lyon: un homme blessé par balles

Un homme a été blessé par balles dans la nuit de vendredi à samedi. Les faits sont survenus dans le quartier de l’Arsenal à Saint-Fons, près de Lyon.

Selon nos informations, des coups de feu ont été tirés vers 4h30 du matin sur le parking d’un immeuble et dans les rues adjacentes.

Le quartier de la rue Emile- Zola a été bouclé toute la matinée le temps que la police scientifique et les enquêteurs de la Police judiciaire procèdent aux premières constations.

La victime a été transportée à l’hôpital et opéré ce matin, ses jours ne sont pas en danger.

Le Progrès

Revue de presse et commentaires sur l'actualité