Archives par mot-clé : génocide vendéen

Le Parti de gauche milite pour que les villes rendent hommage à Robespierre

Le secrétaire national du Parti de gauche, Alexis Corbière, s’offusque du projet de deux élus marseillais de débaptiser une place Robespierre dans le 9e secteur.

886221corbiere546«220 ans après sa mort, il crée encore le débat». Le secrétaire national du Parti de gauche , Alexis Corbière, est bien décidé à se faire l’avocat du révolutionnaire mort en 1794.

Surtout depuis que deux élus UMP de Marseille, Lionel Royer-Perreaut (maire du 9e secteur) et Guy Tessier (député), ont émis l’idée de débaptiser une place qui porte le nom du créateur de la devise «Liberté, Égalité, Fraternité.»

Objet de controverses sur son implication dans la guerre de Vendée, Maximilien de Robespierre n’est pas toujours porté dans le cœur des responsables politiques. À tort estime Alexis Corbière : «On raconte tout et son contraire à son sujet.» […]

Mais le secrétaire national du Parti de gauche veut que la réflexion concerne toutes les villes, notamment Paris et Lyon où aucune rue rappelle la mémoire du révolutionnaire. […]

Le Figaro

——–

Nota Bene : Pas étonnant que ce militant venu de l’extrême gauche la plus totalitaire tienne une nouvelle fois des propos négationnistes sur Robespierre. On rappelle que c’est lui qui voulait faire interdire les livres de Lorànt Deutsch. La gauche a toujours eu une passion pour les bourreaux et le totalitarisme. C’est même maladif.

Si Robespierre a joué un grand rôle dans l’histoire de la république française, ses exactions, sa haine, son intolérance, ses nombreux crimes, ses comités de salut public en fontt un précurseur de tout les pires dictateurs que la gauche a soutenu tout au long de son histoire. Or c’est cette vérité historique que la gauche s’emploie à cacher ou à maquiller depuis l’après guerre. Car pour la gauche les horreurs dont elle s’est rendue responsables sont des horreurs nécessaires à l’instauration du Bien et d’un nouvel homme, l’Être suprême dont rêvait Robespierre… et c’est cette philosophie qui fait sa matrice mortifère.

Robespierre, bourreau de la Vendée ? / L’ombre d’un doute / France 3 /

Reynald Seycher, historien de la Vendée, déprogrammé sans explication par France Culture

Alors que la France cherche à donner des leçons au monde entier, et empile les lois mémorielles liberticides, Reynald Secher, historien spécialiste de l’histoire Vendéenne, vient d’être censuré par France Culture. Ce n’est pas une première pour cet historien qui fut largement ostracisé et persécuté par la bureaucratie Marxiste de l’université française. Son tord: avoir trouvé suffisamment d’éléments pour prouver que la République s’est rendue coupable d’un génocide en Vendée.

Celui-ci se serait manifesté, à ses yeux :

. par le vote, à la Convention nationale, de trois lois spécifiques à la « Vendée » : celle du 1er août 1793 prescrivant l’extermination des hommes, la déportation des femmes et des enfants, et la destruction du territoire ; celle du 1er octobre prescrivant l’extermination de tous les « brigands », qu’il identifie à la population vendéenne ; celle du 7 novembre rebaptisant la Vendée du nom de « Vengé » ;
. par la mise en œuvre de ce supposé plan d’anéantissement et d’extermination par les colonnes infernales du général Turreau.

Les hypothèses et les découvertes de Reynald Seycher ont toujours gêné le milieu universitaire et politique français. Elles donnent une mauvaises image de la république et remet en cause la vision marxiste et romantique de la révolution française. Reynald Seycher démontre surtout que la révolution française fut la matrice des génocides qui suivront ailleurs en Europe et dans le monde.
Autant dire que les syndicats de l’enseignement n’ont pas supporté.

On ne peut que regretter qu’une meute de gauchistes puisse continuer à faire la pluie et le beau temps en matière de liberté d’expression.Nous n’avons pas besoin dans une démocratie de ces procureurs de la bienpensance.
Rappelons aussi que le film  » Le Mur » mettant en cause la psychanalyse vient lui aussi d’être censuré. Sa réalisatrice est poursuivie en justice par des psychanalystes. Une situation qui a fini par inquiété l’association reporter sans frontière ainsi que la Scam (Société civile des auteurs multimedia)

Cette hystérie inquisitoriale devrait tous nous faire réfléchir sur la régression des libertés dans notre pays.
Dans la première vidéo Reynald Seycher explique pourquoi il a été exclu de l’université pour ses recherches.
Dans les suivantes il raconte le génocide.


Quart d'heure de célébrité de Reynald SECHER par enquete-debat

Continuer la lecture de Reynald Seycher, historien de la Vendée, déprogrammé sans explication par France Culture