Archives par mot-clé : Gilbert Collard

Gilbert Collard s’en prend à la ministre de la justice Nicole Belloubet

Collard : Bachar El-Assad a gagné la guerre. Quel intérêt stratégique aurait-il d’utiliser des armes chimiques

Gilbert Collard : M. Macron, sans trop s’en rendre compte, parle du facteur endogène. Ça veut dire cinquième colonne ! Ça veut dire qu’ils sont à l’intérieur du pays !

Gilbert Collard : Je suis contre le droit du sol.(…) Et dans les banlieues, s’il y a le désordre et que la police n’y arrive pas, on envoie l’armée ! »

Ce lundi 26 mars, Gilbert Collard, député FN du Gard, était l’invité politique d’Audrey Crespo-Mara. Il est notamment revenu sur les attaques survenues dans l’Aude vendredi dernier.

Entretien complet

Invité d’Audrey Crespo-Mara ce lundi 26 mars sur LCI, le député FN du Gard Gilbert Collard est longuement revenu sur les attentats perpétrés dans l’Aude vendredi dernier. Alors que le terroriste Radouane Lakdim a été naturalisé français en 2004 à l’âge de 12 ans, Gilbert Collard a assuré qu’il était « contre le droit du sol », que Radouane Lakdim n’aurait pas « dû être français » et que les fichés S devaient être déchus de leur nationalité. « Il faut être implacable. Ils (les terroristes, ndlr) ne comprendront que cette forme implacable d’autorité » a ajouté l’ancien avocat.

Gilbert Collard sur LCI : « Radouane Lakdim n’aurait pas dû être français »

Interrogé sur la proposition de Laurent Wauquiez de placer dans des centres d’internement anti-terroristes les personnes fichées pour terrorisme, Gilbert Collard a répondu : « On ne peut pas. Il vaut mieux contrôler l’immigration, rétablir les frontières, foutre en l’air les bases arrière du terrorisme ». Enfin, alors que Christophe Castaner pense qu’il faut accueillir et accompagner les jihadistes de retour en France, le député FN souhaite lui les « laisser où ils sont ».

Gilbert Collard demande au Gouvernement d’aider les élus à faire cesser le développement des prières de rue.

Gilbert Collard explique très bien pourquoi les juges violent la loi en convoquant Louis Aliot malgré son immunité parlementaire.

Les petits procureurs déguisés en journalistes ne connaissent même pas le droit français.. ou alors ils feignent de ne pas le connaître quand il s’agit du FN.

Gilbert Collard: Pour nous la question de l’euro c’est terminé.

Le député Front national ne veut plus entendre parler de la question de l’euro dans le programme du parti, jugeant que le « peuple a fait son référendum dimanche dernier ». Une façon d’égratigner le défenseur de la sortie de la monnaie commune et vice-président du parti, Florian Philippot, pointé du doigt par de nombreux cadres depuis la défaite au second tour de l’élection présidentielle.

(…) BFM TV

Gilbert COLLARD: « L’intelligence c’est d’être traité d’Âne par un journaliste ! »

Collard donne une leçon juridique et prouve que Poutou est un crétin doublé d’un abruti.
Et en plus il cite l’indomptable Montaigne (1) pour moucher la prétentieuse martichou… que du bonheur!

L’obstination et ardeur d’opinion est la plus sûre preuve de bêtise: est-il rien certain, résolu, dédaigneux, contemplatif, grave, sérieux, comme l’âne?

Montaigne Les essais

FN : Gilbert Collard avoue «prendre pour un con» le journaliste Guillaume Durand

l ne s’est même pas donné la peine de botter en touche à coup d’éléments de langage. Invité mardi martin de Guillaume Durand sur Radio Classique, Gilbert Collard a refusé avec joie de s’épancher sur les accusations portées par deux journalistes du Canard Enchaîné. Ces derniers, dans le déjà célèbre livre-enquête «Bienvenue Place Beauvau», affirment en effet que Christian Lambert, le patron de l’unité d’élite du Raid, a fait appel au député Rassemblement bleu marine (RBM) pour proposer ses services au Front national.

 

«Quand je joue les intermédiaires, si cela m’arrive, je me garde bien de le dire», lance alors Gilbert Collard. «C’est intéressant, parce qu’il y a un grand débat sur l’appareil d’Etat aujourd’hui, qui est lancé par Les Républicains… Est-ce que le patron du Raid est un membre du Front national ?», relance Guillaume Durand, avant que l’avocat déclare ne pas connaître «ce monsieur». «Je n’en ai jamais entendu parler», ajoute-t-il, avant d’assumer, plus serein que jamais, qu’il se moque de son interlocuteur. «Je vous prends pour un con, oui, tout à fait» , répète-t-il, le sourire aux coins des lèvres…

 

Le dialogue de sourds s’éternise, l’un et l’autre campant sur leurs positions. Extraits de fin : «Est-ce qu’il (Christian Lambert ndlr) est membre du Front national ? – Pas du tout. […] Je vous prends pour un con, je vous dis. […] Si cela était [vrai], ce qui n’est pas le cas, est-ce que j’irais vous le dire ? – Je vous pose la question – Bah bravo, vous avez tout à fait le droit de me poser toutes les questions.»

 

VIDEO. «Je vous prends pour un con» : quand Gilbert Collard répond à Guillaume Durand (Radio Classique)

« Le dossier François Fillon existe…par radioclassique

 

«Je vois pas comment le téléphone pourrait se déclencher tout seul»

Continuer la lecture de FN : Gilbert Collard avoue «prendre pour un con» le journaliste Guillaume Durand