Archives par mot-clé : gilets jaunes

Injures contre Alain Finkielkraut : le suspect a évolué dans la mouvance islamiste radicale

Selon nos informations, cet homme qui aurait été identifié par un policier est connu des services de renseignement pour avoir évolué en 2014 dans la mouvance radicale islamiste. Mais il n’a jamais fait l’objet d’un suivi au titre du Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT). Ce dimanche soir, le manifestant radicalisé n’avait pas encore été interpellé. Ni aucun de ces acolytes.

Le matin même, une enquête avait été ouverte par le parquet de Paris pour « injure publique en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion par parole, écrit, image ou moyen de communication ». Les investigations ont été confiées à la Brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) de la PJ parisienne. Plusieurs manifestants agressifs ont notamment crié face au philosophe : « Barre-toi, sale sioniste de merde », « grosse merde sioniste », « nous sommes le peuple », « la France, elle, est à nous ».

Le Parisien

Paris : Alain Finkielkraut pris à partie par des « Gilets jaunes » pro-palestinien et antisionistes aux cris de « la France est à nous »

La gauche mélenchoniste, l’extrême gauche indigéniste, les islamopithèques et les dieudonnistes en action….. La preuve encore une fois que la gauche est porteuse du pire antisémitisme. Cela fait une semaine non-stop que les politiques de ce pays expliquent que la recrudescence de l’antisémitisme en France est due à « la montée de l’extrême-droite » : c’est encore une fois tout un argumentaire qui se casse la gueule.
Un gilet jaune s’enfile si facilement qu’il donne une légitimité à n’importe quel islamo-gauchiste. Doit-on continuer à faire semblant de trouver quelque chose de prometteur dans ce mouvement?. Une chose est sûre : la foule est bête et dangereuse.


«Barre-toi !», «sale merde», «rentre chez toi», lui ont-ils crié, alors qu’ils le croisaient rue Campagne-Première, dans le XIVe arrondissement de Paris. «Elle est à nous la France», a poursuivi un «gilet jaune». Les forces de l’ordre sont rapidement intervenues.

Les « gilets jaunes », une transition populiste de droite

Luc Rouban, directeur de recherche à Sciences Po, analyse l’opinion des Français qui soutiennent les « gilets jaunes ». Il s’appuie ici sur la vague 10 du Baromètre de la confiance politique du Cevipof qui a été réalisée auprès d’un véritable échantillon représentatif de 2 116 Français·e·s entre le 13 et le 24 décembre 2018.

[….] Certaines variables sont décisives pour l’interprétation de ce soutien. Il en va ainsi du niveau de libéralisme culturel que l’on a mesuré à partir d’un indice construit sur la base de trois questions :

Faut-il rétablir la peine de mort ?
Y-a-t-il trop d’immigrés en France ?
Doit-on abolir la loi autorisant le mariage homosexuel ?

L’indice va donc de 0 à 3 et a été ensuite dichotomisé en deux groupes selon le niveau global de tolérance sociétale. On voit alors que ceux qui soutiennent fortement le mouvement appartiennent à 65 % au groupe à tolérance faible alors que cette proportion tombe à 36 % chez ceux qui ne le soutiennent pas du tout.

Cette orientation axiologique se révèle de manière assez crue dans les réponses aux questions portant sur l’immigration. Par exemple, Continuer la lecture de Les « gilets jaunes », une transition populiste de droite

Gilets Jaunes à Toulouse : un Ex-militant du RN se fait menacer après la divulgation de son passé de militant politique

Pour la 12e semaine de mobilisation, trois « gilets jaunes » ont voulu organiser une manifestation « pacifique » et « sans débordement ». Parmi eux, un trentenaire qui a pris l’initiative de déclarer l’itinéraire du cortège en Préfecture avant le défilé, ce samedi 2 février. Ce qui lui a valu un torrent d’insultes et de menaces sur Facebook.

« Qu’il ne mette pas les pieds à Jean Jaurès ! De toute façon il est repéré ! », « C… de militant Front National », « Fasciste » et beaucoup d’autres menaces reçues en messages privés. Le déferlement de haine a commencé après la publication d’un article sur son engagement politique passé au Rassemblement national (ex-FN).

(…)
Le « gilet jaune » dénonce, au sein du mouvement, des manifestants qui « ne veulent pas mener leurs actions dans le respect de la démocratie ». Et malgré les menaces reçues sur les réseaux sociaux, le trentenaire ne compte pas porter plainte contre ses harceleurs.

« Je n’ai pas à me justifier de mon engagement passé. Si j’avais été socialiste, personne n’aurait rien dit », dénonce-t-il en évoquant une vague « anarchiste et extrêmiste » au sein du mouvement.

France 3 Occitanie

Éric Zemmour : « La liste « Gilets Jaunes » est une combine de Bernard Tapie et d’Emmanuel Macron »

Emission entière

Yassine Belattar : «Je constate que ce grand débat oublie complètement les gens des quartiers»

L’humoriste Yassine Belattar a accepté d’aborder les sujets qui fâchent. Il espère aussi que le grand débat national ne va pas oublier les banlieues. Propos recueillis par Laureline Dupont et Thomas Mahler du Point.

Je ne suis pas un enfant du libéralisme, mais c’est le système qui aujourd’hui est le plus réalisable dans les quartiers populaires. Je déteste l’argent, mais j’ai conscience de la puissance que ça procure. Je ne suis pas né pour être riche, mais je ne m’interdis pas de le devenir.

De toute façon, je dis souvent que je ne veux pas que le système change, mais qu’on en fasse tout simplement partie. Les mecs des quartiers, ils veulent quoi ? Consommer avant toute chose, et faire partie d’un projet commun.

Que pensez-vous du mouvement des Gilets jaunes et du grand débat national  ? Continuer la lecture de Yassine Belattar : «Je constate que ce grand débat oublie complètement les gens des quartiers»

LAPIN SUCCINCT – GILETS JAUNES, RIC ET DÉMOCRATIE

Individualiste, pessimiste et facilement misanthrope, dés que je me trouve avec plus de trois personnes autours de moi j’ai l’impression de faire partie d’une meute et je m’en éloigne. Je me méfie comme de la peste des idéologues, des réflexes grégaires et des curés qui construisent des tribus, des collectifs, et autres chapelles religieuses ou politiques.

Je plussoie donc à 100% à la dernière vidéo que la Lapin Taquin a été obligé de faire pour répondre aux crétins qui ne bandent que pour le peuple sans trop savoir ce que ce terme valise recouvre.

Sur ces questions de peuple, j’ai tendance à m’en remettre à la sagesse sceptique de Schiffter:

Gilets jaunes : éclats de grenades, brûlures, membres arrachés… retour sur 82 blessures graves

«Libération» a épluché et vérifié des centaines de photos, vidéos ou déclarations, notamment à partir du recensement du site Désarmons-les, un collectif «contre les violences d’Etat», afin de dresser un profil des manifestants blessés gravement lors des huit week-ends de mobilisation des gilets jaunes.

(…)

Blessures retenues : les membres arrachés, les organes ayant perdu leur fonction principale, les os fracturés, les pieds et jambes incrustés de bouts de grenades, les brûlures graves, mais aussi toutes plaies ouvertes au niveau de la tête. Ainsi, les hématomes, parfois exceptionnellement vastes, causés par des tirs de lanceur de balles de défense (LBD) ou des coups de matraques n’ont pas été comptabilisés. Enfin, nous n’avons gardé que les cas où nous pouvions identifier la victime, soit par son prénom ou parce que nous avions suffisamment d’images d’elle.

De ces 82 blessés graves, dont l’âge varie entre 15 et 80 ans, on remarque que la très grande majorité sont des hommes. Dix femmes, toutes touchées à la tête, ont été recensées. Parmi elles, on compte Zineb, l’octogénaire morte, ainsi que Fiorina, une étudiante de 20 ans éborgnée par un tir de lanceur de balles de défense (LBD), selon ses proches, en plein visage. Cette arme – fortement critiquée pour les dégâts qu’elle peut causer et dont le Défenseur des droits, Continuer la lecture de Gilets jaunes : éclats de grenades, brûlures, membres arrachés… retour sur 82 blessures graves

Toulon : la vidéo d’un policier en train de frapper à mains nues des Gilets Jaunes fait le buzz (Il s’agit de didier Andrieux qui vient de recevoir la légion d’honneur de la part de Macron)

Je ne sais pas ce qui est le plus courageux: mettre des coups de poing à un mec bardé d’un casque et d’un bouclier ou enfiler des baffes à des mecs pacifistes qui n’ont aucune protections et n’ont même pas le droit de répondre aux coup qu’ils reçoivent?

Fake News : Les médias annonçaient 12 000 Gilets Jaunes samedi dernier, ils parlent maintenant de 32 000 manifestants.

Ce matin dimanche 6 janvier c’est même passé à 50 000.


Les médias annonçaient 12 000 Gilets Jaunes pour l’acte VII du samedi 29 décembre 2018. Ils annoncent 1 semaine plus tard qu’ils étaient 32 000. Des chiffres qui demeurent dans les 2 cas invérifiables mais celui de 12 000 était fantaisiste pour Jérome Rodrigues (Gilet Jaune) qui a estimé hier que les mensonges des médias sur l’ampleur des mobilisations est une des raisons pour lesquelles les Gilets Jaunes les détestent tant.

La chanson “Gilets jaunes” qui cartonne sur Internet

« Qui c’est qui prend le taxi ?/Les gentils ! /Et qui paye leur carburant ? Les méchants !/Qui blablate sur LCI ?/Les gentils !/Qui crie sa colère aux champs ?/Les méchants ! […] Soixante-huitards accomplis/Ont peur des pavés maintenant./Ils veulent l’Europe à tout prix/Les gentils !/Ils veulent nourrir leurs enfants/Les méchants ! »

L’air est connu : c’est celui de « Les gentils, les méchants », un tube de Michel Fugain et de son Big bazar qui cartonna sur les ondes en 1973. Réécrites pour la circonstance par Marguerite, la jeune et ravissante chanteuse blonde qui les interprète sur une vidéo mise en ligne le 1er janvier, les paroles décrivent avec une justesse et drôlerie parfaites le mépris abyssal dont une classe médiatique et politique hors-sol abreuvent les « gilets jaunes » depuis le début de la crise.

300 000 vues en moins de 48 heures

Tournée sur un rond-point par des jeunes enthousiastes qui n’ont pas manqué d’enfiler leur gilet jaune de circonstance malgré une allure plus « bourgeoise » que « France des oubliés », Continuer la lecture de La chanson “Gilets jaunes” qui cartonne sur Internet

Gilets Jaunes à Marseille : affrontements, incendies, pillages, intervention des blindés de la gendarmerie, 33 interpellations

Le bilan des échauffourées de la journée se monte ce soir à 36 interpellations dans les Bouches-du-Rhône, dont 33 à Marseille, a indiqué la préfecture de police.

Jean-Claude Gaudin, a réagi ce soir après les violences qui ont suivi la manifestation des gilets jaunes cet après-midi. Comme la semaine dernière, à la tombée de la nuit, plusieurs magasins ont été vandalisés et la mairie des 1er et 7e arrondissements a été dégradée. […]

La Provence

À Paris, les heurts entre casseurs et forces de l’ordre ont continué dans la nuit

Toulouse : les casseurs montent des barricades à St Cyprien. Situation très tendue (Maj: des dégradations considérables)

Le 9 décembre 2018

Emeutes à Toulouse : le douloureux réveil des habitants et commerçants de Saint-Cyprien
Les équipes de nettoyage sont déjà à pied d’oeuvre, tôt ce dimanche 9 décembre.
Il s’agit d’effacer au plus vite les stigmates de cet après-midi de violences, dans le quartier Saint-Cyprien. Bris de verre, tags, mobilier urbain incendié, voitures caillassés ou brûlées…

Samedi après-midi et jusqu’à 20h30 environ, des centaines de casseurs, refoulés par les forces de l’ordre du centre ville, ont investi la rive gauche de Toulouse. Ils ont attaqué tous les commerces ou agences liés à l’argent : assurances, banques, agences immobilières. Mais également des bureaux de tabac, un salon de coiffure.
Des matériaux de chantier ainsi que des cailloux du ballast de la voie ferrée ont servi de projectiles.

Une responsable d’agence située dans le quartier avait fermé boutique, à l’approche des casseurs. Sa vitrine a été fracassée, le mobilier brûlé sur la chaussée. La jeune femme a tenté d’arrêter les 5 ou 6 individus qui pillaient les lieux. « Ils m’ont clairement dit : »Aujourd’hui, on est venu casser », raconte-t-elle à notre équipe de France 3 Occitanie.
France3

Le 8 décembre 2018 Continuer la lecture de Toulouse : les casseurs montent des barricades à St Cyprien. Situation très tendue (Maj: des dégradations considérables)