Archives par mot-clé : GPA

Cette société dont rêvent les frères

PMA, GPA, euthanasie, autant de marqueurs d’une société où l’homme se libère de toute contrainte naturelle pour n’obéir qu’à sa seule raison ou suivre son seul désir. Une société que les loges maçonniques ont fortement contribué à former.


Ce sont des petites phrases qui font les délices des complotistes. Reçu en février dernier au siège du Grand Orient de France (GODF), rue Cadet, à Paris, François Hollande, après avoir loué dans ses hôtes les penseurs et les promoteurs de la démocratie et de la République française, avait déclaré :« La maçonnerie n’a pas fait la Révolution, mais elle l’a préparée. » Et un peu plus tard : « La plupart des lois de liberté adoptées entre 1870 et 1914 ont été réfléchies et travaillées dans les loges. » De là à penser que ces fameuses loges, où le secret est la règle, constituent les arcanes officieux d’un pouvoir qui échapperait aux non-initiés et qui s’emploierait pourtant très concrètement à orienter le destin d’une nation, il n’y a qu’un pas.

Un pas vite franchi. « Les grands maîtres du Grand Orient […] ou de la Grande Loge veulent changer la société, expliquait au média catholique Aleteia Serge Abad-Gallardo, 62 ans, dont vingt-quatre passés dans la loge du droit humain, émanation du GODF. Des lois comme l’avortement, l’euthanasie ou le mariage homosexuel correspondent aux idées maçonniques d’émancipation de l’individu qui n’en réfère plus qu’à lui-même, sans autre limite morale que celle qu’il se fixe. »

Des idées “pensées et mûries en loges avant d’être débattues

Continuer la lecture de Cette société dont rêvent les frères

GPA : la « Manif pour tous » prend à partie Sarkozy

Sarkozy est le grand bonimenteur de la politique française. Les gens de la Manif pour Tous s’en rendent compte mais refusent d’en tirer toutes les conséquences. Il n’y a rien à attendre des candidats LR.


« La France devrait prendre une initiative internationale pour que les pays qui autorisent la gestation pour autrui la réservent à leurs nationaux. » Ces propos tenus cette semaine par Nicolas Sarkozy lors d’un entretien accordé à des médias chrétiens sont inquiétants. Car cette posture revient ni plus ni moins à accepter la pratique des mères porteuses dès lors qu’elle est pratiquée dans d’autres pays. Or, face à ces formes nouvelles d’exploitation des femmes et de trafic d’enfants, il n’est pas envisageable de fermer les yeux. La politique implique en principe d’avoir une ambition. Et en la matière, le seul objectif conforme aux droits humains est de viser l’abolition universelle de la gestation par autrui (GPA). Car la dignité de la femme n’a pas de frontière, tout comme le droit de l’enfant de ne pas être séparé de sa mère pour être donné ou vendu. Ce qui est inacceptable dans l’hexagone l’est tout autant dans des pays émergents où les usines à bébé sont un scandale intolérable.

Continuer la lecture de GPA : la « Manif pour tous » prend à partie Sarkozy

Dans le plus grand secret, Bruxelles s’apprête à « encadrer » la GPA

Le Conseil de l’Europe organise ce mardi 15 mars une réunion à huis clos pour réfléchir à un projet de résolution sur la gestation pour autrui. Une absence de transparence qui suscite un tollé.

Il est très rare que le Conseil de l’Europe organise des réunions à huis clos pour réfléchir à un projet de résolution. Et pourtant, ce mardi 15 mars, il organise une réunion pour échanger au sujet d’un projet de résolution qui permettrait d’encadrer la GPA en Europe, et donc, de l’autoriser.

Sans avoir consulté ni reçu les associations de lutte contre la GPA, le Conseil de l’Europe a confié la présidence de la commission sur le sujet à une gynécologue, qui elle-même pratique la GPA dans son établissement,comme nous l’avions évoqué dans un précédent article.  A Bruxelles, peu de fonctionnaires et de parlementaires ont pointé du doigt le conflit d’intérêt et le militantisme de la personne chargée d’organiser les débats sur la légalisation de la GPA en Europe.

Continuer la lecture de Dans le plus grand secret, Bruxelles s’apprête à « encadrer » la GPA

Conseil de l’Europe : l’étrange rapporteur des « questions éthiques liées à la GPA »

La commission des questions sociales du Conseil de l’Europe a confié la rédaction d’un rapport sur les « droits de l’homme et les questions éthiques liées à la gestation pour autrui » à une gynécologue belge transsexuelle pratiquant des GPA.

La sénatrice belge Petra De Sutter est au cœur d’une polémique après que la Commission des questions  sociales du Conseil de l’Europe lui a confié, en novembre dernier, la rédaction du rapport sur « les droits de l’homme et les questions éthiques liées à la gestation pour autrui ». En effet, comme le rapporte Boulevard Voltaire, le Dr Sutter, transsexuelle et gynécologue de formation, réalise elle-même des GPA dans son service de l’hôpital de Gand, aidant ainsi des clients étrangers à contourner les lois de leur pays.

Continuer la lecture de Conseil de l’Europe : l’étrange rapporteur des « questions éthiques liées à la GPA »

Régionales Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, le candidat Reynié (LR) “recadré” par Sarkozy

Reynier c’est le candidat UMP-Ps-vert-Front de gauche. Il est comme la gauche pro-immigration, pro-GPA, mondialiste, européiste… c’est un hybride entre NKM Valls et Duflot.


 

Dominique Reynié. Le candidat des Républicains est contesté par nombre d’élus locaux de son propre parti. Photo © AFP

Coulisses. Tête de liste des Républicains (LR) en Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées, le politologue Dominique Reynié a été convoqué pour la deuxième fois par Sarkozy, le 16 septembre, en présence de plusieurs responsables LR.

Contesté dans son camp, notamment par le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, qui réclame son « remplacement », Reynié a été « sauvé », mais sèchement, par Sarkozy : « Il est trop tard pour changer de cheval. » Alors qu’il souhaitait se présenter dans l’Hérault, il s’est en revanche vu imposer l’Aveyron. De même n’a-t-il pas obtenu gain de cause pour imposer la parité parmi les têtes de liste. « Vous n’avez qu’à vous présenter en deuxième position derrière une femme », l’a épinglé le patron LR du Tarn, Bernard Carayon.

Autres motifs de contestation anti-Reynié : ses prises de position en faveur de l’Europe fédérale, de l’entrée de la Turquie dans l’Union et de la gestation pour autrui (GPA). Hostile à cette dernière, Xavier Spanghero, le secrétaire départemental LR de la Haute-Garonne, aurait démissionné.

Circonstance aggravante pour Reynié : l’une de ses interventions à l’émission C dans l’air, sur France 5, retrouvée sur le Net et risquant de « faire le jeu de Louis Aliot », le candidat FN. « En réalité, déclarait-il le 3 avril 2007, les gouvernements le savent très bien : nous allons devoir accueillir beaucoup d’immigrés, même en France, parce que nous avons un déclin démographique. […] chez nous ce sera très important. » Et d’ajouter : « L’immigration, nous allons la solliciter, et si on dit ça, on est balayé. »

Source

Régionales Midi-Pyrénées- Languedoc Roussillon: Dominique Reynié c’est l’autre candidat de gauche !

Communiqué de presse de JG Remise, Secrétaire départemental FN Aveyron

Il ne faut pas aller chercher bien loin afin d’entendre l’écho des militants aveyronnais de l’UMP et constater leur désarroi après la désignation de Dominique Reynié comme tête de liste UMP pour la nouvelle région Midi-Pyrénées Languedoc. Le candidat estampillé « vu à la télé » est aussi Directeur général de la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol).

Qui est donc Dominique Reynié ? Un aveyronnais certes, mais qui depuis 40 ans ne connait l’Aveyron que par l’entremise de ses séjours estivaux en chemise de lin bio. Mais encore ? Il se qualifie lui-même de : fédéraliste, progressiste et libéral auquel j’ajoute celui de propagandiste d’un islam plutôt radical !

Fédéraliste, il pourfend la souveraineté au nom de la construction d’une Europe qui viendrait à dissoudre les Nations pour avancer vers le libre-échangisme le plus abouti. Ainsi en 2004, il fut l’un des grands thuriféraires du « oui » au Traité constitutionnel, blâmant les « nonistes ». Il résume assez bien sa pensée fédéraliste en mai 2009  « la souveraineté nationale ne devrait plus être en droit d’interférer avec la construction européenne » ? (infra. Revue contreverse). Problème, la souveraineté nationale c’est précisément les électeurs qui l’incarnent ! Il soutient l’entrée de la Turquie dans une tribune du Figaro, Turquie qui n’est pas géographique et culturellement dans l’Europe et pour lequel on sait qu’Ankara finance les islamistes en Syrie (Le Figaro rubrique « Débats & Opinions », 27 novembre 2004)

Progressiste, car lors du débat sur le « mariage pour tous », notamment dans une tribune du Figaro le 3 novembre 2014, Reynié ne trouvait rien à redire contre la gestation pour autrui (GPA), au motif que «la société doit privilégier la vie humaine, quelle que soit la forme de la famille qui l’accueille». Au libéral s’ajoute le libertaire, porté par un relativisme qui n’a rien à envier à la gauche.

Dominique-Reynie-TwitterDominique Reynié est Président  de la Fondapol, cercle de réflexion « libéral, progressiste et européen », financée pour partie par de l’argent public (notamment 1 132 000 Euros en 2013 par une subvention du 1er ministre socialiste J-M Ayrault). Fondapol, qui au début de l’année 2015 a fait parvenir à l’ensemble des députés deux livres dont l’un s’intitulait « Coran, clés de lecture » rédigé par Tareq Oubrou, imam de la mosquée de Bordeaux et membre de l’UOIF (proche des Frères Musulmans). Ouvrage de propagandisme subventionné par les fonds publics auprès de décideurs en charge de voter nos lois …

De tout ce qui précède une conclusion s’impose, Reynié est donc le concurrent de gauche de la tête de liste socialiste Carole Delga pour les élections régionales de Décembre 2015.

Nous souhaitons bien du courage aux électeurs UMP pour légitimer une seule des positions structurantes dans les prises de parole de Reynié. Continuer la lecture de Régionales Midi-Pyrénées- Languedoc Roussillon: Dominique Reynié c’est l’autre candidat de gauche !

Le Parlement européen réfléchit à une législation commune sur la GPA

Réclamée par une partie de la gauche, la gestation pour autrui (GPA) avait finalement été écartée du texte sur le mariage homosexuel. Elle revient, subrepticement, par la voie d’un rapport européen. Considérant que la GPA est une pratique « en plein essor », le Parlement européen vient de commander un rapport à une quinzaine d’experts français et étrangers, afin de faire le point sur les différentes politiques. Pour les couples d’hommes, voilà l’occasion de refaire du lobbying sur le sujet.
gpa
Sollicités par la commission des Affaires juridiques du Parlement européen, les juristes présenteront leur rapport le 8 juillet. « En Europe, c’est le désordre le plus complet : les positions des pays sont très différentes, indique Me Xavier ­Labbée, avocat lillois spécialiste de l’éthique, qui a rédigé la partie française. En France, c’est simple: à la GPA, on dit non ». « La circulaire Taubira (permettant l’obtention du Certificat de nationalité française pour les enfants nés d’une GPA à l’étranger) n’a pas de valeur normative », se justifie-t-il. Cette circulaire très controversée ainsi que plusieurs décisions de justice contradictoires datant de 2011 permettent toutefois à Laurence Brunet, chercheuse à l’université de ­Paris-I, qui a coordonné le travail, d’arguer que la loi française est devenue ­« illisible »… Continuer la lecture de Le Parlement européen réfléchit à une législation commune sur la GPA

De l’écologie comme rempart au totalitarisme pacifié…

Par Arnaud Guyot-Jeannin

La plupart des gens de droite défendent l’écologie humaine (l’ordre naturel et la famille traditionnelle) au détriment de l’écologie environnementale (l’ordre cosmique et la famille des animaux, des végétaux et des minéraux) louée par de nombreux gens de gauche qui nient, quant à eux, la réalité anthropologique et historique des peuples.

cuecopaysage

Les premiers rejettent le mariage homosexuel, l’adoption d’enfants pouvant en découler, la PMA (Procréation médicalement assistée) et la GPA (Gestation pour autrui), mais ne remettent pas en cause le capitalisme mondialisé — qu’accompagne le progressisme libertaire — qui marchandise les vies, le lien social et la nature. Les seconds repoussent ce capitalisme dérégulé engendrant l’exploitation humaine, la misère sociale et la suraccumulation matérielle, mais sans réfuter le libéralisme moral du tout vaut tout, tout se vaut, tous se valent dont l’indistinction spirituelle, ethnoculturelle et sexuelle est le produit.

Les partisans des deux camps procèdent par un réductionnisme dommageable. Le processus infernal défiant la nature est enclenché. Le monde commun disparaît au profit d’un monde individualiste et narcissique sans foi ni loi sinon celles de l’argent, de la production et de la consommation.

Le philosophe Jean-Claude Michéa a bien montré l’unité du libéralisme. Le libéralisme culturel et le libéralisme Continuer la lecture de De l’écologie comme rempart au totalitarisme pacifié…