Archives par mot-clé : Grèce

Attentats de Bruxelles : arrestation de Osama Krayem, arrivé via la Grèce parmi les migrants

Osama Krayem, le second homme inculpé d’acte terroriste ces dernières 48 heures est un Suédois de 23 ans, d’origine syrienne, qui a été interpellé également vendredi. C’est celui que l’on appelle « le deuxième homme du métro« .


Attentats de Bruxelles : qui est Oussama Krayem, le deuxième homme du métro ?

La Tête du Suèdois en question:

1604100558420085

L’Autriche souhaite expulser la Grèce de Schengen

La Grèce fait face depuis samedi à de nouvelles pressions pour son traitement de la crise des migrants, menacée par l’Autriche de se voir «exclue temporairement» de l’espace Schengen, la zone européenne de libre-circulation.

«Si le gouvernement d’Athènes ne fait finalement rien de plus pour sécuriser ses frontières extérieures, il faudra alors discuter de son exclusion temporaire de l’espace Schengen», a indiqué dans l’interview au quotidien allemand Die Welt, la ministre autrichienne de l’Intérieur, Johanna Mikl-Leitner.
Continuer la lecture de L’Autriche souhaite expulser la Grèce de Schengen

De nombreux migrants qui arrivent en Grèce sont en réalité des Marocains et des Algériens

Chaque jour plus de 4000 réfugiés passent de Turquie en Grèce. Beaucoup d’entre eux seraient maintenant originaires du Maroc et de l’Algérie. Les autorités parlent d’un « phénomène nouveau ».

À côté de réfugiés de guerre venant d’États comme la Syrie, les autorités grecques découvrent de plus en plus de migrants venant du Maroc et de l’Algérie. « Nous avons un phénomène nouveau : Marocains et Algériens …arrivent en grand nombre », a déclaré au journal athénien « Eleftheros Typos » Ioannis Mouzalas, vice-ministre grec chargé de l’Immigration.

Continuer la lecture de De nombreux migrants qui arrivent en Grèce sont en réalité des Marocains et des Algériens

Grèce : plus de 15.000 clandestins à Lesbos, l’île « au bord de l’explosion », les arrivées continuent

Lire aussi:
Grèce : affrontements entre police et clandestins sur l’île de Lesbos, le maire appelle au boycott des élections

Voir vidéo: Migrants: Le désarroi d’une habitante de Lesbos

« Entre 15.000 à 17.000 réfugiés » se pressent actuellement à Lesbos, ce qui représente environ un cinquième de la population totale de cette île grecque, où la situation est « au bord de l’explosion », a indiqué lundi le ministre grec à la Politique migratoire, Iannis Mouzalas.

« La situation est réellement au bord de l’explosion sur l’île » de 85.000 habitants, devenue une des premières étapes du périple européen des dizaines de milliers de réfugiés et migrants fuyant les conflits et la pauvreté au Moyen-Orient et en Afrique, a affirmé le ministre, s’exprimant sur la radio To Vima.

Les autorités grecques, qui ont pris dimanche une série de mesures d’urgence pour accélérer le transfert des déplacés vers Athènes et faciliter leur prise en charge, comptent sur une amélioration de la situation cette semaine, a-t-il affirmé.

La tension est encore montée d’un cran dimanche: deux habitants de 17 ans ont été arrêtés pour avoir jeté deux cocktails Molotov contre des familles syriennes campant dans des parcs, tandis que les forces antiémeutes ont dispersé à la matraque une foule de Continuer la lecture de Grèce : plus de 15.000 clandestins à Lesbos, l’île « au bord de l’explosion », les arrivées continuent

Grèce : affrontements entre police et clandestins sur l’île de Lesbos, le maire appelle au boycott des élections

La manifestation a largement impliqués des Afghans, des Syriens et des Irakiens, qui ont déclaré aux journalistes qu’ils n’avaient reçu aucune aide du gouvernement grec et sont à court d’argent.

Un réfugié a été emmené en ambulance après les affrontements, le troisième incident de ce genre en autant de jours.

Les îles grecques sont au centre de la crise croissante des réfugiés, en tant que l’un des premiers points de débarquement pour les bateaux venant de Turquie.

Samedi, un nouveau-né est mort alors ses parents sont arrivés en bateau sur les rives de l’île d’Agathonissi. Le garçon a été transporté à un hôpital sur l’île voisine de Samos, où il a été déclaré mort.

Plus de 13 000 personnes ont été transportés en Grèce continentale depuis îles depuis Continuer la lecture de Grèce : affrontements entre police et clandestins sur l’île de Lesbos, le maire appelle au boycott des élections

Migrants: Le désarroi d’une habitante de Lesbos

Traduction rapide. ( Les sous-titres en anglais sont disponibles.) Face à l’afflux des migrants cette femme dit qu’ils sont en danger à chaque minute et à tous les moments de la journée. Elle prétend également que les migrants cherchent à s’entretuer et qu’ils entrent dans les maisons. Elle déclare que c’est devenu une zone de non droit et demande que les habitants soient protégés. Elle souligne qu’elle ne peut plus aller travailler et que ses enfants ne peuvent plus aller à l’école. Elle crie « nous sommes les victime pas eux. Ça pue, ces gens là n’ont pas leur place ici. »

Grèce : échauffourées entre clandestins sur l‘île de Kos, les autorités débordées

Des heurts ont éclaté ce samedi entre clandestins sur l‘île grecque de Kos. Des hommes ont été pris à partie et tabassés, sans qu’on sache exactement ce qui a déclenché ces échauffourées. En tout cas, cela témoigne du climat de tension qui règne dans cette île où chaque nuit, débarquent de nouveaux clandestins.

“Aujourd’hui, on nous a ignoré, assure Mohammed Ali, originaire du Pakistan. Hier, pareil. Pourquoi on nous ignore comme ça ? Ce n’est pas une manière de traiter les gens, ça. On nous a dit d’aller dans un camp, mais il n’y a pas d‘électricité, pas d’eau, pas de nourriture”.

Sur place, les autorités locales semblent débordées, les structures d’accueil totalement insuffisantes face à l’afflux massif.

Un ferry a été dépêché à Kos vendredi pour servir de centre d’enregistrement des migrants (voir ici). Mais d’après des témoins sur place, il était toujours vide ce samedi, les autorités ne sachant pas comment organiser la procédure d’accueil à bord.


source

L’Euro, raison délirante (J.Sapir)

Les différentes révélations sur les conditions dans lesquelles a été arraché l’accord, et il vaut mieux parler de diktat entre la Grèce et ses créanciers illustrent bien ce que l’on pouvait en penser à chaud. Cet accord est un véritable désastre pour l’ensemble de ses signataires, et pour la Grèce en premier lieu. La longue interview donnée le mercredi 14 juillet dans la nuit par Alexis Tsipras à la télévision d’Etat ERT le confirme[1]. Il avoue d’ailleurs que cet accord est un « mauvais accord ». L’analyse qui en est faite sur son blog par l’ex-Ministre des finances, M. Yannis Varoufakis va dans le même sens[2]. De plus, le Fonds Monétaire International a rendu publique une note d’analyse, qui avait été communiquée à TOUTES les parties en présence dès le 6 juillet et qui montre de manière irréfutable que cet accord n’est pas viable[3]. Dès lors se dévoile une autre face du drame qui s’est déroulé dans la nuit du 12 au 13 : tout ceci ne sert à rien. Un autre accord devra être trouvé rapidement, et la perspective d’une expulsion de la Grèce hors de la zone Euro reprend force[4]. Le Ministre des finances allemand, M. Schäuble l’a lui-même reconnu, ainsi que l’ancien gouverneur de la Banque Centrale de Belgique[5]. Cela rend les proclamations de succès de notre Président a faites à Bruxelles le matin du 13 particulièrement dérisoires. Le vote qui s’est déroulé au Parlement français l’est tout autant. On demande aux députés de se prononcer sur un accord que l’on sait inapplicable. Les députés du PCF, d’abord enclin à voter oui, n’est-ce pas Pierre Laurent ? pour des raisons alimentaires, se sont ainsi ressaisis et devraient voter « non ». Le drame ici se marie à l’absurde.

L’Euro avant la Grèce, l’Euro avant la France

Continuer la lecture de L’Euro, raison délirante (J.Sapir)