Archives par mot-clé : Hénin-Beaumont

L’installation d’une crèche à la mairie FN d’Hénin-Beaumont jugée illégale en appel

La cour administrative d’appel de Douai a déclaré illégale, car contraire à la loi sur la laïcité, l’installation d’une crèche de Noël en décembre 2015 dans le hall de l’Hôtel de ville d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), déboutant la mairie FN.

L’arrêt confirme la décision prise en première instance par le tribunal administratif de Lille, en décembre 2016. La Ville, dirigée depuis mars 2014 par Steeve Briois, avait fait appel.

« Le fait pour le maire de cette commune d’avoir fait procéder à cette installation dans l’enceinte d’un bâtiment public, siège d’une collectivité publique (…) a méconnu l’article 28 de la loi du 9 décembre 1905 (séparation de l’Eglise et de l’Etat, ndlr) et les exigences Continuer la lecture de L’installation d’une crèche à la mairie FN d’Hénin-Beaumont jugée illégale en appel

A Hénin-Beaumont, la dédiabolisation du FN est un succès

Quand un journaliste de gauche se rend compte que la France périphérique se fout totalement de l’avis des médias.


(…) Hénin-Beaumont n’est pas la France, évidemment, mais si je vous raconte cette scène aujourd’hui, c’est qu’elle me semble révélatrice de ce qu’il se passe dans les tréfonds du pays. Elle montre qu’une bonne partie du peuple a définitivement rompu avec les discours horrifiés de certains intellectuels et de certains journalistes à propos du Front national.(…)

Par Michel Feltin.

Je voudrais vous raconter une scène à laquelle j’ai assisté voilà quelques semaines. Une scène banale en apparence, mais qui me paraît extrêmement révélatrice du travail de dé-diabolisation entamé par le parti de Marine Le Pen ces dernières années.

Il s’agit de la fête de la Sainte Barbe, qui s’est déroulée comme tous les ans le 4 décembre à Hénin-Beaumont. Sainte Barbe est la patronne des pompiers, mais aussi celle des mineurs. Et les mineurs, ce n’est pas rien à Hénin-Beaumont, cette commune située au cœur du bassin minier du Pas-de-Calais. Le dernier puits y a fermé en 1970, mais, pour de nombreuses familles, cette journée continue de symboliser l’esprit de la ville.

La mairie d’Hénin-Beaumont a été conquise en 2014 par le Front national, et plus précisément par Steeve Briois, un enfant du Nord, petit-fils de mineur lui-même, très présent sur le terrain et très proche de Marine Le Pen. C’est aussi là que la présidente du Front national s’est présentée aux législatives en 2012. C’est de là encore qu’elle a cherché à conquérir la région du Nord-Pas-de-Calais et de Picardie en décembre 2015 avant d’échouer face à Xavier Bertrand.

Alors compte tenu de ce contexte, on pourrait s’attendre à ce qu’Hénin-Beaumont fasse figure de symbole pour les adversaires du Front National, comme cela avait été le cas, de Toulon, la première grande ville conquise par le FN en 1995.

Ici, ce n’est pas le cas du tout, au contraire. Le jour de la fête de la Sainte Barbe, toute la ville ou presque est de sortie. Une statue de la sainte est portée en procession à Continuer la lecture de A Hénin-Beaumont, la dédiabolisation du FN est un succès

Hénin-Beaumont (62) : La mairie FN condamnée pour une crèche de Noël

La ville d’Hénin-Beaumont, dirigée par le Front national, a été condamnée aujourd’hui par le tribunal administratif de Lille pour l’installation d’une crèche de Noël en décembre 2015 dans le hall de la mairie.

L’élu municipal d’opposition communiste David Noël avait saisi le tribunal dès le 3 décembre 2015 mais l’affaire n’a été examinée qu’après la décision du Conseil d’Etat sur cette thématique, le 9 novembre dernier. La plus haute autorité administrative avait jugé que « dans les bâtiments publics, sièges d’une collectivité publique ou d’un service public, une crèche de Noël ne peut pas être installée, sauf si des circonstances particulières montrent que cette installation présente un caractère culturel, artistique ou festif ».

A Hénin-Beaumont, l’installation de la crèche « a méconnu le principe de neutralité des personnes publiques », a estimé jeudi le Continuer la lecture de Hénin-Beaumont (62) : La mairie FN condamnée pour une crèche de Noël

Hénin-Beaumont: Le salon de la Pologne rend hommage aux français d’origine polonaise.

Les descendants des Polonais du Nord étaient présents en nombre au salon de la Pologne, organisé tout le week-end à Hénin-Beaumont.
Placek, matriochka, medka, accordéons : la Pologne était à l’honneur à Placek, matriochka, medka, accordéons : la Pologne était à l’honneur à Hénin-Beaumont pour la deuxième année consécutive.

La présence polonaise dans le Nord-Pas-de-Calais est loin d’être anecdotique. Selon une étude de l’INSEE, 15% des immigrés polonais de France vivaient dans la région il n’y a pas vingt ans de cela. Tout démarre en 1919 : le Continuer la lecture de Hénin-Beaumont: Le salon de la Pologne rend hommage aux français d’origine polonaise.

Incendie criminel à la mairie FN d’Hénin-Beaumont. (MàJ : Mockrane H., récidiviste, sera jugé en septembre)

Mise à jour du 21 avril 2015

Cet homme, déjà connu de la police, sera jugé le 29 septembre pour un incendie à la mairie FN de Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) dans la nuit du 24 au 25 mars. […] L’homme, placé depuis en détention provisoire dans une autre affaire de nature criminelle, a été confondu par ses empreintes. […]

L’homme, qui a reconnu partiellement les faits, sera jugé pour « tentative de vol et dégradation », selon le parquet qui semblait écarter tout motif politique. […]

Source

Communiqué du FN

Nous apprenons aujourd’hui qu’un individu, Mockrane H., actuellement incarcéré de manière préventive, est renvoyé devant le Tribunal Correctionnel de Béthune en Septembre prochain, suspecté d’avoir incendié la mairie d’Hénin-Beaumont fin mars, après avoir été confondu par les analyses ADN.

Il est évident que les appels à la haine contre le Front National, proférés par des hommes politiques de premier plan, trouvent un écho chez des multi-récidivistes, qui ne font qu’exécuter des actes légitimés au plus haut sommet de l’Etat. […]

Source


Première publication le 25 mars 2015

Un élu est menacé de mort, sa mairie est incendiée, mais la caste #UMPS et ses média complices restent muets. Esprit du 11janvier où es-tu?

Le maire FN d’Hénin-Beaumont vient en effet de demander une protection aux services de l’État. Cette demande fait suite aux actes de vandalisme perpétrés dans l’hôtel de ville, ce mercredi 25 mars. Cité par La Voix du Nord, Steeve Briois explique :

Je ne prends pas ça à la légère. Si quelqu’un a eu le cran de s’introduire ici, il peut passer à la vitesse supérieure. J’ai donc demandé à la préfecture du Pas-de-Calais une protection renforcée.

Source


  Il faut stigmatiser le FN dixit Manuel Valls. Il faut attaquer le FN de Front c’est une question de vie ou de mort, dixit sarkozy. Ces déclarations irresponsables et qui n’ont plus rien de politiques sont à l’origine d’actes de violence contre des élus de la République. Le PS et l’UMP montrent leur vrai visage, celui de la haine et de l’oligarchie.


  L’Hôtel de Ville d’Hénin-Beaumont, sous bastion front national depuis l’élection de Steeve Briois en mars 2014, a été la cible d’une tentative d’incendie, a annoncé mercredi l’édile sur twitter. « Une vitre du rez-de-chaussée a été brisée au cours de la nuit de mardi à mercredi et deux scooters du service courrier ont été incendiés », a précisé Bruno Bilde, l’adjoint au maire en charge de la communication à L’Express qui raconte que les secours sont intervenus sur les lieux vers 6 heures ce matin. Des « graffiti promettant ma mort », comme l’a noté Steeve Briois dans son message en 140 caractères ont aussi été taggés sur les murs de la mairie. « A mort Briois » mais les mentions « Charlie est mort » ou « Ben Laden »  ont été inscrites. Le « résultat de la stigmatisation? », interroge encore Steeve Briois, en référence aux propos du Premier ministre Manuel Valls à l’encontre du FN. En tout cas, la présidente du parti, Marine Le Pen, se rend ce soir à Hénin-Beaumont, fief nordistes des frontistes.

Les maires FN choisissent l’intérêt général au communautarisme. Bravo.

Les premières semaines des maires FN se sont déroulées sous l’œil mesquin des caméras. Les journalistes pensaient faire de grandes découvertes sur le fascisme en action. Raté. On a vu des maires prendre des décisions rationnelles, démocratiques, républicaines et justifiées.

À Henin-Beaumont, steeve Briois a choisi de virer la LDH du local dont elle n’avait jamais payé le loyer et lui a supprimé sa subvention. Parmi ses premières décisions figure également la baisse de 10% de la taxe d’habitation, de quoi relancer le pouvoir d’achat de certains héninois.
À Villers-Cotterêts, Franck Briffaut s’est engagé à ne pas commémorer l’abolition de l’esclavage. Une décision qui rompt avec la politique de repentance a laquelle nous soumet la loi Taubira dont la spécificité est de culpabiliser les français tout en ignorant l’esclavage arabo-musulman..

A Mantes-la-ville, Cyril Nauth vient de s’opposer à un projet de construction d’une nouvelle salle de prière pour les musulmans. Voté par la majorité socialiste précédente, ce projet a déjà fait coulé beaucoup d’encre (lire l’article de danielle Moulins datant de novembre 2013 : Lèche-babouches de la semaine : Monique Brochot, Maire PS de Mantes-la-Ville.)

fn_a_mantes_la_ville_mosquee_en_peril-0L’Association des musulmans de Mantes-Sud (AMMS), (anciennement Association El-Feth) ayant exprimé son souhait de bénéficier d’un local plus grand que celui qu’elle loue, Monique Brochot, maire PS avait souhaité leur faire plaisir et répondre à leur détresse. Elle a donc entrepris sur fond public l’acquisition de l’ancienne trésorerie de la ville, qui jusqu’ici appartenait à la communauté d’agglomération de Mantes-en-Yvelines,

Le coût de l’opération pour les contribuables devait s’élever à 650 000 euros pour une salle pouvant accueillir 7OO musulmans. La maire a tenté de rassurer ses administrés un Continuer la lecture de Les maires FN choisissent l’intérêt général au communautarisme. Bravo.

Hénin-Beaumont : Baisse de 10% de la taxe d’habitation

Addendum : Le Parisien du 24/04

Dans ce budget, qui doit être présenté vendredi soir au conseil municipal — composé de 28 élus FN et sept d’opposition —, «la mesure la plus forte reste la baisse importante des impôts locaux, puisque nous diminuons de 10% le montant de la taxe d’habitation», l’une des promesses de campagne, a déclaré à la presse Steeve Briois

La diminution de la taxe d'habitation constitue une baisse des recettes de l'ordre de 517 000 €, mais il n'y aura «pas de manque à gagner car (...) parallèlement nous allons mettre en place un vaste plan d'économies», a assuré le nouveau maire, Steeve Briois.La municipalité Front national d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) va baisser de 10% la taxe d’habitation, mesure phare du budget 2014 qui sera compensée par un «vaste plan d’économies», a annoncé ce jeudi le maire, Steeve Briois.

Dans ce budget, qui doit être présenté vendredi soir au conseil municipal — composé de 28 élus FN et sept d’opposition —, «la mesure la plus forte reste la baisse importante des impôts locaux, puisque nous diminuons de 10% le montant de la taxe d’habitation», l’une des promesses de campagne, a déclaré à la presse Steeve Briois.

(…)«C’est une volonté, c’est un choix politique, c’est-à-dire que notre priorité ça a été de dire Nous allons baisser les impôts, eh bien oui, nous le faisons, nous baissons la taxe d’habitation de 10% cette année», permettant à la commune de «revenir dans la moyenne nationale», a-t-il ajouté.

Cette diminution constitue une baisse des recettes de l’ordre de 517 000 €, mais il n’y aura «pas de manque à gagner car (…) parallèlement nous allons mettre en place un vaste plan d’économies», a assuré le nouveau maire de la commune du bassin minier.

«Ce n’est pas mettre en place une austérité, c’est faire des économies sur des choses qui ont été dépensées n’importe comment», a-t-il avancé, donnant pour exemple la réduction de moitié des abonnements téléphoniques des employés municipaux.

Ni baisse des subventions, ni suppressions de postes

Cette «meilleure gestion» passera notamment par l’arrêt de l’externalisation des prestations et le retour en régie municipale dès 2015 pour les travaux, notamment Continuer la lecture de Hénin-Beaumont : Baisse de 10% de la taxe d’habitation

Hénin-Beaumont/LDH : la mairie entend réclamer 36.000 € de loyers impayés

Encore une fois bravo. Par copinage la LDH occupait un local qui aurait pu allé à une association d’intérêt public travaillant pour les personnes âgées ou les handicapés. On peut même penser que ce local aurait pu servir à l’installation d’un petit commerçant, qui lui aurait payé un loyer et des impôts.

La procédure de la mairie Hénin-Beaumont étant légale et juste; les cris d’orfraies des média sont la preuve de leur complicité avec ce système clientéliste UMPS.

voir article : Hénin-Beaumont : la Ligue des droits de l’Homme perd son local (maj)

———

[…] Marine Tondelier monte au créneau en reprochant au maire d’avoir voulu « détruire un contre-pouvoir » parce que ça l’arrangeait, évoquant « un choix politique et délibéré ». Une attaque balayée d’un revers de manche par Steeve Briois : « Je veux remettre tout à plat ; votre système de copinage et de favoritisme, ça suffit ! »

ldh fn

Et lorsque David Noël s’empresse d’en rajouter une couche, il est cueilli à froid par Bruno Bilde, lâchant : « On fait tout un foin alors qu’il y a 14 adhérents dont MM. Noël et Binaisse et tout le PC local ! »

C’est le moment que choisit alors l’adjoint aux finances, Jean-Richard Sulzer, pour lancer une bombe : « M. le maire, je demande que vous entriez en procédure du recouvrement dû par cette association. On peut évaluer le loyer à 600 € par mois en y incluant les charges, soit 72 000 euros sur dix ans, mais comme il y a prescription au-delà de 5 ans dans ce type de recouvrement, c’est 36 000 € que vous devez émettre soit sur la section d’Hénin, soit sur la Ligue nationale ! Je vous invite d’ailleurs, s’il y a débat, à saisir le procureur financier ! » « Rendez l’argent ! » crie alors un élu.

Rude mandat en perspective !

La Voix du Nord

Hénin-Beaumont : la Ligue des droits de l’Homme perd son local (maj)

Quand la ligue des droits de l’Homme organisait des conférences de presse contre le FN à Hénin-Beaumont.

ldh fn——–

La LDH a ouvertement fait campagne contre le rassemblement bleue marine.
En revanche ses membres n’ont jamais rien dit ni rien fait contre le maire PS d’Hénin-Beaumont, Gérard Dalongeville révoqué et condamné à 3 ans de prison pour détournement d’argent public. Ils sont restés tout aussi silencieux sur la gestion opaque pour ne pas dire mafieuse de la fédération socialiste du Nord Pas de Calais tenue par le maire de Liévin Jean-Pierre Kucheida mis en examen pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux dans le cadre d’une enquête financière sur des faits de corruption présumée.
En clair, les Frères la truelle de la LDH préfèrent la racaille socialiste aux patriotes honnêtes.

voir aussi :

Florian Philippot : Il y a un problème pour la caste d’accepter le verdict des urnes. (Europe1)

Addendum

Communiqué de presse de Steeve Briois

Depuis des années, la ligue des droits de l’homme bénéficiait de subventions municipales et d’un local municipal en toute illégalité. Non seulement, aucun bail n’a été signé entre l’association d’extrême gauche et la mairie faisant de la LDH, un occupant sans titre mais plus grave, ces subventions sont totalement illégales.

Une pseudo journaliste de France Info dénommée Lemaire, à la recherche du buzz, fait la une de l’édition matinale en reprochant à la municipalité de respecter la loi !

En effet, les communes ne peuvent pas subventionner une association politisée et partisane. Le Conseil d’Etat indique qu’il n’est pas possible de subventionner une association qui combat une formation politique dont l’existence est légalement reconnue, et, d’autre part, que cette association de nature politique et partisane ne remplit pas les conditions de légalité de l’attribution d’une subvention.

Que les médias puissent reprocher à la nouvelle équipe municipale de respecter la loi est un comble. Que la bien-pensance s’y fasse : désormais la loi sera respectée à Hénin-Beaumont !  […]

Front National

Voilà l’arrêt du conseil d’Etat sur lequel se base le Fn pour agir:

Considérant qu’après avoir relevé que les actions humanitaires qui, selon les statuts de la section de Draguignan de la LICRA constituaient l’objet de cette association, étaient susceptibles de présenter un intérêt communal, la cour administrative d’appel de Marseille a fait état, d’une façon exempte d’erreur matérielle ou de dénaturation des pièces du dossier, d’une part de ce que, selon un compte-rendu paru le 14 mars 1992 dans la presse locale, lors de la création de la section locale de Draguignan, celle-ci se proposait de combattre une formation politique dont l’existence est légalement reconnue, et, d’autre part, de ce que cette association, appelée en la cause, n’a pas contesté par la production d’un mémoire les termes de cet article, non plus que les allégations de M. X… selon lesquelles son action au cours des mois qui ont précédé l’adoption de la délibération contestée, aurait été de nature politique et partisane ; que la cour administrative d’appel a pu légalement déduire de ces constatations que les conditions auxquelles est subordonnée, en application des dispositions précitées de l’article L. 121-26 du code des communes, la légalité de l’attribution d’une subvention à une association n’étaient pas remplies ;
Considérant qu’il résulte de ce qui précède que la requête de la COMMUNE DE DRAGUIGNAN doit être rejetée ;

http://legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?oldAction=rechJuriAdmin&idTexte=CETATEXT000008134789&fastReqId=1825762782&fastPos=1

——-

Bravo. La ligue des droits de l’Homme a appelé à voter contre le FN. C’est une officine de gauche dont le seul but est de mettre en œuvre un terrorisme intellectuel qui mine la vie démocratique de la France depuis trop longtemps.

——–

Le nouveau maire Front national d’Hénin-Beaumont, Steeve Briois, a décidé que la Ligue des droits de l’Homme ne pourra plus bénéficier du local qui était mis à sa disposition par la commune. Il reproche à la LDH d’être politisée et hostile à son équipe. […] Continuer la lecture de Hénin-Beaumont : la Ligue des droits de l’Homme perd son local (maj)

VIDEO. « Vos amis ont volé les pauvres à Hénin-Beaumont », lance Le Pen à Vallaud-Belkacem

Dimanche soir, au nom du parti socialiste, la porte parole du gouvernement Najat Valaut Belcakem aurait dû demander des excuses aux habitants d’Hénin Beaumont .
Elle aurait dire :  » pardon pour Dalongeville et toutes ses magouilles sur lesquelles nous avons fermé les yeux ». Et pardon aussi pour ce système de maffieux mis en place depuis de longues années à la fédération PS du Nord pas de calais ». Elle aurait dû déclarer que c’est le travail républicain et démocratique du FN qui a permis de mettre un terme à ses comportements de voyous.

Au lieu de cela, l’amie du roi du Maroc, a préféré diffamer et insulter.

Mais où était Najat valaut belkacem quand les héninois se faisaient faire les poches? Où étaient SOS racisme, l’UEJF et les antifas pour manifester contre le PS qui ont ruiné les villes du nord pas de calais ?

À la maison, trop occupés à compter l’argent qu leur verse le PS pour service rendu.

Manuel Valls attendu à Hénin-Beaumont, le FN proteste

Addendum: 26/01/2014

Appréciez le double discours de propagande que balance l’européiste libéral Valls sur la Nation… à vomir.

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a défendu les valeurs de « solidarité » et de « nation », invité dimanche à la cérémonie des vœux du maire d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), ville convoitée par le FN. […]

« Alors que l’individualisme forcené, la seule réussite personnelle priment trop souvent, il est bon de rappeler l’importance de ces liens qui font une nation, qui construisent une collectivité », a poursuivi M. Valls. « La nation », a-t-il ensuite explicité, « est un repère. Ce n’est pas une force agressive tournée contre l’autre ».

Le déplacement de Manuel Valls a été fortement critiqué par le principal parti d’opposition à Hénin-Beaumont, le Front National, dont la tête de liste et secrétaire général du parti Steeve Briois dénonce une venue « intéressée ».  »M. Valls n’a pas assisté à des vœux du maire, il a organisé un meeting en soutien au candidat du parti socialiste », a dénoncé Steeve Briois. […]

Le Figaro

——

Première diffusion 24/01/2014

Après Forbach (Moselle), Carpentras et Sorgues (Vaucluse), Manuel Valls continue sa tournée des villes susceptibles de tomber dans l’escarcelle du Front national aux prochaines municipales. Dimanche, le ministre de l’Intérieur se rendra en effet dans l’un des symboles du FN, à savoir Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), le fief politique de Marine Le Pen.

Benito-Mussolini

Le premier flic de France assistera à la cérémonie des voeux du maire socialiste sortant, Eugène Binaisse, organisée en fin de matinée à la salle des fêtes François Mitterrand. « C’est moi qui lui ai proposé, et il a répondu favorablement à ma demande », confie Binaisse, qu’un récent sondage CSA donne vainqueur au second tour de l’élection, avec 54 % des suffrages.

La visite de Manuel Valls passe mal chez Steeve Briois, tête de liste du Front national. « On va saisir la commission des comptes de campagne », fait savoir Bruno Bilde, son directeur de campagne, dénonçant un déplacement « avec les moyens du ministère de l’Intérieur pour aller soutenir un candidat ». Et de renchérir : « La cérémonie à laquelle il assistera aux cotés d’Eugène Binaisse sera payée par la ville, donc le contribuable. C’est choquant. D’autant plus qu’en tant que ministre de l’Intérieur, et donc en charge des élections, il devrait s’astreindre à un devoir de réserve. »

Quand Marine Le Pen se disait inquiète de la décision du conseil constitutionnel (vidéo)

Rappel: le conseil constitutionnel est composé de Jacques Chirac (UMP), Michel Debré (UMP), Nicolas Sarkozy (UMP) entre autres…. vu l’état dans lequel se trouvent la camaria du PS au Pouvoir et le gang mafieux de UMP, nous ne sommes pas étonnés de cette décision qui, comme s’en inquiétait Marine Le Pen, est une décision Politique.

Mais nous sommes affligés par l’état dans lequel se trouve la démocratie dans notre pays….

Je suis inquiète parce que le dossier est extrêmement sérieux en droit, mais je pense que les difficultés que connait aujourd’hui l’UMP risquent de pousser un certain nombre de membres du conseil constitutionnel (1), dont vous savez qu’ils ont un lien très proche avec l’UMP, a ne pas considérer en droit la résolution de ce recours.

Hénin-Beaumont : recours rejeté par le conseil constitutionnel (màj+vidéo)

Marine Le Pen réagit sur TF1

Le conseil constitutionnel est présidé par un homme qui a commencé sa carrière comme chef de cabinet de Maurice Papon pour la terminer président de l’assemblée nationale UMP.

Steve Briois dénonce les petites magouilles.

Tous les arguments étaient valables. Lorsqu’on regarde de plus prêt, on marche sur la tête. Le conseil constitutionnel prend acte qu’il y a des irrégularités dans les signatures, et lorsqu’il y a une irrégularité, la jurisprudence est certaine : on annule. Or on ne fait que retrancher du total de voix exprimées, 12 ou 15 voix, c’est donc une décision politique. La réalité c’est qu’il ne voulait pas donner à Marine Le Pen une tribune.

Florian Philippot répond aux questions des journalistes de BFM TV sur les petits arrangements anti-démocratique des corrompus de l’UMPS Continuer la lecture de Hénin-Beaumont : recours rejeté par le conseil constitutionnel (màj+vidéo)

Marine Le Pen inquiète de la décision du conseil constitutionnel au sujet de l’élection législative d’ Hénin Beaumont (vidéo)

Annulation de l’élection législative à Hénin Beaumont :

Je suis inquiète parce que le dossier est extrêmement sérieux en droit, mais je pense que les difficultés que connait aujourd’hui l’UMP risquent de pousser un certain nombre de membres du conseil constitutionnel (1), dont vous savez qu’ils ont un lien très proche avec l’UMP, a ne pas considérer en droit la résolution de ce recours.

(1) : Jacques Chirac, Michel Debré, Nicolas Sarkozy entre autres….