Archives par mot-clé : identitaires

Facebook censure Valeurs actuelles et compare les identitaires à des “individus dangereux”

La politique réglementaire de Facebook vient de faire une nouvelle victime : Valeurs actuelles. Ce vendredi, le réseau social a censuré sur notre page l’article titré « Alex Hugo contre les “identitaires” : quand la télévision publique fait sa propagande pour les migrants » et partagé plus tôt dans la matinée. Motif de la suppression ? « Votre publication ne respecte pas nos Standards de la communauté sur les individus et organismes dangereux. »

L’article en question, publié sur notre site jeudi soir, critiquait l’épisode de la série « Alex Hugo », diffusé sur la chaîne publique France 2 la veille et qui caricaturait le combat des militants identitaires contre les migrants à la frontière italienne dans une allusion évidente à l’opération « Mission Alpes », organisée par le mouvement Defend Europe en 2018, quand une centaine d’activistes avaient bloqué le col de l’échelle pendant quelques heures.

« Violence et comportement criminel » Continuer la lecture de Facebook censure Valeurs actuelles et compare les identitaires à des “individus dangereux”

Paris. Descente de police chez les Identitaires

Les antifas qui cassent, brûlent et frappent son protégés par le pouvoir. Dans les années 80 et 90 ils étaient financés par le parti socialiste de Paris.

Les antifas et casseurs d’extrême gauche sont nécessaire au pouvoir. Par leurs agissements ils lui permettent de monter des affaires en épingles contre « l’extrême droite », et de créer un climat  de tension qui empêche les populations les plus pacifistes de descendre dans les rues.

Les communistes « old school » avaient en horreur les gauchistes. Ils avaient retenu la leçon de Lenine :  le gauchisme est la maladie infantile du communisme


Deux jeunes hommes, menottes au poing, montent dans un fourgon sérigraphié « Police ». Il est bientôt midi, ce samedi et la petite rue Juge est en effervescence. Plusieurs dizaines de policiers, cagoulés et casqués ont envahi la rue. Aux alentours, des badauds s’interrogent : des terroristes ? Des Gilets jaunes ? En fait, l’opération de police vise des militants d’ultra-droite, proches notamment de Génération identitaire, dont le local associatif est situé au numéro 20.

Les policiers ont interpellé sur place des militants qui étaient en train « de s’équiper », selon la terminologie policière, avant de rejoindre les manifestations des Gilets jaunes. Leur objectif, selon les renseignements des policiers : se battre avec « des Antifa », ces militants d’ultra-gauche avec lesquels ils sont en conflit ouvert. […] Le maire du XVe assure ce samedi qu’il va « demander au préfet de police la fermeture du local associatif ». Les militants interpellés, eux, ont tous été placés en garde à vue. […]

Le Parisien

 

Hautes-Alpes : une centaine de militants lancent actuellement une opération « anti-migrants » au col de l’Échelle (MàJ : barrière, hélicoptères…)

Une centaine de militants du mouvement « Génération identitaire » ont lancé ce samedi matin une opération dans la Vallée de la Clarée, à la frontière franco-italienne, dans les Hautes-Alpes.

Les militants, en majorité des Français, mais également des Italiens, des Hongrois, des Danois, des Autrichiens, des Anglais et des Allemands sont en train de grimper en raquette le col de l’Échelle (1 762 m) enneigé pour « contrôler la frontière ».

« Nous dénonçons un manque de courage des pouvoirs publics. Avec un peu de volonté, on peut contrôler les migrations. Nous allons prendre possession du col et veiller à ce qu’aucun clandestin ne puisse entrer en France. Nous allons expliquer aux migrants que ce qui n’est pas humain c’est de leur faire croire que traverser la Méditerranée ou grimper le col enneigé n’est pas dangereux.Ils ne vont pas trouver l’Eldorado, c’est immoral. Ceux qui en payent les frais, ce sont les Français », explique Romain Espino, porte parole du mouvement.

Continuer la lecture de Hautes-Alpes : une centaine de militants lancent actuellement une opération « anti-migrants » au col de l’Échelle (MàJ : barrière, hélicoptères…)

Enquête ouverte pour des panneaux refusant le retour des djihadistes

L’Occitanie est devenue une plaque tournante de l’islamisme, mais le parquet de Toulouse ne trouve rien de mieux à faire que d’ouvrir une enquête pour apologie du terrorisme et incitation à la haine raciale contre ceux qui s’opposent au retour des djihadistes. De mieux en mieux!
Une question me taraude: c’est quoi la relation entre la lutte contre l’islamisme et le racisme?


Le Parquet de Toulouse n’a pas perdu de temps avant d’ouvrir une enquête pour tenter de retrouver les auteurs des panneaux indiquant un « djihadistes » barré de rouge à l’entrée de Toulouse.

Les automobilistes qui sont entrés ou sortis de Toulouse, Balma ou Ramonville, dans le sud de la France, avaient pu remarquer des panneaux portant l’inscription « djihadistes » barrés de rouge, en tous points semblables aux traditionnels panneaux d’entrée ou sortie d’une ville. Le message était clair : un refus catégorique du retour de djihadistes partis en Syrie ou en Irak.

C’est le groupe « Génération identitaire » qui avait revendiqué l’action par l’intermédiaire de son compte Facebook : « Puisque M. le maire, Jean-Luc Moudenc, refuse de s’opposer à ces retours dans notre ville, il appartient donc aux citoyens de faire entendre cet avertissement : les djihadistes ne sont pas les bienvenus à Toulouse ! », expliquait l’organisation.

Les panneaux ont été rapidement retirés… Et le parquet de Toulouse a chargé la police de Continuer la lecture de Enquête ouverte pour des panneaux refusant le retour des djihadistes

Lyon : Perquisitionnés et enfermés pour s’être opposés à une subvention pour un centre islamique

Quand on sait qu’aucune des 90 mosquées salafiste n’a été fermé… on voit où se trouvent les priorités du gouvernement socialiste.

Lire et voir:  INSTITUT DE CIVILISATION MUSULMANE : LES IDENTITAIRES PERTURBENT LE CONSEIL DE LA MÉTROPOLE DE LYON


Subvention de 2 millions d’€ au centre islamique de Lyon : Gérard Collomb utilise la justice pour faire taire Génération Identitaire !

Deux militants de Génération Identitaire sont actuellement en garde à vue à l’Hôtel de Police de Lyon et seront présentés au procureur mercredi matin. Ils sont accusés d’intrusion et de violence sans ITT après avoir interrompu avec une banderole le Conseil de la Métropole de Lyon qui votait une nouvelle subvention d’un million d’euros pour un centre islamique (IFCM).

Selon des témoignages de policiers scandalisés, cette affaire est directement pilotée par Gérard Collomb, qui veut faire taire les militants de Génération Identitaire. Depuis plusieurs semaines, ces derniers ont mené différentes actions pour dénoncer les subventions (tractages, banderoles…).

Au lendemain d’un attentat islamiste qui a fait 84 morts, le Maire de Lyon monopolise donc des effectifs de police et de justice pour enquêter, interroger et perquisitionner des citoyens qui dénoncent pacifiquement l’utilisation d’argent public pour le financement d’un centre islamique. Continuer la lecture de Lyon : Perquisitionnés et enfermés pour s’être opposés à une subvention pour un centre islamique

Institut de civilisation musulmane : les identitaires perturbent le conseil de la Métropole de Lyon

Alors que se discutait lors du conseil de la Métropole de lyon le projet de financement de 1 million d’euros dédiée à l’Institut français de civilisation musulmane, une quinzaine de fauteurs de troubles de Génération identitaire sont venus perturber les débats ce lundi soir.

Aux cris de « non non non à l’islamisation. On va tous vous dénoncer auprès de vos électeurs parce que vous financer les musulmans ».

Les élus, subjugués, ont assisté à cette manifestation durant de longues minutes avant l’évacuation des fauteurs de trouble. Ces derniers se trouvaient dans le box des spectateurs, à quelques mètres de Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon. Continuer la lecture de Institut de civilisation musulmane : les identitaires perturbent le conseil de la Métropole de Lyon

Discours de l’écrivain Renaud Camus à Orange (vidéo)

A l’occasion de la Convention des dix ans du Bloc Identitaire, Renaud Camus a prononcé un discours admirable.

Je l’ai dit deux mille fois, seul un peuple hébété se laisse mener sans regimber dans les poubelles de l’histoire.

Encore faut-il tout de même que ce ne soit pas dit, qu’on ne lui dise pas où on le conduit, même s’il ne tiendrait qu’à lui de s’en apercevoir.

Comment est-il possible qu’un phénomène aussi énorme que le changement de peuple, le Grand Remplacement, auprès duquel même la crise économique, la terrible crise, n’est qu’un épiphénomène, un contre coup secondaire — ce n’est évidemment pas un hasard si la crise mondiale frappe principalement les nations, et d’abord celles d’Europe, qui sont en butte au changement de peuple —, comment se fait-il qu’un tel phénomène, qui représente exactement tout ce que nos ancêtres se sont ingéniés de toutes les façons possibles à éviter, et d’abord en donnant leur sang, comment se fait-il qu’un tel phénomène puisse se dérouler en silence, sans susciter de grandes protestations, sans tenir de place notable dans les élections, par exemple ?

Eh bien c’est là que joue son rôle ce défaut logique constitutif de l’antiracisme dogmatique dont je parlais plus haut, et qu’il a retourné en instrument de pouvoir, et même d’abus de pouvoir, en substituant en permanence la question peut-on le dire ? (or on ne peut pas) à la question est-ce vrai ?

La question est-ce vrai ? ne sera pas posée, jamais, car si elle était posée, comme il n’est pas logique avec lui-même, il s’effondrerait.

lire le texte dans son intégralité ici

Affaire de la mosquée de Poitiers : Acte de résistance face à l’immigrationnisme

Tribune libre de Paysan Savoyard pour fdsouche

L’affaire de la mosquée de Poitiers marque probablement une étape importante dans le processus en cours d’affermissement du totalitarisme immigrationniste.

(…)

Cette réaction virulente de la classe politique et des responsables gouvernementaux contraste avec l’attitude qu’ils adoptent à l’égard d’un certain nombre de faits ou de comportements ayant eux aussi un lien avec la question de l’immigration, de l’islam ou de la religion en général.

C’est ainsi que ces dernières années de nombreuses tombes chrétiennes ont été profanées (par exemple dernièrement en septembre à Goussainville ou à Albi en octobre). Des églises ont été visées par des actions hostiles (par exemple au cours de ce mois d’octobre 2012 trois églises ont été l’objet d’actes de vandalisme, à Marseille, Lyon et Carnac ; en septembre, selon des témoignages, une messe qui se déroulait dans une église de Dijon a été perturbée par un groupe de jeunes d’origine maghrébine ; en février 2011 un adolescent a jeté des cailloux sur les fidèles dans une église de Carcassonne au cours d’une messe).

L’espace public a été occupé par des prières de rue de façon illégale pendant des années dans plusieurs grandes villes. Les textes de rap comportent de très nombreuses déclarations haineuses et guerrières adressées à la police, à l’État et à la société française dans son ensemble. On peut rappeler également (comme vient de le faire Michel Onfray) que le Coran lui même, lu, appris et psalmodié par une grande partie des personnes originaires de l’immigration, contient de nombreuses proclamations hostiles et belliqueuses.

Dans la quasi-totalité des cas, ces manifestations ne donnent lieu à aucune réaction des pouvoirs publics. A l’inverse, les responsables gouvernementaux et la classe dirigeante se mobilisent fortement lorsque des tombes musulmanes sont profanées ou des mosquées taguées.

On peut également relever que les pouvoirs publics subventionnent des associations, dites antiracistes, favorables à l’immigration. Marine Le Pen a rappelé que des occupations d’églises organisées par des groupes de soutien aux immigrés clandestins n’avaient donné lieu à aucune demande de dissolution des associations en cause (par exemple au cours de ce mois d’octobre 2012 une église de Brest a été occupée par des clandestins soutenus par le Réseau éducation sans frontières ; en 1996 l’occupation de l’église St Bernard à Paris avait duré près de deux mois). On peut aussi noter que le gouvernement vient de supprimer du code pénal le délit d’aide au séjour irrégulier.

Dans le même temps, les pouvoirs publics envisagent la dissolution du groupe « Bloc identitaire ». Ils harcèlent depuis plusieurs années le blog Fdesouche, qui se consacre notamment à la mise en évidence des dangers de l’immigration massive et qui est l’un des blogs politiques les plus visités. La réaction des pouvoirs publics vis-à-vis de l’affaire de Poitiers s’inscrit dans cette logique : l’État et l’oligarchie ont choisi d’adopter, vis-à-vis des personnes et des groupes qui contestent la poursuite de l’immigration et dénoncent l’islamisation, une position partiale et déséquilibrée.

  • Une mauvaise foi assumée

Il faut relever enfin que l’argumentation des pouvoirs publics et de la classe dirigeante concernant cette affaire de Poitiers est assise sur une particulière mauvaise foi.
Continuer la lecture de Affaire de la mosquée de Poitiers : Acte de résistance face à l’immigrationnisme

Quand Act UP célébrait un mariage homosexuel dans une cathédrale et bousculait un prêtre ! (vidéo)

Génération Identitaire est menacé de dissolution. Certains de ses responsables ont été mis en examen. Pourtant leur action n’a consisté qu’à occuper le toit d’une mosquée en construction (c’est à dire non consacrée) pour demander un référendum sur l’immigration et la construction des mosquées en France. Pas de quoi fouetter un infidèle.
Surtout que ces dernières années les organisations de gauche ont multiplié le nombre d’occupations de lieux stratégiques ou sacrés sans jamais être inquiétées. De l’atterrissage d’un ULM de Greenpeace sur une centrale Nucléaire à leur intervention au sein de l’assemblée nationale en passant par l’occupation des églises par des sans papiers, on ne compte plus les occasions qu’aurait eu les gouvernements successifs pour dissoudre tous ces groupes. Et n’évoquons même pas le soutien incongru de la ministre Cécile Duflot au groupe de Punk russe les Pussy Riot…. on serait prêt à en rire si ce n’était aussi pathétique.

Alors comment expliquer ce deux poids deux mesures. Est-ce-que l’on doit comprendre que la démocratie et la liberté d’expression sont le privilège des groupes de pression et d’intimidation que la gauche finance ?

En 2005, des activistes d’ACT UP avaient investi la cathédrale de Notre Dame de Paris afin de parodier un mariage homosexuel entre deux femmes. L’un des membres était déguisé en prêtre. L’action a tourné au pugilat. L’archiprêtre, monseigneur Patrick Jacquin a été roué de coups. A-T-on entendu les média s’indigner et crier au fascisme ?
L’hégémonie culturelle de la gauche est un problème pour notre démocratie. Et il serait temps que nos élus s’en rendent compte avant qu’il ne soit trop tard.
Si Génération identitaire est dissout, il faudra alors faire le nécessaire pour que les associations de gauche le soient aussi.

 

 

Comme l’a si justement fait Joachim Véliocas de l’ Observatoire de l’islamisation nous vous présentons le budget de cette association financée par vos impôts et qui n’a jamais été inquiétée pour ses actions parfois violentes. Vous remarquerez qu’elle peut compter sur la générosité du PS.

Le  de l’association Actup indique qu’elle a reçu : Continuer la lecture de Quand Act UP célébrait un mariage homosexuel dans une cathédrale et bousculait un prêtre ! (vidéo)

Mosquée Poitiers/ Marine Le Pen : « Je suis atterrée par les réactions d’hystérie de la classe politique » (vidéo)

Je comprends les craintes et les préoccupations de la construction de ces gigantesques mosquées, ces mosquées cathédrales avec des minarets de 22m sans d’ailleurs que l’on ait sollicité l’avis des riverains (…) Je ne partage pas ce mode d’action (…) mais en revanche je suis atterrée par les réactions d’hystérie de la classe politique. J’aurais bien aimé qu’il y ait les mêmes réactions d’hystérie quand il y a eu des multiples occupations d’églises.


Marine Le Pen, présidente du FN : "Je suis… par rtl-fr

Les identitaires occupent le toit de la mosquée de Poitier. (vidéo)

Addendum 21/10 10H : Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) demande dans un communiqué «la dissolution immédiate de toutes les poupées gigognes de la mouvance identitaire d’extrême droite qui a occupé le chantier de la mosquée de Poitiers».

Il souhaite «que le gouvernement prenne toutes dispositions pour faire fermer l’ensemble des sites internet de la mouvance identitaire», et «exige l’inculpation, pour incitation à la haine raciale, des dirigeants de ces formations d’extrême droite». Nouvel Obs

Addendum 21/10 09H : L’Union des Etudiants Juifs de France (UEJF) demande la dissolution du groupe d’extrême droite Génération identitaire et des groupes associés à l’occupation du chantier d’une mosquée à Poitiers et des sanctions contre les auteurs de cette occupation et l’interdiction de la tenue de la Convention de Génération Identitaire à Orange.

Pour Jonathan Hayoun, Président de l’UEJF : «Cette action marque une gradation dans les actions menées par les groupuscules d’extrême droite en France. C’est ici le discours du Front National et de Marine le Pen qui fait ses effets chez les premiers de ses sympathisants». UEJF

Addendum 19h

LICRA : « démonstration de haine ».
La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) a condamné l’occupation d’une mosquée en construction à Poitiers par des militants d’extrême droite, une « démonstration de haine ». « Leur référence à Charles Martel en dit long sur le caractère provocateur de leur coup de force », a estimé dans un communiqué le président de la Licra, Alain Jakubowicz.
Source : Le Figaro

Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de gauche (PG) a demandé samedi la dissolution des «groupes impliqués» dans l’occupation du chantier de la mosquée de Poitiers, une action qui selon lui «marque un franchissement de seuil dans la violence politique de l’extrême droite en France». Le Point

Le secrétaire général de l’UMP Jean-François Copé «condamne» l’occupation du chantier d’une future mosquée à Poitiers par un groupe d’extrême droite, car «la République laïque ne peut tolérer aucune agression envers une religion». «La défense de la laïcité est la clé du vivre-ensemble» a-t-il ajouté. Le Figaro

Addendum 17h
Soutien de Riposte laïque à l’action des Identitaires

(…) merci aux Identitaires qui viennent de faire ce coup d’éclat.

Parce que la mosquée de Poitiers, comme le rappelle ce dossier du Huffington post, a été voulue par le mufti qui a initié sa construction comme une revanche sur la défaite musulmane de 732 : « «J’ai fait valoir l’histoire de Poitiers. Un lieu de culte et de paix sur les ruines de la bataille de 732: tout un symbole » et a été financée majoritairement par l’UOIF, organisation proche des islamistes-Frères musulmans.

Parce que les Identitaires ont une revendication remarquable : « Immigration, construction de mosquées : REFERENDUM ! » Ils ont tout dit.

Espérons que cette initiative patriote, la première de cette ampleur, sera suivie de tant d’autres que le gouvernement n’aura d’autre choix que de présenter effectivement un referendum pour que le peuple décide, et lui seul, de l’immigration et de l’islam qui nous sont imposés depuis des lustres, à notre corps défendant.

Riposte laïque

Continuer la lecture de Les identitaires occupent le toit de la mosquée de Poitier. (vidéo)

Langue maternelle arabe exigée : un nouveau critère de Pôle emploi (+Audio)

Un article de Novopress. Site proche des identitaires. On voit bien comment la lutte contre les discriminations est à géométrie variable en France…. Ecoutez le son avec la conseillère de Pôle emploi….le communautarisme grignote, grignote, grignote…

24/06/2011 – 12h30 GUINGAMP (NOVOpress) – Pôle emploi aime les musulmans et le fait savoir. Dans une annonce actualisée le 16 juin 2011 (numéro de l’annonce : 838148C), Pôle emploi recherchait un sacrificateur destiné à faire le contrôle de l’abattage halal dans des abattoirs du secteur de Guingamp (Côtes d’Armor). Entre abattage halal et discrimination, il n y a qu’un pas, puisque l’annonce était destinée à un locuteur “de langue arabe maternelle”. Autant dire que non seulement pour pouvoir postuler à cette annonce d’emploi dans un abattoir breton, il fallait parler arabe, mais être également arabe par le sang, ce qui relève de la discrimination pure et simple émanant d’un organisme au service de TOUS les Français.

Pour aller plus loin dans l’enquête, des lecteurs ont d’abord appelé Pôle emploi (entretien ci-dessous), puis postulé à cette offre d’emploi en rentrant les critères exigés. Les coordonnées de l’employeur qui nous ont été renvoyées sont celles de l’ARGML, l(‘Association rituelle de la grande mosquée de Lyon). (argml@mosquee-lyon.org, 04 78 76 00 23).

Cette affaire permet de dévoiler au grand jour le développement de l’abattage halal sur tout le territoire, mais également les pratiques de Pôle emploi, qui accepte désormais que des employeurs, pourtant installés sur le territoire français, réclament l’arabe, et dans d’autres cas le chinois (mandarin), pour des métiers qui n’ont rien “d’international”.

Reste à savoir si des associations comme SOS Racisme ou le MRAP se pencheront sur cette discrimination organisée par Pôle emploi.

Suite à notre enquête, l’annonce a bizarrement été suspendue. Affaire à suivre …

[dewplayer:http://www.prechi-precha.fr/wp-content/mp3/emploiarabe.mp3]

Voir la suite sur NOVOPRESS