Archives par mot-clé : immigration

Dupont-Aignan : “Immigration : vers le grand remplacement ?”

Le candidat souverainiste à l’élection présidentielle Nicolas Dupont-Aignan, s’explique sur le Grand Remplacement.

Il est de bon ton parmi les “experts” de l’immigration, ceux qui assurent que celle-ci est un bénéfice net pour la communauté nationale quelles que soient son ampleur et les conditions de son intégration – ne leur parlez jamais « d’assimilation » (Hou, le vilain mot !) -, de s’indigner du « grand remplacement ». Et de vouer aux gémonies ceux qui osent en pointer le risque. L’existence d’une immigration de peuplement massif, susceptible de remplacer peu à peu la population de nos quartiers et de nos villes ? « Pouah, un fantasme d’extrême-droite, agité par des ignorants et des démagogues ennemis des valeurs de la République ! »

Et pourtant…

Et pourtant les chiffres sont là, qui démontrent au fil de leur publication régulière que cette crainte renvoie à une réalité. Non pas qu’un tsunami migratoire risque de tout emporter du jour au lendemain, laissons ce genre de caricature aux extrêmes, mais bel et bien que l’immigration non maîtrisée (ni sérieusement régulée à l’entrée ni correctement gérée pour ce qui concerne les éloignements du territoire) représente un mouvement de population continu et d’ampleur qui prend une place importante et croissante dans le peuplement de la France. Et qui rend de plus en plus difficile l’assimilation qui demeure la condition du fonctionnement de notre Pacte républicain. L’égalité des droits, quelle que soient l’origine ou la religion, ne peut être opérationnelle si on laisse se multiplier dans tout le pays des ghettos et des « territoires perdus de la République ». C’est parce que je suis un gaulliste, patriote et humaniste, que je tire aujourd’hui la sonnette d’alarme.

Les derniers chiffres disponibles en attestent une fois de plus. En 2016 nous dit le ministère de l’Intérieur, l’immigration légale se traduit par l’entrée de 227 550 personnes sur notre sol, une hausse de 4,6% par rapport à l’année précédente. C’est presque autant que la population de Bordeaux en une seule année ! On apprend aussi que l’immigration déclarée au titre du travail représente 10% de l’effectif, environ 38% étant dus à l’immigration familiale (regroupement familial et mariage avec un conjoint étranger) soit plus de 88 000 personnes, tandis que les étudiants (dont une minorité quitte le pays à la fin de leurs études) pèsent 77 000 entrées. Enfin, les entrées pour motif humanitaire (qui se Continuer la lecture de Dupont-Aignan : “Immigration : vers le grand remplacement ?”

Nicolas Dupont-Aignan reprend à son compte le «grand remplacement»

Ce qui est drôle c’est qu’il continue à dénigrer et mépriser Marine Le Pen alors qu’il tient des propos plus extrémiste qu’elle… ça devient vraiment n’importe quoi la politique dans ce pays.


Le fondateur de Debout la France estime que le nombre d’immigrés illégaux a explosé et accuse le pouvoir socialiste de combler le déficit des naissances en favorisant le remplacement de la population française.

Ni système ni extrême, c’est le credo défendu par Nicolas Dupont-Aignan et son mouvement Debout La France (DLF) de longue date. Une manière pour l’ancien élu UMP de se positionner dans un créneau situé entre la droite modérée et le Front national sur l’échiquier politique. En difficulté dans les sondages, le maire de Yerres, dans l’Essonne, a décidé de marquer les esprits en adoptant un positionnement sur l’immigration qui dépasse les positions officielles du FN, en reprenant à son compte la théorie du «grand remplacement». «En 2016, les socialistes compensent la baisse de natalité par l’invasion migratoire. Le changement de population, c’est maintenant!», a lancé le candidat ce mardi sur Twitter.

«Faire ce constat, ce n’est pas être extrême sur les questions migratoires, qui prennent une ampleur démentielle. Moi contrairement à l’extrême droite, je ne juge pas les hommes, mais le phénomène», se défend Nicolas Dupont-Aignan, auprès du Figaro. «Si nous voulons un État en capacité d’assimiler les nouveaux venus, il faut d’urgence réguler l’afflux de nouveaux migrants», avant de dérouler une démonstration chiffrée que ne renierait pas l’inventeur du concept de «grand remplacement», le théoricien d’extrême droite Renaud Camus.

«En 5 ans, la France a accueilli près d’un million d’immigrés légaux (…) le nombre de titres de séjour accordés a encore augmenté en 2016 pour atteindre 227.550. Le nombre d’immigrés légaux annuels a ainsi explosé de 32,3% par rapport à il y a 10 ans! À cette immigration légale s’ajoute l’ensemble des clandestins qui vivent sur notre territoire en bénéficiant de l’appel d’air social, tout en

Continuer la lecture de Nicolas Dupont-Aignan reprend à son compte le «grand remplacement»

Immigration : Naturalisations et titres de séjour délivrés en hause en France en 2016

La France a délivré 227 500 titres de séjour l’an dernier, en hausse de 4,6 %. Un volume « assez modeste » et dans la lignée des années précédentes, fait-on valoir au ministère de l’Intérieur, en soulignant l’impact des réfugiés sur le bilan 2016 : les titres « humanitaires » ont en effet augmenté de 41 % à 33 000 environ.

immigration-les-titres-de-sejours-delivres-en-hausse-en-france-en-2016

 

 

 

 

 

 

Quelque 70 300 titres « étudiants » ont été délivrés, un chiffre quasi stable qui place la France au troisième rang des destinations universitaires dans le monde et « au premier rang hors pays anglophones ».Dans le sillage de la « circulaire Valls » de novembre 2012, l’« admission exceptionnelle au séjour » s’est stabilisée l’an dernier, à 29 000 titres (-0,9 %).

Après la résorption du « stock » en 2013 et 2014, les régularisations se font pour des motifs économiques (6 000 titres) mais surtout familiaux (23 000).

Le sujet est sensible, à l’approche de la présidentielle : la droite et l’extrême droite accusent le gouvernement de laxisme sur les reconduites à la frontière. Le ministère de l’Intérieur met en avant l’indicateur jugé « le plus représentatif » : les retours forcés, hors Union européenne, qui s’élevaient l’an dernier à 6 200 personnes (-2,3 %) — vers l’Albanie, l’Algérie, le Maroc et la Tunisie principalement.

Plus largement, le total des éloignements d’étrangers en situation irrégulière a reculé de 16,3 %, à 13 000 environ.« Cela ne traduit pas un relâchement, mais s’inscrit dans un contexte de rétablissement des contrôles aux frontières », qui s’est traduit par « 45 000 non-admissions de plus », fait-on valoir à l’Intérieur.

« Des éloignements, y compris difficiles, vers le Soudan ou l’Irak, ont eu lieu » (après vérification que la personne ne risquait pas de persécutions), a-t-on indiqué.

Naturalisations en hausse de 2,5 %

Continuer la lecture de Immigration : Naturalisations et titres de séjour délivrés en hause en France en 2016

Immigration : les réfugiés « Merkel » arrivent à Paris

Chaque jour, entre 50 et 100 migrants déboutés du droit d’asile en Allemagne entreraient en France. À Paris, les centres d’accueil sont saturés.

Des migrants arrivent quotidiennement en provenance d’Allemagne. (Christophe Ena/AP/SIPA)

C’est le nouveau casse-tête du gouvernement. Combien de migrants, déboutés en 2016 de leur demande d’asile en Allemagne vont tenter leur chance en France? Selon nos informations, depuis le début de l’année, la préfecture de police estimerait qu’ils sont entre 50 et 100 à arriver chaque jour dans la capitale, leurs conditions de séjour outre-Rhin étant de plus en plus difficiles.

Thomas de Maizière, le ministre allemand de l’Intérieur, a décidé de renvoyer à Athènes les migrants entrés dans l’espace Schengen par la Grèce. Cette procédure avait été suspendue en 2011. Mais depuis le 19 décembre et l’attentat de Berlin, la police fédérale a intensifié les expulsions de sans-papiers, déboutés du droit d’asile compris…

En 2016, Berlin a enregistré quelque 280.000 nouvelles demandes d’asile sur un total de 745.545 en cours de traitement, parmi lesquelles 162.510 ont été déposées par des Syriens et 127.892 par des Afghans… Or si les premiers obtiennent un titre de protection dans près de 100% des cas – lorsqu’ils réussissent à prouver leur identité –, ce n’est pas le cas des seconds. L’Allemagne refuse une demande afghane sur deux. Et la plupart de ces derniers atterrissent donc à Paris.

Le centre de la porte de la Chapelle déjà saturé

Immigration : quand François Fillon fait un copier-coller du discours de Marine Le Pen.

Rappel: François Fillon a fait entrer en 5 ans 1,5 millions d’immigrés légaux ( il a fait plus que Lionel Jospin). Il a augmenté le nombre de naturalisation et a passé un accord avec l’Algérie dont le résultat a été un accroissement des visas en faveur des algériens….

Immigration, terrorisme, sécurité : Bruxelles veut lever directement de nouveaux impôts

Günther Oettinger, qui est depuis le début de l’année commissaire au budget de l’UE, a des plans ambitieux : Il veut « modifier de fond en comble » le financement de l’Union européenne. Le moment choisi est maintenant « idéal », a déclaré Oettinger mardi soir au Parlement européen, et il a ajouté : « Nous avons besoin de nouvelles ressources. » De fortes dépenses supplémentaires inattendues justifient son initiative.

La crise des réfugiés engloutit des milliards, par exemple pour la Turquie ou pour l’Afrique. Le terrorisme et les guerres à proximité immédiate de l’UE gonflent les coûts de la sécurité intérieure et extérieure. Selon Oettinger, on ne pourra relever les défis que si l’UE a ses propres sources de financement. Il va déposer prochainement un projet de loi. […]

(Traduction Fdesouche) Continuer la lecture de Immigration, terrorisme, sécurité : Bruxelles veut lever directement de nouveaux impôts

La Courneuve (93) : le couple de septuagénaires était passeur de clandestins

Pour les enquêteurs, l’affaire illustre l’«ubérisation» du trafic d’êtres humains en Europe. Chaque samedi, un couple de septuagénaires portugais (elle 71 ans, lui 76, aidés par le fils de ce dernier) organisait une petite excursion en région parisienne. Mille sept cents kilomètres en minibus et retour dans la foulée..

Le but n’était visiblement pas de visiter la capitale. Le minibus filait vers le nord. Terminus, La Courneuve (Seine-Saint-Denis), où chaque samedi après-midi, le chauffeur prenait en charge des membres de la communauté indo-pakistanaise qui s’étaient échangé le tuyau. Ces étrangers en situation irrégulière allaient tenter leur chance dans la péninsule ibérique, en Espagne ou au Portugal, où ils étaient souvent employés comme plongeurs dans la restauration. Continuer la lecture de La Courneuve (93) : le couple de septuagénaires était passeur de clandestins

Grand Remplacement et islam : le sondage choc qui secoue la Belgique

Tabou. Une enquête sociologique menée en Belgique ne laisse plus de place au doute : 77% des sondés “ne se sentent plus chez eux comme avant”.

C’est une enquête sociologique qui secoue la classe politico-médiatique belge depuis plusieurs jours. Les deux médias belges Le Soir et la RTBF ont réalisé, vingt ans après, l’enquête d’opinion nommée Noir Jaune Blues. Ce que les journalistes et les politiques belges n’avaient pas prévu, en revanche, ce sont les résultats… pour le moins sans appel. Dans un pays secoué par des troubles essentiellement issus de l’immigration et de l’islamisme qui envahit, chaque jour un peu plus, le pays (cf Molenbeek, base arrière belge des djihadistes qui ont commis des attentats dans notre pays), les citoyens ont décidé de dire la vérité.

Ainsi, selon cette enquête, 77% des sondés affirment que “oui, ils ne se sentent plus chez eux comme avant”. De plus, toujours selon l’enquête, plus d’un citoyen belge sur deux estime que “même après plusieurs générations, les descendants d’un immigré ne seront jamais vraiment belges”.

D’autres données sont sans appel : 67% des sondés estiment “qu’il y a trop d’immigrés dans notre société” et 66% estiment qu’ils sont “de plus en plus envahis”. Pour 60% des belges interrogés, “la présence d’une communauté musulmane en Belgique est plutôt une menace pour l’identité du pays”. 74% estiment également que l’islam n’est pas une religion tolérante.

Des réactions politiques belges surprenantes Continuer la lecture de Grand Remplacement et islam : le sondage choc qui secoue la Belgique

Marine Le Pen: Nous proposons un délai de carence pour tous les étrangers qui viennent travailler dans le pays

Vous aviez annoncé votre entrée officielle en campagne pour le mois de février. Mais vous êtes déjà de plain-pied dedans. Pourquoi avez-vous accéléré le rythme ? A cause de la victoire de François Fillon et de la primaire de la gauche ?


Marine Le Pen.
Je ne me détermine pas par rapport aux événements extérieurs. Je sens qu’il est temps d’entrer en campagne. Et puis j’ai envie d’y aller, j’étais impatiente. Aujourd’hui, nous sommes au début de l’année, c’est le bon moment pour démarrer. Même si le lancement officiel reste effectivement programmé pour février, avec mon projet présidentiel que je rendrai public.

C’est donc que ça vous démangeait ?
J’avais des fourmis dans les pattes, je grattais le sol du sabot. Depuis un an, je suis un peu en retrait pour préparer cette campagne, mais aussi le quinquennat. C’est un gros travail de fond qui nécessite du recul, énormément de rencontres. Mais je suis une femme active, j’aime l’action, et donc cette action me manquait. D’autant que cette campagne s’annonce comme une grande et belle bataille avec une importance particulière pour le pays.

Vous concentrez toutes vos attaques sur François Fillon. Pourquoi parler autant de lui au lieu d’insister sur vos propres propositions ?
Lorsque nous connaîtrons le candidat socialiste, nous aurons tout le loisir d’exprimer les désaccords que nous avons avec son programme. Mais, en l’état, nous avons deux candidats : M. Macron, dont personne ne sait quel est le projet — c’est donc assez difficile d’émettre une critique contre un projet qui n’existe pas — et M. Fillon. Après son élection à la primaire de la droite, son programme est apparu dans toute sa brutalité. En cela, le projet de François Fillon est presque symbolique du choix que les Français auront à faire.

C’est-à-dire ?
La question, aujourd’hui, c’est de savoir si on se soumet à l’Union européenne, à l’austérité, à l’effondrement du système de protection sociale, à une politique déflationniste telle qu’elle est exigée par l’Europe. Ou est-ce qu’on fait le choix, qui est le mien, de la souveraineté, de l’adaptation des réformes politiques aux besoins de l’économie, en rompant totalement avec cette politique d’austérité que nous considérons profondément dévastatrice.

François Fillon affirme que son programme radical permettra de sauver notre système de santé. Que proposez-vous pour assurer l’avenir de la Sécu ?
Avec Fillon, le système de santé mourra soigné. Moi, je veux qu’il vive ! Nous prenons en charge un nombre considérable de personnes qui, à mon sens, n’ont pas vocation à bénéficier de ce système de solidarité nationale. C’est la raison pour laquelle nous plaidons pour la suppression de l’aide médicale de l’Etat. C’est aussi pour cela que nous proposons un délai de carence pour tous les étrangers qui viennent travailler dans le pays. Ils devront cotiser quelques années avant de pouvoir accéder aux bénéfices de la protection sociale et de la solidarité nationale dans son ensemble. J’y inclus d’ailleurs l’école gratuite.

Il faut aussi engager un bras de fer avec les laboratoires pharmaceutiques

Vous revenez sur le tiers payant généralisé ?
Je suis plutôt opposée au tiers payant généralisé. On fait peser sur les médecins une gestion administrative considérable, et cela engendre un coût. Mais je ne veux pas créer de la perturbation sur la perturbation. Il sera assez facile de dresser le bilan de cette réforme. Et si ce bilan est négatif, et je pense qu’il le sera, de revenir dessus.

Quelles sont vos autres pistes d’économies pour la Sécu ? Continuer la lecture de Marine Le Pen: Nous proposons un délai de carence pour tous les étrangers qui viennent travailler dans le pays

Pour le FN, les SDF sont « victimes de la politique migratoire irresponsable du gouvernement »

Le Front National a estimé vendredi que les sans-abri était victimes de la politique migratoire du gouvernement.

Et que pour venir en aide aux sans-abri, « la première des choses à faire est de cesser de saturer l’hébergement d’urgence par une immigration de plus en plus massive ».

« Malgré le déni gouvernemental, il est très difficile de ne pas établir un lien entre (la) difficulté à loger les SDF et l’afflux massif de migrants dans notre pays, dont le logement est souvent pris en charge prioritairement par les pouvoirs publics« , soutient le FN dans un communiqué.

« A ce titre, le devoir du gouvernement français est de mettre un coup d’arrêt à la politique d’accueil des migrants« , poursuit-il. Continuer la lecture de Pour le FN, les SDF sont « victimes de la politique migratoire irresponsable du gouvernement »

Evolution du taux d’octroi de prénoms musulmans de 1996 à 2016

Chaque début d’année, l’INSEE publie les chiffres de l’Etat Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en France depuis 1900. (https://www.insee.fr/fr/statistiques/2540004#consulter)

L’étude qui suit présente la popularité spécifique des prénoms musulmans comparée aux autres prénoms aux niveaux national et départemental.

lire la suite de  l’Etude détaillée sur Fdsouche


Depuis 1996, le taux de prénoms musulmans observe une croissance impressionnante, aussi bien par son importance que par sa régularité avec 0,65 points chaque année.

Stupéfiant… et  tous les prénoms musulmans n’ont pas été pris en compte…. hum,hum

1996

2016

Italie : à Vintimille, les bénévoles viennent en aide aux centaines de migrants massés à la frontière française

Des centaines de migrants continuent même en hiver d’arriver en Italie via la Méditerranée et les embarcations de fortunes. Des personnes en transit qui se retrouvent bloquées à Vintimille, dernière ville italienne avant la France. Des bénévoles français viennent leur apporter leur aide.

Maroc : assaut de 1100 clandestins subsahariens à la clôture de Ceuta, plusieurs dizaines de policiers espagnols et marocains blessés

Un groupe de 1100 personnes originaires d’Afrique subsaharienne qui voulaient gagner l’Europe, s’est précipité sur la clôture haute de six mètres, vers 4H00 locales (0300 GMT), d’une manière «extrêmement violente et organisée», a indiqué la préfecture de Ceuta. Cinq policiers espagnols et 50 membres des forces de sécurité marocaines ont été blessés, dont un a perdu un oeil.

Aucun d’entre eux n’a réussi à passer de l’autre côté, sauf deux Continuer la lecture de Maroc : assaut de 1100 clandestins subsahariens à la clôture de Ceuta, plusieurs dizaines de policiers espagnols et marocains blessés

Gérard-François Dumont (spécialiste de l’immigration):« La France n’a pas besoin de migrants compte tenu de sa situation économique »

Gérard-François Dumont, géographe, professeur à la Sorbonne, et spécialiste de la démographie et de l’immigration, était le 30 janvier 2016 l’invité de Bénédicte Le Chatelier dans « 24 heures en questions » sur LCI.

(à 2min40 : « La France n’a pas besoin d’immigrants compte tenu de sa situation économique »)

Bénédicte le Chatelier : « C’est un thème qui fait peur à tout le monde, on ne va pas se le cacher, puisque «Migrant», dans l’esprit d’un certain nombre de personnes, égale risque pour ma sécurité, on commence à avoir peur de l’autre, «Il vient pour me demander de l’aide, et du coup il va me prendre quelque chose». C’est un thème qui va s’installer dans la campagne présidentielle ? »

Gérard François Dumont : « Il s’installe surtout à mon sens parce que cette immigration n’est pas régulée. Je pense que les opinions
publiques comprennent très bien qu’il peut y avoir des flux migratoires et qu’il y a des personnes qui méritent l’asile bien entendu, mais ce qui s’est passé ces dernières années depuis 2011, c’est une immigration totalement non régulée puisqu’on n’a pas su qui rentrait sur le territoire. Or, malheureusement, on a appris depuis que parmi ces personnes dont on n’avait pas noté l’identité à l’entrée, certains se sont révélés des terroristes. C’est évidemment une minorité parmi tous ces migrants, mais ça représente symboliquement quelque chose de grave, parce que ça signifie bien que le contrôle à l’entrée n’est pas fait. »

Bénédicte le Chatelier : « Dans tout phénomène, il y a une montée, un pic, et une stabilisation, voire une décrue. On en est où dans cette crise des migrants ? » Continuer la lecture de Gérard-François Dumont (spécialiste de l’immigration):« La France n’a pas besoin de migrants compte tenu de sa situation économique »

Pour le Mélenchoniste Maurice Ulrich le refus de l’immigration c’est le germe du totalitarisme

Maurice Ulrich est journaliste à l’Humanité, il soutient Mélenchon. En matière de totalitarisme il s’y connaissent les cocos…

LR de Fillon fissuré sur la question du terrorisme et l’immigration.

Il ne sont pas encore au pouvoir et c’est déjà le bordel… à noter que Fillon s’est entouré essentiellement de juppéiste. Son porte parole, Benoit Apparu, était celui de juppé. C’est benoit Apparu qui veut que nos impôts permettre de financer les mosquées….

Pour le porte-parole de Fillon, il n’y a pas de liens entre immigration et terrorisme (Màj: D.Rachline (FN) lui répond)

Quand François Fillon promettait à Alger d’augmenter les visas pour les Algériens

François Fillon et son homologue le Premier ministre algérien Belkhadem, 22 juillet 2008

François Fillon et son homologue le Premier ministre algérien Belkhadem, 22 juillet 2008

Lu dans Le Nouvel Observateur du 22 juin 2008 « En visite en Algérie, Fillon signe un accord sans précédent »  :

« Abdelaziz Belkhadem (Premier ministre algérien), qui n’a pas évoqué le dossier pour l’heure, a plaidé pour « une plus grande fluidité dans la circulation des personnes entre les deux pays », une référence à la question des visas, qui nourrit la frustration des Algériens.
Ces derniers, confrontés à de grandes difficultés pour obtenir un visa à destination de la France, dénoncent une politique de quotas qui ne dit pas son nom.
« Nous avons beaucoup, beaucoup ouvert notre pays. Nous sommes dans une perspective d’augmentation de l’accueil des Algériens en France », a assuré François Fillon, précisant que la France avait octroyé 126.000 visas en 2006 contre 50.000 en 1995. »

Lu dans Agence France Presse dépêche du 21/6/2008 :

« AFP— Le chef du gouvernement algérien, Abdelaziz Belkhadem [islamiste notoire], a interpellé samedi à Alger son homologue français François Fillon, en visite à Alger, sur « la nécessité d’une plus grande fluidité dans la circulation des personnes entre les deux pays« .(…)   La France, régulièrement critiquée par l’Algérie au sujet de la circulation des personnes, fait valoir la progression du nombre de visas, désormais octroyés au rythme d’environ 170.000 par an, contre 57.000 en 1997″ [sous Lionel Jospin!]

Le 7 juillet 2011 – Invité dans l’émission Bourdin&Co sur Continuer la lecture de Quand François Fillon promettait à Alger d’augmenter les visas pour les Algériens

Marine Le Pen prône la fin de la scolarisation gratuite « des clandestins » (Màj: V.Debord de LR choquée)

Contrairement à ce que dit le journal Le Monde Marine Le pen ne propose pas la fin de la scolarité gratuite pour les étrangers, mais la fin de la scolarisation gratuite pour les clandestins.
Ce sont deux notions différentes.

Tous les étrangers ne sont pas clandestins. Le Monde est encore une fois surpris en flagrant délit de mensonge et de propagande

Article de RTL plus juste et objectif

Marine Le Pen siffle « la fin de la récréation ». La présidente du Front national prône en effet la fin de la gratuité de l’éducation des « les clandestins » se trouvant en situation irrégulière.

Pour justifier sa position, la députée européenne évoque « la solidarité nationale », qui « doit s’exprimer à l’égard des Français ».

« Si vous venez dans notre pays, ne vous attendez pas à ce que vous soyez pris en charge, à être soignés, que vos enfants soient éduqués gratuitement, maintenant c’est terminé », a-t-elle déclaré jeudi 8 décembre, lors d’un de ses petits-déjeuners.

Et de poursuivre : « Sans compter les dispositifs qui permettent à des gens de toucher des minimums vieillesse avec le seul critère d’arriver en France, d’avoir 65 ans, sans avoir jamais ni travaillé ni cotisé en France, et on arrive à délivrer, je sais plus, 750 euros par personne, 1.500 euros pour un couple » alors qu’il y a, selon elle, « en bas de chez vous, des agriculteurs qui vivent avec 300 euros ou 400 euros par mois de retraite