Archives par mot-clé : immigration

Les dernières statistiques prouvent-elles le Grand Remplacement ?

Les bien-pensants nient avec véhémence que les immigrés venus d’autres continents remplacent progressivement les « autochtones » européens (j’utilise ce terme avec précaution, alors qu’il est employé sans aucune restriction pour les « progressistes « dès qu’il s’agit d’anciennes colonies). Le « Grand Remplacement » ne serait qu’un fantasme de la fachosphère, vaste conglomérat d’individus dont les avis sont immédiatement rejetés avec indignation par les partisans du « camp du bien », quelles que soient les preuves apportées.

Pourtant, les chiffres sont têtus (et ne mentent pas) et même Libération, chantre de la pensée correcte, est obligé de les admettre en relayant une étude d’Eurostat, office statistique de l’Union européenne. Depuis deux ans, le nombre de décès égale celui des naissances dans l’Union européenne (autour de 5,1 millions). Par contre, 2 millions d’immigrés extra-européens sont venus s’installer dans notre continent en 2015, et 1,5 en 2016. Trois bébés pour un migrant !

Et encore, ces chiffres officiels sous-estiment peut-être la réalité, du moins pour la France. Il n’y aurait chez nous, selon cette étude, que 65.900 arrivées alors que l’INSEE certifie qu’elles seraient 220.000, en y incluant les clandestins et les originaires de l’Union européenne.

Les bien-pensants, pour nous rassurer, mettent en avant que 35 % Continuer la lecture de Les dernières statistiques prouvent-elles le Grand Remplacement ?

Démographie : la population de l’UE augmente de 1,5 million d’habitants « grâce à l’immigration »

Avec une croissance naturelle en berne en 2016, une étude d’Eurostat, publiée le 10 juillet, montre que la population de l’Union européenne a augmenté seulement du fait de l’arrivée d’immigrés.

Sur le Vieux Continent, la croissance naturelle est à la peine. Selon une étude d’Eurostat, pour la première fois en 2015, le nombre de décès a été supérieur au nombre de naissances dans l’Union européenne (ratio qui sert à calculer la croissance naturelle). Les 27 pays membres ont connu 5,2 millions de décès pour 5,1 millions de nouveaux-nés. Et l’année dernière, la dynamique démographique est encore restée morose. Le nombre de morts a légèrement diminué pour atteindre 5,1 millions… Soit équivalent au nombre de naissances. En 2016, l’Europe est à nouveau en situation d’équilibre, sa population s’est tout juste renouvelée.

Pour autant, en 2015, malgré une croissance naturelle négative, l’Europe a gagné près de 2 millions d’habitants. Et en 2016, ce sont 1,5 million de nouveaux européens qui sont arrivés sur le continent. De 510,3 millions de personnes, la population est passée à 511,8 millions. Avec une croissance naturelle nulle, cette hausse n’a donc qu’une seule source : l’immigration.

Ce chiffre de 1,5 million de personnes correspond à des immigrés Continuer la lecture de Démographie : la population de l’UE augmente de 1,5 million d’habitants « grâce à l’immigration »

Viktor Orbán : « La question des décennies à venir : l’Europe appartiendra-t-elle encore aux Européens ? »

« Il y a vingt-sept ans, nous pensions que notre avenir est l’Europe », a déclaréle Premier Ministre hongrois Viktor Orbán à la 28ième édition de l’Université d’été organisée à Tusnádfürdő / Băile Tușnad (Pays Sicule, Roumanie). « Actuellement, nous sommes l’avenir de l’Europe. »

Il a aussi ajouté qu’un pays fort ne peut pas se permettre un déclin démographique. Les seuls pays pérennes sont ceux capables de se maintenir biologiquement à la surface. Pour que la Hongrie y parvienne, dit-il, le taux de fécondité devra atteindre 2.1 enfants par famille.

Un état fort requiert aussi une bonne sécurité, ce qui inclut la protection de ses frontières et la lutte contre le terrorisme, mais aussi le maintien d’une conscience forte de son identité culturelle. Contrastant avec ces principes, « la situation [en Europe], déclara-t-il, permet aujourd’hui des constatations simples. »

L’immigration n’apportera aucune solution aux problèmes économiques de l’heure. Essayer de remédier à des déficits de main d’œuvre en important des migrants, a affirmé le premier ministre hongrois, c’est comme, pour un naufragé, de boire de l’eau de mer. « C’est aussi de l’eau, mais le problème ne fera que s’aggraver. »

Arrivé à ce point, il a adopté un ton très franc pour aborder les défis de l’intégration d’un grand nombre d’immigrés musulmans à une culture judéo-chrétienne, citant en exemple les différences séparant les deux cultures dans leur idée de l’égalité hommes-femmes.

« Nous ne pourrons jamais être solidaires d’idéaux, de nations et de groupes ethniques qui se proposent de modifier la culture européenne … Nous ne pouvons pas être solidaires de groupes et d’idéaux opposés à l’existence et à la culture européennes, car le résultat final serait l’effondrement », a déclaré Orbán.

« La question des décennies qui viennent est de savoir si l’Europe va continuer à appartenir aux Européens. Si la Hongrie va rester le pays des Hongrois. Si l’Allemagne va rester le pays des Allemands, si la France va rester le pays des Français, si l’Italie va rester le pays des Italiens, » a déclaré le premier ministre Orbán, ajoutant que la bataille en cours l’oppose à « une alliance formée à Bruxelles contre la volonté des nations … constituée de bureaucrates européens et de l’empire de George Soros. »

La protection des frontières de l’Europe, dit V. Orbán, a coûté à la Continuer la lecture de Viktor Orbán : « La question des décennies à venir : l’Europe appartiendra-t-elle encore aux Européens ? »

Un vaste réseau de fraude aux prestations sociales démantelé

Après un an d’enquête, le comité départemental anti-fraudes a stoppé un réseau de fraudes aux prestations sociales, près de Valenciennes. Près de 700 personnes ont profité des failles du statut d’autoentrepreneur pour profiter des aides.

Une vaste fraude aux prestations sociales de personnes étrangères profitant d’une faille dans le statut d’auto-entrepreneur dans les Hauts-de-France a été stoppée, après un an d’enquête, selon la préfecture du Nord. Le montant de cette fraude atteignait environ un million d’euros par mois pour la région, dont 500.000 euros uniquement autour de Denain, près de Valenciennes, où résidaient plus de la moitié des 1200 fraudeurs présumés, a indiqué le sous-préfet de Valenciennes, Thierry Devimeux, confirmant une première information de la Voix du Nord. Mais il ignore quand elle a été mise en place.

Plusieurs maires avaient alerté la préfecture du Nord après avoir remarqué que de nombreuses personnes étrangères, essentiellement de la communauté rom mais aussi des Espagnols, Italiens et Anglais, s’étaient installées autour de Denain, l’une des communes les plus pauvres de France, sous statut d’auto-entrepreneur. «La proportion d’auto-entrepreneur y était quatre fois supérieure à la moyenne du département!», s’exclame Thierry Devimeux.

Des titres de séjour également saisi Continuer la lecture de Un vaste réseau de fraude aux prestations sociales démantelé

« Les enquêtes depuis 30 ans montrent que le ressort principal du vote FN est la question de l’immigration »

Tout est dit:

Mayotte, un département français submergé par l’immigration clandestine

Alors que le premier ministre Édouard Philippe a présenté mercredi un plan pour faire face aux migrations, zoom sur la situation à Mayotte, où 40% de la population est étrangère.

Mayotte, 101e département français depuis mars 2011, est littéralement submergé par l’immigration clandestine. Une situation qui passe sous les radars, puisque cette immigration n’est pas prise en compte dans le décompte national, pointe Mayotte 1ère.

Les chiffres de l’Insee sont éloquents. En 2015, 41% des adultes étaient de nationalité étrangère sur cette petite île française de 230.000 habitants, située à l’ouest de Madagascar. Un record absolu qui place Mayotte devant la Guyane. Cette proportion est particulièrement importante parmi les 25-34 ans, où les étrangers Continuer la lecture de Mayotte, un département français submergé par l’immigration clandestine

Le Danemark va investir en Afrique dans le contrôle des naissances pour « limiter les migrations » vers l’Europe

Les danois ont tout compris: ils refusent l’euro, refusent schengen, n’acceptent pas d’immigrés et aident à désamorcer la bombe démographique…

Vive le royaume du Danemark et merde à la république française


Le Danemark, comme beaucoup d’autres pays, essaie de combler l’écart de financement dans la planification familiale mondiale alors que les États-Unis se détournent de cet effort. Mais les Danois ont avoué que leurs motivations n’étaient pas entièrement altruistes.

S’exprimant mardi à Londres, le ministre danois de la Coopération au développement, Ulla Tørnæs, a annoncé un engagement de 91 millions de couronnes (15 millions de dollars) pour la souscription de contraceptifs en Afrique.

« Pour limiter la pression migratoire sur l’Europe, une partie de la solution est de réduire la croissance très élevée de la population dans de nombreux pays africains ». Tørnæs dans un communiqué de presse concernant l’événement. Tørnæs a ajouté que la réduction de la croissance de la population africaine est importante pour la politique étrangère et la sécurité danoise.

Le Danemark, petit pays homogène généralement reconnu pour ses valeurs sociales-démocrates et son Etat-providence fort, a estimé comme les autres pays européens considèrent que l’immigration devient une question politique centrale.

Le parti du peuple danois, une formation populiste anti-immigration, a connu une croissance rapide au cours des dernières années, devenant ainsi le deuxième plus grand parti politique danois lors des élections de 2015.

À la fin de juin, les social-démocrates, le parti le plus traditionnellement libéral du Danemark, ont proposé que les migrants et les réfugiés qui viennent en Europe soient renvoyés en Afrique.

Le Danemark a été un partenaire cohérent sur la planification familiale, et Tørnæs elle-même a défendu cette question. Le Continuer la lecture de Le Danemark va investir en Afrique dans le contrôle des naissances pour « limiter les migrations » vers l’Europe

Ipsos: progression du vote FN dans les zones soumises à une forte pression migratoire

77% des ouvriers considèrent qu' »il y a trop d’étrangers »


 

Une poussée significative du vote FN dans les territoires confrontés à une forte pression migratoire.

A l’occasion de la montée en puissance de la crise des migrants depuis 2015, différentes portions du territoire national ont été soumises à une très forte pression migratoire ces derniers mois ou années. On peut dès lors s’interroger sur l’impact électoral et plus précisément sur l’évolution du niveau du vote FN (dont on a vu que l’électorat était extrêmement sensible à cette thématique) que cette situation particulière a engendré localement.

L’est du département des Alpes-Maritimes, à la frontière italienne est de ce point de vue un cas emblématique. De nombreux migrants arrivés sur les côtes du sud de l’Italie remontent toute la péninsule et se concentrent à Vintimille avant d’essayer de passer en France pour gagner ensuite la Grande-Bretagne ou les pays d’Europe du Nord. Les contrôles à la frontière ont été considérablement renforcés mais des migrants tentent quotidiennement de passer soit en prenant le train soit même en empruntant des sentiers de montagne. La situation n’est certes pas comparable à celle qui a prévalu à Calais mais le climat a incontestablement changé et la question de la maîtrise des flux migratoires est désormais beaucoup plus présente dans les esprits localement ce qui s’est traduit dans les urnes.

Alors qu’à l’échelle de l’ensemble du département des Alpes-Maritimes, Marine Le Pen voyait son score s’éroder de 2,1 points entre 2012 et 2017, dans la plupart des communes concernées, la hausse était sensible (de 7 à 12 points).

Comme on peut le voir sur le tableau ci-dessus, cette poussée s’est opérée à la fois dans les communes frontalières (Menton et Castellar) mais également dans des communes situées en retrait. Face au renforcement du dispositif policier à Menton et sur la côte, les migrants et les passeurs utilisent également des itinéraires de montagne plus détournés passant par la vallée de la Roya. Dans plusieurs des communes de cette vallée, la hausse du vote frontiste a également été significative comme à Fontan (37%, +10,3 points), Tende (30,3%, + 7,6 points) ou Sospel située à la frontière (34,2%, + 7,4 points).

A l’autre extrémité du territoire national, Calais est le point d’aboutissement de nombreuses routes migratoires et le point de passage obligé pour la Grande-Bretagne. De par ce statut Continuer la lecture de Ipsos: progression du vote FN dans les zones soumises à une forte pression migratoire

« Pour les Japonais, l’immigration est un facteur de déstabilisation venant perturber une fine mécanique sociale »

De retour d’un séjour de recherche à l’Université de Tokyo, l’universitaire Johan Rochel fait un parallèle entre les politiques japonaises et suisses d’immigration

Mes premières semaines dans la mégapole ont renforcé l’impression de vivre dans une société qui se voit elle-même comme largement homogène, très loin d’un pays d’immigration. L’écriture et la langue jouent à merveille un rôle de barrière «naturelle» distinguant ceux qui peuvent prétendre faire partie de la communauté et les «autres». A n’en pas douter, nous étions des «Autres».

Le migrant «autre», même celui qui arrive pourtant avec de bonnes intentions, sera à son corps défendant un facteur d’instabilité. Il se comportera de manière étrange et imprévisible et peinera à «s’intégrer» (à s’assimiler selon une terminologie plus honnête). La prévisibilité des relations humaines s’en trouvera mise en danger. Parce qu’elle crée la rencontre d’individus différents, l’immigration vient perturber une fine mécanique sociale.

Dans le sondage World Value Survey 2015, 36,3% des Japonais Continuer la lecture de « Pour les Japonais, l’immigration est un facteur de déstabilisation venant perturber une fine mécanique sociale »

« La faillite de l’UE à contrôler ses frontières a enclenché une pompe aspirante envers les populations africaines »

CHRONIQUE – La faillite de l’Union européenne à contrôler ses frontières a enclenché une gigantesque pompe aspirante envers les populations africaines.

Les Barbaresques sont de retour en Méditerranée. Leur business model a changé. Il ne s’agit plus de courser les navires européens afin de vendre leurs passagers comme esclaves sur les marchés du Maghreb ou d’extorquer des rançons. Leur trafic est devenu plus étendu, plus lucratif, moins périlleux. Il s’agit de racketter les jeunes Noirs d’Afrique qui veulent rejoindre l’«eldorado» des États providence de l’Europe du Nord, sans passer par le cheminement légal du visa d’entrée et du billet d’avion.

Le voyage est éprouvant, dangereux, cher. Éprouvant, car il faut traverser les vastes déserts du Sahel, entassés à cinquante sur un camion. Comme l’Algérie a fermé ses frontières, la route du trafic passe par le Fezzan, pour aboutir sur les côtes libyennes. Là, les candidats au voyage sont parqués comme du bétail par les trafiquants, en attendant d’embarquer sur de très longs dinghies. Ces embarcations rudimentaires menacent de verser à tout moment, tant elles sont chargées de cargaison humaine, afin d’accroître au maximum le taux de profit de l’opération. Le danger est omniprésent: 1 passager clandestin sur 200 périt noyé. Le prix du passage est élevé: autour de 4000 euros par personne.

Aujourd’hui, la très grande majorité des candidats au passage sont
des migrants économiques qui appartiennent aux classes moyennes/inférieures africaines. Les plus pauvres ne peuvent même pas rêver de réunir une telle somme. Dernièrement, il y avait beaucoup de Nigérians dans les candidats au passage. Le Nigeria est Continuer la lecture de « La faillite de l’UE à contrôler ses frontières a enclenché une pompe aspirante envers les populations africaines »

Migrants: l’Autriche prête à déployer l’armée

10 000 migrants sont entrés en Italie en un week-end… et en France on a Mélenchon et Macron qui jouent au chat et à la souris…


L’Autriche compte « très bientôt » rétablir les contrôles et déployer des soldats à sa frontière avec l’Italie si l’afflux de migrants ne ralentit pas, a annoncé le ministre autrichien de la Défense à un quotidien viennois lundi.

« Je m’attends à ce que les contrôles aux frontières et une mission d’assistance (de l’armée) soient très bientôt requis », a déclaré Hans Peter Doskozil au site internet du journal Krone. Ces mesures s’avèreront « indispensables si l’afflux (de migrants) vers l’Italie ne ralentit pas », a-t-il ajouté.

Selon le quotidien, 750 soldats « sont disponibles » et quatre véhicules blindés sont prêts à être envoyés dans la région frontalière ce week-end.

L’Autriche a rétabli les contrôles à sa frontière avec la Hongrie en 2015 et s’est dit prête à ériger des barrières à sa frontière avec l’Italie.

Plus tôt lundi, le Haut-commissariat aux réfugiés de l’ONU (HCR) a annoncé que 83.650 personnes étaient arrivées en Italie par la mer depuis le début de l’année, soit une hausse de presque 20% par rapport à la même période l’année dernière. Continuer la lecture de Migrants: l’Autriche prête à déployer l’armée

Sondage dans 10 pays européens : « l’immigration est bénéfique » pour 25% des citoyens et 57% des élites

L’Institut royal des affaires internationales, communément appelé Chatham House, a publié des recherches qui indiquent qu’il existe une énorme fracture entre les élites européennes (institutionnelles et médiatiques) et les citoyens ordinaires européens sur l’UE, l’immigration de masse et l’islam.

L’immigration modifie le modèle social suédois

Longtemps très généreux, le système de protection sociale suédois est sous pression avec l’arrivée de centaines de milliers de demandeurs d’asile.

Le pays nordique a longtemps été admiré pour son système social généreux combinant un haut niveau de taxation, de généreuses allocations sociales, un haut niveau d’éducation et une économie de marché tempérée, souligne The Economist. Mais l’arrivée de centaines de milliers d’immigrants réfugiés de Syrie, Afghanistan et d’autres contrées lointaines a mis une pression supplémentaire sur ce système.

Pour faire face à cette situation tendue, la Suède doit réformer les avantages sociaux, construire plus de maisons et augmenter le nombre de médecins et d’enseignants en dehors des grandes villes. Si ce n’est pas le cas, le pays aura du mal à absorber autant de migrants culturellement différents – et les opinions anti-immigrants peuvent devenir légion.

Les allocations attribuées aux immigrants ont été drastiquement Continuer la lecture de L’immigration modifie le modèle social suédois

Theresa May tient des propos proches de ceux de Marine Le Pen sur la sécurité, l’UE, le communautarisme, l’expulsion des étrangers

A l’approche des élections législatives anglaises, et alors que le pays est secoué par les attentats, la Première Ministre Theresa May tient des propos très proches de ceux de Marine Le Pen sur l’Union Européenne, la sécurité, le communautarisme et l’expulsion des criminels étrangers.
– FRANCE INFO, 7 juin 2017, 18h48

Voir aussi : Burqa, tribunaux islamiques, et prêches radicaux sont autorisés en Grande-Bretagne