Archives par mot-clé : insécurité

1800 infractions recensées près de la salle de shoot à Paris

Une femme enceinte a été agressée près du site, mardi. Les riverains sont excédés.

Les infractions commises près de la salle de shoot à Paris, dans le Xe arrondissement, se multiplient. Quand ce ne sont pas des agressions, comme celle, mardi dernier, d’une femme enceinte. Vers 19h30, tandis qu’elle venait de visiter son père à l’hôpital Lariboisière, voisin de la salle de shoot, elle a été attaquée par un homme armé d’un couteau, qui voulait lui voler son sac ..

Rappel : Seul le FN s’est opposé à cette salle de shoot et seul le FN en a dénoncé les conséquences

LE FN FAIT ÉCHOUER LE VOTE DE LA SUBVENTION D’UNE SALLE DE SHOOT PAR LA RÉGION ILE-DE-FRANCE CONTRÔLÉE PAR LR

13 millions d’euros par an pour les 180 « mineurs » étrangers qui sèment la terreur à Montpellier

Officiellement 180 dans l’Hérault, la sécurité publique les estime à trois cents. Dont certains sont en fait majeurs.

Vendredi 31 mars, vers 4 h, un homme s’est fait dérober son portable après avoir été abordé par un groupe de cinq jeunes gens. Une heure et demie plus tard, c’est une jeune femme qui, à son tour, a été dépouillée boulevard Victor-Hugo. Dimanche, vers 0 h 25, deux autres ont subi une tentative de vol rue de la Loge.
Puis, quelques minutes plus tard, une troisième s’est fait déposséder de son sac à l’arrêt de tramway de la Comédie. Le point commun entre ces faits ? À chaque fois, les équipages de police appelés sur les lieux ont interpellé des adolescent(es)s. Des mineurs non accompagnés (ex-mineurs étrangers isolés) dans le jargon administratif.

Des jeunes migrants dont la Direction départementale de la sécurité Continuer la lecture de 13 millions d’euros par an pour les 180 « mineurs » étrangers qui sèment la terreur à Montpellier

GUYANE : STOP À L’ABANDON !

Voir décembre 2016: MARINE LE PEN SUR ATV GUYANE: L’IMMIGRATION A UN LIEN DIRECT AVEC L’INSÉCURITÉ.


Billet de Marine Le Pen

Aujourd’hui, les Guyanais se font enfin entendre parce que leurs protestations deviennent si fortes que le gouvernement et les partis politiques ne peuvent plus faire la sourde oreille. Le mépris de la caste pour l’Outre-mer est affligeant. Le dernier exemple est bien sûr la méprise de M. Macron qui a qualifié la Guyane d’« île »… C’est pourtant en Guyane que la France trouve sa plus longue frontière terrestre, celle qui sépare notre pays du Brésil.

Pour ma part, j’ai toujours cultivé un vif intérêt pour l’Outre-mer et j’ai développé un véritable projet pour ces territoires. Je me suis rendue en Guyane en décembre dernier. J’ai échangé avec de nombreux Guyanais, dont le maire de Saint-Laurent-du-Maroni. J’ai vu les problèmes qui se posaient en Guyane et, je dois le dire, je ne suis pas étonnée qu’il y ait une révolte face à l’inaction et au mépris du gouvernement. La ministre des Outre-mer n’ose même pas se rendre sur place !

Pour ma part, j’ai proposé dès le début de la campagne un livret spécifique pour l’Outre-mer dans mon projet. C’est même le premier livret thématique que j’ai tenu à publier.

J’y développe ma vision et mes solutions pour améliorer la sécurité, Continuer la lecture de GUYANE : STOP À L’ABANDON !

Guyane : « Dans les bidonvilles, ma mère s’est fait braquer trois fois avec un flingue sur la tempe »

Loin des yeux, loin des préoccupations. Ce matin, les Guyanais se réveillaient plus motivés que jamais à poursuivre la mobilisation. Cela fait cinq jours que le plus grand département de France est bloqué à la suite du ras-le-bol général de collectifs citoyens face à l’insécurité croissante, aux problèmes liés à l’enseignement, à la santé et à l’économie de ce pays qui leur est cher. Edward, guyanais installé en métropole, a contacté les GG pour témoigner.

A Montaudran (31), «le sentiment d’insécurité est grandissant»

«Quand vous vous retrouvez en pleine nuit, chez vous, face à un cambrioleur venu vous dépouiller, vous ne voyez plus les choses de la même manière, je vous assure…» Jeune locataire de la résidence Croix du Sud (1), sortie de terre il y a peine 3 ans, aux confins du quartier Saint-Exupéry, face aux anciennes pistes d’Air France, à Toulouse, Mohamed, 31 ans, ne se fait plus d’illusions. Ce père de famille arrivé avec enthousiasme en octobre 2015, dans l’une de ces résidences flambant neuves de 5 étages, non loin du site historique de l’Aéropostale, rue Jacqueline Auriol, n’a désormais qu’une envie : décoller au plus vite. À deux pas des anciens bâtiments désaffectés de l’Aéropostale, la quinzaine de blocs d’immeubles colorés et érigés sur une vaste étendue de béton donne à ce décor des airs de no man’s land.

«Il y a eu 7 cambriolages chez mes voisins depuis ces derniers mois. L’exaspération est telle que certains dorment avec un couteau sous leur matelas. D’autres partent de chez eux en emportant leur matériel informatique pour ne pas se le faire voler. Depuis le mois d’octobre, j’ai été victime de trois tentatives de cambriolage. La dernière fois, c’était le 27 janvier. J’ai entendu du bruit sur mon balcon. Un inconnu avait les mains sur les volets, il est parti en courant.» Éric, son voisin, raconte la même mésaventure :

Continuer la lecture de A Montaudran (31), «le sentiment d’insécurité est grandissant»

Roubaix : harcelé par des squatteurs, un artiste peintre contraint de déserter son atelier

Le Grand remplacement est visiblement très avancé à Roubaix…


 

Victime de deux cambriolages en moins de deux semaines, David Bouquet n’en peut plus. L’homme, qui occupe une ancienne usine située rue de Crouy dans le centre-ville depuis plus de vingt ans, ne dort désormais plus chez lui. En cause, selon lui, une bande d’individus squattant sous ses fenêtres face à l’UFR LEA et au restaurant universitaire.

« Je ne peux plus dormir chez moi. Depuis un mois, c’est devenu un enfer. Le week-end dernier, ils sont entrés par effraction dans l’atelier. Ont littéralement défoncé une porte. Ils m’ont volé du matériel, un instrument de musique, un téléphone, une table de salon. Ils ont même uriné dans le salon. »

Ils. Ce sont, d’après l’artiste peintre, un groupe de jeunes individus qui se réunit quotidiennement dans le passage reliant la station de métro Charles-de-Gaulle à l’UFR LEA et au restaurant universitaire Crouy.

« De 11 heures à plus de minuit, c’est un véritable lieu de trafic de drogue. Ils sont là, ils traînent, ils dégradent. Ils regardent chez moi à travers les fenêtres. Ils pissent sur ma porte, c’est devenu insupportable. Au début, j’ai essayé de parler avec eux. Tout ce que j’ai reçu en retour, ce sont des menaces. Maintenant c’est fini. Quand je les croise, je ne leur réponds plus. »

Une situation qui rappelle celle vécue par la famille Godefroy dans le quartier du Pile. (relire sur Fdesouche)

D’autres riverains victimes

David Bouquet a déposé plainte cette semaine pour les deux cambriolages dont il a été victime. Une enquête a été ouverte par la police. Des relevés d’empreintes ont été effectués dans l’atelier. Mais l’artiste peintre n’est pas le seul victime d’incivilités dans le secteur. Le restaurant universitaire, situé juste en face, a lui été victime d’une tentative de cambriolage lundi soir. « Les dégradations et tentative d’intrusion sont régulières , confirme-t-on au restaurant. À chaque fois, nous déposons plainte. Ça ira mieux quand on aura déménagé. » Car L’UFR LEA et le restaurant du Crouy quitteront le secte

Lire la suite sur la voix u Nord

Poissy : la chaîne de pizzerias refuse de livrer dans les cités

Poissy : la chaîne de pizzerias refuse de livrer dans les cités
A la suite d’incidents répétés, Domino’s Pizza a décidé de ne plus se rendre dans les quartiers sensibles. Trop dangereux pour son personnel.
4044989_11-1-307592193

La consigne est affichée ostensiblement sur le comptoir de la boutique. Place Racine, avenue de la Coudraie, avenue de Beauregard… Ces lieux ne font plus partie du périmètre de livraison de Domino’s Pizza situé en plein centre-ville de Poissy. Neuf adresses très précises sont ainsi estampillées « hors livraison »*. Non pas pour des raisons de distance, mais de sécurité du personnel.

« Nous avons établi cette liste depuis l’ouverture de la pizzeria, en mars 2012, à la suite de problèmes rencontrés par nos livreurs », explique le gérant remplaçant de la franchise.

Le dernier incident en date s’est déroulé il y a quelques mois, avenue du Maréchal-Lyautey, où une personne a tenté de voler le scooter alors que le livreur livrait la pizza. Rue Aigremont, plus question de vol, mais de scooter brûlé. « Et, à la Coudraie, nous avons eu notre livreur qui ne pouvait plus sortir des immeubles et personne n’a voulu lui ouvrir », poursuit le responsable.

Si cette décision est une mesure de sécurité, pour certains habitants, elle reste intolérable. « Quand on a un commerce, on doit livrer sans discrimination, s’exclame Mohamed Ragoubi, porte-parole du collectif des habitants de la Coudraie, cité située dans les hauts de Poissy. Les habitants Continuer la lecture de Poissy : la chaîne de pizzerias refuse de livrer dans les cités

Zemmour et Domenach comparent la violence et l’immigration en France et au Japon

Addendum : article cité par Zemmour

Au Japon le taux de meurtres et d’homicides n’a jamais été aussi bas

Déjà connu pour avoir un des taux de criminalité les plus bas au monde, le Japon bat un record pour 2013 avec un taux de meurtres et d’homicides au plus bas depuis la Seconde guerre mondiale

lire la suite sur la Croix

——-

Nicolas Domenach ne donne aucun chiffre. Il se contente de dire « j’ai appelé des spécialistes ».
La société japonaise est réputée pour sa non violence. Zemmour a raison. Il néglige cependant le mode de vie et l’organisation sociale du Japon qui favorisent une homogénéité des mœurs et des comportements.
Selon les chiffres de United Nation office on drugs and crimes :
vols avec violence en 2011: – France: 120 966 (191,6 pour 100 000 p) – Japon: 3 673 (taux:2,9)

Sur l’immigration ce que dit Domenach est encore une fois stupide. Même si l’immigration a augmenté au Japon depuis la fin des années 8O, le phénomène reste marginal par rapport aux autres pays développés comme le souligne la revue Hommes et migrations :
« Avec moins de 2% de migrants dans l’ensemble de la population, l’immigration pourrait être considérée comme un enjeu marginal. »
http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/7028-le-japon-pays-d-immigration

Ajoutons qu’il est quasi impossible pour un immigré d’être naturalisé japonais.

Zemmour : en matière de délinquance, notre État fait illusion (màj le CRAN saisit le CSA)

Addendum : 10 Mai 2014

Zemmour persiste et signe concernant sa chronique diffusée par RTL mardi et qui a fait polémique. Il insiste sur le fait que « les sociétés hétérogènes sont violentes » parce que l’ »on réintègre la guerre à l’intérieur ».

Le Conseil représentatif des associations Noires (CRAN) saisit le CSA et demande à RTL de congédier Eric Zemmour , après une chronique jugée discriminatoire.

Lors de sa chronique du 6 mai sur RTL , Eric Zemmour a affirmé: « Seules les sociétés homogènes comme le Japon, ayant refusé de longue date l’immigration de masse, et protégées par des barrières naturelles (…) échappent à cette violence de la rue.

Le CRAN a immédiatement saisit le CSA.

«J’invite RTL à mesurer la gravité des propos de Zemmour qui, en faisant ainsi l’éloge des sociétés prétendument «homogènes», appelle implicitement à une politique de purification ethnique », a déclaré Louis-Georges Tin président du CRAN.

A noter que, selon nos constatations, ce jour là, Laurent Bazin n’a pas remercié Eric Zemmour à la fin de la chronique, mais un simple jingle a conclu le papier du chroniqueur.

Morandini


En matière de délinquance, notre État fait… par rtl-fr

Cet été, des «patrouilleurs» protégeront les touristes chinois en France

En ce qui concerne les français ils ne doivent compter que sur eux même. L’État a totalement renoncé à les protéger.  La mise en place de ce genre de dispositif prouve que l’insécurité est grandissante dans notre pays, et que contrairement à ce que dit la caste politico-médiatique, ce n’est un sentiment d’insécurité.

——

Un vaste plan de sécurité va être mis en place dans les lieux touristiques les plus fréquentés, notamment pour prévenir les vols et les agressions qui visent particulièrement la clientèle asiatique. Un enjeu de taille pour la France.

Chouchouter les touristes de l’empire du Milieu. Cet été, des policiers chinois seront présents dans les sites touristiques les plus fréquentés de l’Hexagone. C’est la nouveauté d’un plan plus vaste, lancé comme tous les ans au début de l’été pour la sécurité des visiteurs étrangers. Ces «patrouilleurs» chinois effectueront des rondes afin «de faire de la prévention» auprès de leurs compatriotes face au danger des pickpockets. Un enjeu de taille car les touristes chinois sont, chaque année, de plus en plus nombreux à visiter la capitale et ses enseignes de luxe. Paris, première destination touristique au monde, fait toujours rêver malgré la multiplication des vols et des agressions à leur encontre,

Réputés pour avoir d’importantes sommes en liquide sur eux, les Chinois sont une cible Continuer la lecture de Cet été, des «patrouilleurs» protégeront les touristes chinois en France