Archives par mot-clé : Islam

FIGAROVOX/ENTRETIEN – Alain Destexhe analyse les tensions autour de l’immigration en Belgique. Le modèle multiculturaliste a échoué, argumente-t-il.

Pourquoi la question de l’immigration a-t-elle une telle importance en Belgique?

Par rapport à sa population, la Belgique a reçu beaucoup plus d’immigrés que ses voisins, y compris la France. Dans les années 2000, le solde migratoire a été quatre fois plus important en Belgique qu’en France ou en Allemagne! Les problèmes qui en résultent (absence d’intégration, communautarisme, développement de l’islamisme) ont été niés ou minimisés.

Il y a aussi un clivage entre Flamands et Wallons. Au nord du pays, la NV-A et le Vlaams Belang (parti proche des thèses de Marine Le Pen) se sont emparés depuis longtemps de ces questions migratoires. Au sud du pays, la presse et les partis politiques se sont montrés plus réticents. De plus, le nord du pays vote majoritairement à droite (l’extrême droite et la droite nationaliste comptent pour près de 40% du corps électoral alors que le sud vote à gauche.

(…)

A quel point Bruxelles est-elle aujourd’hui une ville multiculturelle?

Bruxelles compte déjà probablement 30% de musulmans. En quelques années à peine, les Belges d’origine sont devenus minoritaires à Bruxelles. Continuer la lecture de

La mairie LR d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza perd en justice une seconde fois pour opacité sur le financement d’associations islamistes

 

Le jugement est d’autant plus problématique pour la mairie qu’il souligne l’entrave pour obtenir les informations sur le financement municipal des associations qui ont fait la promotion du salafisme. Or, c’est pour avoir dénoncé ce financement, qu’Hervé Suaudeau, co-directeur de publication de MonAulnay.com, est aujourd’hui poursuivi en diffamation – avec les moyens municipaux – par le maire. Le blogueur soulignait la contradiction entre les discours nationaux de Bruno Beschizza, très sévères avec l’islamisme, et sa politique locale de financement massif d’associations ayant notamment invité des prédicateurs radicaux controversé jusque dans la presse nationale.
Le Tribunal Administratif de Montreuil vient d’annuler la décision de refus de communication par la Mairie d’Aulnay-sous-Bois de pièces démontrant le financement municipal controversé aux associations EMJF et ECM (aujourd’hui remplacée par LNA). La décision lue en Continuer la lecture de La mairie LR d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza perd en justice une seconde fois pour opacité sur le financement d’associations islamistes

Un groupe de militants radié de la France insoumise pour avoir organisé une réunion sur l’islamisme dans les syndicats

Très engagé dans la défense de la laïcité, le groupe d’appui parisien de la France insoumise « JR Hébert » a disparu sans explication de la plateforme numérique du mouvement de Jean Luc Mélenchon. En cause, l’organisation d’un débat sur « l’entrisme islamiste »…

« Bannis sans sommation ». A la France insoumise, les procédures d’exclusion sont aussi brutales que nébuleuses. C’est ce qu’ont pu constater les militants du groupe d’appui « JR Hébert », basé dans le 18e arrondissement de Paris. Comme le révolutionnaire « enragé » Jacques-René Hébert, auquel leur nom fait référence et qui fut guillotiné sur ordre de Robespierre en 1794, ces Insoumis déterminés ont vu le couperet leur tomber sur la tête : à la suite de l’organisation d’un débat sur le communautarisme, leur groupe a disparu de la plateforme numérique de la France insoumise. En d’autres termes, ils ne sont plus reconnus comme des militants par le mouvement dont ils continuent à se réclamer. Une exclusion qui pose question, alors que LFI paraît divisée en interne sur le sujet de la laïcité.

Intimidations externes… et internes à LFI

Tout part d’une affiche tonitruante, placardée dans le 18e par les militants du groupe JR Hébert début novembre. Celle-ci annonce l’organisation d’une « soirée-débat en musique sur le thème : entrisme islamiste dans le mouvement syndical« , le 9 novembre dans un café de la rue de l’Olive. Gérald Briant, adjoint communiste à la mairie d’arrondissement, tombe sur la pancarte et la publie sur Twitter, assorti du commentaire : « Vu dans le 18e. Hallucinant. »

La réunion fait beaucoup parler à gauche. Et le groupe JR Hébert indique à Marianne avoir reçu de nombreuses pressions en amont : « Notre première affiche a été arrachée et couverte par des pancartes de la Confédération nationale du travail (un syndicat anarchiste révolutionnaire, ndlr) », témoigne Youcef Hadbi, une des figures du Continuer la lecture de Un groupe de militants radié de la France insoumise pour avoir organisé une réunion sur l’islamisme dans les syndicats

Islam : Macron envisage d’amender la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat

Ça y est on bascule dans la grande soumission… nous allons donné petit à petit les clés du pouvoir à une religion importée, qui, il y a 50 ans à peine, était à l’état embryonnaire sur notre sol.
Il n’y pas et il n’y aura jamais un islam de France. Il y l’islam tout court. Et c’est cet Islam qui s’imposera parce qu’on lui aura offert la possibilité de le faire. Demain votre argent servira à construire les mosquées que les musulmans considèrent comme l’expression urbanistique de leur conquête.


Emmanuel Macron pourrait amender la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat pour accompagner la restructuration de l’islam de France sur laquelle le chef de l’Etat planche depuis un an et demi. C’est ce qu’affirme, dans son édition du lundi 5 novembre, L’Opinion, qui s’est procuré l’avant-projet. « Il est possible que [la loi de 1905] soit de nouveau amendée », a commenté la ministre de la justice, Nicole Belloubet, sur France Inter, lundi matin. « La réflexion est en cours et nous ne faisons pas de commentaire à ce stade », précise-t-on à l’Elysée.

Le gouvernement envisage en effet de permettre aux futures associations cultuelles de « posséder et administrer » des immeubles affectés au culte pour en tirer des revenus locatifs. Des ressources propres qui favoriseraient leur autonomie financière. L’exécutif avait déjà tenté de faire passer cette mesure dans un article de la loi sur le droit à l’erreur mais y avait renoncé devant les réticences de sa majorité parlementaire en janvier. Autre bouffée d’oxygène pour les associations cultuelles : elles pourraient à l’avenir recevoir des aides de l’Etat « pour réparations et rénovation énergétique », alors qu’elles n’ont aujourd’hui accès à aucune subvention publique. (…)

Le rôle prépondérant de l’islam dans la guerre d’Algérie

Voir notre interview vidéo sur le dernier livre de Roger vétillard : La dimension religieuse de la guerre d’Algérie (1954-1962)


Les historiens, algériens ou non, ne se bousculent pas pour aborder le sujet. La guerre d’Algérie a pourtant bien eu une dimension religieuse.

(…)

L’ennemi est « l’infidèle », la guerre est un « djihad »

Ne dit-on pas « moudjahid », alors que le mot arabe pour « combattant » existe ? « Fidaï » (« fidayine » au pluriel), qui évoque le « sacrifice », pour désigner le terroriste (celui qui en tuant y compris des civils est chargé de provoquer de la terreur) et « chahid » (au pluriel « chouhada ») pour le combattant tué, mais dont la signification littérale est « martyr » (de la religion)…

Des preuves, Roger Vétillard va en convoquer 45. Pas une de moins ! « Précises et vérifiables », comme insiste l’auteur. La déclaration d’indépendance du 1er Novembre 1954 a pour but un Etat souverain, mais « dans le cadre des principes islamiques ». On se jure fidélité sur le Coran. On coupe le nez des déviants pris en flagrant délit. L’homosexuel est puni de la peine de mort, quel que soit son grade (le chef militaire Bachir Chihani en fera l’expérience). L’égorgement n’est pas un acte sauvage pour le combattant, puisque sanctifié par l’islam. L’ennemi est « l’infidèle », la guerre est un « djihad ». On la mène au cri d’ « Allahou akbar » (Allah est le plus grand). Et ceux qui la font sont des « frères » (« khawa », c’est-à-dire des frères… musulmans). Dans les zones qu’il contrôle, le FLN remplace la juridiction française laïque par la charia.

« L’islam a été le ciment qui nous permit de sceller notre union »

Continuer la lecture de Le rôle prépondérant de l’islam dans la guerre d’Algérie

«L’islam s’installe en Occident au moment où une partie de nos sociétés sortent de la religion ou s’en veulent débarrassées» (La Vie)

Editorial de Jean-Pierre Denis, directeur de la rédaction de l’hebdomadaire catholique La Vie.

L’islam s’installe en Occident au moment où une partie de nos sociétés sortent de la religion ou s’en veulent débarrassées. Décalages, frictions et polémiques vont donc se multiplier. Déjà des affaires surgissent régulièrement, et elles concernent à tour de rôle toutes les religions.

Le comité des Droits de l’homme de l’Onu vient de condamner la France. Notre pays aurait eu tort de verbaliser deux femmes portant le voile intégral, ou niqab, un vêtement qui masque l’intégralité du visage, ne laissant apparaître que les yeux. La loi votée sous Nicolas -Sarkozy est jugée liberticide. Elle porterait atteinte« de manière disproportionnée » au droit de « librement manifester sa religion ».Cet avis concocté par des experts originaires de différents pays ne tient pas compte du contexte national. Cela n’a pas grande importance, dira-t-on, puisque le texte n’a pas de portée juridique contraignante.

Politiquement, par contre, il offre un formidable cadeau aux islamistes qui se répandent dans certains quartiers et sur les réseaux sociaux. Ils y verront de quoi alimenter leur logique à la Continuer la lecture de «L’islam s’installe en Occident au moment où une partie de nos sociétés sortent de la religion ou s’en veulent débarrassées» (La Vie)

Enquête : « L’islam radical infiltre le monde du travail en France »

Le journaliste Philippe Lobjois, co-auteur d’une enquête sur l’islam au travail et invité de la matinale d’Europe 1, mercredi, juge que la radicalisation en milieu professionnel a profité d’une impréparation des responsables de sécurité et des services de renseignement.

Une petite entreprise d’horticulture en Seine-et-Marne, créée par un couple. Arrive un premier salarié, qui affiche de plus en plus de signes religieux au fil du temps. Viennent ensuite un deuxième puis un troisième salarié. « Les patrons se sont rendus compte qu’ils faisaient la prière chez les clients, sur la pelouse. Ils ne peuvent pas les virer. » Voilà l’anecdote choisie sur Europe 1, mercredi, par le journaliste Philippe Lobjois pour illustrer l’islam radical dans le monde du travail, objet de son livre La Guerre secrète, co-écrit avec Michel Olivier aux éditions Fayard.

« On ne l’avait pas vu venir ». « Ce n’est pas du tout un fantasme et ça a pris une forme un peu pernicieuse ces dernières années, car on ne l’avait pas vu venir », a-t-il expliqué à propos de ce phénomène au micro de Nikos Aliagas. La radicalisation dans les entreprises est « un sujet tabou dans les entreprises », selon lui :
Continuer la lecture de Enquête : « L’islam radical infiltre le monde du travail en France »

Roger Vétillard : derrière le socialisme du FLN, il y avait l’islam (vidéos)

Roger Vétillard vient de publier une étude consacrée à la dimension religieuse de la Guerre d’Algérie. Il apporte ici les preuves que derrière le socialisme du FLN, il y avait l’islam.

L’islamisation et l’exclusion des non musulmans dés la naissance du FLN

Dans cette interview exclusive, l’historien Roger Vétillard explique pourquoi les porteurs de valises et les leaders du FLN ont caché la guerre sainte que menaient les indépendantistes du FLN. Il explique que dès 1954, il n’y avait aucune ambiguïté dans les textes originaux. Il démontre que derrière l’arabisation de l’Algérie, et l’abandon du Français, on réislamise, de force, les Algériens.

Attention problème de son: ne pas hésiter à augmenter le volume.

On a longtemps fait croire aux français que la guerre d’Algérie était une révolution socialiste et laïque. Or il n’en a rien été. Ce fut un djihad aux prétentions marxistes. La preuve que la gauche et l’islam ont toujours fait bon ménage :
Ben Bella avoue que derrière le socialisme, il y avait l’islam, et il ose même affirmer que ce dogme préparait au socialisme.

Et cet ancien combattant du FLN reconnaît que les indépendantistes ont cravaché en public des Algériens, même plus âgés, pour les obliger à prier de nouveau.

À Aulnay-sous-Bois, une école musulmane hors contrat très soutenue par le maire LR Bruno Beschizza

Un établissement privé hors contrat a ouvert ses portes à la rentrée dans la ville de Seine-Saint-Denis, à l’initiative d’une association aux motivations douteuses, mais avec la bénédiction du maire LR, Bruno Beschizza.


C’est un bâtiment rectangulaire blanc, devant une cour et un parking, dans le quartier populaire de la Rose-des-Vents. A Aulnay-sous-Bois, les locaux de l’ancienne école primaire Bougainville – qui a fermé en 2007 – ont repris du service le 3 septembre, jour de la rentrée des classes. Mais ce ne sont plus les enseignements de l’école publique qui y sont dispensés. L’école Philippe-Grenier – du nom du premier député musulman de France, élu dans le Doubs à la fin du XIXe siècle – y a en effet installé ses quartiers cet été. Une initiative de l’Espérance musulmane de la jeunesse française (EMJF), Continuer la lecture de À Aulnay-sous-Bois, une école musulmane hors contrat très soutenue par le maire LR Bruno Beschizza

La poésie islamiste, pro-djihad et anti-France du rappeur Médine qui sera en concert au bataclan où 90 français ont été massacrés par des islamistes

Allumettes (Album : Prose Élite)

[…] Comme une boîte aux lettres sur un cimetière
J’continue de délivrer mon message
Il y a aucune raison que j’désespère
Ben Laden écoutait Enrico Macias
Tu m’caresses dans le sens de la peur
J’me coiffe la barbe à rebrousse-poil
Tu serais incapable de m’distinguer d’Abdeslam d’Eagles Of Death Metal
Et le pire d’mes frères, j’l’aime ongles et bec
Qu’il soit de Saint-Denis ou de Molenbeek
C’est pour les Boulehya, les Boulehyette
Du numéro d’écrou au numéro de SIRET […]

Speaker Corner (Album : Démineur)

Continuer la lecture de La poésie islamiste, pro-djihad et anti-France du rappeur Médine qui sera en concert au bataclan où 90 français ont été massacrés par des islamistes

Islamisation de la gauche : Découvre qui est Maryam pougetoux représentante de l’ UNEF paris 4 sorbonne

Les partis politiques et les syndicats de gauche sont infestés d’islamistes. Les cadres de ces partis comme Mélenchon, Poutou, Hamon le savent et l’encouragent. Pourquoi? Parce qu’ils ont conscience qu’ils ne parviendront plus à gagner des élections sans ‘électorat musulman.. autant donc avoir auprès d’eux des militants extrêmement aguerris. Ce qui est le cas des islamistes.
L’UNEF fricote depuis des années avec les Etudiants Musulmans de France, une association qui organise des manifestations avec le CCIF, les frères musulmans de l’UOIF, Coexister ou encore les réseaux de Tariq Ramadan

Cette situation n’est pas unique à la France. On la retrouve en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne ou encore en Suède.

Le sociologue Olivier Galland : « Les ressorts de la radicalité religieuse sont d’abord culturels. Les facteurs socio-économiques jouent très peu »

« 80% des jeunes musulmans qu’on a interrogés considèrent que la religion a raison contre la science. (…) Beaucoup nous ont dit : « il n’y a qu’une seule religion, c’est l’islam ». (…) Il ne faut pas étudier ces populations exclusivement d’un point de vue victimaire et avec un point de vue de discriminations »

Toulouse : Les identitaires montent sur le toit du capitole et déploient une banderole anti-djihadiste.

Verdun : relaxés après avoir exhorté des religieuses à se convertir à l’islam

Imaginez  des Identitaires qui s’introduisent dans une mosquée  et exhortent les fidèles musulmans à se convertir au christianisme.  Pensez-vous qu’ils auraient été relaxés?


Le tribunal correctionnel de Verdun (Meuse) a relaxé mercredi deux hommes qui avaient exhorté les sœurs d’un carmel à se convertir à l’islam lors d’un office.

« Aucun lien ne peut être fait entre vos agissements et un acte terroriste. Les termes et expressions employés, s’ils ont pu perturber les religieuses, ne sont pas spécifiques à un discours radical, provocateur ou voulant faire peur à autrui », a exposé la présidente du tribunal.

La magistrate a relevé l’altération du discernement au moment des faits des prévenus, souffrant de troubles psychiatriques. Le procureur avait requis dix mois de prison avec sursis à l’encontre des deux hommes, âgés de 26 ans et 28 ans, pour « les violences psychologiques » infligées aux carmélites.

De leur côté, les avocats de la défense avaient plaidé la relaxe, soulignant que leurs clients n’avaient pas eu l’intention de porter préjudice aux religieuses.

«Une insistance répétitive»

 

Le 10 novembre 2017, ils avaient sonné à la porte d’un carmel à Verdun pour « échanger sur la religion », ont-ils raconté. L’un deux avait expliqué à Sœur Marie-Josèphe que « la religion musulmane pouvait corriger ce que la religion chrétienne avait de faussé, selon lui », a-t-elle témoigné. Continuer la lecture de Verdun : relaxés après avoir exhorté des religieuses à se convertir à l’islam

Gilbert Collard : M. Macron, sans trop s’en rendre compte, parle du facteur endogène. Ça veut dire cinquième colonne ! Ça veut dire qu’ils sont à l’intérieur du pays !