Archives par mot-clé : Islam

Municipales : à Villiers, l’intervention du maire à la mosquée fait polémique

Drôle d’orateur pour une fin de prière, vendredi après-midi, à la mosquée de Villiers. Micro-casque sur la tête, accompagné de son ajointe à la cohésion sociale, Monique Facchini, le maire (LR), Jacques-Alain Bénisti, est venu dire « un petit bonjour » aux fidèles. Et bien leur rappeler « qu’il va y avoir les élections municipales bientôt ».

« Il faut que la démocratie soit présente et que chaque candidat puisse s’exprimer auprès de vous », s’est d’abord justifié l’édile, immortalisé dans une vidéo captée par son opposant et adversaire, Adel Amara, « présent à titre personnel » dans le lieu de culte.

Dans sa prise de parole de deux minutes, Jacques-Alain Bénisti se targue d’avoir « beaucoup agi » pour offrir aux musulmans un « espace le plus convivial possible ».

« Je compte sur vous »

Continuer la lecture de Municipales : à Villiers, l’intervention du maire à la mosquée fait polémique

Livre : Jean-Christophe Lagarde accusé d’avoir pactisé avec le grand banditisme et les islamistes

C’est une enquête qui devrait faire du bruit en Seine saint Denis. Dans un livre Le maire et les Barbares, la journaliste de l’AFP Eve Szeftel décrit les liens entre Jean-Christophe Lagarde, ancien maire de Drancy et député de Seine Saint Denis, le grand banditisme et les islamistes.

Selon la journaliste qui a mené une enquête d’un an, Jean-Christophe Lagarde aurait constitué des alliances avec des voyous pour permettre l’élection d’élus UDI à Bobigny en 2014. Elu de la 5e circonscription, l’actuel patron de l’UDI avait besoin d’élargir sa base électoral en faisant basculer Bobigny, historiquement communiste, à droite.

L’enquête d’Eve Szeftel est partie d’un tract anonyme placardé à Bobigny la nuit de 3 au 4 juin 2014 dénonçant les liens entre la municipalité et le gang des barbares. Il y est dénoncé que Linda Benakouche, chargé de mission « politiques urbaines et sociales » a été condamnée en 2005 pour des violences graves. Il y est surtout indiqué que son mari Jean-Christophe Soumbou est membre du « gang des barbares », il a été condamné à dix-huit ans de prison pour son rôle dans l’enlevement d’Ilan Halimi.

Dans son livre, la journaliste affirme que l’UDI s’est appuyé sur les intimes de Jean-Christophe Soumbou pour conquérir le pouvoir à Bobigny.

Lire la suite sur France 3

France : une adolescente victime de doxxing et menacée de mort après avoir donné son point de vue sur l’Islam « une religion de merde » (Maj: Marine Le Pen prend sa défense. #JeSuisMila N°1 des tendances sur Twitter)

Côté autorités, on est alerté depuis lundi. Le rectorat de Grenoble indique à CheckNews que «la jeune fille est en sécurité» et qu’une «prise en charge physique et psychologique a été faite». La plateforme Net écoute (partenaire du ministère de l’Education nationale en matière de lutte contre le cyberharcèlement) a été désignée pour accompagner Mila et procéder au signalement des menaces et insultes en ligne. «Le recours a Net écoute entraîne automatiquement une saisine de la plateforme Pharos», nous précise-t-on. Le chef d’établissement a également procédé à un signalement auprès du procureur de la République.

Par ailleurs, le rectorat nous confirme que la lycéenne ne s’est pas rendue en cours dernièrement, mais que les forces de l’ordre n’ont procédé à aucune exfiltration. D’ailleurs, la gendarmerie locale et le rectorat disent qu’il n’y a eu aucun problème dans l’établissement concerné, après les menaces formulées sur les réseaux sociaux. «A plus long terme, un accompagnement sera proposé à l’élève et à sa famille, pour la maîtrise de ce qui est posté sur les réseaux sociaux. Pour l’instant, nous appelons au calme.»

Check News

Mila, une jeune fille de 16 ans, subit une vague d’insultes homophobes et de menaces physiques depuis qu’elle s’en est pris à l’islam dans une courte vidéo publiée sur Instagram. Elle a dû renoncer à se rendre à son lycée. Prise à partie par des centaines de comptes, l’adolescente a également vu ses informations personnelles divulguées.

L’adolescente publie à ce moment une vidéo de critique de l’islam, pour le moins vigoureuse : « Je déteste la religion, (…) le Coran il n’y a que de la haine là-dedans, l’islam c’est de la merde, c’est ce que je pense (…). » Dans l’extrait suivant, elle poursuit, s’adressant aux personnes qui la prennent à partie : « Vous m’insultez et vous me menacez de mort, vous n’êtes bons qu’à ça, vous n’avez pas d’éducation, vous êtes nuls, vous servez à rien. »

C’est le début du harcèlement. Insultes homophobes (“espèce de pute de LGBT“), menaces physiques, appels au meurtre (“t’es morte on sait où t’habites“)… “Je recevais 200 messages de pure haine à la minute”, confie Mila au site Bellica.

« sale française« , « sale pute« , « sale gouine« … Les menaces prenant un caractère religieux (…)

L’intimidation se fait plus concrète, monte d’un cran : des internautes divulguent des informations personnelles concernant la jeune fille : son nom complet, son adresse, son numéro de portable. Ses comptes de réseaux sociaux et ses adresses mail sont piratées. Certains prévoient de confronter l’adolescente dans son lycée : “Elle est dans mon lycée, c’est une seconde et lundi on va régler ça“, déclare l’un d’entre eux.

(…) Marianne

Le doxing, ou doxxing, est une pratique consistant à rechercher et à divulguer sur l’Internet des informations sur l’identité et la vie privée d’un individu dans le dessein de lui nuire. Les informations révélées peuvent être l’identité, l’adresse, le numéro de sécurité sociale, le numéro de compte bancaire, etc. Continuer la lecture de France : une adolescente victime de doxxing et menacée de mort après avoir donné son point de vue sur l’Islam « une religion de merde » (Maj: Marine Le Pen prend sa défense. #JeSuisMila N°1 des tendances sur Twitter)

Shiva Firouzi :  » Lors d’une conférence à l’IEP de Toulouse j’ai parlé de l’invasion arabe en Iran et j’ai critiqué le voile, je me suis fait traiter de raciste ».

Première partie:

Deuxième partie :

Troisième partie :

Le Dalaï Lama prévient que l’Europe pourrait devenir « musulmane ou africaine » si les migrants ne sont pas renvoyés dans leur pays

Lui c’est mon pote…


Le Dalaï Lama a affirmé que « l’Europe est pour les Européens » et que le continent pourrait devenir « musulman ou africain » si les migrants ne sont pas renvoyés dans leur pays d’origine.

Le chef spirituel bouddhiste, qui vit en tant que réfugié en Inde depuis qu’il a fui le Tibet en 1959, a déclaré que seul un « nombre limité » de migrants devrait être autorisé à rester.

Lors d’une interview accordée à la BBC, le Dalaï Lama a ajouté que les réfugiés qui ont fui en Europe devraient recevoir des compétences avant d’être renvoyés. Continuer la lecture de Le Dalaï Lama prévient que l’Europe pourrait devenir « musulmane ou africaine » si les migrants ne sont pas renvoyés dans leur pays

L’étude de Fdesouche sur les prénoms arabo-musulmans confirmée par l’Ifop et à la une du Point, deux ans après sa publication

FIGAROVOX/ENTRETIEN – Alain Destexhe analyse les tensions autour de l’immigration en Belgique. Le modèle multiculturaliste a échoué, argumente-t-il.

Pourquoi la question de l’immigration a-t-elle une telle importance en Belgique?

Par rapport à sa population, la Belgique a reçu beaucoup plus d’immigrés que ses voisins, y compris la France. Dans les années 2000, le solde migratoire a été quatre fois plus important en Belgique qu’en France ou en Allemagne! Les problèmes qui en résultent (absence d’intégration, communautarisme, développement de l’islamisme) ont été niés ou minimisés.

Il y a aussi un clivage entre Flamands et Wallons. Au nord du pays, la NV-A et le Vlaams Belang (parti proche des thèses de Marine Le Pen) se sont emparés depuis longtemps de ces questions migratoires. Au sud du pays, la presse et les partis politiques se sont montrés plus réticents. De plus, le nord du pays vote majoritairement à droite (l’extrême droite et la droite nationaliste comptent pour près de 40% du corps électoral alors que le sud vote à gauche.

(…)

A quel point Bruxelles est-elle aujourd’hui une ville multiculturelle?

Bruxelles compte déjà probablement 30% de musulmans. En quelques années à peine, les Belges d’origine sont devenus minoritaires à Bruxelles. Continuer la lecture de

La mairie LR d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza perd en justice une seconde fois pour opacité sur le financement d’associations islamistes

 

Le jugement est d’autant plus problématique pour la mairie qu’il souligne l’entrave pour obtenir les informations sur le financement municipal des associations qui ont fait la promotion du salafisme. Or, c’est pour avoir dénoncé ce financement, qu’Hervé Suaudeau, co-directeur de publication de MonAulnay.com, est aujourd’hui poursuivi en diffamation – avec les moyens municipaux – par le maire. Le blogueur soulignait la contradiction entre les discours nationaux de Bruno Beschizza, très sévères avec l’islamisme, et sa politique locale de financement massif d’associations ayant notamment invité des prédicateurs radicaux controversé jusque dans la presse nationale.
Le Tribunal Administratif de Montreuil vient d’annuler la décision de refus de communication par la Mairie d’Aulnay-sous-Bois de pièces démontrant le financement municipal controversé aux associations EMJF et ECM (aujourd’hui remplacée par LNA). La décision lue en Continuer la lecture de La mairie LR d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza perd en justice une seconde fois pour opacité sur le financement d’associations islamistes

Un groupe de militants radié de la France insoumise pour avoir organisé une réunion sur l’islamisme dans les syndicats

Très engagé dans la défense de la laïcité, le groupe d’appui parisien de la France insoumise « JR Hébert » a disparu sans explication de la plateforme numérique du mouvement de Jean Luc Mélenchon. En cause, l’organisation d’un débat sur « l’entrisme islamiste »…

« Bannis sans sommation ». A la France insoumise, les procédures d’exclusion sont aussi brutales que nébuleuses. C’est ce qu’ont pu constater les militants du groupe d’appui « JR Hébert », basé dans le 18e arrondissement de Paris. Comme le révolutionnaire « enragé » Jacques-René Hébert, auquel leur nom fait référence et qui fut guillotiné sur ordre de Robespierre en 1794, ces Insoumis déterminés ont vu le couperet leur tomber sur la tête : à la suite de l’organisation d’un débat sur le communautarisme, leur groupe a disparu de la plateforme numérique de la France insoumise. En d’autres termes, ils ne sont plus reconnus comme des militants par le mouvement dont ils continuent à se réclamer. Une exclusion qui pose question, alors que LFI paraît divisée en interne sur le sujet de la laïcité.

Intimidations externes… et internes à LFI

Tout part d’une affiche tonitruante, placardée dans le 18e par les militants du groupe JR Hébert début novembre. Celle-ci annonce l’organisation d’une « soirée-débat en musique sur le thème : entrisme islamiste dans le mouvement syndical« , le 9 novembre dans un café de la rue de l’Olive. Gérald Briant, adjoint communiste à la mairie d’arrondissement, tombe sur la pancarte et la publie sur Twitter, assorti du commentaire : « Vu dans le 18e. Hallucinant. »

La réunion fait beaucoup parler à gauche. Et le groupe JR Hébert indique à Marianne avoir reçu de nombreuses pressions en amont : « Notre première affiche a été arrachée et couverte par des pancartes de la Confédération nationale du travail (un syndicat anarchiste révolutionnaire, ndlr) », témoigne Youcef Hadbi, une des figures du Continuer la lecture de Un groupe de militants radié de la France insoumise pour avoir organisé une réunion sur l’islamisme dans les syndicats

Islam : Macron envisage d’amender la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat

Ça y est on bascule dans la grande soumission… nous allons donné petit à petit les clés du pouvoir à une religion importée, qui, il y a 50 ans à peine, était à l’état embryonnaire sur notre sol.
Il n’y pas et il n’y aura jamais un islam de France. Il y l’islam tout court. Et c’est cet Islam qui s’imposera parce qu’on lui aura offert la possibilité de le faire. Demain votre argent servira à construire les mosquées que les musulmans considèrent comme l’expression urbanistique de leur conquête.


Emmanuel Macron pourrait amender la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat pour accompagner la restructuration de l’islam de France sur laquelle le chef de l’Etat planche depuis un an et demi. C’est ce qu’affirme, dans son édition du lundi 5 novembre, L’Opinion, qui s’est procuré l’avant-projet. « Il est possible que [la loi de 1905] soit de nouveau amendée », a commenté la ministre de la justice, Nicole Belloubet, sur France Inter, lundi matin. « La réflexion est en cours et nous ne faisons pas de commentaire à ce stade », précise-t-on à l’Elysée.

Le gouvernement envisage en effet de permettre aux futures associations cultuelles de « posséder et administrer » des immeubles affectés au culte pour en tirer des revenus locatifs. Des ressources propres qui favoriseraient leur autonomie financière. L’exécutif avait déjà tenté de faire passer cette mesure dans un article de la loi sur le droit à l’erreur mais y avait renoncé devant les réticences de sa majorité parlementaire en janvier. Autre bouffée d’oxygène pour les associations cultuelles : elles pourraient à l’avenir recevoir des aides de l’Etat « pour réparations et rénovation énergétique », alors qu’elles n’ont aujourd’hui accès à aucune subvention publique. (…)

Le rôle prépondérant de l’islam dans la guerre d’Algérie

Voir notre interview vidéo sur le dernier livre de Roger vétillard : La dimension religieuse de la guerre d’Algérie (1954-1962)


Les historiens, algériens ou non, ne se bousculent pas pour aborder le sujet. La guerre d’Algérie a pourtant bien eu une dimension religieuse.

(…)

L’ennemi est « l’infidèle », la guerre est un « djihad »

Ne dit-on pas « moudjahid », alors que le mot arabe pour « combattant » existe ? « Fidaï » (« fidayine » au pluriel), qui évoque le « sacrifice », pour désigner le terroriste (celui qui en tuant y compris des civils est chargé de provoquer de la terreur) et « chahid » (au pluriel « chouhada ») pour le combattant tué, mais dont la signification littérale est « martyr » (de la religion)…

Des preuves, Roger Vétillard va en convoquer 45. Pas une de moins ! « Précises et vérifiables », comme insiste l’auteur. La déclaration d’indépendance du 1er Novembre 1954 a pour but un Etat souverain, mais « dans le cadre des principes islamiques ». On se jure fidélité sur le Coran. On coupe le nez des déviants pris en flagrant délit. L’homosexuel est puni de la peine de mort, quel que soit son grade (le chef militaire Bachir Chihani en fera l’expérience). L’égorgement n’est pas un acte sauvage pour le combattant, puisque sanctifié par l’islam. L’ennemi est « l’infidèle », la guerre est un « djihad ». On la mène au cri d’ « Allahou akbar » (Allah est le plus grand). Et ceux qui la font sont des « frères » (« khawa », c’est-à-dire des frères… musulmans). Dans les zones qu’il contrôle, le FLN remplace la juridiction française laïque par la charia.

« L’islam a été le ciment qui nous permit de sceller notre union »

Continuer la lecture de Le rôle prépondérant de l’islam dans la guerre d’Algérie

«L’islam s’installe en Occident au moment où une partie de nos sociétés sortent de la religion ou s’en veulent débarrassées» (La Vie)

Editorial de Jean-Pierre Denis, directeur de la rédaction de l’hebdomadaire catholique La Vie.

L’islam s’installe en Occident au moment où une partie de nos sociétés sortent de la religion ou s’en veulent débarrassées. Décalages, frictions et polémiques vont donc se multiplier. Déjà des affaires surgissent régulièrement, et elles concernent à tour de rôle toutes les religions.

Le comité des Droits de l’homme de l’Onu vient de condamner la France. Notre pays aurait eu tort de verbaliser deux femmes portant le voile intégral, ou niqab, un vêtement qui masque l’intégralité du visage, ne laissant apparaître que les yeux. La loi votée sous Nicolas -Sarkozy est jugée liberticide. Elle porterait atteinte« de manière disproportionnée » au droit de « librement manifester sa religion ».Cet avis concocté par des experts originaires de différents pays ne tient pas compte du contexte national. Cela n’a pas grande importance, dira-t-on, puisque le texte n’a pas de portée juridique contraignante.

Politiquement, par contre, il offre un formidable cadeau aux islamistes qui se répandent dans certains quartiers et sur les réseaux sociaux. Ils y verront de quoi alimenter leur logique à la Continuer la lecture de «L’islam s’installe en Occident au moment où une partie de nos sociétés sortent de la religion ou s’en veulent débarrassées» (La Vie)