Archives par mot-clé : islamisation de la France

Roxane Decorte, ancienne élue UMP : “Née à La Chapelle, j’ai vu mon quartier s’islamiser”

Ancienne élue UMP du XVIIIe, Roxane Decorte a toujours vécu dans l’arrondissement. À ses yeux, le cas de La Chapelle-Pajol n’est hélas pas une exception : cela fait des années que les quartiers mitoyens de Barbès ou Château Rouge sont aussi des territoires perdus pour les femmes.

Causeur. Ancienne élue UMP du XVIIIe, avez-vous vu le quartier La Chapelle-Pajol se dégrader peu à peu ?

Roxane Decorte. Née à La Chapelle, j’y habite depuis plus de quarante-cinq ans. Si ce quartier populaire est devenu une forme de ghetto qui concentre les difficultés, ce n’est pas un événement brutal mais le résultat d’un processus à l’œuvre depuis des années. En 2001, Philippe Séguin m’a choisie comme colistière gaulliste dans le XVIIIe pour incarner les quartiers populaires qui sont l’âme de Paris, parce que j’avais un profil atypique en politique. J’étais une jeune femme de terrain issue d’un milieu très modeste, boursière de l’Éducation nationale, dans un territoire fracturé, déjà perdu pour la République. Nous avions le sentiment qu’on accepte d’un côté du boulevard Barbès ce qu’on refuse de l’autre côté. À force de concentrer des populations en difficulté, avec le record parisien du nombre de chômeurs et d’allocataires du RSA, on a rendu le bel idéal de mixité sociale impossible à atteindre. Puis, au cours des années, j’ai vu les commerces « s’ethniciser » et le quartier basculer sous la pression « islamisante »…

Concrètement, comment le quartier s’est-il islamisé ? Continuer la lecture de Roxane Decorte, ancienne élue UMP : “Née à La Chapelle, j’ai vu mon quartier s’islamiser”

Immigration musulmane + natalité musulmane en France = islamisation de la France

Article de Yves-Marie Laulan pour Riposte Laïque

Commençons par une définition de bon sens : l’islamisation consiste en la constitution, au sein de la population française, (la population d’origine  ou d’accueil, d’origine ou de tradition chrétienne), d’une communauté musulmane (ou sous l’influence culturelle de l’Islam), en voie de croissance rapide.

Ainsi définie, l’Islamisation de la France est, avant tout, un phénomène démographique que l’on peut représenter sommairement sous la forme de l’équation suivante :

Immigration musulmane + natalité musulmane en France =islamisation de la France

L’islamisation de notre pays est donc avant tout, qu’on le veuille ou non, un phénomène démographique, les conversions à l’Islam étant statistiquement en nombre infime. Cette réalité démographique, que l’on peut déplorer ou célébrer, s’inscrit dans les statistiques de la population française. Mais il faut quand même savoir que pendant 30 à 40 ans, cette réalité a été  plus que soigneusement occultée, tronquée, dissimulée par les deux institutions administratives chargées de suivre l’évolution de la population de notre pays, à savoir l’INSEEE et surtout l’INED[1].

Pourquoi les statisticiens et les démographes  travaillant au sein de ces deux administrations ont-ils agi ainsi ? L’on peut se perdre en conjectures sur les motivations de ces agents de l’Etat. Mais, en fin de compte, il faut se résigner, faute de mieux, à y voir la conséquence d’un certain gauchisme intellectuel pervers, celui d’une catégorie de fonctionnaires pratiquant, comme une religion, la haine de soi, c’est-à-dire  en clair, la honte d’être français et la haine de la France. Dans leur esprit, il était sans doute important de substituer à la population française d’origine, jugée usée voire dégénérée, une population neuve,  venue d’ailleurs et porteuse d’une religion plus pure, plus forte, plus rigoureuse, porteuse d’avenir.

Et comment mieux mettre en œuvre une politique démographiquement suicidaire si ce n’est en présentant les statistiques démographiques, portant sur les flux migratoires et la fécondité des immigrés déjà installés en France sous une forme parfaitement  obscure, voire tronquée, torturée, mutilée. Il s’agissait de  les rendre parfaitement illisibles aux yeux du commun des mortels et même des experts. Le but de la manœuvre étant bien entendu  d’empêcher les Français de se rendre compte du phénomène  en cours, à savoir que les flux migratoires provenant en majorité du Maghreb et de l’Afrique noire comportaient un très grand  nombre  de musulmans destinés, à terme, à remplacer la population d’origine[2]. Ces administrations n’ont cessé en toute impunité de barboter dans l’hypocrisie, la lâcheté et la dissimulation sournoise.

Or si  la quasi totalité des  Musulmans sont loin d’être des extrémistes, leur nombre Continuer la lecture de Immigration musulmane + natalité musulmane en France = islamisation de la France

Marine Le Pen sort l’artillerie lourde contre la «racaille radicalisée» (maj vidéo)

Article de Libération

Marine Le Pen déclare la guerre «à la racaille radicalisée» des banlieues.
«On ne se bat pas plus contre Ben Laden. Les terroristes aujourd’hui, ce sont des jeunes délinquants souvent multirécidivistes bien avant leur majorité, passés par la prison. Merah, Nemmouche, les frères Kouachi et Coulibaly, ce sont des clones. Ils présentent le même profil », a déclaré, vendredi, au siège de son parti, la présidente du Front national lors d’une conférence de presse destinée à présenter les mesures de sa formation contre l’islam radical.

La patronne de la formation d’extrême droite n’hésite pas à faire le lien «entre l’immigration légale et clandestine qu’il faut absolument tarir et le développement de cet islam radical sur le territoire français. Ce serait dangereux et illusoire que de ne pas le voir. Il faut cesser d’accepter au sein de notre nation des gens qui n’ont rien à y faire».

«Stop à la construction de lieux de culte sur des fonds publics»

La candidate à l’élection présidentielle de 2012 demande une nouvelle fois la suspension «immédiate» des accords de Schengen. Les tragiques événements de la semaine dernière lui permettent également de ressortir l’arsenal de mesures prônées déjà de longue date par le FN sur l’air du «on vous l’avait bien dit, et depuis longtemps». A commencer par la réforme du code de la nationalité, avec la suppression du droit du sol, vieille revendication du FN.

Marine Le Pen, qui a dénoncé une nouvelle fois vendredi la montée des communautarismes, a beau jeu de rappeler qu’elle a été «la première des responsables politiques à dénoncer les prières de rue, les exigences alimentaires particulières dans les écoles, les revendications religieuses dans les entreprises. Il y a aujourd’hui des gens qui se sentent en rupture avec la société française. Le communautarisme est le terreau de l’islamisme».

Pas question, pour elle, de procéder à un réaménagement de la loi sur la laïcité républicaine, comme quelques responsables politiques ont pu le proposer, mais au contraire «rétablir son application de manière rigoureuse et totale». Elle se défend d’établir l’amalgame avec «l’ensemble de nos compatriotes musulmans qui n’ont rien à voir avec l’islam radical», tout en rappelant qu’il n’y a pas de «communauté en France. Il n’y a que Continuer la lecture de Marine Le Pen sort l’artillerie lourde contre la «racaille radicalisée» (maj vidéo)

Conquête islamique : Hanni Ramadan à Villier-le-Bel pour promouvoir « l’Autonomie de la communauté musulmane. »

Vous avez aimé l’autonomie musulmane du Kosovo, vous allez apprendre à apprécier l’indépendance de l’état islamique de Seine-St-Denis.

En organisant  le 31mai prochain une conférence-débat sur « l’autonomie de la communauté musulmane » à Villier le Bel, (banlieue où ont démarré les émeutes de 2007) Hani ramadan, Frère musulman, activiste antijuif radical et pro jihad dévoile  la stratégie de conquête que sont en train de mettre en place un certain nombre d’organisations musulmanes avec l’appui du Qatar et d’autres pays islamiques.

L’autonomie de la communauté musulmane signifie que l’endroit où se trouve en majorité des musulmans devient terre d’islam, et c’est donc la Charia qui doit s’imposer. Pour les non musulmans ils devront se soumettre. L’objectif est de créer des petites zones de Charia destinée à s’étendre.

3717590833

Génération Identitaire déclare la guerre à l’islamisation de la France (vostfr)

Les identitaires ne sont pas le mal. Ils sont un symptôme. Ils sont la conséquence de l’immigration de masse et du multiculturalisme. C’est ce que montre le reportage qui suit. Un reportage américain, sans prise de position, de diabolisation ou de leçon de morale. Tout ce qu’est incapable de réaliser une chaine française.