Archives par mot-clé : islamogauchisme

Islamogauchisme : La gauche française et la tentation de l’islam politique.

J’ai réalisé ce reportage en 2005 à Toulouse au sein du quartier de la reynerie. C’était 7 ans avant les attentats perpétrés par Mohammed Merah. A l’époque il était encore difficile d’évoquer les dangers de l’islam, ses ramifications et la fascination historique qu’exerce cette religion sur une grande partie de la gauche. 15 ans sont passés. De nombreux attentats ont ensanglanté la France. Aujourd’hui des élus appartenant à la frange la plus radicale de l’islam siègent dans des assemblées de gauche. Hier bouffeuse de curé la gauche française est aujourd’hui la fille ainée de l’islam. Du pas d’amalgame aux manifestations contre « l’islamophobie », de Tariq Ramadan aux indigènes de la république, des génuflexions des verts aux clin d’œil énamourés de Mélenchon depuis plus de 15 ans la gauche fait feux de tout bois pour se faire l’allier objectif des musulmans les moins progressistes… et elle en épouse la folie totalitaire.

L’avocat Richard Malka sur la dérive islamogauchiste de la Ligue des droits de l’Homme.

« La LDH, créée au moment de Dreyfus, n’est pas aux côtés des victimes de l’Hyper Cacher, la LDH créée par Ferdinand Buisson, un des inventeurs de la laïcité, n’est pas aux côtés de Charlie Hebdo et est aux côtés du CCIF » Richard Malka

 

Le procès de Charlie Hebdo fut une véritable épreuve pour les nombreuses victimes, directes ou collatérales des attentats. Mais alors que beaucoup d’associations étaient présentes au procès, en soutien, l’avocat de Charlie Hebdo, Richard Malka, a déploré au cours d’une interview accordée à Radio J, l’absence de la ligue des Droits de l’Homme. « Il y avait toutes les grandes associations antiracistes et même le MRAP (Mouvement contre le racisme et l’amitié entre les peuples) pour qui ça n’a pas été facile, mais ils ont eu le courage d’être aux côtés des victimes […] la seule association qui n’était pas là, c’était la Ligue des Droits de l’Homme, créée au moment de l’Affaire Dreyfus, et qui n’était pas aux côtés des victimes de l’Hyper casher, pas aux côtés de Charlie hebdo, mais ils sont dans le même temps du côté du CCIF » a déploré l’avocat. Continuer la lecture de L’avocat Richard Malka sur la dérive islamogauchiste de la Ligue des droits de l’Homme.

Quand Jean-Luc Mélenchon accuse Manuel Valls d’avoir « une proximité avec les thèses de l’extrême-droite » (Maj)

C’est marrant mais Mélenchon n’a absolument pas dénoncer les propos inquiétants de ses amis islamogauchistes… et aucun journaliste ne lui a demandé de le faire.


Le chef de file des députés « insoumis », Jean-Luc Mélenchon, a démissionné vendredi 6 octobre de la mission parlementaire sur la Nouvelle-Calédonie, désormais présidée par Manuel Valls. Il dénonce le choix à sa tête d’« un personnage extrêmement clivant » qui aurait une « proximité avec les thèses ethnicistes de l’extrême droite ».

M. Mélenchon a écrit au président de l’Assemblée nationale, François de Rugy, rappelant notamment les propos de M. Valls sur les « white » et « blancos », saisis par une caméra en 2009. Il dénonce également la « proximité » de l’ancien premier ministre « avec les dirigeants de l’extrême droite israélienne ».

Député apparenté La République en marche, l’ex-chef du Continuer la lecture de Quand Jean-Luc Mélenchon accuse Manuel Valls d’avoir « une proximité avec les thèses de l’extrême-droite » (Maj)

Manuel Valls accuse la « France Insoumise » de Mélenchon de « complaisance » avec l’islam politique

Que ce soit dans ville en tant que maire ou à Matignon en tant que premier ministre, Manuel Valls n’a jamais hésité à caresser les musulmans dans le sens de leurs poils de babe. cependant il a toujours été lucide sur l’islamogauchisme intrinsèque de toute une grande partie de l’extrême gauche, qui, ces dernières années, a rejoint Mélenchon.

Islamogauchisme: Participation des verts; du PCF, du NPA, de la CGT à un meeting contre l’islamophobie avec L’UOIF (proche des frères musulmans) et les indigènes de la république.

Organisations appelant au meeting qui se tiendra le vendredi 6 mars à la Bourse du Travail de St Denis, mélange les islamiste de l’UOIF, le parti politique islamophile et francophobe des indigènes de la République et l’ensemble de l’extrême gauche Française.:

– ATTAC

– UOIF (Union des Organisations Islamiques de France)

sKs0O30– CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France)

– PIR (Parti des Indigènes de la République)

– CGT Educ’action Créteil

– PCF (Parti Communiste Français)

– Ensemble (FdG)

– EELV (Europe Ecologie Les Verts)

– FCP (Force Citoyenne Populaire)

– NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) (« sur la base de l’appel contre l’union sacrée »)

– Association culturelles les Oranges

– Association Falsafa (Angers)

– ARLDFM (Association pour la reconnaissance des droits et libertés aux femmes musulmanes)

– ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins de France)

– Capab (Collectif Antifasciste Paris Banlieues)

– CEAL Collectif enseignant pour l’abrogation de la loi de 2004

– Cedetim

– CFPE (Collectif Féministes Pour l’Egalité)

– Compagnie Erinna – Grèce/Résistances !

– Droit Solidarité

– Femmes Plurielles

– FFR (Filles et Fils de la République) Créteil

– Fondation Frantz Fanon

– FTCR (Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives)

– FUIQP (Front Uni des Quartiers Populaires)

– IJAN (International Jewish anti-Zionist Network)

– Les Indivisibles

– MTE (Mamans Toutes Egales) Continuer la lecture de Islamogauchisme: Participation des verts; du PCF, du NPA, de la CGT à un meeting contre l’islamophobie avec L’UOIF (proche des frères musulmans) et les indigènes de la république.

Aujourd’hui, être de gauche, c’est cautionner beaucoup de saloperies, camarades…

Article lu sur Riposte laïque

Valls-racailles2Lors de leur dernière manifestation violente pour protester contre la mort d’un de leurs chiens de meute, moins d’une quinzaine de militants d’extrême-gauche de la très fasciste « Antifa » ont été arrêtés et seulement deux gardés à vue. Grâce à la diligence d’une juge, les deux aboyeurs ont été relâchés plus vite que leur ombre.

Pendant ce temps, Nicolas Bernard-Busse est toujours écroué à Fleury.

Selon le ministère public, les deux affaires ne sont pas comparables. C’est exact. Elles ne sont pas comparables dans leur traitement. Le Syndicat de la magistrature continue de frapper.

En réfléchissant un peu –cela m’arrive parfois – je me dis que sous le règne de Normal Ier, le Petit Pépère des Pipoles, il suffit d’être de gauche pour faire n’importe quoi et ne rien risquer. Mais le passage à l’acte est plus facile à théoriser qu’à mettre en pratique.

Parce que passer l’âme à gauche c’est accepter :

– de pleurer sur la mort d’un abruti à belle gueule et vomir Esteban Morillo pour avoir osé se défendre,

– de se réjouir devant la mise à pied de Clément Weill-Raynal pour avoir révélé l’existence du mur des cons édifié par un syndicat de magistrats adepte de la séparation des pouvoirs (les juges d’un côté, les citoyens de souche de l’autre),

– d’ignorer que Thomas Fabius, fils d’un ministre des Affaires Etrangères pas très étranger aux affaires puisse s’acheter un appartement de 7,4 millions d’euros alors qu’il ne paie pas d’impôts,

– de voir en Christine Taubira une icône et pas une pétroleuse indépendantiste guyanaise détestant la nation, les frontières, les couples normaux,

– que des maires soient poursuivis parce qu’ils refusent de célébrer des mariages homosexuels alors que Normal Ier avait d’abord dit que jouerait une clause de conscience,

– de rire de la blague de Stéphane Guillon souhaitant à Nicolas Bernard-Busse de Continuer la lecture de Aujourd’hui, être de gauche, c’est cautionner beaucoup de saloperies, camarades…

Les candidats islamogauchistes du Front de Gauche cajolent les musulmans (tract)

Nous avions pu lire la lettre du candidat mélenchoniste François Asensi aux musulmans de l’UAM 93. Clientélisme électoral, communautarisme, tout y était. L’islamo-gauchiste allait même jusqu’à appeler les “musulmans” de France à voter pour lui aux élections législatives en raison de ses positions pro-palestiennes. Pathétique !.

Aujourd’hui c’est un tract distribué par des militants du Front de Gauche à la sortie des mosquées de Montreuil et Bagnolet qui nous montre comment la gauche est capable de piétiner les principes républicains au profit d’un clientélisme électoral répugnant. Nous devons ce racolage communautariste au candidat Jean-Pierre Brard (Front de Gauche) accusé dernièrement d’islamophobie par le candidat PS Razzi Hammadi.(sic)

Sur ce tract Jean-Pierre Brard se veut rassurant envers les musulmans. Il leur rappelle qu’il fut le premier maire à permettre la construction d’une mosquée par le biais d’un bail emphytéotique. Il s’engage à aller plus loin avec la construction d’un cimetière musulmans, et s’engage à ne jamais voter une loi qui irait contre les intérêts de la communauté musulmane.

En matière de baise-babouche, on fait difficilement mieux…