Archives par mot-clé : Jacques Chirac

L’appel de Cochin : Quand Chirac refusait l’Union Européenne qu’il a contribué à créer.

«L’Appel de Cochin » est un texte publié  en décembre 1978 par Jacques Chirac, à l’époque ancien Premier Jacques-Chiracministre et président du RPR (« néo-gaulliste »). Ce texte fut écrit par ses deux conseillers de l’époque, Pierre Juillet et Marie-France Garaud à droite.  S’inscrivant dans la perspective de la campagne du RPR pour les premières élections au suffrage universel du Parlement européen, qui eut lieu, en France, le 10 juin 1979, ce texte historique dénonçait notamment le « parti de l’étranger », c’est-à-dire l’UDF créé le 1er février 1978 à l’initiative de Valéry Giscard d’Estaing, alors président de la République.

Ce Texte apparait comme totalement contradiction avec ce qu’a défendu par la suite Chirac et plus particulièrement l’UMP. Aujourd’hui le parti de Copé, sarkozy, NKM etc adhère au PPE qui défend une Europe fédérale où la souveraineté des Nations n’est plus qu’un vain mot.

Ce texte concentre tout ce que défend aujourd’hui Marine Le Pen. Gaullistes et patriotes, jamaisune élection n’aura eu autant d’importance, alors ne vous laissez pas intimider par les injonctions et la propagande médiatique : le 25 mai, votez patriote.

Que disait l’appel de cochin ? : Continuer la lecture de L’appel de Cochin : Quand Chirac refusait l’Union Européenne qu’il a contribué à créer.

Immigration-catastrophe : Merci les patrons ! Merci les partis « républicains » ! Merci les élites africaines !

Lu sur Polémia

Polémia a montré dans une étude récente le caractère catastrophique de l’immigration de masse subie par la France et par l’Europe. Michel Geoffroy remercie ici avec acidité les responsables de cette catastrophe : patrons, partis dits « républicains », juges constitutionnels, élites africaines. Merci à tous, pour cette immigration qui est la chance de la France et qui vient chaque jour enrichir notre quotidien, nous autres vieux autochtones européens.

Merci les patrons !

Merci au patronat français qui, avec une belle constance, a fait pression sur les gouvernements successifs de la Ve République pour faire ouvrir toutes grandes les portes de l’immigration de travail puis de peuplement, sans jamais en supporter les conséquences collatérales !

Merci en particulier à tous les dirigeants de l’industrie automobile française qui ont organisé dans les années 1960 des caravanes de promotion dans les pays du Maghreb, pour recruter à bas prix une main-d’œuvre destinée à concurrencer les salariés français ainsi que leurs syndicats et à éviter aussi aux entreprises d’investir dans l’innovation.

Merci à tous les patrons qui préfèrent employer des immigrés, en situation régulière ou non, en particulier dans les métiers de la restauration, du nettoyage, du gardiennage ou dans les services à la personne et les travaux publics.

Merci au MEDEF de promouvoir la « diversité » dans les entreprises et d’expliquer que notre économie a toujours plus besoin d’immigrés.

Merci à tous ces patrons du CAC 40 de chanter les vertus du métissage, eux qui habitent dans les beaux quartiers sécurisés, qui se déplacent toujours en voiture avec chauffeur et dont les enfants ne font leurs études que dans des écoles privées ou à l’étranger.

Merci aussi aux syndicats de veiller scrupuleusement au respect des droits sociaux de tous les immigrés.

Merci aux partis « républicains » !

Merci à tous les partis « républicains », de droite comme de gauche, d’avoir toujours répondu Continuer la lecture de Immigration-catastrophe : Merci les patrons ! Merci les partis « républicains » ! Merci les élites africaines !