Archives par mot-clé : Jean Louis Borloo

Borloo : “Sans électricité en Afrique, l’Europe peut s’attendre à un tsunami migratoire”

Pendant deux ans, Jean-Louis Borloo a parcouru le monde pour défendre son “plan Marshall” d’électrification du continent africain. Dans son plaidoyer, l’avocat de l’Afrique défend un projet aussi humanitaire que politique. Mise en garde face à un chaos annoncé.

Quel accueil votre projet a-t-il reçu auprès des partenaires internationaux rencontrés au cours de ces deux années ? Les avez-vous convaincus ?

Tous ont pris conscience de l’urgence d’agir. L’agence chargée de ce plan d’électrification, créée par les 54 chefs d’État africains, est désormais en place et pilotée par le président guinéen Alpha Condé. Ce projet devrait être, je l’espère, le thème central du prochain sommet Afrique-Union européenne en novembre prochain, à Abidjan. L’électrification de l’Afrique est un sujet politique majeur. Il y va de la stabilité du monde, de sa sécurité et de sa croissance. C’est un enjeu de stabilité parce que, d’ici à 2050, un quart de la population mondiale sera africaine. Sans électricité, préalable requis au développement, c’est un tsunami migratoire qui pourrait déferler vers l’Europe et la péninsule Arabique, attiré par la lumière de ce qu’ils considèrent être des eldorados. Un enjeu de croissance : l’Afrique est bouillonnante ! La croissance européenne de demain sera tirée par celle de l’Afrique. Les études prévisionnelles de l’université de Lafayette prévoient qu’une Afrique électrifiée, c’est 15 % de croissance par an pendant trente ans et 2 points de croissance européenne dans la même période.

L’Afrique électrifiée nous protégerait donc du chaos migratoire annoncé ? Continuer la lecture de Borloo : “Sans électricité en Afrique, l’Europe peut s’attendre à un tsunami migratoire”

UMPS : A Valenciennes le PS (7%) soutient l’UDI ( 45%) contre le FN (18%)


 Le PS (7,2%) a appelé lundi ses électeurs à voter au second tour de la législative partielle à Valenciennes pour Laurent Degallaix (UDI), face à Jean-Luc-François Laurent (FN), a annoncé le premier secrétaire du PS dans le Nord, Gilles Pargneaux.
Source

Le maire de Valenciennes Laurent Degallaix, le successeur désigné par Jean-Louis Borloo, arrive largement en tête (47 %). Il affrontera au second tour, dimanche prochain, le représentant du parti Bleu Marine, Jean-Luc François Laurent (18,69 %).

La gauche est en déroute, même dans ses fiefs historiques.

<br />
Le maire de Valenciennes Laurent Degallaix arrive largement en tête.<br />
Photo Didier Crasnault </p>
<p>VDNPQR<br />

LES RÉSULTATS

Laurent Degallaix en tête chez lui…

Le maire UDI de Valenciennes a rassemblé chez lui 3476 voix. Il arrive loin devant le dissident du clan Borloo, Didier Legrand (1220 voix). Jean-Luc François Laurent (FN) arrive en troisième position (785).

….et dans 19 communes sur 20

C’est dans la plus petite commune de la circo, Rombies-et-Marchipont que le premier résultat nous est parvenu. Laurent Degallaix (UDI-UMP) y arrive en tête avec 105 voix devant Jean-Luc François Laurent (FN), 43 voix.

Il est aussi en tête à Condé-sur-l’Escaut, Saint-Saulve (où il réalise son meilleur score), Quarouble, Thivencelle, Curgies, Préseau, Crespin et Wallers.

Le FN de Jean-Luc François Laurent en tête à Petite-Forêt

Le candidat du parti Bleu Marine rassemble dans cette ville de gauche 294 voix. Il arrive devant Laurent Degallaix (225). Le communiste Patrick Kolebacki arrive en troisième position (209 voix). C’est la seule commune qu’il remporte, mais arrivant ailleurs quasiment toujours en seconde position, le Frontiste se qualifie au second tour.

Le Front de gauche en déroute

Les fiefs du PCF ont vu leur poulain Patrick Kolebacki à la traîne. À Marly, il ne compte que 324 voix, alors Laurent Degallaix (UDI) en engrange 884. Le communiste échoue même en troisième position, derrière le Frontiste Jean-Luc François Laurent (460). Même podium à Onnaing avec Laurent Degallaix à 527 voix, le FN à 337 et Patrick Kolebacki à 323. Même chez lui à Quiévrechain, il s’efface encore devant le maire de Valenciennes, à quatre voix près (263 contre 267) ; le Frontiste y enregistre 181 voix.

Mise en examen de Bernard Tapie : une victoire de Philippe seguin et de Marine Le Pen

Ministre de François Mitterrand, chef du parti radical de gauche en compagnie de Noel Mamere et de Christiane Taubira, client et complice de l’avocat d’affaire jean Louis Borloo, ami et soutien de Nicolas Sarkozy, Bernard Tapie est l’incarnation parfaite de l’UMPS.

Mis en examen pour escroquerie en bande organisée après un compromis fumeux au dessus duquel planent les ombres de Nicolas Sarkozy, Christine Lagarde, Claude Guéant, et Jean-Louis Borloo, Bernard Tapie doit ses tracasseries judiciaires à la vigilance de Marine Le Pen. Dés 2008, la vice-présidente du FN suspecte une malversation dans l’arbitrage rendu sur son litige avec le Crédit Lyonnais. Elle sollicite alors l’intervention de la cour des comptes dirigée à l’époque par Philippe Seguin.
En vrai républicain, et soucieux du bon fonctionnement de la démocratie, Seguin lui répond qu’il examinera le dossier, et exprimera son appréciation.

Entre les magouilleurs de la fédération PS du Nord, ceux de PACA comme Guérini et Andrieux, ou encore Bernard Tapie, le FN a entrepris de faire le ménage dans la Ripoux-blique… et on ne peut que s’en féliciter.

Article du journal Challenge de 2008 qui indique la démarche entreprise par Marine Le Pen envers Philippe Seguin
Article du journal Challenge de 2008 qui indique la démarche entreprise par Marine Le Pen envers Philippe Seguin