Archives par mot-clé : Jean-Luc Mélenchon

Quand Jean-Luc Mélenchon accuse Manuel Valls d’avoir « une proximité avec les thèses de l’extrême-droite » (Maj)

C’est marrant mais Mélenchon n’a absolument pas dénoncer les propos inquiétants de ses amis islamogauchistes… et aucun journaliste ne lui a demandé de le faire.


Le chef de file des députés « insoumis », Jean-Luc Mélenchon, a démissionné vendredi 6 octobre de la mission parlementaire sur la Nouvelle-Calédonie, désormais présidée par Manuel Valls. Il dénonce le choix à sa tête d’« un personnage extrêmement clivant » qui aurait une « proximité avec les thèses ethnicistes de l’extrême droite ».

M. Mélenchon a écrit au président de l’Assemblée nationale, François de Rugy, rappelant notamment les propos de M. Valls sur les « white » et « blancos », saisis par une caméra en 2009. Il dénonce également la « proximité » de l’ancien premier ministre « avec les dirigeants de l’extrême droite israélienne ».

Député apparenté La République en marche, l’ex-chef du Continuer la lecture de Quand Jean-Luc Mélenchon accuse Manuel Valls d’avoir « une proximité avec les thèses de l’extrême-droite » (Maj)

« C’est la rue qui a abattu les nazis » : les propos de Mélenchon ne passent pas

Il s’enfonce dans la dinguerie ce type…! il ressemble de plus en plus à un leader stalinien. Quand mélenchon déclare que la rue c’est la démocratie, il devrait penser à appliquer ce principe au Venezuela…

Lors de son discours prononcé sur la place de la République ce samedi, Jean-Luc Mélenchon a multiplié les avertissements à Emmanuel Macron, lui lançant notamment: « c’est la rue qui a abattu les nazis« . Des propos jugés « indignes » par plusieurs ministres. Sur les réseaux sociaux aussi, ça se déchaîne.

Mélenchon et la gauche : la tentation universelle

Un texte de Gabriel Robin pour l’Incorrect

Être français, ce n’est pas une couleur de peau, c’est pas une religion, c’est adhérer à un programme commun de l’humanité », a dit Jean-Luc Mélenchon en visite à La Réunion le samedi 16 septembre 2017. S’il a indéniablement raison pour les deux premières négations, sa définition de l’appartenance à la France ne peut que faire bondir.

 

Elle rappellera d’ailleurs l’œuvre méconnue du baron Jean-Baptiste de Cloots, dit Anacharsis Cloots. Député de l’Oise, ce philosophe prussien fut fait citoyen d’honneur de la France en 1792. Dans son œuvre majeure, publiée la même année sous le titre « La République universelle ou Adresse aux tyrannicides », Anacharsis Cloots développe une pensée originale pour son temps, profondément cosmopolite, arguant que la République naissante ne devait pas se contenter d’être simplement « française », s’adressant à tous les citoyens « de la « République des hommes ».
 
Anacharsis Cloots ne décrivait-il ainsi pas le « programme commun de l’humanité » défendu par Jean-Luc Mélenchon ? S’il suffisait d’adopter une vision de l’Homme pour appartenir au peuple français, celui-ci se confondrait avec l’humanité toute entière. C’est là tout le paradoxe de Jean-Luc Mélenchon qui, croyant exalter une certaine Idée de la France, ne fait que la diluer dans un grand tout uniformisant.
Président du club des Jacobins, Cloots finit décapité à la suite du procès des hébertistes, ces « exagérés » qui agaçaient tant Robespierre, autre référence historique des Insoumis. Danielle Simonnet, actuelle coordinatrice du Parti de gauche, ne voulait-elle pas qu’une rue de Paris soit rebaptisée du nom de Maximilien de Robespierre ? Une demande qui pouvait faire sens mais qui avait été très mal justifiée, l’alliée de Jean-Luc Mélenchon estimant que l’Incorruptible « n’avait été pour rien dans l’épisode de la Terreur ».

Continuer la lecture de Mélenchon et la gauche : la tentation universelle

Comment La France insoumise justifie les positions pro-Maduro de Mélenchon

Internet raffole des archives. Un tweet pro-Maduro publié par Jean-Luc Mélenchon en 2013 a refait surface après la nouvelle vague de violences survenue dimanche 30 juillet au Venezuela. La publication a été déterrée notamment par la députée La République en marche (LREM) Aurore Bergé.

Quatre ans plus tard, ces positions semblent plus difficilement défendables. Alexis Corbière, député La France insoumise (LFI), se lance tout de même dans l’exercice, ce mercredi 2 août sur RFI. Tout en se disant « inquiet », le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon dénonce la « désinformation totale » de certains médias sur la situation vénézuélienne :

Il y a une situation de tension dont on peut parler aujourd’hui, d’une violence dans la rue y compris d’une opposition violente. Le régime est dans un monde de durcissement, mais l’opposition, elle est armée. On dit qu’il y a une centaine de morts. Mais il y a deux députés pro-chavistes qui ont été assassinés l’autre jour. Vous avez des gens, c’est souvent très sociologiquement ciblé, des beaux quartiers qui se mobilisent contre le gouvernement et des quartiers populaires qui se mobilisent pour le gouvernement. C’est même un côté racial : souvent, les gens de couleur sont des quartiers populaires et les blancs sont des quartiers bourgeois. Vous avez beaucoup de crimes racistes qui ont lieu actuellement, souvent des gens sont brûlés. Il y a une situation de tension. Moi, je suis inquiet.Le pays est en train de se casser en deux. Mais enfin, il y a eu six ou sept millions de gens qui ont participé à une élection de l’opposition, il y en a huit qui ont participé ces derniers jours à l’Assemblée de la Constituante. Quand on voit de France, franchement, il y a parfois une désinformation totale. On a l’impression que tout un peuple est dressé contre le gouvernement. C’est plus compliqué que ça.

Même son de cloche chez Éric Coquerel, député LFI interrogé ce mercredi sur CNews : Continuer la lecture de Comment La France insoumise justifie les positions pro-Maduro de Mélenchon

Affaire des parlementaires: Quand Mélenchon faisait la leçon à Fillon et Le Pen

À l’époque nous disions que ce qui était reproché au FN etait si ubuesque que tous les partis politiques seraient concernés… nous y sommes.

Assistants d’eurodéputés : l’enquête élargie à Jean-Luc Mélenchon

Rappel:


(…)

Selon nos informations, le parquet de Paris a joint début juillet ce dernier signalement à l’enquête préliminaire qu’il a ouverte le 22 mars pour « abus de confiance » visant entre autre des élus des partis Modem, LR, EELV et PS. L’Office anticorruption de la police judiciaire a été saisi. L’enquête qui ne fait que commencer va devoir faire la lumière sur des soupçons d’emplois fictifs de quatre anciens assistants parlementaires européens « locaux » de Jean-Luc Mélenchon, ancien élu européen de la circonscription du sud-ouest de 2009 à 2017. Pour rappel, les assistants parlementaires européens se scindent en deux groupes : les « accrédités » qui travaillent et passent 100% de leur temps à Bruxelles, Strasbourg ou au Luxembourg, et les « locaux « qui épaulent leurs parlementaires dans la circonscription de leur pays d’origine.

Pourquoi ce nouveau signalement de la part de Sophie Montel ? Continuer la lecture de Assistants d’eurodéputés : l’enquête élargie à Jean-Luc Mélenchon

Éric Zemmour : « La ceinture rouge du Parti communiste a désormais des reflets verts, la couleur de l’islam »

CHRONIQUE – Pour l’instant, Jean-Luc Mélenchon joue habilement de son verbe et de sa main de fer. Mais cela ne durera pas.

Les cartes se suivent et se ressemblent. Les candidats d’En marche! ont remis leurs pas dans ceux de la carte socialiste (élus en masse dans l’ouest de la France, comme la majorité d’Hollande en 2012) ; les Républicains ont trouvé refuge dans leurs terres habituelles de Normandie, d’Alsace-Lorraine ou de Champagne ; le FN a réussi à arracher huit sièges dans ses fiefs du Nord-Est et du Sud-Est. Il en est de même pour les candidats de La France insoumise, qui sont soumis comme les autres à certaines lois politiques.

L’extrême gauche a donc renoué avec les anciennes terres communistes. La ceinture rouge d’antan est plus rouge que jamais. La Seine-Saint-Denis a donné quatre députés à Mélenchon sur ses Continuer la lecture de Éric Zemmour : « La ceinture rouge du Parti communiste a désormais des reflets verts, la couleur de l’islam »

Quand Mélenchon défend danièle Obono toute la panoplie du politiquement correct y passe.

Que danièle Obono soit proche  des indigènes de la République n’inquiète pas Mélenchon. Que cette députée soit incapable de dire vive la France alors qu’elle a soutenu ceux qui revenique vouloir la niquer, ne semble poser aucun problème à Mélenchon. Que cette ancienne militante du NPA puisse appeler à participer à des réunions publiques interdites aux blancs ne chiffonne pas Mélenchon.

En revanche pour le petit père sans peuple ceux qui la critique la nouevelle égérie de la France insoumise sont des racistes et des misogynes d’extrême droite.

Mélenchon a quitté le PS mais a conservé la victimisation et le terrorisme intellectuel des socialistes.

 

L’antiracisme selon la France insoumise (mais soumise à l’islam): opposer les noirs gentils aux méchants blancs

Mélenchon dénonce le drapeau européen trop marial

Pour sa première visite à l’Assemblée nationale en tant que député fraîchement élu, Jean-Luc Mélenchon s’est plaint de la présence du drapeau européen, pas assez républicain à ses yeux. Et il en a profité pour souligner combien il est un symbole… marial.

«On est obligé de supporter ça ?» s’est exclamé Jean-Luc Mélenchon en entrant dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale mardi 20 juin. « C’est la République française ici, c’est pas… la Vierge Marie ».

Quand, en 1950, le Conseil de l’Europe se met en tête d’avoir un symbole pour le représenter, il met la barre haute : il faudra traduire « les valeurs spirituelles et morales qui sont le patrimoine commun des peuples qui le composent ». Après avoir refusé plusieurs projets, la commission chargée de cette mission retient celui d’un fonctionnaire du Conseil, discret et artiste. Arsène Heitz conçoit un drapeau bleu sur lequel se détachent douze étoiles, pointes hautes, formant un cercle. Les membres du Conseil de l’Europe apprécient ce ciel sans nuage et se reconnaissent dans la symbolique des douze étoiles, rappelant la perfection, la plénitude et l’unité.

Ce qu’Arsène Heitz ne précise que bien plus tard, en 1989, c’est que la petite médaille miraculeuse qui orne son cou est sa première source d’inspiration. L’objet – bien connu des fidèles de la chapelle Notre-Dame de la Médaille Continuer la lecture de Mélenchon dénonce le drapeau européen trop marial

Mélenchon et Bouteldja réunis par la francophobie, l’Algérie et la Palestine

Grâce à Mélenchon et à ses gauchistes islamo-collabos, les racistes Indigènes de la République, par Danièle Obono, sont entrés à l’Assemblée nationale. Un acte de trahison…

Ainsi, l’Indigène de la République Danièle Obono est-elle devenue députée, grâce à jean-Luc Mélenchon et ses Insoumis.

Ainsi, Clémentine Autain, signataire du premier appel des Indigènes de la République, il y a dix ans, et suspectée de connivence avec Tariq Ramadan, est-elle devenue également députée, grâce à Jean-Luc Mélenchon et ses Insoumis.

Le dossier monté par Fdesouche, prouve, de manière incontestable, l’appartenance au combat des Indigènes de la République et de leurs thèses racistes, depuis près de dix ans de Danièle Obono.

Elle a signé la pétition impulsée par les Indigènes de la République, pour défendre « Nique la France ».

http://indigenes-republique.fr/devoir-dinsolence-antiraciste-petition-a-signer/

Elle a cautionné, par sa présence, un débat organisé le 21 mai dernier par les Indigènes, en compagnie d’une autre candidate, la fameuse Farida Amrani, qui est en conflit avec Manuel Valls à Evry.

En 2015, elle signe, aux côtés des Indigènes, un texte contre l’islamophobie et le racisme d’Etat. Cela signifie qu’elle relaie la thèse que la critique de l’Islam, c’est du racisme.

http://indigenes-republique.fr/contre-lunion-sacree-pour-une-union-antiraciste-et-populaire/

Elle signe même un texte très communautaire, voire raciste, qui émeut même le site de la gauche républicaine Respublica…

http://www.gaucherepublicaine.org/breves/communautarisme-quand-tu-nous-tiens/4709

Et en 2009, elle interviewe Sadri Khiari, une des « têtes pensantes » des Indigènes, sur « Le PIR est à venir », titre sans doute humoristique, mais sans ambiguïté.

http://indigenes-republique.fr/entretien-avec-sadri-khiari-le-p-i-r-est-avenir/

Il ne peut donc y avoir de malentendu. Sans vergogne, Mélenchon et les Insoumis ont ouvert les portes de l’Assemblée nationale à une Continuer la lecture de Mélenchon et Bouteldja réunis par la francophobie, l’Algérie et la Palestine

Traité de «matheux» par Mélenchon, Villani prouve qu’il a le sens de la répartie

Et Mélenchon prouve une nouvelle fois que c’est un gros con. Le chavisme et l’islamogauchisme sont l’avenir de la gauche française… autant dire que dans les années qui viennent les décervelés vont devoir faire des choix cruciaux et ne plus se contenter de dire: « moi je vote à gauche parce que je suis de gauche et que j’ai toujours voté à gauche et que je suis d’une famille de gauche….yan yan »


Novice en politique, Cédric Villani, nouveau député de l’Essonne, vient en effet de prouver qu’il avait un talent précieux dans les rangs de l’Assemblée : le sens de la répartie. Traité de «matheux» et mis en cause sur sa connaissance du droit du travail par Jean-Luc Mélenchon, le scientifique l’a gentiment remis en place sur Twitter.

 

Tout a commencé en fin de matinée, lorsque le leader de la France Insoumise, face aux caméras, et sans prendre de gants, s’en est pris aux nouveaux députés de la majorité. «Les plus grosses surprises ne vont pas venir de la minorité, elles vont venir de la chose majoritaire, parce qu’il y en a qui ne sont au courant de rien. […] Il y a des braves gens là-dedans, il y a beaucoup de DRH qui ont une conscience sociale assez faible», a-t-il lancé, avant de s’attaquer directement, et avec un certain dédain, à Cédric Villani. «J’ai vu le matheux, je vais lui expliquer ce qu’est un contrat de travail, il va tomber par terre. Il ne sait pas ce qu’il y a dedans. Il ne sait pas que la journée de 8 heures, c’est 100 ans de lutte. Le gars croit que ça a toujours été comme ça».


Quelque minutes plus tard, la médaille Fealds, plus haute distinction mondiale en mathématiques, a répondu du tac-a-tac : «Cher @JLMelenchon, Directeur de Continuer la lecture de Traité de «matheux» par Mélenchon, Villani prouve qu’il a le sens de la répartie

Migrants : Mélenchon et le patron du CCIF signent une lettre ouverte pour que “les violences cessent” à Calais

Mélenchon est plus dangereux que Macron… il flirte avec les indigènes de la république, fait les yeux doux aux islamo-racailles des cités et s’associe aux islamistes du CCIF.

Il joue sur deux plans: un discours laïc et républicain avec Corbière, et un discours islamophile et immigrationiste avec clémentine Autain, celle qui organise des conférences avec tariq ramadan et Marwan Muhammad


Les signataires

La rédaction du Bondy Blog – Yannick Jadot, député européen – Omar Sy, acteur – Association Auberge des migrants – Assa Traoré, comité Adama – Hélène Sy, présidente de l’association Cékedubonheur – Camille Louis, philosophe, dramaturge – Jean-Luc Mélenchon, député européen – Sud Intérieur-Union syndicale solidaires, syndicat de police – Marie-Françoise Colombani, journaliste – Florence Thune, directrice générale de Sidaction – La Continuer la lecture de Migrants : Mélenchon et le patron du CCIF signent une lettre ouverte pour que “les violences cessent” à Calais

Débat chez les Indigènes de la République : « Mélenchon est-il notre pote ? »

Je le dis et le répète: En votant  Mélenchon vous votez pour des Francophobes et des Islamogauchistes, ce qui veut dire que vous crachez sur la tombe de vos ancêtres.

Et dire qu’il y a encore des tarés comme Phillipot et Sapir qui pensent que les électeurs de Mélenchon pourraient un jour voter pour Mélenchon…

rappel: Clémentine Autain (FDG)  appelle à participer à une soirée avec l’islamiste Tariq ramadan.


Le QG Decolonial de Paroles d’Honneur spécial Mélenchon, présenté par Louisa Yousfi. « Mélenchon est il notre pote? », avec Danièle Obono, (candidate tête de liste pour FranceInsoumise dans le 2ème arrondissement de Paris), Ulysse Rabaté (candidat dans la 1ère circonscription de l’Essonne face à Valls), Jimmy Parat (secrétaire général du parti Français et Musulmans, candidat aux législatives dans la circonscription de Bagnolet / Montreuil), Laurent Lévy (membre d’Ensemble !), Stella Magliani-Belkacem (directrice de publication de la Revue Période), Tarik Bouafia, (Université de Rosario, Argentine), Michelle Guerci (journaliste), Patrick Simon (socio-démographe à l’INED, spécialiste des discriminations ethniques), Kevin Boucaud Victoire (journaliste, auteur de La Guerre des gauches, Éditions du Cerf).

Paroles d’honneur est un faux-nez du PIR dont est d’ailleurs membre la présentatrice..