Archives par mot-clé : Jean-Luc Mélenchon

Nicolas Bay sur Melenchon qui a dénoncé la participation de Macron à la messe d’Hallyday

Voir: MÉLENCHON REPROCHE À MACRON D’AVOIR PARTICIPÉ À LA MESSE POUR JOHNNY HALLYDAY DANS L’ÉGLISE DE LA MADELEINE, « UN MONUMENT CONTRE-RÉPUBLICAIN » SELON LUI…

Laurence Debray – Comment Chávez a ruiné le Venezuela

Extrait d’un bon article de Laurence Debray (la fille de régis), historienne qui s’est opposée à Mélenchon.

Est-ce utile de préciser que nous parlons d’un pays pétrolier, membre fondateur de l’Opep, qui possède les premières réserves du monde d’hydrocarbures (devant l’Arabie saoudite), dont les revenus lui ont permis d’être la nation la plus riche de la région, jouissant d’une exceptionnelle stabilité démocratique depuis 1958 jusqu’à l’abrogation par Nicolás Maduro de l’Assemblée nationale, dûment élue mais à l’opposition majoritaire, l’été dernier ? « Ce que nous n’obtiendrons pas par le vote, nous l’obtiendrons par les armes », a-t-il précisé (le 27 juin 2017). Puisque, contrairement aux Vénézuéliens, vous avez la chance de vivre dans une démocratie, patrie des droits de l’homme, je ne peux que respecter votre opinion sur un pays qui est le mien, prenant votre condescendance comme le trait de caractère d’une certaine élite française. Ou serait-ce le reliquat du mythe XVIIIèmiste du bon sauvage ? Je ne me bornerai qu’à démentir quelques insinuations insultantes pour mes compatriotes, acculés à survivre au quotidien. Car votre légèreté est scandaleuse au regard de la crise humanitaire qui sévit dans mon pays. Le Venezuela est malheureusement devenu un lieu d’expérience politique pour divertir une frange de la gauche française, confortablement attablée dans les restaurants parisiens, alors que 32 millions de personnes ne trouvent là-bas plus de quoi se nourrir ou se soigner. Je me sens d’autant plus autorisée à vous répondre, monsieur Besson, que j’ai fréquenté assidument, enfant, les camps d’entraînement militaire et idéologique à Cuba, que j’ai arpenté en tant que jeune journaliste les bidonvilles de Caracas, et que j’ai longuement interviewé votre héros, Hugo Chávez, juste avant son arrivée au pouvoir.

La fille d’Hugo Chávez est devenue la femme la plus riche du pays

Continuer la lecture de Laurence Debray – Comment Chávez a ruiné le Venezuela

Jean-Luc Mélenchon annonce mettre en demeure l’Express et Capital avant la publication demain de révélations le concernant

Rappel: LE MILLIONAIRE MÉLENCHON A FAIT SA FORTUNE AVEC SES INDEMNITÉS PARLEMENTAIRES.


Jean-Luc Mélenchon a annoncé mercredi qu’il allait « mettre en demeure », avant une éventuelle plainte en diffamation, les magazines l’Express et Capital, devançant des « révélations » sur des questions de patrimoine ou de népotisme.

« Mon but est de rien laisser sans réponse, sans pour autant donner une place centrale au flot de l’égout médiatique », écrit le chef de file de La France insoumise dans une note de blog, où il renvoie aux demandes formulées par chacun des titres et à ses réponses. « Je fais une mise en demeure et je poursuivrai le moment venu en diffamation », prévient M. Mélenchon, se plaignant à propos des journalistes des « questions qu’ils posent, leur manière d’essayer d’intimider les gens pour les obliger à répondre, les questionnaires du matin pour le soir, l’arrogance et le sentiment d’avoir tous les droits qui les animent, tout est à vomir ».

« Bien évidemment, il est impossible que j’aie commis quelque acte délictueux ou immoral que ce soit. Si ce n’était pas le cas, il y a longtemps que ça se saurait », assure-t-il. Le mensuel économique a interrogé le député des Bouches-du-Rhône sur l’achat de sa permanence à Massy (Essonne) en 1997, lorsqu’il était sénateur.

Ce dernier répond point par point – circonstances de l’achat, moyens de paiement, gestion des aménagements du local, revente Continuer la lecture de Jean-Luc Mélenchon annonce mettre en demeure l’Express et Capital avant la publication demain de révélations le concernant

La mélenchoniste Simonnet ne veut pas quitter son logement social pour « ne pas enrichir un propriétaire privé »

Et donc elle préfère empêcher une famille avec de faibles revenus de bénéficier du logement social qu’elle occupe….

Les gens de gauche adorent vivre aux crochets  des contribuables qui sont souvent les propriétaires, les patrons, les cadres sur lesquels ils vomissent … il n’y en a pas un pour rattraper l’autre  chez les bolchos de Mélenchon ?


La conseillère de Paris occupe avec son conjoint un 83 m2 avec balcon dans le quartier Saint-Fargeau (XXe) pour un loyer de 1 300€. Ce n’est pas illégal, mais cette occupation fait débat.

Après le HLM d’Alexis Corbière, député de la France Insoumise, le logement RIVP de Danielle Simonnet. La conseillère de Paris, candidate aux dernières municipales et législatives, porte-parole et fidèle de Jean-Luc Mélenchon (la France insoumise), est logée depuis 1999 par le bailleur social la RIVP (Régie immobilière de la ville de Paris).
En 2003, l’élue a obtenu un appartement plus grand (en moins d’un an). Et occupe avec son conjoint un 83 m2 avec balcon dans le quartier Saint-Fargeau (XXe) pour un loyer de 1 300€. Cela n’a rien d’illégal. C’est un loyer libre, établi par la RIVP sans barème. Continuer la lecture de La mélenchoniste Simonnet ne veut pas quitter son logement social pour « ne pas enrichir un propriétaire privé »

Quand Jean-Luc Mélenchon accuse Manuel Valls d’avoir « une proximité avec les thèses de l’extrême-droite » (Maj)

C’est marrant mais Mélenchon n’a absolument pas dénoncer les propos inquiétants de ses amis islamogauchistes… et aucun journaliste ne lui a demandé de le faire.


Le chef de file des députés « insoumis », Jean-Luc Mélenchon, a démissionné vendredi 6 octobre de la mission parlementaire sur la Nouvelle-Calédonie, désormais présidée par Manuel Valls. Il dénonce le choix à sa tête d’« un personnage extrêmement clivant » qui aurait une « proximité avec les thèses ethnicistes de l’extrême droite ».

M. Mélenchon a écrit au président de l’Assemblée nationale, François de Rugy, rappelant notamment les propos de M. Valls sur les « white » et « blancos », saisis par une caméra en 2009. Il dénonce également la « proximité » de l’ancien premier ministre « avec les dirigeants de l’extrême droite israélienne ».

Député apparenté La République en marche, l’ex-chef du Continuer la lecture de Quand Jean-Luc Mélenchon accuse Manuel Valls d’avoir « une proximité avec les thèses de l’extrême-droite » (Maj)

« C’est la rue qui a abattu les nazis » : les propos de Mélenchon ne passent pas

Il s’enfonce dans la dinguerie ce type…! il ressemble de plus en plus à un leader stalinien. Quand mélenchon déclare que la rue c’est la démocratie, il devrait penser à appliquer ce principe au Venezuela…

Lors de son discours prononcé sur la place de la République ce samedi, Jean-Luc Mélenchon a multiplié les avertissements à Emmanuel Macron, lui lançant notamment: « c’est la rue qui a abattu les nazis« . Des propos jugés « indignes » par plusieurs ministres. Sur les réseaux sociaux aussi, ça se déchaîne.

Mélenchon et la gauche : la tentation universelle

Un texte de Gabriel Robin pour l’Incorrect

Être français, ce n’est pas une couleur de peau, c’est pas une religion, c’est adhérer à un programme commun de l’humanité », a dit Jean-Luc Mélenchon en visite à La Réunion le samedi 16 septembre 2017. S’il a indéniablement raison pour les deux premières négations, sa définition de l’appartenance à la France ne peut que faire bondir.

 

Elle rappellera d’ailleurs l’œuvre méconnue du baron Jean-Baptiste de Cloots, dit Anacharsis Cloots. Député de l’Oise, ce philosophe prussien fut fait citoyen d’honneur de la France en 1792. Dans son œuvre majeure, publiée la même année sous le titre « La République universelle ou Adresse aux tyrannicides », Anacharsis Cloots développe une pensée originale pour son temps, profondément cosmopolite, arguant que la République naissante ne devait pas se contenter d’être simplement « française », s’adressant à tous les citoyens « de la « République des hommes ».
 
Anacharsis Cloots ne décrivait-il ainsi pas le « programme commun de l’humanité » défendu par Jean-Luc Mélenchon ? S’il suffisait d’adopter une vision de l’Homme pour appartenir au peuple français, celui-ci se confondrait avec l’humanité toute entière. C’est là tout le paradoxe de Jean-Luc Mélenchon qui, croyant exalter une certaine Idée de la France, ne fait que la diluer dans un grand tout uniformisant.
Président du club des Jacobins, Cloots finit décapité à la suite du procès des hébertistes, ces « exagérés » qui agaçaient tant Robespierre, autre référence historique des Insoumis. Danielle Simonnet, actuelle coordinatrice du Parti de gauche, ne voulait-elle pas qu’une rue de Paris soit rebaptisée du nom de Maximilien de Robespierre ? Une demande qui pouvait faire sens mais qui avait été très mal justifiée, l’alliée de Jean-Luc Mélenchon estimant que l’Incorruptible « n’avait été pour rien dans l’épisode de la Terreur ».

Continuer la lecture de Mélenchon et la gauche : la tentation universelle

Comment La France insoumise justifie les positions pro-Maduro de Mélenchon

Internet raffole des archives. Un tweet pro-Maduro publié par Jean-Luc Mélenchon en 2013 a refait surface après la nouvelle vague de violences survenue dimanche 30 juillet au Venezuela. La publication a été déterrée notamment par la députée La République en marche (LREM) Aurore Bergé.

Quatre ans plus tard, ces positions semblent plus difficilement défendables. Alexis Corbière, député La France insoumise (LFI), se lance tout de même dans l’exercice, ce mercredi 2 août sur RFI. Tout en se disant « inquiet », le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon dénonce la « désinformation totale » de certains médias sur la situation vénézuélienne :

Il y a une situation de tension dont on peut parler aujourd’hui, d’une violence dans la rue y compris d’une opposition violente. Le régime est dans un monde de durcissement, mais l’opposition, elle est armée. On dit qu’il y a une centaine de morts. Mais il y a deux députés pro-chavistes qui ont été assassinés l’autre jour. Vous avez des gens, c’est souvent très sociologiquement ciblé, des beaux quartiers qui se mobilisent contre le gouvernement et des quartiers populaires qui se mobilisent pour le gouvernement. C’est même un côté racial : souvent, les gens de couleur sont des quartiers populaires et les blancs sont des quartiers bourgeois. Vous avez beaucoup de crimes racistes qui ont lieu actuellement, souvent des gens sont brûlés. Il y a une situation de tension. Moi, je suis inquiet.Le pays est en train de se casser en deux. Mais enfin, il y a eu six ou sept millions de gens qui ont participé à une élection de l’opposition, il y en a huit qui ont participé ces derniers jours à l’Assemblée de la Constituante. Quand on voit de France, franchement, il y a parfois une désinformation totale. On a l’impression que tout un peuple est dressé contre le gouvernement. C’est plus compliqué que ça.

Même son de cloche chez Éric Coquerel, député LFI interrogé ce mercredi sur CNews : Continuer la lecture de Comment La France insoumise justifie les positions pro-Maduro de Mélenchon

Affaire des parlementaires: Quand Mélenchon faisait la leçon à Fillon et Le Pen

À l’époque nous disions que ce qui était reproché au FN etait si ubuesque que tous les partis politiques seraient concernés… nous y sommes.

Assistants d’eurodéputés : l’enquête élargie à Jean-Luc Mélenchon

Rappel:


(…)

Selon nos informations, le parquet de Paris a joint début juillet ce dernier signalement à l’enquête préliminaire qu’il a ouverte le 22 mars pour « abus de confiance » visant entre autre des élus des partis Modem, LR, EELV et PS. L’Office anticorruption de la police judiciaire a été saisi. L’enquête qui ne fait que commencer va devoir faire la lumière sur des soupçons d’emplois fictifs de quatre anciens assistants parlementaires européens « locaux » de Jean-Luc Mélenchon, ancien élu européen de la circonscription du sud-ouest de 2009 à 2017. Pour rappel, les assistants parlementaires européens se scindent en deux groupes : les « accrédités » qui travaillent et passent 100% de leur temps à Bruxelles, Strasbourg ou au Luxembourg, et les « locaux « qui épaulent leurs parlementaires dans la circonscription de leur pays d’origine.

Pourquoi ce nouveau signalement de la part de Sophie Montel ? Continuer la lecture de Assistants d’eurodéputés : l’enquête élargie à Jean-Luc Mélenchon

Éric Zemmour : « La ceinture rouge du Parti communiste a désormais des reflets verts, la couleur de l’islam »

CHRONIQUE – Pour l’instant, Jean-Luc Mélenchon joue habilement de son verbe et de sa main de fer. Mais cela ne durera pas.

Les cartes se suivent et se ressemblent. Les candidats d’En marche! ont remis leurs pas dans ceux de la carte socialiste (élus en masse dans l’ouest de la France, comme la majorité d’Hollande en 2012) ; les Républicains ont trouvé refuge dans leurs terres habituelles de Normandie, d’Alsace-Lorraine ou de Champagne ; le FN a réussi à arracher huit sièges dans ses fiefs du Nord-Est et du Sud-Est. Il en est de même pour les candidats de La France insoumise, qui sont soumis comme les autres à certaines lois politiques.

L’extrême gauche a donc renoué avec les anciennes terres communistes. La ceinture rouge d’antan est plus rouge que jamais. La Seine-Saint-Denis a donné quatre députés à Mélenchon sur ses Continuer la lecture de Éric Zemmour : « La ceinture rouge du Parti communiste a désormais des reflets verts, la couleur de l’islam »

Quand Mélenchon défend danièle Obono toute la panoplie du politiquement correct y passe.

Que danièle Obono soit proche  des indigènes de la République n’inquiète pas Mélenchon. Que cette députée soit incapable de dire vive la France alors qu’elle a soutenu ceux qui revenique vouloir la niquer, ne semble poser aucun problème à Mélenchon. Que cette ancienne militante du NPA puisse appeler à participer à des réunions publiques interdites aux blancs ne chiffonne pas Mélenchon.

En revanche pour le petit père sans peuple ceux qui la critique la nouevelle égérie de la France insoumise sont des racistes et des misogynes d’extrême droite.

Mélenchon a quitté le PS mais a conservé la victimisation et le terrorisme intellectuel des socialistes.

 

L’antiracisme selon la France insoumise (mais soumise à l’islam): opposer les noirs gentils aux méchants blancs