Archives par mot-clé : Jésus

Quelques extraits du prochain livre de Michel Onfray « Décadence »

Quelques extraits du dernier livre de Miche Onfray, « Décadence », parus cette semaine dans le magazine Le Point.

Le livre sera en vente dés le 11 janvier.


La fable de Jésus

Le judéo-christianisme, qui nomme notre civilisation en train de s’effondrer, s’est constitué pendant mille cinq cents ans en essayant de donner une forme à ce Christ conceptuel. Cette forme, c’est notre civilisation. Il aura fallu des disciples à ce Christ sans corps, des artistes pour donner corps à ce verbe sans chair, des empereurs pour contraindre à croire à cette fiction, des croyants ayant fini par souscrire à cette fable pour les enfants, et des philosophes qui, petit à petit, ont douté un peu que cette histoire fût vraie. Certes, Jésus a encore plusieurs milliards de disciples sur la planète. Mais une hallucination collective a beau être collective et rassembler de vastes foules, elle n’en demeure pas moins une illusion. Comme Isis et Osiris, Shiva et Vishnou, Zeus et Pan, Jupiter et Mercure, Thor et Freia, Baptiste et Jésus sont des fictions. Les civilisations se construisent sur des fictions et on ne sait qu’il s’agissait de fictions que quand les civilisations qu’elles ont rendues possibles ne sont plus. Plus on croit à ces fictions avec force, plus la civilisation est puissante. La courbe de la croyance épouse celle de la civilisation : la fable de Jésus est généalogique des mille cinq cents ans de la nôtre.

Eusèbe et Constantin, couple maléfique

Eusèbe et Constantin inventent un couple maléfique : la tête pensante et le bras armé, l’intellectuel avec ses livres et ses discours, le chef de guerre avec ses armées et ses soldats, le philosophe avec ses arguties et le prince avec son épée, l’un qui parle et prêche, l’autre qui fait couler le sang au nom des mots du premier. Cet attelage maléfique inaugure également cette idée sanglante que l’histoire a un sens que voudrait la Providence mais à laquelle il faudrait tout de même forcer le bras pour aller plus vite, plus loin, mieux. Si le plan de l’histoire est écrit, pourquoi ne pas se contenter de son développement ?

Car Eusèbe célèbre Constantin, qui a raison de détruire et de faire Continuer la lecture de Quelques extraits du prochain livre de Michel Onfray « Décadence »

Le bandeau 100% Jésus de Neymar censuré par la Fifa

Rappel: Attaque à «Charlie Hebdo»: Pourquoi les footballeurs pros ne sont pas tous «Charlie»

La Fifa a fait disparaître la mention « 100% Jesus » du bandeau que Neymar arborait après la victoire du Barça en Ligue des champions.

Auteur du troisième et dernier but du Barça en finale de la Ligue des champions face à la Juventus (3-1), Neymar s’était empressé de porter un bandeau sur lequel il était écrit « 100% Jesus » dès le coup de sifflet final sifflé. Fervent croyant, le Brésilien ne manque en effet jamais une occasion de remercier publiquement Dieu. Une habitude partagée avec de nombreux compatriotes à l’image de Kaka, Thiago Silva ou Lucio par le passé mais que ne semble guère goûter la Fifa…

Lundi, pour présenter Neymar, l’un des trois finalistes pour le Ballon d’Or avecLionel Messi et Cristiano Ronaldo, l’instance dirigeante du football mondial a en effet diffusé un extrait de la Continuer la lecture de Le bandeau 100% Jésus de Neymar censuré par la Fifa