Archives par mot-clé : José Bové

José Bové et Cédric Herrou escortent 200 migrants à Nice

Les frais de transport, à hauteur de 1.000 euros, ont été pris en charge par les membres de Roya Citoyenne.

L’association qui vient en aide aux migrants était accompagnée par José Bové, l’eurodéputé écologiste, en visite dans la vallée de la Roya depuis ce samedi.

Le premier convoi est arrivé à 12h30 en gare de Nice

Un second convoi doit arriver en gare de Nice vers 16h30.

Nice Matin


Ils étaient 200. Dans la matinée du lundi 24 juillet, l’eurodéputé écologiste José Bové et le militant Cédric Herrou, condamné pour avoir aidé des arrivées illégales d’une amende de 3 000 € le 10 février 2017, ont escorté des migrants jusqu’à Nice à bord d’un train pour rejoindre la Plateforme d’aide aux demandeurs d’asiles, boulevard Grosso, selon Nice-Matin. Les frais de transport, à hauteur de 1.000 €, ont été pris en charge par les membres de l’association Roya Citoyenne.

Mais ces derniers, escortés par des membres de l’association et l’eurodéputé, se sont vu interdire l’accès à un parc de Nice sur décision du maire de la ville Christian Estrosi.


Dans ce communiqué, le maire de Nice estime que le cas Cédric Herrou “qui nuit au travail des forces de l’ordre et cherche à dévoyer le droit d’asile” doit être saisi par le procureur de Nice et dénonce une “provocation inadmissible.”

De son côté, José Bové avait appelé Emmanuel Macron à accepter “d’ouvrir” les frontières Continuer la lecture de José Bové et Cédric Herrou escortent 200 migrants à Nice

Région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon: José Bové explose Gérard Onesta. Et révèle les pratiques politiciennes des verts et du FDG

C’est un mail assassin que l’Aveyronnais José Bové, un des écolos emblématiques de la planète vient d’envoyer au staff de campagne de Gérard Onesta.

Un scud vert pâle reçu par celui qui vient de fusionner avec la liste de Carole Delga (PS-PRG-MRC) pour faire barrage au FN au second tour des élections régionales de dimanche en LR-MP.

De quoi plomber l’ambiance dans l’équipe d’Onesta, mais également dans le staff de Delga, en pleine dernière ligne droite de préparation du rendez-vous de dimanche.

Hérault H24 s’est procuré l’intégralité du courriel de José Bové qui n’a guère l’habitude de pratiquer la langue de bois, comme il le confirme, une fois de plus :

« BONJOUR À TOUTES ET TOUS,
J’AVAIS ACCEPTÉ DE SOUTENIR CETTE LISTE DU « VIEUX MONDE » PARCE QUE NAÏVEMENT JE CROYAIS QU’IL POUVAIT EN RESSORTIR UN « NOUVEAU ».

HÉLAS COMME JE LE CRAIGNAIS LA VIEILLE LOGIQUE DES APARATCHIKS A UNE FOIS DE PLUS PRÉVALU. ON NOUS A DEMANDÉ DE METTRE EN AVANT DES CANDIDATS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE (S. LETORT ET T. SALOMON), IL A FALLU LES CONVAINCRE ET LEUR EXPLIQUER QU’UNE DYNAMIQUE NOUVELLE ÉTAIT EN ROUTE QUI PERMETTRAIT UNE EXPRESSION PLURIELLE DANS NOTRE NOUVELLE RÉGION.

TOUTE LA SOIRÉE ET NUIT DE DIMANCHE, J’AI SUIVI LES NÉGOCIATIONS ENTRE LES DEUX LISTES PS ET NM. A AUCUN MOMENT LES NOMS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE N’ONT ÉTÉ MIS EN AVANT PAR NOS REPRÉSENTANTS AU POINT QUE LES REPRÉSENTANTS DU PS NOUS ONT FAIT PART DE LEUR INCOMPRÉHENSION. C’EST UN COMBLE.

DEPUIS CE MATIN NOS REPRÉSENTANTS SONT AUX ABONNÉS ABSENTS, TROP OCCUPÉS À SE PARTAGER LES PLACES ENTRE MEMBRES SÉRIEUX D’APPAREILS POLITIQUES. NE COMPTEZ PAS SUR MOI POUR CAUTIONNER CES SORDIDES TRANSACTIONS ET COUVRIR VOS RENONCIATIONS.

LES DISCOURS D’ESTRADE QUI VONT À L’ENCONTRE DE LA PRATIQUE SONT ENCORE PIRES QUAND CEUX QUI LES PRONONCENT PRÉTENDENT CHANGER LE MONDE.

CETTE FOIS-CI LA MESSE EST DITE ET PUISQUE VOUS NE RÉPONDEZ PAS AUX APPELS DU TERRAIN, OUBLIEZ MON TÉLÉPHONE ET MON MAIL. JE NE GASPILLERAIS PAS VAINEMENT MA SALIVE.

JE VOTERAIS NÉANMOINS POUR CAROLE DELGA FACE AU RISQUE FN MAIS SI JE POUVAIS EN PLUS RAYER VOS NOMS JE LE FERAI AVEC PLAISIR.

JE ME RÉSERVE APRÈS LE SECOND TOUR DE FAIRE ÉTAT DE VOS TURPITUDES ».

JOSÉ

Continuer la lecture de Région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon: José Bové explose Gérard Onesta. Et révèle les pratiques politiciennes des verts et du FDG

Bové à Mélenchon: « Plus je discute avec les cons, plus je les rends intelligents »

Les outsiders et girouettes de la gauche sont à couteaux titrées. Et ça tape dur.

—–

Fin de campagne tendue entre Europe-Ecologie Les Verts et le Front de Gauche. Et tout particulièrement entre les deux chefs de file José Bové et Jean-Luc Mélenchon qui n’ont de cesse de s’invectiver par médias interposés.

La dernière petite phrase en date est signée de l’ancien syndicaliste paysan qui était ce jeudi 22 mai sur BFMTV. Alors qu’on l’interrogeait sur sa dispute avec Jean-Luc Mélenchon, José Bové s’est contenté d’une riposte cinglante: « J’ai presque envie de reprendre la phrase d’Audiard, ‘plus je discute avec les cons, plus je les rends intelligents’. Point barre, je n’en dirai pas plus ».

Bové à Mélenchon: « Plus je discute avec les cons, plus je les rends intelligents »


Bové sur Mélenchon: « Plus je discute avec les… par BFMTV

Pourquoi tant de haine? Les deux hommes, en concurrence frontale dans la circonscription du Sud-Ouest aux élections européennes, ne ratent plus une occasion de se taper dessus depuis que José Bové a mis en cause l’assiduité du leader du Front de Gauche au Parlement européen.

« Quand on veut faire le chevalier blanc de la démocratie, […] je crois qu’il faut se rappeler que, malheureusement, sa présence au Parlement européen est assez épisodique », avait attaqué José Bové en avril dernier. « La jalousie rend fou », lui avait alors répondu Mélenchon. « Lorsque José (Bové) dit ‘je m’érige en gardien des traités européens’, je ne reconnais plus l’homme qui combattait tous les traités européens (…) j’admets qu’il ait changé de camps mais alors qu’il le dise », tranchait-il alors.

A nouveau attaqué sur son assiduité au Parlement, Jean-Luc Mélenchon a encore riposté le 19 mai dernier sur son blog. « A force de chercher la bagarre avec moi, José Bové a fini par se tirer une balle dans le pied », taclait le co-président du Parti de Gauche en s’en prenant aux alliés des Verts au Parlement européen.

melenchon bové

Européennes : Bertrand Cantat chante pour José Bové à Bordeaux

La gauche n’a plus que des assassins, des violeurs ou des pédophiles pour la soutenir…. Imaginez l’hystérie médiatique que provoquerait  le soutien d’un meurtrier à un candidat de droite ou patriote……

Que Cantat puisse pousser la chansonnette après avoir purgé sa peine est une chose. Qu’ils s’affiche avec ostentation sur scène en soutien à un candidat politique et fasse la morale contre les populistes est d’une indécence inouïe. Sûre de son bon droit la gauche ne se rend même plus compte de cette politesse élémentaire.

Avec ce symbole ( et la politique n’est faite que de symbole) les pastèques d’EELV nous prouvent que leur féminisme comme l’ensemble de leur discours n’est qu’une façade.

Rappel : Bertrand Cantat est le frère du compagnon de Cécile Duflot, Xavier Cantat. Ce dernier a plusieurs fois fait parler de lui, notamment en critiquant le défilé militaire du 14 Juillet. Bertrant Cantat a tué l’actrice Nadine Trintignan. Meurtre pour lequel il a été condamné à 8 ans de réclusion criminelle en 2003. Il obtiendra sa liberté conditionnelle en 2007, puis totale en 2011. En janvier 2010 son ex-femme, Kristina Rady, se suicide après avoir alerté sa famille sur les violences qu’elle aurait subi de la part de Bertrand Cantat. En 2013 le parquet de Bordeaux décide de rouvrir l’enquête préliminaire. L’ avocate de Kristina Rady, Me Yaël Mellul, estime que pourrait être appliqué à Bertrand Cantat le Code pénal au titre de « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner », un « suicide forcé » par des « violences psychologiques » :

« L’avocate s’appuyait notamment sur un livre, L’amour à mort (L’Archipel), dans lequel est publiée la retranscription d’un message téléphonique de Mme Rady à ses parents, en juillet 2009. Elle y semblait abattue, présentant M. Cantat comme violent, voire « fou ». »

Source

Écouter le message de son ex-femme laissé sur le répondeur de ses parents quelques jours avant son suicide.


«Bertrand est fou» : le message désespéré de… par leparisien

——-

Bertrand Cantat affiche son désir politique auprès des écologistes. Samedi, l’ex-star de Noir Désir et son nouveau groupe Detroit se sont produits…

Lire la suite sur leparisien.fr

459199