Archives par mot-clé : les verts

Quand les Verts et l’extrême gauche censurent l’intervention de Florian Philippot (FN) à Science-Po

Communiqué de presse de Florian Philippot, Vice-Président du Front National

Invité ce soir par l’association Europeans Now à participer à un débat sur l’Europe à Sciences-Po Paris, en présence des représentants des autres partis politiques, Florian Philippot déplore l’annulation de cet événement qui révèle l’état lamentable de la démocratie dans notre pays.

Berlin, Marx-Engels-Platz, Demonstration

Florian Philippot condamne les pressions scandaleuses exercées sur les organisateurs par certains syndicats de gauche non-représentatifs des étudiants de Sciences-Po, associés à l’extême-gauche la plus radicale et ultraviolente, en vue d’empêcher la tenue d’un débat démocratique.

 

Florian Philippot condamne avec encore plus de vigueur l’attitude indigne de la représentante d’EELV, Mme Danielle Auroi, qui, bien qu’informée de notre invitation depuis plusieurs jours a fait chanter les organisateurs en conditionnant sa présence ce soir à l’exclusion arbitraire du Front National. Nous exigeons de Mme Auroi des excuses immédiates, tant pour le manque de respect à l’endroit de nos millions d’électeurs, que vis-à-vis des organisateurs dont le travail est aujourd’hui réduit à néant.

Nous l’exprimons avec gravité : pour qui se prend cette illustre inconnue pour se croire autorisée à décider de qui peut s’exprimer et qui doit se taire dans notre République ? Depuis quand l’exercice du débat démocratique doit souffrir les conditions particulières d’un parti qui représente moins de 2% des Français ? Si les faux écologistes d’EELV refusent la pluralité des opinions, cela les regarde, mais ils n’ont aucunement le droit d’empêcher les autres partis politiques de débattre dans un cadre démocratique serein.

Florian Philippot tient à saluer la réaction honorable des représentants d’Europeans Now pour n’avoir point cédé au petit chantage de Mme Auroi, et les assure de sa disponibilité à participer dans l’avenir à un prochain débat.

Daniel Cohn-Bendit rattrapé par son passé pédophile ? (vidéo)

Voir article sur Fdesouche

JT de la 1ère chaine Russe (Perviy Kanal), titre original du reportage : « Des pédophiles au Bundestag et au Parlement Européen »

Le feuilleton Daniel Cohn-Bendit continue de dévoiler les affaires sur la pédophilie parmi les fondateurs historiques du parti allemand des Verts. Un nouveau témoignage issu des rangs des fondateurs des Verts vient accabler encore Daniel Cohn-Bendit directement.

Des victimes aussi parlent. L’Allemagne est secouée par ce déballage de délits sexuels sur des enfants et voulu politiquement par les responsables politiques des Verts pour assouvir des désirs privés. Le 22 septembre, les électeurs allemands, qui sont devenus hésitants sur leur choix politique et qui avaient l’habitude de considérer le mouvement écologiste comme un parti novateur dans le domaine de la nature, de l’écologie et des droits fondamentaux, vont voter. Cette fois, le parti des Verts risque de prendre un revers historique au point de s’y briser le cou. L’opposition exige des explications claires et précises ainsi que le témoignage des victimes avant les élections.

Fin mars 2013 – rappel des faits. Le Président de la Cour constitutionnelle fédérale allemande, Andreas Voßkuhle, 50 ans, avait refusé de lire le discours de remise du prix prestigieux Theodor Heuss à Daniel Cohn-Bendit et déclencha le début de la chute médiatique du ténor des plateaux de télévision, Dany le Rouge, qui fut la figure de la Révolution de 68. Le service de presse d’Andreas Continuer la lecture de Daniel Cohn-Bendit rattrapé par son passé pédophile ? (vidéo)

Quand les Verts allemands s’adonnaient à la pédophilie dans une communauté Emmaüs

Lu sur NDF

Au début des années 80, dans la communauté Emmaüs de Kamp-Lintfort, près de Daschsberg en Allemagne, la pédophilie était pratiquée et encouragée au quotidien par un groupe d’écologistes. Aujourd’hui les Verts allemands aimeraient bien faire oublier que dans les années 70 et 80, une partie d’entre eux demandaient la légalisation de la pédophilie et considéraient le sexe entre adultes et enfants comme une des avancées de la grande libération sexuelle de mai 68.

La pédophilie, c’est écolo

Il s’agit bien ici d’une communauté du Mouvement Emmaüs fondé par l’Abbé Pierre mais le mouvement lui-même n’est pas en cause. Le 21 juillet l’hebdomadaire allemand Die Welt a publié des témoignages de victimes de l’idéologie pédophile des Verts allemands dont certains affichaient publiquement leur goût pour les enfants et les jeunes adolescents. Un témoin raconte à Die Welt comment, dans cette communauté colonisée et détournée de ses objectifs par un groupe d’écologistes allemands, des enfants de 12 ans recevaient des bonbons, de l’argent de poche, des magazines pornographiques et des cigarettes quand ils acceptaient d’avoir des contacts sexuels avec des adultes. On disait à chaque enfant que c’était à lui de décider, mais dans la réalité, affirme aujourd’hui un enfant de l’époque, les jeunes membres de la communauté étaient exploités sexuellement, et ce de manière répétée. Parmi les délinquants sexuels, il y avait Herman Meer, membre de la direction des Verts du Land de Rhénanie-du-Nord – Westphalie et chef de la communauté Emmaüs en cause. Meer ne cachait son attirance pour les jeunes garçons. Il disait agir comme les philosophes grecs qui avaient des relations sexuels avec leurs élèves. En septembre 1983, la communauté de Kamp-Lintfort a accueilli un congrès des jeunes Verts qui a surtout débattu du sexe avec les enfants. Les participants étaient partagés à peu près à égalité entre les partisans d’un abaissement de l’âge de l’initiation sexuelle et ceux qui s’y opposaient. Si certains proposaient d’abaisser à 12 ans l’âge légal pour le sexe entre adultes et enfants, d’autres ne voyaient aucun problème à avoir des contacts sexuels avec des enfants de 6 ans.

Die-Welt-article-du-21-juillet-en-ligne

Quand les différentes mouvances socialistes se rencontrent Continuer la lecture de Quand les Verts allemands s’adonnaient à la pédophilie dans une communauté Emmaüs

Dans les années 80 les Verts ont financé un comité de pédophiles

daniel_cohn_bendit_eelv-kleinkariert

Les pédophiles ont eu chez les Verts une influence plus grande qu’on ne le pensait jusqu’à présent. Dans les premières années du parti, selon les informations du SPIEGEL, un groupe de travail demandait ouvertement la légalisation du sexe avec les enfants. Il n’était pas seulement toléré, mais financé par le siège fédéral et par le groupe vert au Bundestag.

(…) Der Spiegel

Rappel : En 1977, la gauche française demandait la libéralisation de la pédophilie et la même année elle créait le Front de libération des pédophiles. Daniel Cohn Bendit, lui, publiait en 1975 un livre, « grand bazar », où il consacrait un chapitre à la « sexualité des enfants ». Bien d’Autres pétitions, et tribunes seront publiées par Libé, Le Nouvel Obs et Le Monde à la fin des années 70. La dernière pétition de Libération en faveur de la pédophilie date de 1979… Il n’y a pas si longtemps…

Le 26 janvier 1977, Le Monde publiait une célèbre lettre ouverte aux Parlementaires, relayée, évidemment, par Libération, pour défendre dans « l’affaire de Versailles », 3 hommes qui étaient accusés de pédophilie, pour avoir couché avec des mineurs et pris des photos de leurs intimités.  Parmi la liste des 60 signataires de cette pétition : Continuer la lecture de Dans les années 80 les Verts ont financé un comité de pédophiles