Archives par mot-clé : Libye

Immigration: l’UE songe à des quotas nationaux de réfugiés

Lire: Méditerranée : agir à différents niveaux, et vite

Un sommet européen pourrait dès la fin de la semaine permettre d’évoquer la question du partage équitable de l’accueil des migrants entre les 28 États membres.

Vingt-quatre heures après le drame de trop, l’Europe se retrouve en catastrophe devant l’alternative qu’elle a longtemps refusée. Sauver beaucoup plus de migrants en Méditerranée, c’est-à-dire accepter des dizaines, voire des centaines de milliers, de réfugiés de plus sur son sol. Ou sacrifier ses idéaux et son image de «puissance bienveillante», en laissant d’autres rafiots surchargés s’enfoncer dans les eaux bleues, au sud de la Sicile.

L’alarme a sonné dimanche, la mobilisation est générale dans l’UE. Les ministres des Affaires étrangères se sont retrouvés ce matin à Luxembourg, suivis dans l’après-midi d’une convocation extraordinaire des ministres de l’Intérieur. Il est question d‘un sommet européen, peut-être décisif, dès la fin de la semaine, avec les vingt-huit chefs d’État et de gouvernement.

Des rendez-vous, la crise migratoire qui se focalise aujourd’hui sur le chaos libyen en a vu d’autres. Mais après un naufrage qui pourrait avoir englouti 700 personnes, «nous n’avons plus d’alibi, avertit d’entrée de jeu Federica Mogherini, chef diplomate de l’UE. L’Union européenne n’a plus d’alibi. Les États de l’union n’ont plus d’alibi».

(…)

Confrontées à l’extrême urgence humanitaire, les capitales de l’UE vont aussi devoir rempocher l’argument qu’elles avaient utilisé l’an dernier pour torpiller l’opération militaro-humanitaire italienne: assurer les migrants d’un sauvetage comme l’impose le droit de la mer, ce serait multiplier les vocations de demandeurs d’asile et faire le jeu des trafiquants en Libye. C’est vrai. Mare Nostrum a sauvé 170.000 migrants l’an dernier, aussitôt débarqués en Italie pour alourdir les chiffres 2014 de l’immigration irrégulière dans l’UE.

La France veut envoyer les clandestins de Lampedusa en Europe de l’Est

Une opération européenne aurait probablement le même effet d’appel d’air. Fabrice Leggeri, le patron de Frontex, indique au Figaro que «plusieurs centaines de milliers» de candidats à la traversée attendent leur heure en Libye, même si une pénurie de bateaux tempère encore l’exode, en dépit des apparences. Sur fond de chômage et de xénophobie, la question est sensible, notamment en France. Mais l’effrayant bilan des derniers jours conduit aux révisions.

Seul un partage équitable du «fardeau» des migrants entre les 28 États peut faire passer cette pilule politique empoisonnée. Ce sera sans doute l’enjeu d’un sommet européen, s’il a lieu.

L’Italie, en première ligne, le réclame depuis des années. L’Allemagne, première destination finale des migrants, souhaite officiellement une «clef de répartition européenne».

La France, par la voix du secrétaire d’État Harlem Désir, a demandé dimanche que les rescapés de la Méditerranée soient désormais «accueillis dans l’ensemble des pays de l’UE», notamment à l’Est. La discussion avance, le marchandage va bientôt commencer.

Clandestins : Marine Le Pen dénonce la politique étrangère de Sarkozy et de « sa muse BHL », soutenue par le PS

Le naufrage d’une embarcation de clandestins en Méditerranée dimanche 19 avril est, aussi, un sujet d’affrontement politique. Après le drame qui aurait fait près de 700 morts en Méditerranée, Marine Le Pen de s’en est pris directement à Nicolas Sarkozy et à sa politique étrangère dans cette région.

Vendredi 17 avril, la présidente du Front national se demandait si on allait « nous forcer à accueillir aussi les clandestins qui ont jeté les Chrétiens à la mer ? « , agrémentant son interrogation d’un « au secours« . Cette fois, la cheffe frontiste répond directement à l’ancien président.

Comme d’autres, Nicolas Sarkozy s’est ému du drame survenu dans la Méditerranée, faisant part sur Twitter de son « émotion » et de sa « tristesse« . L’ex-chef de l’État en a également profité pour appeler l’Union européenne à « se doter d’une véritable politique d’immigration pour empêcher ces drames« .

Cette remarque n’a pas vraiment plu à Marine Le Pen qui, également sur Twitter, a interpellé l’ex-chef de l’État :

Comment osez-vous jouer les pompiers ? Votre politique étrangère a mis le feu à la région et accru la pression migratoire !

(Nicolas Sarkozy, Bernard-Henri Lévy et le premier ministre de transition libyen, en septembre 2011)

Marine Le Pen dénonce régulièrement l’intervention française en Libye lancée, en 2011, par Continuer la lecture de Clandestins : Marine Le Pen dénonce la politique étrangère de Sarkozy et de « sa muse BHL », soutenue par le PS

Sur la Libye , seule Marine Le Pen a eu raison contre le délire de Sarkozy et BHL (vidéo)

C’était le 13 juillet. 2011, toute l’analyse de Marine le Pen sur les conséquences d’une guerre en Libye était juste:

Marine Le Pen prévoit en 2011 sur la vague d’immigrés clandestins qui s’abat aujourd’hui sur l’Italie et sur l’Europe.

Tragédie de Lampedusa – Intervention de Marine Le Pen au Parlement européen en 2013

Libye : l’État islamique exécute des chrétiens venus d’Éthiopie

Une vidéo, montrant l’assassinat d’au moins 28 hommes présentés comme des Éthiopiens, a été diffusée dimanche par des sites djihadistes.

Les victimes sont présentées comme des chrétiens d’Éthiopie. L’État islamique a diffusé dimanche via des sites djihadistes une vidéo montrant l’exécution d’au moins 28 hommes. La scène s’est déroulée en Libye, deux mois après l’assassinat de 21 chrétiens coptes, qui avait provoqué une réaction armée du Caire. Cette nouvelle vidéo dure 29 minutes et les images montrent deux groupes de «fidèles de l’Église éthiopienne ennemie». Au moins 12 hommes d’un premier groupe sont égorgés sur une plage tandis qu’au moins 16 d’un second groupe sont tués par balles à bout portant dans une zone désertique indéterminée.

L’enregistrement porte le logo de l’État islamique. La mise en scène présente des similarités avec la précédente vidéo de la décapitation des 21 coptes. Les 12 hommes, vêtus de combinaisons orange, sont amenés sur une plage avant d’être couchés au sol et décapités au couteau. Un homme habillé en noir s’exprime en anglais alors que les autres bourreaux, un derrière chaque prisonnier, sont intégralement vêtus de treillis militaires et silencieux. Tous sont masqués. L’orateur, qui brandit un pistolet, menace les chrétiens s’ils ne convertissent pas à l’islam. Les images des exécutions concluent la vidéo. Auparavant, des hommes présentés comme des chrétiens de Syrie expliquent que les djihadistes leur avaient donné le choix entre se convertir à l’islam et payer. Ils ont pour leur part choisi de donner de l’argent.

Le chaos libyen

Continuer la lecture de Libye : l’État islamique exécute des chrétiens venus d’Éthiopie

Immigration: Quand Mouammar Kadhafi réclamait de l’argent pour stopper l’immigration clandestine.

Mouammar Kadhafi était le cadenas de l’Afrique. Lorsqu’il était au pouvoir il n’hésitait pas à faire du chantage sur ce sujet. Il avait conscience que c’était une arme contre l’Europe. En 2011, lorsqu’il fut en difficulté il menaça les dirigeant européens et la France: « si je tombe vous aurez l’immigration, des milliers de gens qui iront envahir l’Europe depuis la Libye. Et il n’y aura plus personne pour les arrêter ». Maintenant que Sarkozy, BHL, et Juppé l’ont remplacé par un pouvoir islamiste, plus personne ne retient les immigrés.


Article du Figaro datant de 2010.

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a réclamé à nouveau “au moins cinq milliards d’euros” par an à l’Union européenne pour stopper l’immigration clandestine, à l’ouverture du sommet Europe-Afrique aujourd’hui à Tripoli.

“La Libye s’engage à stopper l’immigration clandestine si vous lui fournissez au moins 5 milliards d’euros et de (l’assistance) technique”, a déclaré M. Kadhafi.

“Si vous voulez stopper l’immigration clandestine, aidez la Libye”, a-t-il insisté devant 80 dirigeants des continents africain et européen. Sinon, a-t-il averti, “la Libye ne sera plus le garde-côte de l’Europe”.

M.Kadhafi avait déjà réclamé cette somme à Rome en août dernier, mais l’UE avait alors jugé cette demande “exagérée”.

Source : Le Figaro

Yves Bonnet (Ex-DST) « Sarkozy est responsable du chaos en Libye et au Mali »

L’ancien directeur de la Direction de la surveillance du territoire (DST), Yves Bonnet, a accusé le président Nicolas Sarkozy d’être responsable « du chaos en Libye, au Mali », soulignant que  » le manque de confiance entre l’Algérie et la France a aggravé la situation dans la région de la côte de l’Afrique « . Continuer la lecture de Yves Bonnet (Ex-DST) « Sarkozy est responsable du chaos en Libye et au Mali »

Les services secrets italiens ont lancé l’alarme sur le prochain arrivage de 250.000 à 500.000 réfugiés en provenance de la Libye au cours des deux à trois prochains mois

Rappel:

Dés 2011 Marine Le Pen s’exprime sur la Libye, la responsabilité de Sarkozy et les conséquences pour l’Europe.

Marine Le Pen prévoit en 2011 sur la vague d’immigrés clandestins qui s’abat aujourd’hui sur l’Italie et sur l’Europe.


 

Au lendemain de l’arrivage de 8.500 migrants en trois jours et de la disparition de 400 personnes selon les ONG, les services secrets ont lancé l’alerte sur un «tsunami» de réfugiés en vue au cours des deux prochains mois.

Alerte rouge sur les côtes siciliennes. Au lendemain de l’arrivée de 8.480 réfugiés en trois jours en Sicile et en Calabre, l’Association des préfets a lancé l’alarme sur le risque d’une saturation rapide des centres d’accueil des réfugiés en provenance de la Libye. Face à l’afflux des migrants, le ministère de l’Intérieur a adressé une circulaire aux préfets en vue de trouver d’urgence des places pour 6.500 réfugiés, en plus des 70.000 places actuellement occupées. Mais les préfets sont pris en étau entre le ministère de l’Intérieur et les collectivités locales qui rechignent à prendre de nouveaux engagements. D’autant que selon la presse italienne, les services secrets italiens ont lancé l’alarme sur le prochain arrivage de 250.000 à 500.000 réfugiés en provenance de la Libye au cours des deux à trois prochains mois.

« Ceux qui consacrent une attention professionnelle aux flux migratoires en provenance de Continuer la lecture de Les services secrets italiens ont lancé l’alarme sur le prochain arrivage de 250.000 à 500.000 réfugiés en provenance de la Libye au cours des deux à trois prochains mois

Comment Sarkozy a armé Boko Haram

Deux armes sur cinq saisies sur les combattants de Boko Haram sont de fabrication française. En lançant cette petite bombe, le ministre de la communication tchadien s’est attiré un faible démenti de l’ambassadeur de France au Cameroun. Il réplique qu’une grande partie de l’armement de la secte islamiste a été prélevée à l’armée nigériane, l’autre provenant « de trafics illégaux dans la région » sans toutefois nier l’étiquetage made in France.

Tous les experts militaires de bonne foi admettent aujourd’hui que la France, quatrième exportateur d’armes dans le monde, un rang qu’elle maintient alors qu’elle a chuté à la sixième place des puissances économiques, s’est montrée bien imprudente en parachutant à l’aveugle dans le désert libyen, en juin 2011, des dizaines de tonnes d’armes à destination des rebelles combattants Kadhafi. Nicolas Sarkozy, qui est un homme impatient, était alors pressé d’en finir avec son nouvel ennemi, le Guide Libyen.

Une pluie d’armes tricolores 

Jusqu’à ces largages, les conteneurs d’armement étaient livrés par le Qatar (tiens, le revoilà) et les Émirats Arabes Unis (où l’ancien président exerce ses talents de conférencier) par avion à Benghazi, puis par bateau jusqu’à Misrata, ville tenue par les insurgés. Les parachutages français furent effectués dans le djebel Nefoussa, non loin de la frontière tunisienne. On largua en masse des lance-roquettes, des fusils d’assaut, des mitrailleuses et surtout des missiles antichars Milan. En utilisant un système très sophistiqué, avec un petit parachute qui s’ouvrait à 200 mètres du sol, se vantaient alors les militaires français. 

Dans cette région réputée pour être un fief islamiste, ces colis tombés du ciel furent accueillis comme une bénédiction, notamment par Mounir el-Haidara, l’un des émirs les plus célèbres du djihadisme tunisien. Grâce au téléphone arabe, une grande partie des armes furent détournées de leur véritable destination et recyclées, comme le dit si bien l’ambassadeur de France au Cameroun, dans le « trafic illégal », à destination d’Aqmi, Boko Haram et consorts. Voilà comment l’armée française au Mali et l’armée tchadienne au Cameroun se sont retrouvées face à des mitrailleuses tricolores.

Le tragique aveuglement des gouvernants français ne s’arrête pas là. Il faut en effet rappeler que le colonel Muammar Kadhafi fut toujours un excellent client (hors les périodes d’embargo) des industries françaises d’armement. Quelques mois après son arrivée au pouvoir en 1969, il avait fait un gros chèque pour acquérir 82 Mirage à Dassault. Dans les années 80, de luxuriants contrats aboutirent à la livraison de missiles sol-air Crotale II et de vedettes lance-missiles. Kadhafi redevenu fréquentable en 2004, les commandes reprirent de plus belle.

Grâce à Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, qui débarqua à Tripoli en novembre 2005 en se parant de l’auréole de futur présidentiable. Il était venu « pour nous vendre des armes et du matériel de surveillance », a affirmé le cousin du Guide, Ahmed Kadhaf al-Dam, dans une interview publiée par l’Express en septembre 2014. « Quand il est reparti à l’aéroport, j’ai rejoint Muammar. Nous sommes sortis nous promener dans le jardin et il m’a parlé de Nicolas Sarkozy, raconte toujours le cousin. Il était enchanté du dialogue avec votre futur président. Il admirait son enthousiasme, son ambition. La Libye, à l’époque, se battait depuis longtemps pour construire une nouvelle entité politique : les « États-Unis d’Afrique ». Muammar m’expliquait que nous ne pourrions jamais construire une puissance africaine autonome si nous n’instaurions pas d’excellentes relations avec la France.

Il me disait ceci : « Nous devons aider Sarkozy à devenir président. Il nous faut un ami à l’Élysée. » La lune de miel, ponctuée par le débarquement de Kadhafi et de sa tente de bédouin à Paris, va durer quelques années. Michèle Alliot-Marie ministre de la Défense, met les bouchées doubles et propose quantités d’armes au colonel.

On réussit notamment à lui fourguer des missiles antichars Milan pour 168 millions d’euros et un réseau de communication sécurisé Tetra pour sa police à 128 millions d’euros. Mais, il ne veut pas acheter le Rafale, volontairement sous-équipé en armement, et on lui refuse des équipements de vision nocturne de dernière génération qu’il voulait acquérir pour, disait-il, lutter contre l’immigration clandestine.

Pas de levée d’embargo sur les armes Continuer la lecture de Comment Sarkozy a armé Boko Haram

Isabelle Dath : « Daesh est en train de s’infiltrer sur les ruines de la Libye à un rythme exponentiel »

Petite précision: prétendre qu’il aurait été possible de créer un gouvernement national après la chute de Kadhafi est une supercherie. La Libye a toujours été divisée de façon tribale, il était totalement illusoire et irresponsable de croire que ce pays aurait résisté à la mort de celui qui en était le ciment.
Nous n’étions pas nombreux à nous opposer à l’intervention militaire de Sarkozy, Juppé et BHL… aujourd’hui, on mesure le désastre qu’il ont engendré; et il serait donc juste et légitime que ces gens là n’aient plus aucune responsabilité politique et soient virés définitivement de la scène publique.


Isabelle Dath : "Daesh est en train de s… par rtl-fr

slide_230657_1058031_free_01

Wesley Clark: Nos amis et alliés ont fondé et financé ISIS (Daech) pour détruire le Hezbollah ». (vidéo)

Dans une interview accordée récemment sur la chaîne CNN, l’ancien général américain Wesley Clark, ancien commandant de l’OTAN en Europe, a confirmé ce que disait récemment le Général Vincent Desportes: Nos amis et alliés ont fondé et financé ISIS (Daech) pour détruire le Hezbollah ». (vidéo)

Ces propos de l’ex officier supérieur US vient corroborer les propos d’un ancien cadre d’Al Qaïda, Cheikh Nabil Naïm, qui affirme que l’EI a été créé par les services secrets « alliés ».

lire aussi: Daesh, les Américains et Bachar Al-Assad

Petit rappel sur les déclarations Wesley Clark en 2007 :

Dès 2007, le Général 4 étoiles étasunien et commandant des Forces Armées Wesley Clark annonçait publiquement que la déstabilisation de la Syrie, de l’Irak ou encore de la Libye, pour n’en citer que quelques-uns, avaient été planifiées dans un mémo qui lui avait été présenté en 2001, dans un but secret de remodelage du Proche Orient, en vue d’imposer le Nouvel Ordre Mondial.


Wesley Clark: raisons de la guerre en Syrie par rikiai

lire entre autre sur notre blog:
Syrie : les Etats-Unis se disent prêts à armer les rebelles islamistes. (vidéo)

Libye : qui présentera “l’addition” à MM. Sarkozy, Juppé et BHL ? Par Bernard Lugan

Au mois de mars 2011, à l’issue d’une campagne médiatique d’une rare intensité initiée par BHL, Nicolas Sarkozy décida d’entrer en guerre contre le colonel Kadhafi avec lequel il était encore dans les meilleurs termes quelques mois auparavant.

al-furqan_media_afp_2_0Le 17 mars, Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, arracha la résolution 1973 [1] au Conseil de Sécurité de l’ONU, ce qui permit d’ouvrir les hostilités.

Le 19 mars, 19 avions français (chasseurs et ravitailleurs) lancèrent un raid de 2h30 au dessus de la Libye. L’incompréhensible guerre franco-libyenne ou otano-libyenne, venait de débuter.

Les raisons de ce conflit aux conséquences à ce point dramatiques qu’une intervention internationale paraît aujourd’hui indispensable sont toujours aussi mystérieuses. A l’époque, l’Elysée avança l’argument d’une action humanitaire destinée à “sauver la population de Benghazi”. Le mardi 16 décembre 2014, le président tchadien Idriss Deby donna une autre explication en déclarant qu’en entrant en guerre en Libye: ” l’objectif de l’OTAN était d’assassiner Kadhafi. Cet objectif a été atteint ” [2].

Quoiqu’il en soit de ses causes officielles ou officieuses, réelles ou supposées, étayées ou fantasmées, le résultat de cette guerre “pour la démocratie et les droits de l’homme”, est catastrophique :

– Les alliés islamistes du Qatar et de la Turquie ont pris le contrôle d’une partie des approvisionnements gaziers et pétroliers de l’Europe.

– Daesh a lancé une entreprise de coagulation des milices islamistes. Celles qui lui ont fait allégeance contrôlent une partie de la Cyrénaïque et à l’ouest, elles sont sur la frontière tunisienne. Partout, elles font régner la terreur.

– L’Egypte est directement menacée ainsi que la Tunisie et l’Algérie. Au sud, le Tchad et le Niger sont en première ligne alors qu’avec Boko Haram un second front islamiste s’est ouvert sur leurs frontières.

– Les gangs islamo-mafieux déversent des dizaines de milliers de migrants sur les côtes européennes. Au lieu de les refouler, la marine italienne les récupère en mer pour les installer en Europe… d’où ils ne repartiront plus. Or, tout le monde sait que des terroristes se dissimulent parmi eux et qu’ils vont créer des cellules “dormantes” au sein de l’ “espace Schengen”.

Face à ce désastre, comme s’ils étaient étrangers au chaos qu’ils provoquèrent, Nicolas Continuer la lecture de Libye : qui présentera “l’addition” à MM. Sarkozy, Juppé et BHL ? Par Bernard Lugan

Libye : Est-il encore possible d’empêcher la création d’un « État islamique d’Afrique du Nord » ?

Par Bernard Lugan (Ce communiqué peut-être repris à condition d’en mentionner la source)

Au point de vue militaire la situation libyenne a considérablement évolué depuis mon précédent communiqué en date du 17 août dernier.

80052_remerciement-a-nicolas-sarkozy-lors-d-une-manifestation-de-libyens-le-18-mars-2011-a-benghaziAu point de vue militaire la situation libyenne a considérablement évolué depuis mon précédent communiqué en date du 17 août dernier :

– A l’Est, en Cyrénaïque, l’offensive du général Haftar a été bloquée par les milices islamistes; le 22 juillet, à Benghazi, le quartier général de ses forces spéciales a même été pris d’assaut.
– A l’Ouest, en Tripolitaine, les milices de Misrata (Frères musulmans) et les salafistes de Tripoli surarmés par le Qatar et par la Turquie, paraissent prendre peu à peu le dessus sur les milices berbères de Zenten dans la région de l’aéroport principal de Tripoli. Le second aéroport de la capitale, celui de Maïtigua, est déjà contrôlé par les islamistes d’Abdelhakim Belhaj.

La stratégie des salafistes, des Frères musulmans et du Qatar est désormais claire : faire de la Libye une base de déstabilisation régionale. De fait, l’Égypte et l’Algérie sont directement menacées cependant que la Tunisie n’arrive pas à liquider les maquis des monts Chaambi. Quant au Maroc, il va être dans les prochains mois la cible d’un nouveau mouvement fondamentaliste baptisé Unicité et jihad au Maghreb al-Aqsa. Au Sud, le Mali, le Niger et le Tchad vont automatiquement subir la contagion de la situation libyenne.

Le processus de déstabilisation de la Libye a été très largement pensé et supporté par le Qatar qui, dans un premier temps, a utilisé Al-Jazira pour diaboliser le régime Kadhafi. Le bras armé de cet insatiable et arrogant petit émirat fut Nicolas Sarkozy qui, subverti par BHL, imposa l’intervention internationale en reprenant à son compte les mensonges d’Al-Jazira au sujet d’une menace inventée sur les populations de Benghazi.

La situation étant aujourd’hui ce qu’elle est, est-il encore possible d’empêcher la création Continuer la lecture de Libye : Est-il encore possible d’empêcher la création d’un « État islamique d’Afrique du Nord » ?

Autre groupe terroriste de Gaza : le Jund Ansar Allah pire que le Hamas ?

Je suis étonné que la presse française fasse l’impasse sur Jund Ansar Allah, une organisation terroriste plus radicale que le Hamas et qui est à l’origine du califat de Gaza. Ce groupe voit d’un très bon œil le califat d’EIL en Irak, et a des intérêts dans la montée des violences. En 2012, dans SAS Les fous de Benghazi, Gérard de Villier démontre comment cette organisation, qui est en lien avec les frère musulmans et qui est financée par le Qatar, considère l’attaque de la Lybie par la France comme une très bonne nouvelle pour son projet politique.

Extrait d’un article de Times Off Israel

Après quatre semaines d’opération punitive israélienne, aérienne et terrestre, qui a fait près de 2 000 morts (dont environ 1 000 hommes armés, selon Israël) et détruit une grande partie de la bande de Gaza, le Hamas survit.

Pour Israël, cela pourrait ne pas être le pire cas de figure.

Parce que malgré son extrémisme violent, le Hamas régit un territoire, entretient un département de service social et contrôle les factions extrémistes plus réduites.

Grâce à des médiateurs, le Hamas et Israël ont conclu des accords en 2011 et en 2012, et en négocient un nouveau en ce moment-même au Caire.

Mais beaucoup d’organisations djihadistes compatriotes du Hamas à Gaza n’ont pas les mêmes intérêts. Pour la plupart, le seul objectif est de combattre, et pas seulement Israël, mais de propager le règne islamiste à travers le monde entier.

C’est pourquoi, au beau milieu du conflit le 28 juillet, le chef de la Defense Intelligence Agency sortant, le lieutenant-général Michael Flynn, a déclaré qu’à la place du Hamas pourrait s’installer « une entité comme l’EIIL », le groupe islamiste radical qui conquiert l’Irak et la Syrie.

« Si le Hamas était détruit et venait à disparaître, nous nous retrouverions probablement avec bien pire », a déclaré Flynn, selon Reuters.

(…)
Les groupes djihadistes

Un certain nombre de groupes djihadistes sont actifs dans la bande de Gaza. Ils sont favorables ou participent à l’objectif de l’État islamique et d’Al-Qaïda de rétablir un califat islamique international. Parmi eux, l’Armée de l’Islam, qui a participé à l’enlèvement de Shalit, et qui a kidnappé le journaliste de la BBC Alan Johnston en 2007.

Un autre groupe, Tawhid wal’Jihad, a tiré un certain nombre de roquettes sur Israël et est célèbre pour l’enlèvement et l’assassinat en 2011 de Vittorio Arrigoni, militant italien de l’International Solidarity Movement.

Un autre groupe, Jund Ansar Allah, a tenté d’attaquer Israël en 2009 et a déclaré Gaza émirat islamique cette même année, déclenchant un échange de tirs avec les forces du Hamas.

La Libye sème la panique au Maghreb

La Libye sème la panique au Maghreb

Maroc, Algérie et Tunisie craignent de voir le chaos libyen déborder chez eux. Dans les trois pays, l’armée a demandé à des officiers de différer leurs congés.

Intox ou menaces réelles ? Le chaos grandissant en Libye met les responsables maghrébins sur les dents.

Sarkozy-Bernard-Henri-Lévy-Abdeljalil

La situation libyenne est, il est vrai, inquiétante : le pays, immense et peu peuplé aux frontières poreuses, n’est plus gouverné depuis de longs mois. Les milices y font la loi et le pays est en voie de « somalisation ». Aussi, les rumeurs se multiplient-elles sur des menaces islamistes de djihadistes liés à al-Qaida – voire à l’État islamique – qui prépareraient une campagne d’attentats à partir de la Libye. On parle de tunnels creusés sous la frontière libyo-algérienne, voire algéro-marocaine, pour faire entrer des armes et des explosifs… Douteux.

Faute d’informations précises de la part des autorités maghrébines, c’est le récent bombardement à Tripoli, de milices, par des avions inconnus, qui a semé la panique au Maghreb, obligeant la France et les États-Unis à déclarer qu’ils étaient étrangers à ce raid. Mardi 19 août, le suspens a pris fin. Officier libyen dissident, le général Khalifa Hattar a annoncé être à l’origine du bombardement. On ignorait qu’il disposait d’avions… Les autorités libyennes affirment que les avions sont étrangers. Pourraient-ils être égyptiens ? Car Hattar et le président égyptien, le maréchal Sissi, Continuer la lecture de La Libye sème la panique au Maghreb