Archives par mot-clé : LICRA

Législatives: « En Marche! » suspend l’investiture du producteur télé Christian Gerin après la révélation de plusieurs tweets antisioniste

Si cette info avait concerné FN elle aurait tourné en boucle. On remarquera que le porte parole socialiste de Macron, richard Ferrand, est dans la même situation que Christian Guérin.


La commission d’éthique d’En Marche! a été saisie par des adhérents du parti à propos de ces tweets, dont nous ignorions évidemment l’existence, ce qui suspend automatiquement et immédiatement son investiture », a déclaré à l’AFP l’entourage du président élu.

Christian Gerin, 62 ans, producteur d’émissions aussi célèbres que « Faites entrer l’accusé » et « Le Magazine de la santé », figurait jeudi dans la liste communiquée à la presse des 428 candidats investis sous les couleurs de La République en Marche!.

« Je suis investi dans la 5eme de Charente Maritime pour REM. Je suis fier et heureux. ET EN MÊME TEMPS je suis fier et heureux », avait-il tweeté jeudi.

A la suite de plusieurs signalements d’internautes, la Licra (Ligue contre le racisme et l’antisémitisme) s’est émue vendredi dans un communiqué de messages tweetés ou retweetés par ce journaliste-producteur favorables au mouvement de boycott de produits Continuer la lecture de Législatives: « En Marche! » suspend l’investiture du producteur télé Christian Gerin après la révélation de plusieurs tweets antisioniste

Des musulmans tuent des juifs, mais la Licra poursuit Chauprade

Dans un article récent, Paul Le Poulpe évoquait la scandaleuse plainte de la Licra contre le député européen Aymeric Chauprade.

Les prétendus antiracistes lui reprochaient une vidéo où il avait exprimé un verdict clair, au lendemain des attentats de Charlie Hebdo : « La France est en guerre avec des musulmans ». Selon Jakubowicz et ses sbires, ce serait de l’incitation à la haine contre les paisibles disciples d’Allah…

Pourtant, quand le 16 septembre 2011, Guy Sauvage donne la preuve dans une vidéo vue par plus de 2 millions d’internautes, que, dans les rues de Paris, des djihadistes ont réclamé qu’on égorge les juifs, la Licra n’a pas bougé une oreille.

Pourtant, quand, à Vaulx-en-Velin, un maire adjoint d’une municipalité socialiste, le nommé Ahmed Chekrab, se fait prendre la main dans le sac en train de parler des « enculés de juifs », non seulement la Licra ne dépose pas plainte, mais on apprendra, dans un communiqué signée de la clique Jakubowicz, que « Ahmed Chekhab va se consacrer à la mise en place à Vaulx-en-Velin d’un plan de lutte contre le racisme, en partenariat avec la Licra. » Imaginez un pédophile dans une commission de l’enfance, c’est pareil !

Faut-il rappeler en juillet 2014 les violentes manifestations anti-juives dans les rues de Paris et de Sarcelles, avec attaque de mosquées de la part de musulmans pro-palestiniens ?

Continuer la lecture de Des musulmans tuent des juifs, mais la Licra poursuit Chauprade

Quand LICRA, CRAN, Valls et Femen ont confisqué le débat

La vérité oblige à dire que l’immigration africaine et musulmane n’est devenue un problème pour les intellectuels qu’à partir du moment où elle s’est signalée par son antijudaïsme. Jusque-là, on était philo-arabe et pro-immigrant, en particulier dans les milieux sépharades.

Les utopistes de la religion universelle de l’humanité nous voyaient tous frères. Le discours alarmiste sur l’islam, sur la délinquance et le métissage appartenait à l’extrême droite, a fortiori celui sur la nation qui renvoyait aux crimes nationalistes du siècle passé.

Les attentats du 11 septembre jouèrent dans la prise de conscience. La multiplication des insultes et des actes judéophobes, ainsi que les crimes du gang des barbares et de Mohamed Merah accélérèrent le passage de beaucoup d’intellectuels juifs de la gauche libérale à la droite nationale, sur le modèle du mouvement des néo-conservateurs états-uniens.

Finkielkraut, Zemmour, Elisabeth Badinter ou feu Philippe Cohen incarnent ce qui reste de la liberté et du courage des intellectuels, et du bel esprit des Lumières. Ils défendent l’identité française enracinée, dénoncent le multiculturalisme désincarné, sans se faire traiter de raciste et de fasciste, à la différence de tous ceux qui sont forcés au silence.

Seul Alain Finkielkraut peut publier L’Identité malheureuse et bénéficier d’une couverture médiatique sans équivalent, à faire pâlir d’envie tous nos parias : Ménard, Jamet, Millet, Camus, de Benoist, Vanneste…

Les Français au carré n’ont plus droit à la parole, malgré une certaine légitimité, dans le débat sur l’identité, si ce n’est pour proclamer leur xénophilie débordante et leur amour de Continuer la lecture de Quand LICRA, CRAN, Valls et Femen ont confisqué le débat

Défense de Léon Bloy contre la censure de la LICRA

Le Figaro

Publié il y a 121 ans, maintes fois réédité, « Le Salut par les Juifs » est aujourd’hui censuré par une décision de justice. Son arrière-petit-fils, Alexis Galpérine, réagit.À la suite d’une plainte de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), le juge des référés de Bobigny a ordonné, mercredi 13 novembre, la censure partielle du Salut par les Juifs de Léon Bloy. Une décision étonnante, lorsqu’on sait que ce livre a été régulièrement réédité depuis sa parution au Mercure de France en 1892. Il est disponible chez différents ­éditeurs. C’est sa présence au catalogue d’une maison d’édition (Kontre Kulture) occupée à remettre en circulation plusieurs textes antisémites, dont La France juive, d’Édouard Drumont, le livre qui a motivé la colère que laisse éclater Léon Bloy dans Le Salut par les Juifs, qui semble avoir troublé le discernement des avocats de la ­Licra et des juges de Bobigny. Léon Bloy, qui qualifie à plusieurs reprises l’antisémitisme de « crime » dans son Journal (collection « Bouquins », Laffont), ne peut aucunement être confondu avec Édouard Drumont. Nous avons reçu cette mise au point d’Alexis Galpérine, violoniste, professeur au Conservatoire national supérieur de musique de Paris et arrière-petit-fils de Léon Bloy.

LEON BLOY

PAR ALEXIS GALPÉRINE: Devant le jugement rendu en référé par le tribunal de Bobigny, qui censure Le Salut par les Juifs, la famille de Léon Bloy se doit de réagir, non pas sur le ton d’une vertueuse indignation, mais pour rétablir certains faits incontes­tables et aisément vérifiables. Voir le nom de Bloy associé à celui d’Édouard Drumont et autres colporteurs de la propagande antisémite n’est pas seulement pé­nible, et même extrêmement douloureux, c’est à l’évidence un contresens énorme, et non innocent, qui ne peut manquer de faire bondir les connaisseurs de l’œuvre bloyenne.

Il ne peut être question ici, dans le cadre d’une tribune, d’entrer dans le détail de la pensée de Bloy, de portée essentiellement théologique, et qui appellerait d’amples développements. Cela a été fait cent fois par des personnalités venues d’horizons différents et dont l’autorité morale ne saurait être mise en doute. Continuer la lecture de Défense de Léon Bloy contre la censure de la LICRA

Quand l’antiracisme rapporte gros…

La demande de levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen par le ministère de la Justice m’intéresse au plus haut point.

En effet, le 10 décembre 2010, la présidente du FN faisait un parallèle entre les prières de la rue Myrha, à Paris, que dénonçait, vidéos à l’appui, Riposte Laïque, et l’Occupation. Dans la foulée, notre journal publiait un édito intitulé : « Bien sûr que les prières dans la rue, les voiles, le halal et les mosquées sont des symboles d’occupation et de conquête ! »

Quelques jours plus tard, la Ligue des droits de l’homme (LDH) annonçait son intention de déposer plainte contre la députée européenne, mais aussi contre ce dernier édito de Riposte Laïque, et un autre, plus ancien.

Nous avons été jugés, le 3 février 2012, Pascal Hilout et moi, devant la trop célèbre 17e chambre correctionnelle, après que des Michel Houellebecq ou Brigitte Bardot y eurent été traînés. Le premier avait eu le tort de dire que « la religion la plus con, c’est quand même l’islam ». Il fut acquitté. La deuxième, qui a consacré sa vie à défendre la cause animale, a eu le malheur de s’indigner de la barbarie de l’égorgement halal. Elle sera lourdement condamnée, à cinq reprises.

Le 3 février 2012, c’était donc notre tour. Avec mon ami Pascal Hilout, né Mohamed, forcément un dangereux raciste, nous étions poursuivis par la LDH, la Licra, le Mrap, Sos Racisme et le Collectif contre l’Islamophobie en France.

Ces braves gens exigèrent des dommages et intérêts d’un montant de 150 000 euros.

Le 25 mars, le verdict tomba : j’étais condamné à 4 000 euros d’amende, Pascal à 1 500, et on nous demandait de verser à nos vaillants accusateurs 6 700 euros de dommages et intérêts. Total : 12 200 euros ! Naturellement, nous avons fait appel.

Or, Valls, en inaugurant la mosquée de Cergy Continuer la lecture de Quand l’antiracisme rapporte gros…

Riposte Laïque : « Trop de juifs français militent pour une immigration musulmane et pour l’islam »

Je lis toujours régulièrement les publications de RL et RR mais je me pose beaucoup de questions sur l’islam et l’immigration massive en France. Ces deux fléaux doivent être combattus mais je pense qu’il faut avant tout combattre leurs protecteurs. Or il s’avère que ce sont des personnes de religion judaïque qui sont leur plus fervents défenseurs !

Je ne suis pas du tout dans une logique sionisme/anti sionisme : je m’en moque complètement. Israël, la Palestine, ce n’est pas mon problème et je leur souhaite les meilleures choses du monde.

Quand on regarde quels sont les leaders de l’anti-racisme, on se rend compte que ce sont des Dray, Jacubowitz, Klugman etc. qui montent au créneau et ce sont eux qui vous ont fait des procès. Ce sont encore des Fabius ou des Kouchner qui courtisent les révolutions islamiques arabes (Juppé n’est pas en reste non plus).

Tout cela n’a pas de sens !

Le CRIF et la LICRA se réveillent d’un seul coup quand des juifs sont pris pour cibles et Copé découvre le racisme anti blancs dans la foulée.

20% des effectifs de la police toulousaine sont occupés à protéger les institutions juives alors qu’elles sont déjà débordées et le maire de Toulouse, M. Cohen, combat les identitaires et fait des spectacles luminaires avec des versets du coran.

Idem pour Valls qui mettra la kippa dans le cadre de ses fonctions (il peut le faire en dehors) au nom de la laïcité : la kippa veut dire que dieu est au dessus de tout. Comment dans une république laïque, un ministre peut il se permettre de faire ça et quelle est sa crédibilité pour lutter contre le voile après ça ? Continuer la lecture de Riposte Laïque : « Trop de juifs français militent pour une immigration musulmane et pour l’islam »

Agression antisémite : « Les agresseurs sont très majoritairement des jeunes venant de la post-immigration maghrébine. C’est une évidence ! » (Jakubowicz/RMC)

Les GG de RMC débattent avec Alain Jakubowicz (Licra) de l’agression de trois Juifs par une bande de « jeunes » à Villeurbanne. Un auditeur de confession juive raconte comment il a été interpellé dans la rue par des Maghrébins. Avec Patrice Gourrier, Jacques Maillot et Pascal Perri.

« Je peux vous dire que pour le président de la Licra que je suis, ce n’est pas facile à dire. Mais il faut le dire parce que je crois que nos hommes politiques, mais également les services de police, ne nomment pas suffisamment les choses. Il y a une forme d’angélisme, on est en pleine campagne électorale, et aujourd’hui on veut ménager les Juifs, on veut ménager les Arabes, on veut ménager ceci, cela… Et du coup on ne dit pas les choses. » – Alain Jakubowicz

La Licra propose de faire une liste noire des candidats FN

L’un des nombreux comité de salut public de la gauche socialo-écolo-coco a décidé de dresser des listes des candidats du FN. C’est une mesure nécessaire pour éradiquer par la force physique le FN comme l’a proposé le maire de Toulouse Pierre Cohen.
Nous rappellerons que la LICRA a pour ancêtre la LICA, organisation anti-raciste, pacifiste et collaborationniste.

Qui aura le courage de couper le robinet à subvention auquel s’abreuvent ces associations parasites et  réellement fascistes ?

Lu sur Le Figaro

La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) a annoncé aujourd’hui qu’elle dresserait la « liste noire » des candidats aux élections législatives « se réclamant des thèses haineuses et xénophobes du Front national ».

« Des candidats du Front national (FN), remaquillé pour la circonstance en Rassemblement Bleu Marine, pourraient entrer à l’Assemblée nationale le 17 juin prochain », souligne dans un communiqué la Licra, qui a décidé « de mener campagne ces prochaines semaines pour faire battre le FN dans les urnes ».

« La Licra demandera dans une charte présentée aux candidats, de droite comme de gauche, un engagement de désistement en faveur du candidat républicain le mieux placé s’il y a un risque d’élection d’un représentant de l’extrême droite », indique-t-elle dans son communiqué. « Cette charte républicaine ainsi que la liste noire de la Licra seront rendues publiques prochainement », précise le président de la Ligue, Alain Jakubowicz. « Il n’y a aucune compromission possible avec le FN : le seul ‘ni ni’ qui vaille est ‘ni avec le Front National ni avec ses idées’ », ajoute-t-il.

La Licra rencontrera des candidats aux législatives pour présenter ses « 50 propositions pour une France plus fraternelle », déjà soumises aux principaux candidats à l’élection présidentielle (www.50propositions-licra.org).