Archives par mot-clé : livret A

Réforme du Livret A : les banques pourraient récupérer 25 milliards d’euros

Hollande et sa bande de voleurs sont à la solde des banques, de la Finance et de l’européïsme le plus fou.

– – – – – – – – – – – – – – – –

La Commission de surveillance de la Caisse des dépôts examine ce mercredi un projet de décret du gouvernement, qui prévoit de réallouer 25 milliards d’euros aux banques, sur le total de la collecte de l’épargne réglementée centralisée auprès de la Caisse.

Les banques françaises pourraient récupérer 25 milliards d’euros sur les sommes placées sur les livrets d’épargne réglementée (Livret A, Livret de Développement Durable (LDD) et Livret d’Epargne Populaire (LEP)) et centralisées auprès de la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

gros-banquierC’est ce que prévoit un projet de décret du gouvernement qui doit être étudié ce mercredi 17 juillet par la Commission de surveillance de la CDC, et qui s’inscrit dans le cadre de la réforme de l’épargne réglementée, annoncée il y a un an. La Commission de surveillance de la CDC rendra un avis consultatif, à la suite de quoi le projet de décret sera soumis au Conseil d’Etat, et sa publication pourrait intervenir dès le début du mois d’août.

Les banques veulent garder dans leur bilan une part plus importante de la collecte des livrets réglementés Continuer la lecture de Réforme du Livret A : les banques pourraient récupérer 25 milliards d’euros

Interview d’Olivier Delamarche par ThinkerView (vidéo)

Olivier Delamarche est convaincu que les pouvoirs publics ainsi que les régulateurs ne possèdent plus les qualités requises pour désamorcer une crise historique.

 » …des retraites ? il n’y en aura pas…. mais pas seulement les retraités, tous les épargnants vont trinquer. Pourquoi on vous a remonté le taux du Livret A ? C’est pas pour vous donner de l’argent. C’est pas pour vous donner du 75% d’intérêts. C’est simplement parce que cela permet à l’État de nationaliser l’épargne. Ils on nationalisé l’épargne, et les français qui sont contents qu’on s’occupe d’eux se sont précipités dans le livret A… et pourquoi on a fait ça, c’est tout simplement parce qu’en 2013 c’est la France qui sera le plus gros émetteur de dette en Europe, et qu’il fallait bien trouver quelqu’un pour acheter ces OAT (obligations d’états)… et bien ça y est on a trouvé le pigeon parfait c’est celui qui est allé dans le Livret A….et puis à un moment ou à un autre soit par le biais d’un défaut de paiement soit par le biais d’Hyperinflation votre Livret A il vaudra zéro, et voilà, merci, circulez, il n’y a rien à voir.

Le collectif de « la Manif pour tous » pourrait appeler les Français à vider leurs Livrets A (vidéo)

Voilà une sage décision, surtout quand on sait que le livret A fait perdre de l’argent à ses épargnants…

– – – – – – – –

Frigide Barjot, porte parole de la « Manif pour tous », souhaite multiplier les actions dans tous les domaines en tapant au porte-monnaie du budget de l’Etat : démensualisation du paiement des impôts, déclaration d’imposition sur papier, retrait sur les livrets A…

Le collectif appelle les Français à déclarer leurs revenus, non plus sur internet (qui simplifiait considérablement la procédure), mais sur papier. Sur le même sujet, les mécontents de l’action du président de la République sur le sujet du mariage pour tous seront également appelés à résilier leur contrat de mensualisation de leurs impôts, et enfin de payer 2 euros en plus du montant réclamé.

Des mesures simples mais qui à l’heure, désormais, du « choc de simplification », compliquent considérablement l’action de la machine fiscale française.

Dernière mesure annoncée : le collectif de la Manif pour Tous envisage également d’appeler les Français à transférer leurs économies placées sur leur livret A vers un autre compte, tous à la même date. On est loin des retraits massifs d’argent qui planent sur Chypre actuellement mais quel que soit le jour annoncé pour cette action, il risque d’être marqué d’une croix « noire » pour les banques françaises…

Economie Matin

Le gouvernement envisage de taxer le livret A

Piégées ! Quand on vous disait que les classes moyennes feraient les frais de la crise et d’une taxation tous azimuts qui cible soi-disant les « riches »… Déjà qu’avec l’inflation réelle, la rémunération du livret A est nulle…

« Personne n’ignore que le gouvernement cherche actuellement (désespérément) 6 milliards d’euros de recettes supplémentaires… Idéalement sans toucher aux impôts. De nombreuses voies sont envisagées (dont la suppression du quotient familial pour les enfants étudiants).

Dernières en date selon nos confrères d’Europe 1 : la taxation du livret A. Une vieille idée qui refait régulièrement surface lorsque l’argent vient à manquer. Il faut dire qu’avec un encours de 258 milliards d’euros, le livret A représente un joli pactole, encore vierge de toute taxation.

En fin d’année dernière encore, le ministre des Finances avait écarté cette voie. Mais le besoin est aujourd’hui plus pressant et pourrait amener le gouvernement à plier.

La solution envisagée consiste à taxer uniquement les plus riches, comprendre ceux dont l’encours sur le livret dépasse l’ancien plafond (15 300 euros). Les intérêts générés par les montants placés au-delà seraient soumis aux prélèvements sociaux (15,5 %). De là à penser que le relèvement du plafond était un cadeau empoisonné, il n’y a qu’un pas… »

Aurélie Fardeau, VotreArgent.fr, le 27 février 2013

Jean-Marc Ayrault : deux annonces à 20 milliards d’euros chacune

Encore des emprunts pour financer les collectivités locales, on croit rêver. On est en récession, l’état est en faillite, et Ayrault va contracter des prêts de long terme,jusqu’à 40 ans,pour donner 20 Milliards à ses copains socialistes qui gèrent des collectivités déjà largement sur-endetter. Et avec quelle garantie Ayrault finance ses folies… avec le Livret A, c’est à dire votre épargne.

Y a t il encore un électeur socialiste dans la salle ?

– – – – – – – – – – –

Jean-Marc Ayrault a annoncé mercredi que 20 milliards d’euros seraient prêtés sur 5 ans aux collectivités locales pour le financement de leurs investissements, ainsi que la mise en place d’un plan d’accès à l’Internet à très haut débit d’un total de « près de 20 milliards » d’euros. Dans une allocution à l’issue d’un déjeuner de ministres à Matignon, le Premier ministre a assuré qu’il s’agissait de « deux exemples concrets pour illustrer l’ambition en matière d’investissements et d’innovation », alors que le débat sur la rigueur et les économies budgétaires agite la majorité.

« Vous savez que nous avons augmenté les plafonds du livret A, le président de la République l’a annoncé récemment, nous voulons utiliser cette épargne pour l’investissement », a déclaré Jean-Marc Ayrault. Et d’enchaîner : « Nous allons mettre en place une enveloppe de 20 milliards d’euros sur 5 ans pour financer, avec des prêts de long terme, pas seulement à 20 ans, mais 30 ans, 40 ans, les investissements des collectivités locales dans des secteurs-clés. » Au chapitre des secteurs jugés clés, le Premier ministre a cité « les infrastructures de transport, le très haut débit, l’eau, l’assainissement, les déchets, la rénovation thermique ».

S’agissant du numérique, a ajouté Jean-Marc Ayrault, « nous allons mettre en oeuvre un plan de déploiement du très haut débit : près de 20 milliards d’investissements publics et privés vont être mobilisés sur une période de 10 ans »

 

lire la suite

La mauvaise épargne chasse la bonne

À présenter comme immoraux ceux qui acceptent de prendre des risques, on va créer une génération d’épargnants pensant que le livret A est le maximum du risque autorisé par le politiquement correct.

Par Jean-Yves Naudet.
Un article de l’aleps.

Les Français épargnent. Contrairement à ce qu’imaginent les Keynésiens, c’est une bonne nouvelle. Bien orientée, l’épargne soutient la croissance, car elle finance les investissements productifs, accroît l’offre globale de produits et permet de distribuer le pouvoir d’achat correspondant. Mais l’épargne est-elle bien orientée en France ? Comme le confirment les derniers résultats publiés : elle finance avant tout le secteur public, depuis les logements sociaux jusqu’aux déficits budgétaires. C’est un gaspillage provoqué par les interventions étatiques ; en quelque sorte la mauvaise épargne a chassé la bonne.

Un taux d’épargne élevé

Le taux d’épargne des ménages est, en France, un des plus élevés d’Europe. Il est supérieur à 16% du revenu disponible et a même atteint 16,8% en 2011.

Contrairement à ce que pensent les Keynésiens, c’est a priori plutôt une bonne nouvelle. Si les Keynésiens n’aiment pas l’épargne, c’est parce qu’ils pensent qu’elle représente une non consommation, et comme pour eux la demande est le moteur de l’économie, plus on épargne, moins on dépense, de sorte que l’activité économique se ralentit.

Il y a deux siècles Malthus avait imaginé que l’épargne était une thésaurisation, de l’argent retiré du circuit économique. Au début du XXIème siècle peut-on persévérer dans cette erreur ? En économie de marché libre, l’épargne n’est pas une fuite dans Continuer la lecture de La mauvaise épargne chasse la bonne

L’intérêt de la Nation passe avant le vôtre. Condoléances…

Addendum du 7 Février 2013

Première publication 30 Janvier 2013

Vous travaillez dur et tenez vos finances d’une main de maître. A force de mettre « un petit peu de côté régulièrement », vous voilà à la tête d’un capital qui vous permettra d’arrondir vos fins de mois lorsque vous serez à la retraite.

Sachant que l’inflation est de 2% l’an, réalisez-vous que le pouvoir d’achat de votre capital sera divisé par deux dans 35 ans ?

Evitons d’être anxiogène. Heureusement, le Livret A est là…

– Vous comptez sur le Livret A ? Lisez ceci
Vous mettez 10 000 euros sur votre Livret A qui rapporte 1,75%. Votre capital génère donc un rendement de 175 euros par an, sans risque ni taxe. Une aubaine, pensez-vous…

Toutefois, c’est un rendement brut. Si vous voulez correctement gérer vos finances personnelles, raisonnez toujours en rendement réel. Pour le calculer, vous devez défalquer le taux d’inflation au taux de rendement brut.

L’inflation en France étant de 2% en moyenne, votre rendement réel est négatif :

1,75% – 2% = -0,25%.

Votre capital de 10 000 euros perd donc de sa valeur tous les mois. Au bout d’un an, il ne vaudra plus que 9 975 euros. Vous aurez alors perdu 25 euros de pouvoir d’achat. Continuer la lecture de L’intérêt de la Nation passe avant le vôtre. Condoléances…